Rejoignez-nous

Lausanne

Des cafés (presque) gratuits pour sensibiliser les passants

Publié

,

le

Cette machine à café, présentée par la municipale lausannoise Florence Germond, réserve une surprise aux passants. (©LFM/DONATELLA ROMEO)
Les gobelets à café jetables symbolisent donc la question des emballages à usage unique. Partant de ce constat, une action de sensibilisation a été lancée ce matin à la Place Pépinet à Lausanne.

Ils sont plus d’un million à être utilisés chaque jour en Suisse durant quelques minutes seulement. Les gobelets à café jetables symbolisent la question des emballages à usage unique. Prenant les traits d’une machine à café, une action de sensibilisation a été lancée ce matin à la Place Pépinet à Lausanne par GEDREL, le périmètre de gestion des déchets pour la région lausannoise, et COSEDEC, la Coopérative romande de sensibilisation à la gestion des déchets. Ce distributeur de café gratuit réserve en fait une surprise. Florence Germond, municipale lausannoise et présidente du Conseil d’administration de GEDREL:

Florence Germond
municipale lausannoise et présidente du Conseil d’administration de GEDREL
Florence Germondmunicipale lausannoise et présidente du Conseil d’administration de GEDREL

En pleine rue, ce distributeur propose des cafés gratuits aux passants, mais s’ils choisissent un café servi dans un gobelet, ils se voient refuser l’offre et une vidéo de sensibilisation démarre. Au terme de l’expérience, un café est malgré tout offert dans un bistrot environnant. Si cette expérience se focalise sur ces contenants, c’est aussi qu’ils ne sont pas aussi faciles à recycler que leur aspect papier peut parfois le laisser penser. Stéphane Beaudinot, chef du Service de la propreté urbaine de la Ville de Lausanne:

Stéphane Beaudinot
Chef du Service de la propreté urbaine de la Ville de Lausanne
Stéphane BeaudinotChef du Service de la propreté urbaine de la Ville de Lausanne

Amener les gens à vivre une expérience sociale pour imaginer un changement de comportement, c’est l’objectif de cette démarche. Cet outil de sensibilisation itinérant est appelé à prendre place dans plusieurs points des communes du périmètre de gestion des déchets pour la région lausannoise.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lausanne

Le personnel du CHUV se mobilise pour réclamer plus d'effectifs

Publié

le

Près de 500 personnes ont défilé en soirée à Lausanne pour clore la journee de mobilisation du personnel de la santé. (©KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

Le personnel du CHUV s'est mobilisé mercredi pour réclamer davantage d'effectifs, de meilleurs salaires ainsi qu'une prime Covid pour tous. La journée d'action et de grève s'est terminée par une manifestation qui a réuni, selon la police, 500 personnes à Lausanne.

Distribution de tracts et d'autocollants "CHUV en grève!" dès le début de la matinée, préparations de banderoles, discussions et rassemblements: les employés ont montré leur mécontentement, dénonçant un manque chronique d'effectifs qui épuise les équipes.

A la mi-journée, une cinquantaine de personnes se sont réunies devant l'entrée des urgences de la Policlinique médicale universitaire (PMU), à Lausanne. Une banderole donnait le ton: "Personnel surmené et énervé ! Santé en danger".

Epuisement total

"Il y a un certain ras-le-bol, un épuisement total", a expliqué à Keystone-ATS Véronique Schober, présidente de la commission du personnel du CHUV. Les gens sont fatigués, même s'ils sont fiers de ce qu'ils font au quotidien pour apporter leur aide aux patients.

Les grévistes réclament un renforcement des effectifs, une revalorisation salariale et une prime Covid pour tous - le montant de 900 francs n'étant prévu que pour certaines catégories de personnes, à des conditions restrictives. Ceux qui n'ont travaillé que pendant la première vague ne recevront rien, par exemple.

Une prime pour tous

La prime vise en outre les personnes directement au contact des malades et exposées au virus. "Les soignants étaient en première ligne, mais il ne faut pas oublier les transporteurs patients, la logistique, les aides-soignants, l'accueil, tout le personnel du CHUV qu'on ne connaît pas", a plaidé Mme Schober.

Avant le défilé, qui a conduit près de 500 personnes du CHUV au centre-ville, des soignants ont pris la parole. "La charge de travail est en constante augmentation. On est moins à l'écoute. Il y a des patients non vus, non mobilisés", a relaté une physiothérapeute.

Hôpital malade

Une sage-femme a dénoncé le "manque de dotation chronique" et la nécessité de "déléguer des soins à du personnel qui n'est pas forcément qualifié". "L'hôpital public est gravement malade", a lancé une de ses collègues. "Soignants épuisés, patients en danger", ont scandé en choeur les manifestants.

Selon David Gygax, syndicaliste au SSP, le taux d’absentéisme atteindrait jusqu'à 30% au bloc opératoire, jusqu'à 25-30% aux soins intensifs. Et la situation était déjà tendue avant la pandémie. "Il faut absolument engager des gens", a insisté le secrétaire syndical.

Aussi des améliorations

Mardi devant la presse, le directeur général du CHUV Philippe Eckert a dit comprendre la fatigue et la lassitude de ses équipes, qui se sont beaucoup engagées durant la pandémie. La direction travaille depuis plusieurs années à une amélioration des conditions de travail, a-t-il ajouté, exemples à la clé. Depuis 2017, 461 ETP (équivalents temps plein) ont notamment été créés.

Le Conseil d'Etat a accepté de rencontrer mardi prochain des représentants des grévistes. "Il nous l'a annoncé hier soir vers 22h00, à la veille de la grève", relève David Gygax.

Continuer la lecture

Lausanne

Un vénérable hêtre de l'Hermitage victime de l'orage

Publié

le

L'orage a eu raison du vénérable hêtre pleureur. (© Keystone/CYRIL ZINGARO)

Le violent orage survenu dans la nuit de dimanche à lundi a fait définitivement vaciller le vénérable hêtre pleureur du parc de l'Hermitage, à Lausanne. L'arbre aux branches retombantes avait été planté il y a plus de 170 ans.

Le feuillu de 19 mètres de haut avait été désigné par la population lausannoise comme l'un des 30 plus beaux arbres de la ville. Il avait été choisi - aux alentours de 1843 - par Charles-Juste Bugnion et son épouse Jeanne Bugnion-Chatelanat avec "mille petits arbres", rappelle mercredi la ville dans un communiqué.

Un périmètre de sécurité entourait l'arbre qui était affaibli. (© Keystone/CYRIL ZINGARO)

Le Service des parcs et domaines suivait attentivement ce vénérable spécimen, qui abritait depuis plusieurs années une grosse cavité. Des champignons étaient apparus à son pied et des branches mortes s'étaient cassées récemment. Un périmètre de sécurité l'entourait désormais, pour protéger les usagers des éventuelles ruptures de ses branches et éviter le piétinement du sol à sa base.

Ses branches tombantes touchaient le sol et lui servaient de béquilles. Elles se sont affranchies de ce pied-mère en s'enracinant pour former de nouveaux arbres, appelés marcottes. Ce faisant, l'arbre se survit à lui-même, perpétuant son existence, ajoute la ville.

Continuer la lecture

Lausanne

Lausanne-sur-Mer fête cette année sa 20e édition

Publié

le

Lausanne-sur-Mer propose 50 activités sportives sur terre ou dans l'eau durant la période estivale. (Archives © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

"Bienvenue en Polynésie lausannoise": les Pyramides de Vidy accueillent une nouvelle édition de Lausanne-sur-Mer du 3 au 18 juillet puis du 11 au 22 août. Au bord du lac, l'événement - qui célèbre ses 20 ans cette année - propose pas moins de 50 activités sportives dans l'eau ou sur terre.

Le public pourra s'adonner au wakeboard éclairé, jusqu'à la tombée de la nuit, à la danse, à l'escalade et différents défis. Organisée par la Fondation pour l'animation socioculturelle lausannoise (FASL), la manifestation vise un public large avec des initiations dès douze ans à l'apnée, au paddle et au ski nautique. Toutes les activités sur terre sont gratuites et ouvertes à tous.

Les organisateurs ont également intégré à leur programme une semaine pour le sport inclusif. Du 7 au 11 juillet, les personnes à mobilité réduite ou en situation de handicap pourront par exemple s'essayer au paddle ou au kayak grâce à un encadrement et à du matériel adapté.

www.lausanne-sur-mer.ch

Continuer la lecture

Lausanne

Lausanne obtient le label "Villeverte"

Publié

le

Lausanne, ici au parc de Mon-Repos, a obtenu le label "Villeverte" (Archives © KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

La Ville de Lausanne a obtenu la certification "Villeverte". Ce label, décerné par l'Union suisse des parcs et promenades (USSP), récompense sa gestion et son approche des espaces verts.

Lausanne a reçu le label "argent" de cette certification, le meilleur étant "l'or". La capitale vaudoise a notamment été saluée pour "ses efforts substantiels de diminution de produits phytosanitaires et l'utilisation de produits naturels pour la production des végétaux dans les serres de la ville", indique-t-elle mardi dans un communiqué.

Une évolution doit toutefois encore être "marquée" dans la production viticole des domaines de la ville en Lavaux pour atteindre l'objectif "zérophyto". Les auditeurs ont également souligné "des potentiels d'amélioration en matière d'entretien écologique des terrains de sport."

Parmi les points positifs, le concept de nature en ville et la stratégie du patrimoine arboré et forestier ont été appréciés. Ces différents efforts "confirment un discours de législature et un engagement cohérent", poursuit le communiqué.

Au chapitre des espaces verts, la charte d'entretien du Service des parcs et domaines a aussi été louée, elle qui fixe "une direction précise et commune pour l'ensemble des actions consacrées à la nature en ville."

Lucerne et Winterthour (ZH) ont été les premières villes du pays à accéder à la certification "Villeverte" en 2017. Côté romand, seules des communes vaudoises - Ecublens, Morges, Renens et Lausanne - l'ont obtenue jusqu'ici.

Continuer la lecture

Culture

Le festival JazzOnze+ de retour en septembre

Publié

le

Paolo Fresu est l'une des têtes d'affiche du prochain JazzOnze+. (ARCHIVES - ©KEYSTONE/AP/LUCA BRUNO)

Le trompettiste sarde Paolo Fresu et le saxophoniste américain Ben Wendel sont à l'affiche du prochain JazzOnze+ du 8 au 12 septembre. Le festival lausannois a avancé ses dates pour éviter une annulation de dernière minute, comme en 2020.

Le festival se tiendra à la fin de l'été, au lieu de ses dates habituelles vers fin octobre-début novembre. Cela permet notamment de déployer une scène en extérieur dans les jardins du casino de Montbenon, ont annoncé lundi les organisateurs.

Trois autres scènes accueilleront les artistes: le New Yorkais Ben Wendel et le saxophoniste multi-instrumentiste Jowee Omicil joueront à la salle Paderewski. Paolo Fresu présentera en trio "Tempo di Chet" - en hommage à Chet Baker - à l'Octogone de Pully. Trompettiste, chanteuse et DJ, Emma-Jean Thackray se produira à l'EspaceJazz.

Le collectif franco-britannique Neue Grafik Ensemble mêlera jazz et hip-hop. Yilian Canizares, violoniste cubaine installée à Lausanne, se produira avec The Maroons, son nouveau groupe plus rock et électrique. Trois concerts sont agendés à l'extérieur, notamment celui de Maud Paquis, avec des "ballades pop, cosmiques et jazzy".

La dernière édition du festival a eu lieu en 2019. Il avait attiré quelque 5000 personnes et écoulé environ 3500 billets.

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X