Rejoignez-nous

Lausanne

La Ville de Lausanne renforce son dispositif d'accueil hivernal

Publié

,

le

L'accueil des sans-abri a été réorganisé à Lausanne en raison de la crise sanitaire. Deux nouveaux lieux temporaires ont été ouverts, dont un à Isabelle-de-Montolieu.. (©VILLE DE LAUSANNE)

La Ville de Lausanne, en collaboration avec le canton et la Fondation Mère Sofia, renforce son dispositif hivernal d’accueil des sans-abri afin de répondre à la crise sanitaire. Plus de 30 places supplémentaires ont été créées pour un total de 250 mises à disposition gratuitement. Deux hébergements temporaires complètent l'offre existante.

En temps normal, les hébergements d’urgence offrent chaque soir durant l’hiver 221 places réparties au sein de quatre structures (La Marmotte, Le Sleep In, le Répit et L’Etape). Aujourd’hui, les exigences sanitaires ont fortement diminué leurs capacités d’accueil (- 92 places), indique la Ville mardi dans un communiqué.

A cela s’ajoute l’immobilisation d’un étage de L’Etape (9 places) pour les sans-abri symptomatiques ou dans l’attente des résultats de leur test de dépistage du Covid. En cas d’augmentation des cas, un étage supplémentaire sera réquisitionné.

Montolieu et Beaulieu

Pour compenser cette diminution, la Ville et son partenaire ouvrent deux nouveaux hébergements temporaires. Au chemin Isabelle-de-Montolieu, la Caisse de pensions de l’Etat de Vaud met à disposition un immeuble voué à une prochaine démolition. Actuellement inoccupé, il permettra de loger dès mardi 50 personnes par soir dans des studios.

Le Répit, l’accueil de nuit géré par la Fondation Mère Sofia, se déplacera dans les Halles nord de Beaulieu en lieu et place de la rue Saint-Martin. Le site proposera une centaine de lits du 1er décembre à fin avril 2021.

Capacité variable

En temps normal, Le Répit est prévu pour 100 personnes, mais ne pourrait aujourd’hui en accueillir que 35 en raison des normes sanitaires. De leur côté, la Marmotte et le Sleep-in ont pu réaménager leurs locaux pour maintenir leur capacité d’accueil.

Les usagers bénéficieront de la gratuité de ces prestations jusqu’au 30 avril 2021 à la place des cinq francs par nuit normalement exigés par personne de plus de 14 ans. En cas de plan grand froid, déclenché selon des critères météorologiques précis, des lieux supplémentaires seront ouverts en Ville de Lausanne avec l’aide de la protection civile, précise le communiqué.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lausanne

Des crèches lausannoises forment à la démocratie

Publié

le

Dans le village Educalis, chaque enfant joue un rôle (chef de village, policier, infirmier, architecte, etc). (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

La démocratie doit s'apprendre dès le plus jeune âge. C'est la conviction de trois crèches lausannoises qui ont lancé "un projet de citoyenneté", avec lequel une trentaine d'enfants de 2,5 ans à 3 ans doivent apprendre à cohabiter dans leur propre société civile.

Pour y parvenir, un village Educalis - du nom du groupe qui chapeaute les crèches - a été créé à Sauvabelin, sur les hauts de Lausanne. Chaque enfant y joue un rôle (chef de village, policier, infirmier, architecte, etc).

Des votations sont également organisées, comme lundi lorsque les enfants ont dû choisir le drapeau de leur village. "Nous voulons leur transmettre les bons réflexes de la démocratie", explique Olivier Delamadeleine, le directeur du groupe Educalis, interrogé par Keystone-ATS.

Avec la vie au village et l'organisation de votations, les bambins apprennent à évoluer en société. "Ils sont confrontés à la vraie vie. Ils doivent composer avec le monde autour d'eux et gérer des émotions comme la frustration, par exemple quand ils perdent une votation", poursuit M. Delamadeleine.

"Identification sociale"

Les votations sont organisées tous les deux mois. Après le choix du drapeau, les enfants devront se prononcer sur les façons de recycler dans leur village, explique Eve L'Eplattenier, directrice de crèche et chargée de projets pour Educalis. "Les enfants comprennent l'enjeu de ces votations. Ils voient qu'elles peuvent influencer leur quotidien au village", relève-t-elle.

Concernant la vie au village, où les crèches se rendent chaque semaine, Mme L'Eplattenier remarque que les enfants aiment jouer leur rôle et "avoir une identification sociale."

Elle raconte que les équipes éducatives se mettent le maximum en retrait pour laisser vivre cette petite société. Elle donne l'exemple de l'enfant incarnant le médecin du village qui intervient en cas de petit bobo chez l'un de ses camarades.

Le projet du groupe Educalis prévoit aussi d'inviter de vrais professionnels. Lundi par exemple, c'est un représentant de la police lausannoise qui a échangé avec les enfants.

Continuer la lecture

Lausanne

Lausanne: 100 nouveaux arbres en une journée

Publié

le

La Ville de Lausanne veut accélérer la plantation d'arbres sur son territoire. (Image d'illustration © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La Ville de Lausanne a planté 100 arbres lors de la seule journée de vendredi. Avec cette opération, baptisée "Plant'action", la capitale vaudoise veut souligner sa volonté d'accorder davantage de place aux arbres pour favoriser la biodiversité et lutter contre les îlots de chaleur.

Ces cent arbres ont été plantés au nord-est de la ville, entre le chemin de Boissonnet et la route d'Oron, ainsi qu'au sud dans la zone de Vidy. Vingt-trois espèces, majoritairement indigènes, ont été sélectionnées.

Des essences du Sud ont aussi été plantées pour répondre au changement climatique, explique Natacha Litzistorf, la municipale lausannoise en charge du logement, de l'environnement et l'architecture, interrogée par Keystone-ATS. Elle cite notamment le chêne de Hongrie, le platane d'Orient ou l'érable de Montpellier. Une troisième catégorie d'arbres, adaptée aux minéraux, a été plantée vendredi.

Mme Litzistorf raconte que la population a très bien accueilli cette opération. Les jardiniers ont par exemple été applaudis dans le quartier de Boissonnet. "C'est une action symbolique qui s'inscrit dans une stratégie globale", poursuit l'élue verte. Elle explique que la Ville de Lausanne plante désormais plus de 1000 arbres chaque année, soit trois fois plus qu'elle n'en coupe.

Outre de nouvelles plantations, Mme Litzistorf note que la ville se montre aujourd'hui "plus conservatrice" lorsqu'il faut réfléchir à la coupe éventuelle d'un arbre. Même si cette nouvelle stratégie a permis de mieux valoriser les arbres, la municipale estime qu'il reste "beaucoup à faire pour donner plus de droits et de poids aux arbres", notamment face aux nouvelles constructions.

Continuer la lecture

Lausanne

Lausanne acquiert 56 oeuvres pour ses collections

Publié

le

Cette oeuvre de Sandrine Pelletier entre dans les collections de la ville. (©SANDRINE PELLETIER)

Pour soutenir les arts visuels, la ville de Lausanne a augmenté son budget d'acquisition pour sa collection d'art. Elle vient d'acheter 56 nouvelles oeuvres signées de 22 artistes, onze hommes et onze femmes. Le tout pour un montant global de 130'000 francs.

Cette campagne d'acquisition exceptionnelle s'inscrit dans le plan de relance de la culture lausannoise validé en août par le Conseil communal. Ce programme incluait aussi une aide au loyer pour les ateliers d'artistes et un soutien aux photographes lausannois par l'octroi de mandats documentaires, rappelle jeudi la ville.

Parmi les nouvelles acquisitions figurent des oeuvres de Sandrine Pelletier, Gina Proenza, Olivier Christinat et Stéphane Kropf. Avec quelque 1800 oeuvres de plus de 500 artistes, la Collection d'art de la ville de Lausanne témoigne de l'histoire et de la diversité de la scène artistique locale. En 1932, Lausanne était la première ville romande à constituer une telle collection.

Continuer la lecture

Lausanne

Succès pour l'opération "un livre acheté un livre offert"

Publié

le

Avec 4000 ouvrages déjà vendus", la Ville de Lausanne dresse un bilan intermédiaire très satisfaisant de l'opération "un livre acheté, un livre offert" (photo prétexte - KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Lancée en août à Lausanne, l'opération "un livre acheté un livre offert" connaît un succès au-delà des espérances. Alors que l’action court encore jusqu’au 30 novembre, 4000 livres ont d’ores et déjà été vendus pour un montant dépassant les 100'000 francs.

L'opération "un livre acheté un livre offert" permet au lecteur achetant un ouvrage d’un éditeur lausannois d’en choisir un second financé par la Ville. Quelque 4000 livres ont déjà été vendus en librairie ou directement sur les sites des libraires concernés. Ce bilan intermédiaire est très réjouissant, relève la Ville mercredi dans un communiqué.

"Nous étions convaincus de l’intérêt du public pour les maisons d’édition lausannoises. Le succès de cette opération confirme que cela est bien le cas", commente Grégoire Junod, syndic de Lausanne.

Près de vingt éditeurs lausannois ainsi que les librairies Basta !, Ex Nihilo, Humus, et L’Intégrale EPFL participent à l'opération qui dure jusqu'au 30 novembre. La librairie Payot a rejoint la démarche depuis le 16 novembre et jusqu’à la fin du mois.

La Ville de Lausanne a adopté cet été un plan de relance pour l’économie créative et culturelle de 2,5 millions. Quelque 250’000 francs ont été attribués à la chaîne du livre afin d’atténuer les impacts négatifs de la crise sanitaire. Le solde de ce montant sera utilisé pour des projets éditoriaux ou des aides ponctuelles, précise-t-elle.

 

Continuer la lecture

Lausanne

Appel aux projets pour le restaurant de Beaulieu

Publié

le

Beaulieu SA met au concours son futur restaurant (photo d'illustration - KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Beaulieu poursuit sa mue à Lausanne. L'opérateur du site, Beaulieu SA, a lancé mercredi la mise au concours pour l'exploitation de son futur restaurant, qui devrait ouvrir au printemps 2022.

Chaque projet sera évalué par un comité composé de membres du conseil d'administration de Beaulieu SA et de spécialistes de la restauration et de l'immobilier. Un expert de la Ville de Lausanne accompagnera également la démarche à titre consultatif, précise mercredi Beaulieu SA dans un communiqué.

Le restaurant offrira plus de 100 places réparties entre rez-de-chaussée et mezzanine ainsi qu'une terrasse de 45 places. La gestion des bars du théâtre sera également confiée au futur exploitant afin de mutualiser les ressources.

Beaulieu, qui a traversé une grave crise financière, est en transformation depuis 2018. Plusieurs chantiers sont en cours pour rénover le théâtre et les halles nord, mais aussi pour accueillir le Tribunal arbitral du sport. La Haute Ecole de la santé La Source s'y est installée fin 2018.

 

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Poisson

Il est possible qu’un désaccord soit à l’origine d’un changement dans votre travail. En finalité, ce ne sera pas plus mal.

Publicité

Les Sujets à la Une

X