Rejoignez-nous

Lausanne

Des bons d'achats pour soutenir les commerçants lausannois

Publié

,

le

Depuis leur réouverture, le bilan est mitigé pour les commerces lausannois. (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)
Des bons d’achats à faire valoir auprès des boutiques et autres magasins lausannois. La Société coopérative des commerçants de la capitale vaudoise lance une campagne de soutien au commerce de proximité.

Elle propose d’acheter des bons d’achats avec un rabais de 10%, à travers la plateforme “enjoylausanne.ch”. Pour un bon de 100 francs, vous ne payez que 90 francs. Le reste est complété par la SCCL. Le bon est valable dans plus de 150 enseignes.

Cette campagne doit permettre de donner un coup de fouet à l’activité des commerçants lausannois, dans cette période post-pandémie. L’intérêt est même double pour Tomé Varela, Secrétaire général de la Société coopérative des commerçants lausannois :

Tomé Varela
Secrétaire général de la SCCL
Tomé VarelaSecrétaire général de la SCCL

Depuis leur réouverture, certains commerces tirent la langue. Mais d’autres s’en sortent plutôt bien.

Tomé Varela, Secrétaire général de la Société coopérative des commerçants lausannois :

Tomé Varela
Secrétaire général de la SCCL
Tomé VarelaSecrétaire général de la SCCL

Pour limiter la casse et tenter de faire repartir l’activité des commerces lausannois, il y a bien sûr ces bons d’achats. Mais certaines enseignes ont profité de la crise pour se réinventer et prendre le virage numérique.

Tomé Varela :

Tomé Varela
Secrétaire général de la SCCL
Tomé VarelaSecrétaire général de la SCCL

Pour en savoir sur ces bons avec rabais de 10% à faire valoir auprès des commerçants lausannois, rendez-vous sur enjoylausanne.ch

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Elections communales VD 2021

Les "petits" vont arbitrer la course à la Municipalité

Publié

le

26 candidats répartis sur 10 listes sont en course pour la Municipalité de Lausanne. (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Suite et fin ce soir de notre tour d’horizon en vue de l’élection à la Municipalité de Lausanne. Le premier tour du scrutin aura lieu le dimanche 7 mars, dans le cadre des élections communales vaudoises.

26 candidats sont sur les rangs pour 7 sièges. Dont deux sont laissés libres, après les départs du socialiste Oscar Tosato et du Vert Jean-Yves Pidoux.

Parmi les partis lausannois en lice, il y a les “gros”, mais aussi les “petits”.  Et ils pourraient jouer les trouble-fêtes au premier tour de l’élection à la Municipalité de Lausanne.

Deux candidates pour Le Centre

Tout d’abord “Le Centre Lausanne” (anciennement le PDC), qui lance deux candidates. Il s'agit de Stéphanie Mooser, cheffe d'entreprise et conseillère communale, ainsi que Valérie Dittli, avocate stagiaire, chargée de recherche à l'Université de Lausanne et présidente de la section cantonale du parti.

"Une meilleure conciliation entre vie familiale et vie privée" figure au centre des préoccupations des deux candidates. De professions libérales, elles se disent également sensibles "à la cause des indépendants, des commerces locaux, des tenanciers de bars et restaurants, des milieux culturels et tant d'autres acteurs économiques" affectés par la crise du coronavirus.

Bruno Dupont, l'habitué

Ensuite, il y a Bruno Dupont, 54 ans. Il se présente seul sous la bannière Action nationale et chrétienne. Habitué des élections lausannoises, il s’était présenté en 2016 sur la liste Stop à l’accueil des étrangers et avait récolté 2% des voix au premier tour. Il milite notamment pour la suppression de certaines taxes pour les commerçants, ou pour une aide au logement des étudiants en difficulté.

Les outsiders du PSC

Enfin, dernier des “petits” : le Parti scientifique citoyen. Il présente un ticket avec trois noms: Olivier Uwe Rehfisch, Nicolas Ballarin et Julie Rachel Mariller. Se décrivant “sans idéologie”, sans clivage gauche/droite, le parti dit examiner les lois et leurs impacts «de façon scientifique et méthodique». Il propose par exemple de diminuer de 70% la pollution en Ville de Lausanne, de créer plus d’espaces verts, de diminuer les taxes des événements ou encore d’organiser un grand-prix de formule E à Lausanne.

Le rôle d'arbitre pour les "petits"

Le 7 mars, les “petits” partis feront face aux “gros” dans les urnes. René Knüsel, politologue et professeur honoraire en sciences sociales et politiques à l’Université de Lausanne, parle de “bonne nouvelle pour la démocratie”. Les électeurs auront ainsi le choix. Mais les candidats des petits partis feront-ils de la simple figuration, ou arriveront-ils à s’emparer d’une part du gâteau ?

Ecoutez l’analyse de René Knüsel :

René Knüsel
Politologue et professeur honoraire à l'UNIL
René KnüselPolitologue et professeur honoraire à l'UNIL

Des candidats qui sont parfois méconnus. Ce qui pourrait retenir les électeurs.

Explications de René Knüsel :

René Knüsel
Politologue et professeur honoraire à l'UNIL
René KnüselPolitologue et professeur honoraire à l'UNIL

Le Centre Lausanne, le Parti scientifique citoyen et le mouvement Action nationale et chrétienne sont donc dans la course à la Municipalité de Lausanne. Pour savoir quel sera leur score, rendez-vous le dimanche 7 mars.

Continuer la lecture

Lausanne

500 "check-up" gratuits pour les indépendants lausannois

Publié

le

A Lausanne, les indépendants pourront profiter de 500 check-up gratuits pour évaluer les aides financières auxquelles ils peuvent prétendre. La prestation est proposée par la Ville en collaboration avec des fiduciaires de la place. (Photo prétexte - ©KEYSTONE/LEANDRE DUGGAN)

La Municipalité de Lausanne s’associe à des fiduciaires de la place pour offrir 500 "check-up" gratuits à des indépendants afin d'identifier les aides auxquelles ils peuvent prétendre. Le coût de ces bilans, d'une valeur de 600 francs chacun, sera assumé aux deux tiers par la commune et pour un tiers par les fiduciaires lausannoises participantes.

Les nombreux titulaires d’entreprises en raison individuelle sont particulièrement touchés par la crise sanitaire et économique. La Municipalité de la Ville de Lausanne, l’Ordre vaudois d’Expertsuisse et la section Vaud de Fiduciaire Suisse ont conçu un partenariat pour leur venir en aide et leur proposer gratuitement l’aide d’experts de la branche fiduciaire, indique la Ville mercredi dans un communiqué.

Les différents dispositifs d’aide ne sont pas tous faciles d’accès, en particulier pour les indépendants dont la structure est par définition légère. Le dispositif leur permettra de faire évaluer leurs situations économiques, leurs droits et leurs possibilités dans un contexte mouvant, sans qu'ils n'aient besoin de payer quoi que ce soit, a expliqué le municipal en charge de l'économie Pierre-Antoine Hildbrand.

Dès le 3 mars

Ces évaluations s’adressent aux indépendants lausannois en raison individuelle, à l‘exception de ceux relevant du domaine de la santé, du droit, de la comptabilité, de la finance et des assurances. Autre condition à remplir: ne pas employer plus de quatre collaborateurs à temps plein, une limitation qui ne concerne pas d'éventuels apprentis.

La prestation sera accessible dès le 3 mars. La liste des fiduciaires participantes, les conditions d’accès à cette mesure ainsi que le contrat de mandat tripartite seront disponibles sur la page internet de la ville, rubrique économie. Celle-ci appuie cette action par un montant de 200'000 francs, les fiduciaires le complètent par des prestations à hauteur de 100'000 francs.

Continuer la lecture

Elections communales VD 2021

Les Verts partent seuls et avec trois candidats pour la Municipalité

Publié

le

La Municipale sortante Natacha Litzistorf est entourée de ses colistiers Daniel Dubas (à gauche) et de Xavier Company. (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Suite de notre focus sur l’élection à la Municipalité de Lausanne. Le premier ce sera le dimanche 7 mars, avec 26 candidats sur les rangs pour décrocher l’un des 7 sièges en jeu.

Afin de vous présenter les enjeux dans la capitale cantonale à majorité rose-rouge-verte, chaque parti a désigné un porte-parole qui vient s’exprimer au micro d’LFM.

Place maintenant aux Verts. Contrairement aux précédentes élections, ils font cavalier seul cette fois pour le premier tour à l’exécutif. Pas d’alliance donc dans un premier temps avec les socialistes.

Aujourd’hui, les Verts possèdent 2 sièges à la Municipalité. Dont celui de Jean-Yves Pidoux, qui a décidé de laisser sa place après 15 ans à la tête des services industriels. Natacha Litzistorf, elle, souhaite briguer un nouveau mandat. La Municipale sortante, en charge du logement et de l’environnement notamment, fait campagne avec deux autres colistiers : Xavier Company, avocat, et Daniel Dubas, spécialiste du développement durable.

Les Verts misent donc sur un ticket composé de 3 personnes, aux profils complémentaires selon la candidate à sa réélection, Natacha Litzistorf :

Natacha Litzistorf
Candidate à la Municipalité de Lausanne pour les Verts
Natacha LitzistorfCandidate à la Municipalité de Lausanne pour les Verts

L’objectif est donc clairement annoncé par les Verts pour cette élection : obtenir 3 sièges à la Municipalité, contre 2 actuellement.

La Municipale sortante et candidate à sa succession, Natacha Litzistorf, croit en la vague verte :

Natacha Litzistorf
Candidate à la Municipalité de Lausanne pour les Verts
Natacha LitzistorfCandidate à la Municipalité de Lausanne pour les Verts

Pour cette élection, les Verts lausannois misent à nouveau sur l’écologie, la préservation de l’environnement ou encore le climat. Des thématiques historiques pour les Verts, mais qui sont pourtant reprises par toutes les formations politiques aujourd’hui.

Pas de quoi inquiéter la candidate verte à la Municipalité, Natacha Litzistorf :

Natacha Litzistorf
Candidate à la Municipalité de Lausanne pour les Verts
Natacha LitzistorfCandidate à la Municipalité de Lausanne pour les Verts

L’une des cibles de cette élection, c’est la majorité rose-rouge-verte qui règne sans partage depuis plusieurs législatures à la Municipalité de Lausanne.

Une majorité dont le bilan est défendu par Natacha Litzistorf :

Natacha Litzistorf
Candidate à la Municipalité de Lausanne pour les Verts
Natacha LitzistorfCandidate à la Municipalité de Lausanne pour les Verts

La Municipale sortante est dans la course pour une réélection le 7 mars prochain. Ses collègues de parti, Xavier Company et Daniel Dubas sont aussi sur les rangs. Face à eux : 23 autres candidats.

Continuer la lecture

Lausanne

Lausanne veut investir 3,5 millions pour ses places de jeux

Publié

le

Lausanne va continuer d'investir pour ses places de jeux. (Image d'archives - ©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La Ville de Lausanne veut continuer de moderniser ses places de jeux. Lancé en 2000, le programme de rénovation entre dans sa quatrième phase (2021-2025), pour laquelle la Municipalité sollicite un crédit de 3,5 millions de francs auprès du Conseil communal.

Cette somme vise à moderniser neuf places de jeux, trois placettes et trois espaces de sports urbains, annonce mardi la capitale vaudoise. Elle précise notamment que la place de jeux de Milan accueillera un nouveau jeu d'eau, tandis que celles de l'Hermitage, de Jean-Jacques Mercier et du Denantou seront modernisées.

Il est aussi prévu de réserver un montant pour l'aménagement d'une nouvelle aire de sports urbains, offrant davantage d'espace pour les femmes.

"Plusieurs études récentes montrent que les femmes fréquentent de manière bien moins assidue que les hommes les diverses installations sportives, comme par exemple les terrains multisports, raison pour laquelle elles recommandent d'améliorer l'offre d'activités mixtes, comme par exemple le volleyball", relève Florence Germond, municipale en charge du dossier, citée dans un communiqué.

Continuer la lecture

Elections communales VD 2021

Le PLR veut un deuxième siège à l'exécutif

Publié

le

Le PLR lance deux candidats : Florence Bettschart-Narbel et le sortant Pierre-Antoine Hildbrand. (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Ils sont 26 candidats pour 7 sièges. La course à la Municipalité de Lausanne entre dans sa dernière ligne droite. L’élection aura lieu le dimanche 7 mars, dans le cadre des élections communales vaudoises.

Afin de vous présenter les enjeux dans la capitale cantonale à majorité rose-rouge-verte, chaque parti a désigné un porte-parole qui vient s’exprimer au micro d’LFM.

Ce soir, c’est au tour du PLR, et de sa liste composée de deux candidats : le Municipal sortant Pierre-Antoine Hildbrand, en charge de l’économie et de la sécurité publique depuis 5 ans. Il devrait, sauf surprise, être réélu. À ses côtés sur le ticket : la députée et conseillère communale Florence Bettschart-Narbel. Objectif : décrocher un deuxième siège à l’exécutif.

Et le temps est venu selon Florence Bettschart-Narbel :

Florence Bettschart-Narbel
Candidate à la Municipalité de Lausanne pour le PLR
Florence Bettschart-NarbelCandidate à la Municipalité de Lausanne pour le PLR

Pour faire campagne, le PLR lausannois se base déjà sur le bilan de son Municipal sortant, Pierre-Antoine Hildbrand.

Ecoutez la candidate PLR, Florence Bettschart-Narbel :

Florence Bettschart-Narbel
Candidate à la Municipalité de Lausanne pour le PLR
Florence Bettschart-NarbelCandidate à la Municipalité de Lausanne pour le PLR

Mis à part la sécurité publique et l’économie, Florence Bettschart-Narbel met en avant d’autres thématiques. Deux domaines où il y a urgence d’agir à Lausanne :

Florence Bettschart-Narbel
Candidate à la Municipalité de Lausanne pour le PLR
Florence Bettschart-NarbelCandidate à la Municipalité de Lausanne pour le PLR

Concernant la crise liée au coronavirus, le PLR Lausanne mise sur la pérennisation des mesures, de l’écoute et un peu de souplesse, afin d’aider l’économie et la culture à se relever.

Florence Bettschart-Narbel, candidate à la Municipalité :

Florence Bettschart-Narbel
Candidate à la Municipalité de Lausanne pour le PLR
Florence Bettschart-NarbelCandidate à la Municipalité de Lausanne pour le PLR

Le PLR lance deux candidats pour le premier tour de l’élection à la Municipalité de Lausanne le 7 mars : le sortant Pierre-Antoine Hildbrand et la députée et conseillère communale Florence Bettschart-Narbel. Face à eux : 24 autres personnes sont sur les rangs pour décrocher l’un des 7 sièges en jeu.

La droite part divisée pour ce scrutin : l’UDC fait notamment liste à part avec noms.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Taureau

Gare à une échéance qui peut fragiliser votre budget, surtout dans une période où vous avez plutôt envie de dépenser…

Publicité

Les Sujets à la Une

X