Rejoignez-nous

Vaud

Le Conseil d’Etat ne veut pas d’une enquête dans les prisons

Publié

,

le

Le Conseil d’Etat vaudois ne veut pas d’une commission d’enquête parlementaire dans les prisons.

Il propose au Grand Conseil de rejeter cette "CEP". Un texte déposé par le groupe UDC fin septembre et qui demande de passer sous la loupe, la gestion du Service pénitentiaire. Le parti parle d’une situation grave et qui présente des risques.

Cette démarche de l’UDC faisait suite notamment à un courrier envoyé par une soixantaine de détenus de Bochuz, à Orbe. Ils s’étaient plaints de la gestion de la prison et avaient réclamé la démission du directeur des Etablissements de la Plaine de l'Orbe (EPO).

En réponse, le Conseil d’Etat rejette ces critiques. Des mesures ont été prises par le Service Pénitentiaire (SPen) et une enquête administrative a été ouverte contre le Directeur des EPO.

Une enquête parlementaire est donc inutile pour la Conseillère d’Etat en charge des prisons, Béatrice Métraux :

Béatrice Métraux
Conseillère d'Etat, VD
Béatrice Métraux Conseillère d'Etat, VD

Comme dit plus tôt, une enquête administrative a été ouverte contre le Directeur des EPO. Ce dernier a d’ailleurs été récemment libéré de ses fonctions. La Conseillère d’Etat Béatrice Métraux :

Béatrice Métraux
Conseillère d'Etat, VD
Béatrice Métraux Conseillère d'Etat, VD

Auteur de cette demande de commission d’enquête parlementaire, l’UDC continue de clamer le bienfondé de sa requête. Et la démarche a déjà permis de faire bouger les choses selon Philippe Jobin, chef du groupe UDC au Grand Conseil vaudois :

Philippe Jobin
Chef de groupe UDC, Grand Conseil VD
Philippe Jobin Chef de groupe UDC, Grand Conseil VD

Rapport de 53 pages à l’appui, le Gouvernement estime pourtant que tout va bien. Deux commissions du parlement existent déjà et ont accès à toutes les informations nécessaires.

Alors même si l’UDC salue le travail de ces deux commissions, le parti veut aller plus loin grâce à cette commission d’enquête parlementaire.

Philippe Jobin :

Philippe Jobin
Chef de groupe UDC, Grand Conseil VD
Philippe Jobin Chef de groupe UDC, Grand Conseil VD

Le bureau du Grand Conseil devra encore prendre position sur cette commission d'enquête parlementaire, avant de passer au débat en plénum. Probablement avant fin janvier prochain.

Continuer la lecture
1 commentaire

1 commentaire

  1. Costa Costa

    9 octobre 2018 à 10:32

    Faut enquêter pour clarifier la situation. Si refus cella veut dire qui le système cache a la population les dysfonctionnements!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vaud

Les hospitalisations en baisse sur sol vaudois

Publié

le

Les hospitalisations diminuent dans les hôpitaux vaudois. (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Les hospitalisations liées au Covid-19 ont reculé dans le canton de Vaud. Après quelques jours de stagnation, elles sont passées de 382 à 356, montre mercredi le dernier pointage des autorités sanitaires.

Le nombre de patients aux soins intensifs a, lui, augmenté à 83 (+3 en un jour). Le nombre de décès attribués au virus continue également sa progression: 172 personnes en sont mortes dans le canton de Vaud, contre 160 la veille. Plus de la moité des décès (87) ont eu lieu en dehors de l'hôpital, essentiellement en EMS.

Le total des cas confirmés se monte désormais à 4235 pour le canton (+80).

Continuer la lecture

Vaud

Treize nouveaux décès mais les hospitalisations se stabilisent

Publié

le

Le nombre de décès liés au coronavirus dans le canton de Vaud a franchi mardi la barre des 150. (Keystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)
Le canton de Vaud déplore désormais 160 décès qui peuvent être attribués au Covid-19, soit treize de plus que la veille, selon les derniers chiffres publiés mardi par les autorités sanitaires. Le nombre d'hospitalisations reste à un haut niveau (378) mais tend à se stabiliser depuis plusieurs jours.

Le nombre de cas testés positifs au coronavirus reste, lui, toujours sur une pente ascendante. Il s'élève désormais à 4155 personnes, contre 4115 un jour plus tôt. Sur les 378 hospitalisations (+1), 81 le sont aux soins intensifs (+3).

Continuer la lecture

Vaud

Les Brandons de Payerne sont sauvés

Publié

le

Les Brandons de Payerne reviendront l'année prochaine (photo d'illustration). (KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)
Il y aura bien une édition 2021 des Brandons de Payerne. Le carnaval, l'un des plus anciens de Suisse, avait été annulé fin février en raison du coronavirus.

Un montant minimum de 120'000 à 150'000 francs était nécessaire pour payer les factures et pérenniser les Brandons. "Grâce à l'énorme élan de solidarité et à votre générosité, ces moyens ont été réunis", écrivent mardi les organisateurs dans un communiqué.

Des dons, des abandons de créance, des rabais ou des billets dont le remboursement n'a pas été exigé ont permis de sauver la manifestation. La prochaine édition aura lieu au plus tard du 19 au 22 février 2021.

Les Brandons de Payerne devaient fêter cette année leur 125e édition. Les organisateurs espéraient accueillir 17'000 spectateurs pour le traditionnel cortège du dimanche, et 10'000 pour le cortège des enfants du samedi.

Continuer la lecture

Vaud

Visite au CHUV: Simonetta Sommaruga dit sa gratitude

Publié

le

La présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga, est accueillie a l'extérieur du Centre Hospitalier Universitaire Vaudois, CHUV, par, de gauche a droite, Oliver Peters, Directeur général adjoint du CHUV, Philippe Eckert, directeur général du CHUV, Nuria Gorrite, Présidente du gouvernement vaudois et Rebecca Ruiz, Conseillère d'Etat vaudoise. (KEYSTONE/Pool ARC/Jean-Bernard Sieber)
Simonetta Sommaruga s'est déplacée mardi dans le canton de Vaud, l'un des plus touchés par le coronavirus. La présidente de la Confédération a notamment visité les urgences et les soins intensifs du CHUV à Lausanne.

A l'issue de cette visite, la conseillère fédérale s'est dite "profondément émue et pleine de gratitude" pour le personnel soignant et tous ceux qui oeuvrent à ses côtés. "Notre système de santé fonctionne bien, il tient bon", a-t-elle relevé devant la presse.

Mme Sommaruga a salué "l'anticipation" dont ont fait preuve les hôpitaux pour affronter la crise, mais aussi le comportement "d'une grande majorité" de la population pour le respect des directives. "Ce n'est pas le moment de baisser la garde", a-t-elle toutefois prévenu.

Comme la veille, lorsqu'elle s'était rendue dans des entreprises du Jura bernois et à Bâle-Ville, Mme Sommaruga a expliqué que le Conseil fédéral préparait l'après-pandémie. "Nous sommes conscients que la population et les entreprises ont besoin de savoir dans quelle direction on va", a-t-elle dit.

La présidente de la Confédération n'a toutefois pas dévoilé les scénarios de déconfinement envisagés:

Simonetta Sommaruga
Présidente de la Confédération
Simonetta Sommaruga Présidente de la Confédération

La conseillère fédérale a aussi rappelé les règles de distance sociale, d'hygiène et appelé la population à rester à la maison malgré les beaux jours. Alors que les partis et les milieux économiques posent la question d'un assouplissement des mesures, ces règles sanitaires prévaudront:

Simonetta Sommaruga
Présidente de la Confédération
Simonetta Sommaruga Présidente de la Confédération

Trains et sport

Outre sa visite au CHUV, Mme Sommaruga s'est entretenue avec des membres du Conseil d'Etat vaudois. Elle a notamment évoqué la situation des transports publics avec Nuria Gorrite, que cela soit le retard dans les chantiers ou la façon de relancer l'attrait du train à l'issue de la crise.

Elle a aussi parlé économie avec Philippe Leuba. Celui-ci en a profité pour lui évoquer certaines spécificités vaudoises, comme celles touchant aux fédérations sportives. Plusieurs de ces organisations - il y en a plus de 60 dans le canton de Vaud - vont souffrir ces prochains mois en raison du report des Jeux olympiques de Tokyo, qui constituent leur principale source de revenus.

Sur le front du chômage partiel, le nombre de demandes atteint des niveaux jamais vus selon Philippe Leuba:

Philippe Leuba
Conseiller d'Etat en charge de l'économie
Philippe Leuba Conseiller d'Etat en charge de l'économie

Le nombre de demandes de crédits cautionnés par la Confédération explose également:

Philippe Leuba
Conseiller d'Etat en charge de l'économie
Philippe Leuba Conseiller d'Etat en charge de l'économie

Continuer la lecture

Lausanne

Les marchés de Lausanne rouvrent partiellement

Publié

le

Les marchés de Lausanne vont pouvoir partiellement rouvrir la semaine prochaine (archives). KEYSTONE/LAURENT GILLIERON
La Ville de Lausanne rouvre partiellement ses marchés. Certains emplacements seront réservés aux maraîchers-producteurs de fruits et légumes à partir du 15 avril.

La tenue des marchés est interdite en Suisse depuis le 17 mars en raison du coronavirus. Mais selon les dernières directives du Conseil fédéral, les stands d'alimentation peuvent être maintenus en respectant les règles de distance, a expliqué mardi la Ville de Lausanne pour justifier la réouverture partielle de ses marchés.

Pour l'instant, seuls les stands de fruits et légumes sont concernés. Les maraîchers devront veiller à ce que leurs clients restent à distance et ne touchent pas eux-mêmes les produits.

Selon le municipal lausannois de l'économie Pierre-Antoine Hildbrand, cité sur le site de 24 heures, 30 stands pourront ainsi rouvrir, contre 160 habituellement. "D'autres solutions sont étudiées" pour les autres types de produits, poursuit le communiqué de la Ville.

Les horaires des marchés seront les mêmes qu'en temps normal: chaque mercredi et samedi pour le marché central, chaque lundi et jeudi pour le marché de Grancy, sous-gare, et chaque jeudi pour le marché de la Sallaz.

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X