Rejoignez-nous

Lausanne

Un écrin de verdure pour le stade de la Tuilière

Publié

,

le

Un biotope avec un bassin de rétention est visible devant le stade de la Tuilière lors d'une conférence de presse de Natacha Litzistorf, municipale de la ville de Lausanne, sur les impératifs écologiques lors de la construction du stade de la Tuilière, montrant un ensemble de mesures propices à la faune et à la flore le mercredi 12 août 2020 à Lausanne. (©KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)
Le nouveau stade de la Tuilière à Lausanne se met au vert. La Ville a présenté les divers aménagements extérieurs - nichoirs, mares, prairies - qui bordent l'antre du Lausanne-Sport et doivent lui permettre de minimiser son impact écologique.

Alors que les travaux du stade sont presque terminés, "la nature doit pouvoir reprendre ses droits", a indiqué mercredi devant la presse Natacha Litzistorf, la municipale lausannoise en charge du logement, de l'environnement et de l'architecture.

L'élue verte a rappelé que la Ville, en tant que maître d'ouvrage, avait pris des engagements écologiques au moment d'entamer le chantier. "Ces promesses ont été tenues: le cadre naturel a été respecté et même sublimé. C'est un petit paradis pour la faune et la flore", a-t-elle affirmé.

Parmi ces différents aménagements, cinquante nichoirs ont été fixés sur les parois extérieures du stade. Ils sont destinés à abriter des martinets noirs, qui figurent sur la liste des espèces potentiellement menacées.

"Nous espérons pouvoir créer une nouvelle colonie", a relevé Joanna Fowler, architecte et cheffe de projet. Elle a précisé que le bruit et la présence humaine ne perturbaient pas le martinet, sachant que le futur stade du LS pourra accueillir jusqu'à 12'000 personnes.

Cet oiseau est, en revanche, beaucoup plus sensible au chant de ses congénères. Raison pour laquelle un enregistrement du chant du martinet noir tourne déjà en boucle sous les gradins du stade pour l'inciter à venir s'y installer.

Cohabitation

Outre le stade principal, l'ensemble du centre sportif de la Tuilière a bénéficié d'aménagements. Plusieurs petits biotopes ont été répartis autour des neuf terrains du complexe, à l'image des onze mares construites pour accueillir des batraciens. S'y ajoutent des tas de pierres pour les reptiles, des amas de branches pour les insectes et 2,7 hectares de prairies, où 400 arbres et 11'000 arbustes ont été plantés.

L'utilisation de ces espaces crée "une plus-value écologique immense" et permet à la nature de "respirer", a souligné Emmanuel Graz, architecte-paysagiste et coordinateur du projet. Il a ajouté que la Ville de Lausanne procédait déjà de la sorte depuis plusieurs années pour ses parcs. "Le maître-mot, c'est cohabitation", a-t-dit.

Zone tampon

Cet impératif a été particulièrement respecté pour le stade de la Tuilière, situé sur les hauts de la ville, à proximité de la campagne et de la zone protégée du Petit-Flon, a expliqué M. Graz.

Pour Natacha Litzistorf, ce projet constitue la preuve qu'il est possible de créer de grandes infrastructures "tout en respectant la nature." La municipale a aussi rappelé que le stade lui-même a été construit dans un souci écologique, notamment avec la pose de panneaux solaires, l'installation d'une toiture végétalisée et d'un bassin de rétention.

Après avoir pris du retard en raison du coronavirus, la construction du stade est entrée dans sa dernière phase. Le gazon synthétique a été posé et le premier match du Lausanne-Sport pourrait avoir lieu en novembre prochain.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lausanne

8 millions pour soutenir le commerce local

Publié

le

La Ville de Lausanne veut soutenir le commerce détail, affaibli par la crise du Covid-19. (image prétexte - KEYSTONE/Leandre Duggan)

La Ville de Lausanne lance son plan de soutien au commerce de détail. Après l’opération WelQome menée par le canton, la Municipalité met près de 8 millions de francs sur la table.

Avec la Société coopérative des commerçants lausannois, la Ville va proposer des bons et des carnets de réduction à tous les habitants. Concrètement, chaque lausannois majeur recevra ainsi un carnet de 5 bons de réduction correspondant à un montant de 40.-, à faire valoir sur un achat minimum de 200.-. Les ménages lausannois au bénéfice de subsides à l’assurance-maladie recevront aussi un carnet de bons d’achat d’une valeur de 100.-, auquel s’ajouteront 50.- par enfant. Pour le syndic de Lausanne, ce plan doit permettre de stimuler la consommation locale, tout en soutenant le pouvoir d’achat des lausannois :

Grégoire Junod
Syndic de Lausanne
Grégoire Junod Syndic de Lausanne

Les autorités espèrent ainsi générer un volume de chiffre d’affaires de l’ordre de 20 millions de francs dans le commerce local, un secteur particulièrement affaibli :

Grégoire Junod
Syndic de Lausanne
Grégoire Junod Syndic de Lausanne

Le Conseil communal devra encore donner son feu vert à l’opération début novembre. Les bons seront envoyés dans la foulée aux lausannois.

Continuer la lecture

Lausanne

Reprise mouvementée à l'Opéra de Lausanne

Publié

le

L'Opéra de Lausanne doit annuler un récital. (Image d'archive - ©KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Après six mois de fermeture, l'Opéra de Lausanne a rouvert ses portes mercredi avec un récital de la mezzo soprano suisse Marina Viotti. Un concert de la pianiste Maria João Pires, avec l'OSR, est prévu jeudi. Mais le récital de dimanche doit être annulé, en raison de la quarantaine imposée à un chanteur lituanien.

Le chanteur Kostas Smoriginas, qui devait se produire aux côtés du ténor biélorusse Pavel Petrov, n'a pas pu se rendre en Suisse. Il a côtoyé une personne qui était positive au Covid-19 et a été placé en quarantaine, a indiqué jeudi l'Opéra à Keystone-ATS.

Le récital est par conséquent annulé. Tous les détenteurs de billets sont en train d'être contactés. Ces billets seront remboursés.

La mésaventure illustre les difficultés que peuvent rencontrer les organisateurs de spectacles en période de pandémie. Après six mois de fermeture, l'Opéra a décidé de redémarrer en douceur, avec une jauge limitée à environ 60% de sa capacité.

Mercredi, une "belle salle" a réservé "une standing ovation" à Marina Viotti, a expliqué le service de presse. Après Maria João Pires et l'OSR jeudi soir, l'institution lausannoise accueillera en octobre le Béjart Ballet Lausanne. La troupe donnera huit représentations du 2 au 11 octobre, avec une création de Gil Roman en première partie suivie des Sept danses grecques de Maurice Béjart.

Continuer la lecture

Lausanne

Le Romandie est contraint de fermer pour une longue durée

Publié

le

A Lausanne, le Romandie doit être rénové. (Image d'archive - ©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le club rock le Romandie, l'un des hauts lieux de la vie nocturne lausannoise, annonce une "fermeture prolongée". Ses locaux ne sont plus suffisamment sûrs pour le public en raison de plusieurs dégâts d'eau.

Situé sous les arches du Grand-Pont, le Romandie subit régulièrement des infiltrations d'eau. "Le service culturel de la Ville de Lausanne nous a annoncé que les rénovations du pont ne seraient pas finalisées avant plusieurs années et qu'en l'état actuel, les locaux sont inutilisables", explique jeudi l'Association ...e la nave, qui exploite les lieux.

Elle ajoute dans son communiqué qu'elle espère retrouver ses locaux "à moyen, voire long terme", tout en expliquant qu'elle penche actuellement sur la mise en place d'une 17e saison itinérante.

Basé auparavant à la Riponne, le Romandie occupe ses locaux sous le Grand-Pont depuis 2008. Le club programme une cinquantaine de concerts par saison.

Continuer la lecture

Lausanne

Des échanges sur la future vie de quartier

Publié

le

L'écoquartier des Plaines-du-Loup va bientôt sortir de terre dans le cadre du projet Métamorphose, à Lausanne (archives - KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)

Lausanne lance les forums participatifs des Plaines-du-Loup. Alors que le chantier du futur écoquartier a débuté entre la Pontaise et la Blécherette, la Ville souhaite mettre à contribution les habitants et riverains.

La démarche doit s’étaler sur les 3 prochaines années. Au programme de ces forums : des échanges sur le développement du site, la vie du quartier, ses aménagements et ses espaces publics. Nathalie Aebischer est responsable de la démarche participative pour le bureau de développement Métamorphose :

Nathalie Aebischer
Responsable démarche participative, bureau de développement Métamorphose
Nathalie Aebischer Responsable démarche participative, bureau de développement Métamorphose

Le premier forum a débuté ce soir à 18h, en présence du syndic Grégoire Junod et des municipaux Natacha Litzistorf et David Payot. Cette première rencontre doit permettre d’expliquer la démarche aux participants et de présenter en détail la future maison de quartier. Nathalie Aebischer

Nathalie Aebischer
Responsable démarche participative, bureau de développement Métamorphose
Nathalie Aebischer Responsable démarche participative, bureau de développement Métamorphose

Ce premier forum se tient encore samedi. Il y en aura 6 au total. Informations sur internet.

Continuer la lecture

Lausanne

Un chantier insolite à la place de l'historique Lido

Publié

le

L'ancien bâtiment abritait l'emblématique salle de spectacle et club du Lido, qui a fermé ses portes en 2016. ©Keystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

La rue de Bourg 17 à Lausanne, où se trouvait anciennement le Lido, accueille depuis 2018 un chantier insolite et complexe. Ce lieu emblématique en plein coeur de la capitale vaudoise fait place aujourd'hui à des structures boisées.

"C'est un chantier complexe", explique Pascal Chapuis, responsable construction pour la Suisse romande chez Wincasa. "Nous avons dû prendre en compte tous les éléments techniques et logistiques pour mener à bien ce projet et respecter les réglementations particulières du centre-ville". Selon le responsable du chantier, les travaux seront achevés dans le courant 2021.

Le chantier présente toujours un "trou" dans la rue de Bourg et offre une vue sur la cathédrale. A l'heure actuelle, les ouvriers versent notamment le béton entre les structures métalliques dans un espace très étroit. Au-dessus de leurs têtes, des butons en bois soutiennent les bâtiments voisins, pour éviter un risque d'affaissement. Le tout forme une structure boisée d'un autre temps.

L'ancien bâtiment abritait l'emblématique salle de spectacle et club du Lido, qui a fermé ses portes en 2016. Selon M. Chapuis, le site présentait "un mélange de constructions des 19e et 20e siècles". D'où la complexité des travaux.

Cette structure a été complètement démolie. Elle fera place dans quelques mois à un bâtiment moderne, qui abritera des locaux commerciaux et des logements.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Lion

Magnifiques énergies de Vénus et Vesta qui pourraient amener une attirance pour quelqu’un qui vient d’ailleurs.

Publicité

Les Sujets à la Une

X