Rejoignez-nous

Lausanne

La Fête du Bois célèbre la fin de l’école

Publié

,

le

La coutumière Fête du Bois a lieu ce mercredi à Lausanne. Chaque année, les enfants des classes enfantines et primaires défilent dans les rues de Lausanne pour fêter la fin de l’école. Mais d’où vient cette tradition ? Petit historique avec Christine Gonzalez, chargée de projets au service des écoles :

Christine Gonzalez
Chargée de projets au service des écoles
Christine GonzalezChargée de projets au service des écoles

A l’occasion du cortège, chaque classe crée ses propres costumes. Rencontre avec Aude Kever, professeure de classe enfantine, qui nous explique comment elle se prépare avec ses élèves :

Aude Kever
Professeure de classe enfantine
Aude KeverProfesseure de classe enfantine

Le départ du défilé se fera à Montbenon. Les enfants passeront par l’avenue de Savoie, Ruchonnet, Fraisse et Dapples avant d’arriver à la place de Milan. Des perturbations sont donc à prévoir sur cet axe en début d’après-midi.

 

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lausanne

Les zadistes s'en prennent à des véhicules de pompiers

Publié

le

Le collectif a dénoncé le rôle des pompiers dans l'évacuation de la ZAD en versant de la peinture sur les véhicules des sapeurs pompiers lausannois depuis le pont Chauderon (Photo prétexte © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le collectif "Soutien ZAD de la Colline" a réalisé vendredi une action à Lausanne pour dénoncer le rôle des pompiers dans l'évacuation de la ZAD. Vers 15h00, des militants ont déversé depuis le pont Chauderon, à l'aide de bombes à eau, de la peinture sur les véhicules des hommes du feu en contrebas ainsi que des tracts. La Ville porte plainte.

"Nous avons reçu deux ballons de peinture rose. Un est tombé sur le sol, éclaboussant un véhicule, l'autre sur le pont arrière d'un camion", a déclaré à Keystone-ATS Michel Gandillon, porte-parole du Service de protection et sauvetage de la ville de Lausanne.

"La Ville de Lausanne porte plainte. Rien n'excuse de s'attaquer aux sapeurs-pompiers", a réagi le municipal lausannois de la sécurité Pierre-Antoine Hildbrand.

Dans un communiqué, le collectif souligne le rôle des pompiers "dans le harcèlement pendant quatre jours et trois nuits de deux zadistes" au Mormont. Il est inimaginable et scandaleux que des pompiers, qui se sont engagés à porter secours et assistance, et qui sont payés par la collectivité, s'impliquent de la sorte lors d'une évacuation de militants écologistes, écrit-il.

Continuer la lecture

Lausanne

Mobilité - Les habitudes marquées sans surprise par la pandémie

Publié

le

Lausanne a créé plus de 10 km de pistes cyclables en 2021, selon l'Observatoire de la mobilité (Archives © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Selon l'Observatoire de la mobilité, la pandémie a fortement marqué les habitudes des Lausannois en 2020. La fréquentation des transports publics ainsi que le trafic automobile ont fortement diminué alors que la mobilité active s’est renforcée. Plus de 10 kilomètres de nouvelles pistes cyclables ont été créés.

A Lausanne, 46% des ménages n’ont pas de voitures. Cependant, ces dernières décennies, l’espace public a essentiellement été pensé pour le trafic automobile. Pour apaiser l'espace public, développer une mobilité plus durable est un enjeu majeur, auquel contribue l'Observatoire de la mobilité, relève jeudi la Ville de Lausanne.

Selon ce dernier, en 2020, 20 nouvelles zones modérées ont été créées. Lausanne en compte désormais 86 km, soit 62% du total hors axes principaux (138 km). La Municipalité a également supprimé les feux de 9 carrefours et mis au clignotant 19 carrefours la nuit.

L'an dernier,10,5 km d’aménagement et liaisons cyclables ont été créés, portant le total à 111 km. Un gros effort a été consenti pour les places de stationnement vélo (+420 places). Leur nombre atteint 3810 places, soit une augmentation de 88% depuis 2016.

Dans le domaine piétonnier, quinze aménagements pour sécuriser le chemin de l’école ont été déployés. Enfin, 78 passages piétons ont été modifiés pour permettre l’annonce automatique.

Impact du semi-confinement

La pandémie a fortement marqué les usages en matière de mobilité. S’agissant des transports publics, la fréquentation est descendue drastiquement lors du premier semi-confinement (16% de la fréquentation 2019) et n’a jamais retrouvé les niveaux de 2019. L’état de nécessité décrété par le canton, début novembre 2020, a également eu un impact important.

Quant au trafic automobile, le semi-confinement du mois de mars s’est fait sentir: sur les points d’entrée de la Ville, les compteurs ont relevé des baisses d’environ 50% entre avril 2019 et avril 2020. La même comparaison au mois de septembre relève une diminution du trafic d’environ 3%.

Ces chiffres démontrent qu’il est crucial d’accompagner les changements d’usages en matière de mobilité, estime la Municipalité. A titre d’exemple, le nombre de cyclistes a augmenté de 20% entre 2019 et 2020.

Plus de terrasses

L’Observatoire de la mobilité quantifie également la place dévolue à la voiture. Ainsi, l’emprise des 96'400 places de stationnement, dont 28'810 sont à usage public, représente près de 340 stades de foot ou plus de 480 fois la place de la Riponne, illustre la Ville.

Les mesures accompagnant les effets de la pandémie n’ont touché que 2% de ces places. Elles ont par contre permis de dégager de l’espace pour agrandir les terrasses des restaurateurs (171).

Suivi annuel

Lancé en 2021, le plan climat de la Municipalité fixe des objectifs ambitieux comme la multiplication par sept du nombre de km parcourus à vélo, l’augmentation de 20% de ceux parcourus à pied et de 50% de ceux en transports publics. L’Observatoire de la mobilité intégrera le suivi annuel de ces objectifs ainsi que ceux liés au transport individuel motorisé.

Continuer la lecture

Lausanne

Dix zones à trafic modéré seront créées à Lausanne d'ici 2023

Publié

le

Comme à la rue Beau-Sejour, la ville de Lausanne prévoit l'installation de dix nouvelles zones modérées sur sa commune d'ici à 2023. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Afin de poursuivre sa politique volontariste en la matière, Lausanne amorce en avril 2021 une campagne de création de nouvelles zones modérées à travers toute la ville. Elle en aménagera dix de plus d'ici 2023.

"Il est essentiel pour nous de réduire les nuisances sonores que subissent les Lausannois et les zones modérées permettent d’atteindre cet objectif tout en améliorant la convivialité et la sécurité dans les quartiers", souligne Florence Germond, municipale en charge de la mobilité, citée mercredi dans un communiqué.

Les lieux choisis sont des zones identifiées comme présentant un niveau sonore trop élevé. Les travaux concerneront, dans l'ordre chronologique, l'avenue des Acacias, l'avenue de Cour Ouest, le chemin de Bellevue, l'avenue Dapples, l'avenue du Temple, l'avenue Druey, l'avenue de France ouest, la route du Pavement sud, l'avenue Marc Dufour sud, et enfin l'avenue de l'Avant-Poste.

Le choix des lieux à transformer s’est également fait sur la base de demandes citoyennes, notamment en lien avec la sécurité aux abords des écoles. Ainsi, sur les dix sites en question, trois incluent cette thématique.

En concertation

La création de nouvelles zones modérées se fera en concertation avec les riverains. Pour chaque lieu, la Ville tiendra compte du retour et du souhait des habitants, pour décider s’il s’agira de zones 30 ou de zones de rencontre, dans lesquelles la vitesse est limitée à 20 km/h.

Ces aménagements viennent en complément d’autres mesures de lutte contre le bruit routier. Notamment celles visant à appeler la population à se tourner vers la mobilité active et les transports publics, l’achat d’un radar acoustique de prévention, la pose de revêtements phono absorbant et la généralisation de la limitation à 30 km/h sur l’ensemble du territoire communal la nuit.

Continuer la lecture

Lausanne

Six auteurs de tags interpellés à Lausanne

Publié

le

Six auteurs de tags sur des rames de métro ont été placés durant un mois en préventive. Du matériel a été saisi. (© Police de Lausanne)

Six auteurs de graffitis ont été interpellés dans le sud de Lausanne, alors qu’ils venaient de commettre des tags sur une rame de métro à fin février.

D'autres déprédations sur des rames leur ayant été imputées, ils ont été placés en détention préventive pendant un mois. Montant des dégâts: 30'000 francs.

Peu avant 2 heures du matin le 21 février dernier, plusieurs patrouilles se sont rendues à Ouchy suite à un appel pour interpeller des auteurs de graffitis sur une rame de métro, a communiqué mardi la police de Lausanne. Arrivés sur place, les agents ont appréhendé trois personnes. Trois autres individus qui avaient pris la fuite ont été rattrapés par la brigade canine.

Agés de 17 à 27 ans, les auteurs, un Espagnol et cinq Italiens, ont été acheminés à l’Hôtel de police pour y être entendus. Plusieurs bonbonnes de peinture ont été retrouvées dans leurs sacs ou abandonnées lors de leur fuite. Du matériel de prise de vue et de protection a également été saisi.

Goût de l'interdit

Sous la conduite du Ministère public, une enquête a été menée notamment par les spécialistes de la cellule "graffitis" de la police municipale. Elle a pu établir que le groupe avait commis des tags sur deux autres véhicules de transports publics durant le week-end dans la région lausannoise.

Le coût global des déprédations est estimé à plus de 30'000 francs. Les individus ont agi par goût de l’interdit et désir de se mettre en avant sur les réseaux sociaux, souligne le communiqué.

Les cinq auteurs majeurs ont été placés en détention préventive durant un mois afin de permettre les investigations. Celles-ci ont également permis d’identifier des cas antérieurs imputables à l’un d'entre eux hors du canton de Vaud. Ici, les dégâts se chiffreraient à environ 36'000 francs.

La Police de Lausanne rappelle que, outre les suites pénales et financières auxquelles s’exposent les auteurs de tels actes, il est extrêmement dangereux de cheminer sur des rails ou de grimper sur des wagons ou des rames en raison des risques d’électrocution.

Continuer la lecture

Lausanne

Place du Tunnel: des aménagements transitoires réalisés cet été

Publié

le

La Municipalité de Lausanne va réaliser des aménagements provisoires à la place du Tunnel cet été (Archives © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La démarche "Riponne-Tunnel" franchit une nouvelle étape à Lausanne. Des aménagements transitoires vont être réalisés à la place du Tunnel cet été. Objectif: proposer des activités ludiques et familiales, des espaces de détente et lieux pour des manifestations culturelles.

Les propositions issues d'un concours d'idées et d'un processus participatif vont être testées prochainement à la place du Tunnel. Dans la partie sud, le concept retenu vise à transformer le lieu en une "place-jardin" ludique et familiale, écrit la Municipalité mardi dans un communiqué.

Organisée en petits îlots évolutifs (espaces de jeu et de détente, îlots de verdure), la place offrira un nouvel espace de vie qui complétera l’animation proposée par les nombreux commerces du quartier. Une présence végétale marquée, complémentaire à celle des platanes existants, ainsi qu’un travail sur les revêtements de sol viendront rafraîchir la place.

Apaisement du trafic

Dans une ambiance plus minérale, la partie nord va bénéficier d’un espace pour accueillir des activités de quartier et des manifestations culturelles. Objectif: favoriser le vivre-ensemble et l'appropriation des lieux par les usagers.

Afin d’apaiser le trafic tout en diminuant l’aspect routier des lieux, le passage en zones modérées devrait être privilégié autour de la place. Les places de stationnement supprimées sur les aires réaménagées seront en partie compensées. Une solution alternative sera également proposée pour les maraîchers et les taxis.

Consultation des partenaires

Les partenaires locaux seront auparavant invités à exprimer leur avis sur le futur visage de la place. Cela permettra d’ajuster le projet en fonction de leurs besoins, précise le communiqué.

Le caractère éphémère de ces aménagements permettra de faire évoluer le projet final en fonction des usages observés lors de cette phase de test. Enfin, la Municipalité souhaite réaliser ces aménagements transitoires durant l’été 2021, sous réserve du bon déroulement de la procédure de publication dans la Feuille des avis officiels.

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X