Rejoignez-nous

Lausanne

Vincent Perez lance un festival à Lausanne

Publié

,

le

Les premières Rencontres 7e art se sont ouvertes samedi à Lausanne. A l'initiative de Vincent Perez, le festival propose de voir ou revoir plus d'une quarantaine de films de l'histoire du cinéma et de rencontrer une série d'acteurs ou réalisateurs de prestige.

Certes, Lausanne n'est pas Cannes, ni Ouchy la Croisette. Mais depuis samedi, des figures du cinéma ont pris leurs quartiers dans un palace du bord du lac pour participer aux premières r7al.

D'ici mercredi, on pourra y croiser les réalisateurs Barry Levinson ("Rain Man"), Thomas Vinterberg ("Festen") et Michel Hazanavicius ("The Artist"). Seront aussi à Lausanne les acteurs Christopher Walken, Léa Seydoux et Fanny Ardant, entre autres.

Dès 09h00, Vincent Perez, figure de proue du nouveau festival, aligne les rendez-vous. "C'est comme sur un tournage, quand vous êtes réalisateur. Vous commencez et vous êtes déjà lessivé par la préparation. On travaille avec plein de métiers différents, on doit gérer des équipes. C'est finalement assez similaire", dit-il.

L'acteur - qui a tourné dans "Cyrano de Bergerac", "Indochine" ou encore "La reine Margot" -, et qui est aussi réalisateur, photographe et scénariste de BD, ajoute une nouvelle corde à son arc. Il organise la manifestation avec deux partenaires: Olivier Dupont, actif dans l'événementiel et le luxe, et Karim Sghaier, financier et fondateur de l'école Le Régent à Crans Montana.

Envie de cinéma

Avec r7al, le trio propose un festival sans compétition, pour faire rayonner et transmettre la passion du cinéma. "Nous voulons faire revivre des films sur grand écran. Donner envie à toutes les générations de les découvrir ou les redécouvrir, ainsi qu'offrir l'opportunité de rencontrer les artistes", explique-t-il.

Cette année, coup de projecteur sur le Nouvel Hollywood. Pour Vincent Perez, les années 70 sont "une parenthèse enchantée" dans le cinéma américain qui a fait "évoluer les codes" avec notamment "Bonnie & Clyde" ou "Easy Rider", tous deux à l'affiche.

Un événement différent

Vincent Perez a choisi Lausanne parce qu'il est "né ici, originaire de Penthaz (VD). La région, cet hôtel constituent un écrin magnifique. Il y a des salles de cinéma, des Hautes écoles. J'ai vu qu'il y avait la possibilité de créer un événement différent autour du cinéma, inspiré du Festival Lumière à Lyon et des Rencontres photographiques d'Arles (F), où les gens passent du temps ensemble".

Six lieux dont le Capitole, le plus grand cinéma de Suisse, accueillent les projections. Des cartes transmissibles multi-entrées proposent des séances à dix francs. Les rencontres - gratuites - se tiennent dans des auditoires d'écoles comme l'ECAL ou l'UNIL. Elles sont ouvertes à tous.

Réalité virtuelle

Un volet des r7al s'intéresse aussi au cinéma de demain, aux nouvelles technologies et à la réalité virtuelle. Pour découvrir ces films, des bornes seront à disposition à l'ECAL. "Le fil rouge de ces rencontres, c'est l'image: de ses débuts à aujourd'hui, jusqu'à demain", ajoute Vincent Perez.

Côté chiffres, la discrétion prévaut. Le budget n'est pas révélé. De grands sponsors et la Ville de Lausanne font partie de l'aventure. "Nous avons demandé à nos partenaires de s'engager sur trois ans. Le budget est 100% suisse", explique Olivier Dupont.

Quant à la fréquentation de cette première édition, les organisateurs hésitent sur les chiffres et lâchent finalement qu'ils espèrent attirer 8000 personnes. "Nous avons trois objectifs", énumère Olivier Dupont: "que le public soit au rendez-vous, que nos partenaires soient contents et que les invités soient satisfaits".

ATS

PHOTO KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lausanne

Règles sanitaires: trois tenanciers d'un bar lausannois acquittés

Publié

le

Une vue de la terrasse du bar Great Escape à Lausanne, surplombant la place de la Riponne (Archives © Keystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La justice vaudoise a acquitté vendredi trois tenanciers du bar lausannois Great Escape accusés de non-respect des règles sanitaires liées au Covid-19 lors d'une soirée d'octobre dernier. Selon elle, il n'y a pas eu contravention à l'Ordonnance sur les mesures destinées à lutter contre l'épidémie de Covid-19 en situation particulière.

L'accusation concernait une soirée du 3 octobre 2020 et non pas la soirée, un mois plus tard, du 3 novembre et qui avait fait grand bruit. Le Tribunal de police de l'arrondissement de Lausanne n'a donc pas suivi le réquisitoire du Ministère public concluant à une contravention des règles sanitaires liées au coronavirus.

Le président du tribunal a reconnu "un jugement clément qui ne doit pas être pris comme une généralité mais comme un cas particulier". L'avocate des prévenus s'est dite "très heureuse" de cet acquittement. "Nous avons été entendus sur toute la ligne".

Si les trois responsables de l'établissement sis sur l'esplanade de la Riponne ont comparu devant un tribunal, c'est qu'ils avaient fait opposition à une ordonnance pénale rendue en novembre dernier. Après instruction, le procureur avait condamné les prévenus à 500 francs d'amende, convertibles en cinq jours de prison en cas de non-paiement dans les délais. A ces 500 francs s'ajoutaient encore 200 francs de frais de justice pour chacun d'eux.

Aucune intention de mal faire

Les faits reprochés datent donc du 3 octobre 2020 après minuit. Selon l'acte d'accusation, "les tenanciers ont toléré que des clients consomment leurs boissons debout, sans porter de masque correctement".

Le procureur affirmait aussi que "deux employés œuvrant derrière le bar trinquaient avec des clients en se tenant à une distance inférieure à 1,5 m les uns des autres sans porter de masque correctement et que certaines tables étaient situées à moins de 1,5 m les unes des autres".

Dans sa plaidoirie, l'avocate des prévenus a insisté sur le fait qu'aucune infraction pénale n'avait été commise. Elle a expliqué que la disposition interdisant d'être debout au bar avait été introduite le 18 octobre seulement.

Elle a aussi rappelé que l'établissement effectuait un traçage systématique de ses clients. Pour elle, à aucun moment les tenanciers n'ont intentionnellement manqué à leur obligation et donc ne sont pas punissables pour les infractions citées. Ils ont même engagé des moyens et du personnel pour faire respecter les normes sanitaires, a-t-elle plusieurs fois répété.

Autre soirée dans le viseur de la justice

La justice s'intéresse par ailleurs aussi à la soirée du 3 novembre 2020, qui avait fait polémique à la veille de la fermeture générale imposée aux établissements publics. Une vidéo avait rapporté des images du pub plein à craquer avec près de 300 clients déchaînés, dont la plupart ne portaient pas le masque. Le pub s'était fait dénoncer aux autorités cantonales par le municipal lausannois de la sécurité Pierre-Antoine Hildbrand.

Cette soirée fait l'objet de deux procédures pénales: l'une sous la conduite du Ministère public de Lausanne, toujours en cours, et l'autre sous la responsabilité de la police cantonale du commerce qui a sanctionné le Great Escape de quatre mois de fermeture. Le restaurant-bar devrait d'ailleurs rouvrir ses portes le 17 juin.

Continuer la lecture

Lausanne

Lausanne: quais fermés au trafic motorisé pendant l'été

Publié

le

Les quais seront à nouveau réservés à la mobilité douce cet été à Lausanne (Archives © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Comme l'été dernier, les quais d'Ouchy et de Belgique à Lausanne seront fermés à la circulation le week-end, du 26 juin au 21 septembre. La capitale vaudoise a pris cette décision en se basant sur une enquête de satisfaction réalisée auprès de 4600 personnes.

Selon cette enquête, menée ce printemps par un bureau indépendant, 70% des usagers souhaitent une nouvelle fermeture des quais à la circulation les week-ends pendant la période estivale, indique Florence Germond, conseillère municipale en charge de la mobilité, citée vendredi dans un communiqué.

La Ville de Lausanne introduira la fermeture des quais d'Ouchy et de Belgique du 26 juin au 21 septembre, depuis l'avenue d'Ouchy jusqu'à la Tour Haldimand, le samedi de 10h00 à 22h00 et le dimanche de 08h00 à 22h00. Ils resteront accessibles aux piétons, aux cyclistes et aux trottinettes.

Contrairement à l'année dernière, l'accès aux sites sera également fermé au bus. "Il est essentiel pour nous que la sécurité des usagers soit assurée au mieux et la cohabitation difficile avec les bus a été relevée par de nombreuses personnes dans le cadre de l'enquête de satisfaction", soulève Pierre-Antoine Hildbrand, conseiller municipal en charge de la police lausannoise. A cet effet, la ligne 24 sera déviée sur l'avenue d'Ouchy.

Le sondage s'adressait également aux acteurs économiques et culturels, fortement impactés par la crise du coronavirus. Il a été mené sous forme d'entretiens individuels avec les commerçants et les restaurateurs du secteur ainsi qu'auprès des associations.

Si les entreprises situées à l'extérieur de la zone concernée par la fermeture ont montré une certaine réticence face à cette initiative, la majorité des commerces situés à l'est de l'avenue d'Ouchy l'accueille avec enthousiasme. Ceux-ci voient la fermeture des quais comme un avantage en matière d'attractivité économique.

Continuer la lecture

Lausanne

Journée lausannoise du vélo: l'édition 2021 s'étend à tout l'été

Publié

le

Se déroulant habituellement sur une seule journée, la manifestation lausannoise dédiée aux amoureux du vélo s'étend cette année sur tout l'été, du 6 juin au 21 septembre. ©Keystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT - Photo symbolique).

Annulée l'an passé à cause du Covid-19, la 38e édition de la Journée lausannoise du vélo (JLV) se réinvente pour 2021. S'adaptant aux contraintes sanitaires, les organisateurs proposent une formule inédite qui s'étend à tout l'été. Au programme: sorties en groupe à vélo, parcours d'orientation en VTT et chasse au trésor.

"Dès ce dimanche, trois activités gratuites à faire en famille, entre amis ou entre collègues sont proposées, sans chronométrage, en toute détente, convivialité et sport plaisir", indique le Service des sports de la Ville de Lausanne dans un communiqué. Celui-ci organise cette manifestation en partenariat avec le Cyclophile Lausannois, le Vélo Club Lausanne, le Vélo Club Chailly et le JoratCycle872.

Dès ce dimanche aussi et jusqu'au 21 septembre, les familles pourront se lancer dans une chasse au trésor à vélo dans les Bois du Jorat. Des énigmes le long du parcours de 10 km permettront de trouver le code du coffre au trésor caché.

Durant ces mêmes dates, une course d'orientation en VTT est proposée au public dans ces mêmes Bois du Jorat. Seize balises sont dispersées sur une boucle de 35 km et 550 m de dénivelé.

D'autres sorties en groupe à vélo sont aussi suggérées, permettant de découvrir des itinéraires originaux et de recevoir des conseils techniques et sportifs. Une inscription est nécessaire pour le parcours d'orientation et les sorties collectives à vélo.

www.journeeduvelo.ch

Continuer la lecture

Lausanne

Lausanne ouvre le «manteau» de Saint-Martin 10-18

Publié

le

Le bâtiment à vocation sociale est situé à la Rue Saint-Martin. (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La Ville de Lausanne renforce son dispositif d’accueil d’urgence. Elle a ouvert cette semaine son bâtiment à vocation sociale de Saint-Martin 10-18. Hébergement et accueil de jour sont notamment proposés.

Entièrement rénové, le lieu propose 67 logements sociaux, 41 places d’hébergement d’urgence, le Bureau des réservations ainsi que l’Espace, un lieu d’accueil de jour pour les personnes précarisées. La Soupe populaire dispose aussi de ses locaux et cuisines professionnelles. Près de 300 repas pourront y être servis chaque jour.

Ce nouveau bâtiment, appelé aussi “manteau de Saint-Martin”, regroupe ainsi toutes, ou presque, les prestations délivrées par la Ville et la Fondation Mère Sofia à destination des personnes en difficulté ou sans domicile.

Oscar Tosato, Municipal lausannois en charge de la cohésion sociale :

Oscar Tosato
Municipal lausannois
Oscar TosatoMunicipal lausannois

Eliane Belser, responsable de l’aide sociale d’urgence pour la Ville de Lausanne, parle même de solution "tout en un" :

Eliane Belser
Responsable de l'aide sociale d'urgence à Lausanne
Eliane BelserResponsable de l'aide sociale d'urgence à Lausanne

Les bénéficiaires pourront donc trouver tout ce dont ils auraient besoin au même endroit. Mais ce nouvel espace ne vient pas remplacer les lieux déjà existants. C’est un complément, notamment aux logements de nuit.

Oscar Tosato :

Oscar Tosato
Municipal lausannois
Oscar TosatoMunicipal lausannois

Dès aujourd’hui en Ville de Lausanne, une centaine de personnes pourront être hébergées chaque soir en été, près de 250 en hiver.

Des bénéficiaires aux profils très différents, comme nous l’explique Eliane Belser :

Eliane Belser
Responsable de l'aide sociale d'urgence à Lausanne
Eliane BelserResponsable de l'aide sociale d'urgence à Lausanne

Notez que depuis mars 2020 et le début de la pandémie, l’hébergement d’urgence est gratuit en Ville de Lausanne. Des discussions sont en cours avec le canton de Vaud pour que cette gratuité soit pérennisée.

Continuer la lecture

Lausanne

Lausanne relance une action de pommeaux de douche "éco"

Publié

le

La Ville de Lausanne lance une action pour des pommeaux de douche économiques, à commander jusqu'au 30 septembre. (© Ville de Lausanne)

Equiwatt et le Service de l’eau de la Ville de Lausanne reconduisent leur action sur les douches économiques. Jusqu'au 30 septembre, les ménages lausannois et des 19 communes alimentées en eau par la Ville peuvent acheter des pommeaux de dernière génération pour 10 francs au lieu de 37. A la clé, 45% d’énergie thermique et d’eau économisés.

Dans la majorité des ménages, l'approvisionnement en eau chaude est le deuxième poste le plus gourmand en énergie après le chauffage. La douche représente une consommation d’environ 600 kilowattheures thermiques et près de 17'000 litres d’eau (chaude et froide) par personne et par an, relève la ville mercredi.

Ces pommeaux de dernière génération permettent d'économiser 45% d’énergie thermique et d’eau sans effort et sans perte de confort, selon le communiqué. Ils sont à commander sur www.equiwatt.ch/douche-eco.

Déjà menée en été 2019, l'action avait rencontré un vif succès. Initiée par la fondation myclimate, elle est financée par la fondation KliK pour la protection du climat et la compensation de CO2. Les communes du Mont-sur-Lausanne, St-Sulpice et Jouxtens-Mézery participent également à l'opération.

www.equiwatt.ch/douche-eco

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Scorpion

Les influences planétaires protègent votre santé, certes, mais pas contre la gourmandise ! Prenez garde, l'été et bientôt là !

Publicité

Les Sujets à la Une

X