Rejoignez-nous

Vaud

Le Château cantonal « rénové » inauguré ce samedi à Lausanne

Publié

,

le

Le gouvernement vaudois a inauguré samedi le Château Saint-Maire rénové à Lausanne. Le public a pu découvrir l'édifice et ses aménagements contemporains pendant l'après-midi.

"Bienvenue chez nous, chers collègues", a lancé le conseiller d'Etat Pascal Broulis en charge des constructions aux membres du gouvernement. L'ouvrage attendu a été livré dans le respect des délais et du budget prévu. Un défi relevé "avec talent et maîtrise", s'est-t-il réjoui devant un parterre de 450 invités.

"Avec lui, nous refermons un cercle vertueux à travers toute la Cité lausannoise", a souligné le chef du Département des finances et des relations extérieures. Et de rappeler le portail refait à neuf de la Cathédrale de Lausanne il y a 18 mois et l'inauguration il y a un an du nouveau Parlement.

Devoir de mémoire

"Rénover un tel bâtiment, c'est un devoir de mémoire et une responsabilité envers l'histoire", a déclaré la présidente du gouvernement Nuria Gorrite. "Le prince de la première inauguration de 1430 était un Italien, Aujourd'hui, il est Grec... de Sainte-Croix", a-t-elle poursuivi, remerciant d'un "chapeau, collègue" Pascal Broulis pour le travail accompli.

La présidente a mentionné "en passant" qu'un autre pouvoir, le quatrième, gagnait avec "la fin de ce chantier ce qui lui manquait depuis longtemps, une véritable salle de presse. La preuve que, attachés à la diversité et à l'indépendance des médias, mais aussi aux conditions de travail des journalistes, nous savons être à l'écoute et non sur écoute, je le précise", a-t-elle lancé.

Funambule et coupé de ruban

L'ensemble du gouvernement était présent, à l'exception de Pierre-Yves Maillard en voyage en Chine et "interdit de cité", selon le chancelier Vincent Grandjean. Après les discours, un "slackliner" (funambule) a porté le drapeau vaudois du sommet du Parlement à celui du Château, non sans faire frissonner l'assemblée.

Pascal Broulis et Nuria Gorrite tout sourire ont procédé au coupé du ruban. Ils ont ensuite invité l'assemblée à visiter l'édifice rénové. "C'est un chantier simple, un mariage de verre, de pierre, de lumière, c'est incroyable", a noté le grand argentier.

Marier l'histoire et le présent

Un trio d'architectes, des artisans, ingénieurs, archéologues ont mené à bien les travaux qui ont duré deux ans et quatre mois et coûté 23 millions. Il s'agissait de réhabiliter le monument classé du 15e siècle, de remplacer ses installations techniques et d'y installer un ascenseur.

Les travaux ont permis de valoriser des espaces inexploités du monument emblématique du pouvoir vaudois. Une salle de presse et une cafétéria ont été aménagées dans les caves, un ascenseur installé. "Le résultat est impressionnant", constate le député PLR Phillipe Vuillemin qui se rappelle des marches plus que branlantes des escaliers avant le début des travaux.

Le 14e siècle a été mis aux standards contemporains sans changer d'allure. La substance historique a été remise en valeur, transcendée, selon Pascal Broulis. Notamment avec l'oeuvre contemporaine d'Ariane Epars qui a tiré du "Bréviaire des Nobles" datant de 1500 des mots-clé composant un noble bréviaire, gravés dans l'entrée.

La rénovation a en outre permis de redécouvrir par hasard les socles des balanciers de la monnaie cachés dans la fondation et des remarquables peintures murales de l'époque Renaissance.

Dès le mois de mai

Interrompues depuis la fin des années 70 en ce lieu, les séances hebdomadaires du Conseil d'Etat y reprendront en mai. Les deux autres occupants permanents du Château, la chancellerie d'Etat et le secrétariat général du Département des institutions et de la sécurité, retrouveront leurs locaux à fin avril déjà.

L'édifice ne sera pas public. Mais les personnes intéressées pourront en faire la visite en petits groupes, a indiqué le chancelier.

La date du 14 avril est hautement symbolique dans le canton. Elle fait référence à l'entrée du canton de Vaud dans la Confédération suisse et à la première séance du Grand Conseil le 14 avril 1803.

(ATS)

CREDIT PHOTO : KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vaud

Le canton de Vaud enregistre 11 nouveaux décès

Publié

le

Le CHUV, à Lausanne, accueille une grande partie des malades vaudois du Covid-19. (KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)
Le canton de Vaud déplore onze nouveaux décès liés au Covid-19, selon un nouveau point de situation publié mardi en fin de journée. Au total, 77 personnes ont désormais perdu la vie depuis le début de la pandémie.

Le canton de Vaud, qui est l'un des plus touchés de Suisse, a passé en début de semaine le cap des 3000 cas testés positifs, avec 3272 cas annoncés mardi contre 3168 lundi. Le nombre d'hospitalisations en cours est stable à 386 (-2). Le canton tient aussi le décompte des sorties d'hôpitaux. Désormais, 223 personnes ont pu quitter un établissement de soins, soit 20 personnes de plus que la veille.

Continuer la lecture

Lausanne

Lausanne redresse un peu ses comptes en 2019

Publié

le

La Ville de Lausanne a amélioré ses comptes 2019 de 31,5 millions par rapport au budget. (©LFM)

Les comptes de la ville de Lausanne reprennent un peu de couleur. Après un déficit de près de 28 millions en 2018, ils présentent en 2019 une perte de 11,2 millions de francs, soit mieux de 31,5 millions que prévu au budget. Mais 2020 et 2021 s'annoncent moins roses.

Le budget 2019 prévoyait en effet un excédent de charges de 42,7 millions de francs. Si la Municipalité se réjouit de ce résultat qui "atteste une maîtrise des charges et une gestion financière performante", elle avertit déjà que la crise liée au coronavirus aura des "impacts très lourds sur les comptes 2020 et le budget 2021, voire les années suivantes", ont affirmé le syndic de Lausanne Grégoire Junod et la cheffe des finances Florence Germond.

Une demi-douzaine de mesures urgentes a d'ailleurs déjà été décidée, dont la non-perception des loyers de l'ensemble des locataires commerciaux (commerces et établissements publics) à partir du 1er mars 2020 jusqu'au 30 avril 2020 au moins.

Leur coût s'élève déjà à 3,5 millions de francs environ, a précisé M. Junod. Auquel s'ajoute 1,5 million du fait du report de la réforme de la taxe de séjour à 2021 et 7 millions environ liés à la fermeture des structures de la petite enfance.

Conseil économique et social

Mais le syndic de Lausanne a déjà averti que l'impact économique de la crise du coronavirus se chiffrera probablement à des pertes de "plusieurs dizaines de millions de francs". Il y aura une nette baisse des recettes, notamment de la fiscalité, et une importante hausse des charges liée aux mesure prises pour soutenir la population et l'économie lausannoises, ajoute-t-il.

Afin de coordonner au mieux ses prochaines mesures d'aide, le syndic a annoncé la création d'un conseil économique et social lausannois. Celui-ci réunira des acteurs économiques des principaux secteurs d'activité, des représentants du tourisme, les syndicats, des représentants des hautes écoles, ainsi que les principaux acteurs sociaux intéressés aux questions économiques et sociales. Sa composition et son fonctionnement seront annoncés prochainement.

Pour 2019, les charges se sont élevées à quelque 1,786 milliard de francs et les recettes à environ 1,775 milliard de francs, pour un déficit donc de 11,2 millions. Après une perte de 8,6 millions de francs en 2017, le trou s'était creusé pour atteindre 27,7 millions en 2018. Mme Germond a qualifié la situation de "relativement satisfaisante".

Les charges de fonctionnement pour 2019 (charges apurées, hors effets des variations de la péréquation) sont stables (+0% par rapport à 2018) et apparaissent donc comme maîtrisées, estime-t-elle. Côté revenus, les comptes 2019 s'inscrivent également dans la stabilité (-0,1%), malgré une diminution de la fiscalité des personnes morales.

Petite enfance et sécurité

La petite enfance a bénéficié depuis le début de la législature d'une augmentation de sa dotation, avec 3,2 millions de francs supplémentaires dévolus à l'accueil de jour. Cela a permis de créer 253 places en préscolaire et 300 places en parascolaire, a détaillé la directrice des finances de la ville.

Le domaine de la sécurité a aussi bénéficié d'une rallonge de 17 millions de francs supplémentaires. D'autres domaines prioritaires tels que la culture, le développement durable, la politique des quartiers ont obtenu des financements complémentaires pour environ 2 millions, a-t-elle précisé.

Impôt inchangé

En 2019, l'investissement net de la ville de Lausanne s'est inscrit à 120,2 millions de francs, très légèrement au-dessus de la marge d'autofinancement (117 millions).

Dans le contexte très délicat de la crise du coronavirus, la Municipalité a décidé de maintenir inchangé son coefficient fiscal communal à 78,5 points pour la période 2021 - 2024. "Ce n'est pas le moment de baisser les impôts", a déclaré Mme Germond.

Continuer la lecture

Vaud

Yverdon maintient ses subventions aux manifestations

Publié

le

Yverdon-les-Bains maintient ses subventions aux organisateurs de manifestation en mars et avril. (Photo prétexte - ©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

La Municipalité d’Yverdon-les-Bains a décidé de maintenir des subventions aux organisateurs de manifestation malgré la crise actuelle. Objectif: permettre aux acteurs de s’acquitter des différents frais engagés malgré les annulations et les reports.

La Municipalité s’inscrit ainsi dans la continuité des mesures prises par la Confédération et le canton. Elle veut ainsi participer de manière solidaire à la survie de nombreux acteurs essentiels aux tissus culturel, sportif, social et économique, écrit-elle mardi dans un communiqué.

Les associations culturelles, sportives et sociales sont invitées à contacter les services de l’administration avec lesquels elles collaborent habituellement pour discuter de leur situation. La Municipalité invite également les institutions et les organisateurs à faire preuve de prudence dans les frais à engager ces prochaines semaines.

Ces principes s'appliquent pour les manifestations agendées durant les mois de mars et avril 2020. Ils seront réévalués pour les mois suivants en fonction de l’évolution de la pandémie.

Continuer la lecture

Vaud

GastroVaud lance un appel aux communes

Publié

le

GastroVaud lance un appel aux communes du canton afin qu'elles acceptent d'alléger ou d'abandonner les charges des locataires de leurs pintes et auberges communales (Photo prétexte - ©KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS)

GastroVaud lance un appel aux communes du canton. Elle leur demande d'accueillir favorablement les demandes d'allègement de charges des locataires d'auberge et de restaurants communaux.

De simples reports ne suffiront pas, avertit l'association. Seules des réductions significatives, voire des abandons, permettront aux locataires commerciaux d'éviter l'étouffement.

GastroVaud a ainsi adressé lundi une lettre aux Exécutifs communaux vaudois. L'association des cafetiers-restaurateurs leur demande de trouver des solutions permettant aux auberges de surmonter cette période et de reprendre leurs activités au terme de la crise: "Il est certain qu'un locataire commercial aidé est un de moins à remplacer", écrit-elle.

Sur ses 1600 membres, GastroVaud compte environ 200 auberges et restaurants communaux, a précisé son président Gilles Meystre. Selon l'association, les mesures prises en faveur des entrepreneurs sont aujourd'hui largement insuffisantes. Ce ne sont que des mesurettes qui conduiront les entreprises à l'asphyxie le jour de la relance.

Continuer la lecture

Vaud

11 décès supplémentaires sur sol vaudois en 24 heures

Publié

le

Malgré une hausse des décès, 203 personnes ont pu sortir de l'hôpital dans le canton de Vaud. (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le canton de Vaud déplore onze décès supplémentaires liés au Covid-19, selon un nouveau point de situation publié lundi. Au total, 66 personnes ont perdu la vie depuis le début de la pandémie.

Le canton de Vaud, qui est l'un des plus touchés de Suisse, a passé le cap des 3000 cas testés positifs (+ 232 à 3168). Le nombre d'hospitalisations en cours est stable à 388 (-2). Sur ce chiffre, 78 personnes (+2) sont placées aux soins intensifs.

Le canton tient aussi le décompte des sorties d'hôpitaux. Désormais, 203 personnes ont pu quitter un établissement de soins, soit 16 personnes de plus que la veille.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Verseau

Mobile, inventif et accrocheur, vous faites bouger les situations dans la direction qui vous va le mieux. Excellent !

Publicité

Les Sujets à la Une

X