Rejoignez-nous

Lausanne

Equissima est de retour sur les hauts de Lausanne

Publié

,

le

Equissima est de retour sur les hauts de Lausanne. La manifestation dédiée à l’équitation prend ses quartiers au Chalet-à-Gobet. Compétitions et animations autour du cheval se dérouleront jusqu’à dimanche.

Citons l’épreuve de dressage jeudi, et le spectaculaire cross-country samedi sur la plaine de Mauvernay. Equissima a su trouver le juste équilibre entre sport de haut niveau et attrait populaire. Avis partagé par Marc-Henri Clavel, président du comité d’organisation :

Marc-Henri Clavel
Président CO Equissima
Marc-Henri Clavel Président CO Equissima

Equissima se déroule entre jeudi et dimanche au Chalet-à-Gobet.

www.equissima.ch

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lausanne

Lausanne met hors service un groupe de captages d’eau potable

Publié

le

Lausanne continue "d'alimenter son réseau avec une eau de qualité irréprochable", assure la Ville dans un communiqué. (Photo : DR)

La Ville de Lausanne a sorti du réseau d’eau potable l’un de ses groupes de captages. En cause: une présence de chlorothalonil à un niveau « très légèrement supérieur » à la nouvelle norme en vigueur.

Une valeur de 0,11 microgramme par litre – alors que la limite légale en Suisse est de 0,1 – a été constatée dans le réservoir de Vernand dans les hauts de la ville. Celui-ci a été mis hors service début 2020 « par mesure de précaution », explique jeudi la capitale vaudoise dans un communiqué.

Elle ajoute que les autres résultats sont « rassurants » et conformes aux normes. Les investigations se poursuivent et des prélèvements sur l’ensemble des ressources en eau souterraine sont en cours d’analyse pour tous les métabolites (produits de décomposition) du chlorothalonil, un pesticide de la famille des fongicides interdit depuis le 1er janvier en Suisse.

En août dernier, Lausanne s’était déjà conformé à la norme légale en mettant hors service trois captages et en diluant deux autres avec l’eau du Léman.

Lausanne continue « d’alimenter son réseau avec une eau de qualité irréprochable », assure le communiqué. Celui-ci rappelle que l’ensemble des résultats d’analyses concernant les micropolluants est disponible sur la page du site internet de la Ville.

Continuer la lecture

Lausanne

L’ATE veut repenser le cul-de-sac de l’A1 à Lausanne-Maladière

Publié

le

Le tronçon autoroutier passe derrière la nouvelle Maison olympique (archives).
L’ATE Vaud lance une large réflexion autour de la requalification du tronçon d’autoroute qui se termine à la Maladière, dans le sud-ouest lausannois. Il propose de déclasser ce tronçon en boulevard urbain. Une table-ronde et des interventions parlementaires relancent le débat.

Le tronçon A1a qui relie Crissier à la Maladière représente un cas unique à l’échelle suisse d’une autoroute cul-de-sac. Il avait à l’origine été pensé pour permettre le contournement sud de Lausanne, par Ouchy, un projet abandonné par la suite.

Une requalification de ce tronçon A1a permettrait d’y intégrer les transports publics et la mobilité douce. Cela supprimerait cette « cicatrice » qui coupe l’ouest lausannois en deux et améliorerait la desserte du futur écoquartier des Près-de-Vidy, écrit mercredi l’ATE dans un communiqué.

Le 25 février, une conférence et table-ronde réunissant des chercheurs, des urbanistes et des personnalités politiques discutera du sujet. En parallèle, des postulats et des interpellations seront déposés dans les conseils communaux de l’ouest lausannois ainsi qu’au Grand Conseil vaudois. David Raedler, conseiller communal écologiste et président de l’ATE Vaud, déposera une interpellation au Conseil communal de Lausanne.

Continuer la lecture

Lausanne

Les usagers des transports lausannois en hausse de 2,5% en 2019

Publié

le

La fréquentation du m2, premier métro automatique de Suisse, ne cesse d'augmenter. Cette ligne entre Ouchy-Olympique et Croisettes a accueilli 1,8 million de clients supplémentaires en 2019 (archives).
Le nombre de voyageurs transportés sur le réseau des Transports publics lausannois (tl) en 2019 a progressé de 2,5% à 122 millions par rapport à 2018 (+3 millions). L’essentiel de ces nouveaux usagers se concentre sur les métros m1 et m2, les lignes de quartier et le trafic régional voyageurs, ont indiqué mardi les tl.

La fréquentation du m2, premier métro automatique de Suisse, ne cesse d’augmenter. Cette ligne entre Ouchy-Olympiques et Croisettes a accueilli 1,8 million de clients supplémentaires en 2019 (+4%), précisent les tl dans un communiqué. Le m1 continue lui aussi sa progression avec une augmentation de près de 670’000 voyageurs (+4,8%).

En 2019, une nouvelle ligne de bus entre Renens et Lausanne-Chauderon a été mise en service. L’objectif était de renforcer la ligne 17 (Georgette – Croix-Péage), soit la plus fréquentée du réseau avec près de 7 millions de voyageurs en 2018. Cette opération a permis « d’augmenter le confort et l’efficacité » de déplacement des clients en provenance de l’Ouest lausannois.

La mobilité de proximité rencontre aussi un succès croissant. En 2019, les six lignes de minibus du réseau urbain ont transporté près d’un million de voyageurs, soit 21% de plus que l’année précédente.

Ligne 24 « détente et loisirs »

La fréquentation des lignes routières régionales desservies par les tl suit également la tendance générale de croissance et atteint près de 2,2 millions de voyageurs en 2019 (+ 1,8%). Pour répondre aux attentes des voyageurs, la flotte d’autobus à deux étages a été renouvelée: treize nouveaux véhicules ont été mis en service en 2019.

Les premiers résultats positifs de la nouvelle ligne de bus 24, qui dessert la zone de détente et de loisirs de Vidy au bord du lac, sont prometteurs, selon les tl. La fréquentation sur les six premiers mois d’exploitation est supérieure aux attentes avec 330’000 voyageurs.

L’entreprise a elle-même franchi un cap en 2019: elle recense désormais plus de 1500 collaborateurs (1563), soit une progression de 45% ces dix dernières années. La majorité du personnel (51%) est dédiée à la conduite de bus, métros et trains.

Continuer la lecture

Lausanne

Vaudoise Aréna: l’audit débute cette semaine

Publié

le

La nouvelle patinoire a été inaugurée en septembre dernier (archives).
L’audit sur les conditions de travail à la Vaudoise Aréna va débuter rapidement. Le conseil d’administration du CSM SA, le propriétaire et exploitant de la nouvelle patinoire de Malley, a décidé mercredi de mandater un cabinet d’audit pour établir les faits et proposer d’éventuels correctifs.

Des employés se sont plaints de la surcharge et des conditions de travail dans le nouveau complexe sportif de l’ouest lausannois. Informé, le conseiller d’Etat Philippe Leuba avait invité le conseil d’administration du CSM à commander un audit externe.

« Les premiers entretiens auront lieu cette semaine », a annoncé mercredi le conseil d’administration. Ce dernier réaffirme son soutien au directeur du site, mis en cause par certains employés. Le directeur doit « mener à bien, avec les équipes en place, les échéances futures, notamment l’accueil des Championnats du monde de hockey », rappelle un communiqué de presse.

Le CSM salue le « gros travail » fourni pour permettre aux Jeux olympiques de la jeunesse (JOJ) et à la finale de la Coupe suisse de hockey de se dérouler à la satisfaction de tous. Le fait qu’un chantier se prolonge dans une installation sportive en exploitation provoque de nombreux désagréments, poursuit-il.

Continuer la lecture

Lausanne

Lausanne: un contrat de quartier à Entre-Bois

Publié

le

Le conseiller municipal lausannois David Payot est en charge du projet des contrats de quartier (archives).
La Ville de Lausanne lance un contrat de quartier à Entre-Bois, invitant ses habitants à réfléchir au développement de leur quartier. La capitale vaudoise met à disposition une enveloppe annuelle de 50’000 francs et une équipe chargée d’accompagner les échanges avec la population.

Ces contrats de quartier permettent aux habitants de « s’impliquer et discuter des améliorations possibles pour la vie du quartier », rappelle lundi la Municipalité lausannoise dans un communiqué. Depuis 2010, Entre-Bois est le quatrième quartier à bénéficier de cette structure après Montelly, Boveresses et Prélaz-Valency.

A Entre-Bois, quartier du nord de la ville marqué par sa mixité socio-culturelle, le contrat va durer trois ans. Le processus démarre ce samedi avec une balade exploratoire pour « mieux découvrir le quartier, le voir autrement et en discuter l’usage. »

Une première conférence suivra le 25 février pour faire « l’inventaire des souhaits d’amélioration et désigner la commission de quartier », poursuit le communiqué. David Payot, conseiller municipal en charge de l’enfance, de la jeunesse et des quartiers, participera à cette soirée inaugurale.

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X