Rejoignez-nous

Vaud

Le Conseil d'Etat vaudois contre l'initiative dite de limitation

Publié

,

le

Le Conseil d'Etat vaudois s'oppose avec force à l'initiative dite de limitation soumise au vote le 27 septembre. (Archives - ©KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Le Conseil d’Etat vaudois s’oppose avec force à l’initiative "Pour une immigration modérée", soumise au vote le 27 septembre. Dans un canton éprouvé par la crise sanitaire, un "oui" serait un handicap majeur pour la reprise économique, la création de places de travail et d’apprentissage et l’accès aux réseaux de formation.

C’est également un risque sans précédent pour le bon fonctionnement des hôpitaux et des structures de soins à la personne. Ils manqueraient d’une main d’œuvre indispensable à leur bon fonctionnement, écrit lundi le Conseil d'Etat vaudois.

Cette initiative vise à abroger la libre circulation des personnes et elle menace la Suisse d’isolement face à ses principaux partenaires, souligne le gouvernement. Il rappelle que le marché européen absorbe à lui seul 55% des exportations vaudoises, pour une valeur estimée à 7,5 milliards de francs en 2019.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vaud

Vers un gymnase vaudois en quatre ans

Publié

le

Le gymnase pourrait passer de trois à quatre ans dans le canton de Vaud (image prétexte). CREDIT: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Le canton de Vaud doit lancer la réflexion sur un gymnase rallongé à quatre ans. Les députés ont voté mercredi un postulat qui demande au Conseil d'Etat d'évaluer les avantages et inconvénients de la formule.

Vaud est l'un des derniers cantons à avoir un gymnase en trois ans, après onze ans d'école obligatoire. Les autres cantons pratiquent divers modèles, par exemple onze années d'école obligatoire plus quatre ans de gymnase à Genève, Fribourg et au Tessin. Les élèves valaisans suivent dix ans d'école obligatoire et cinq ans de gymnase.

Les autorités fédérales souhaitent unifier à quatre ans au moins la durée des études gymnasiales. "Cette unification pour toute la Suisse n'est pas négociable", a expliqué Nicolas Suter (PLR). Avec ce postulat, le Parlement veut savoir quels sont les modèles envisageables et les conséquences en matière d'investissements.

La conseillère d'Etat Cesla Amarelle a expliqué que la révision de l’Ordonnance fédérale sur la Reconnaissance des certificats de Maturité gymnasiale (ORM) pourrait aboutir en 2023. Les cantons qui pratiquent actuellement le gymnase en trois ans - Vaud, Neuchâtel, Jura et berne francophone - ont demandé un délai supplémentaire pour s'adapter. "On parle d'une période de transition de dix à douze ans, ce serait donc pour l'horizon 2033-2035", a-t-elle expliqué.

Continuer la lecture

Lausanne

Les règles pour le port du masque en extérieur assouplies par la Ville

Publié

le

Le Municipal Pierre-Antoine Hildbrand, devant une zone de marché où le port du masque reste obligatoire. (ARCHIVES - ©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Lausanne assouplit ses règles pour le port du masque en extérieur. Au vu de l’amélioration constante de la situation épidémiologique, la Municipalité a décidé de redéfinir les zones à forte affluence et revu les points chauds où le couvre-face reste de circonstance.

Alors concrètement, en extérieur, le port du masque est toujours obligatoire dans les zones de marché, les mercredi et samedi, entre 06h00 et 15h00. Mais aussi à la place de la Gare et dans les files d’attente des magasins situées dans les zones piétonnes.

Partout ailleurs à Lausanne, en extérieur, le masque pourra être enlevé.

Ecoutez le Municipal lausannois en charge de la sécurité publique et de l’économie, Pierre-Antoine Hildbrand :

Pierre-Antoine Hildbrand
Municipal lausannois
Pierre-Antoine HildbrandMunicipal lausannois

Même si le port du masque n’est plus obligatoire partout en extérieur à Lausanne, la Ville rappelle qu’il convient de respecter la distance de 1.50 mètres entre les personnes.

L'économie reprend des couleurs

Cette mesure d'assouplissement du port du masque à Lausanne, validée par le canton, intervient à quelques jours des vacances d’été et alors que l’économie lausannoise reprend gentiment, mais sûrement, vie. Restaurants, bars ou encore salles de sport retrouvent leurs clients, en nombre.

Des signes encourageants selon le Municipal lausannois en charge de l’économie Pierre-Antoine Hildbrand. Même s’il faut rester prudent :

Pierre-Antoine Hildbrand
Municipal lausannois
Pierre-Antoine HildbrandMunicipal lausannois

Notez que dès le 28 juin, le Conseil Fédéral envisage un cinquième assouplissement des mesures. Avec notamment la suppression de l’obligation de porter le masque à l’extérieur et la réouverture des discothèques aux personnes dotées d’un certificat COVID.

Continuer la lecture

Lausanne

Assouplissement des mesures sur le port du masque à Lausanne

Publié

le

Il faudra tout de même continuer d'avancer masqué dans les marchés. (Photo d'illustration © KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

La Ville de Lausanne a redéfini les zones où le port du masque est obligatoire. A l'exception des zones de marché, des files d'attente sur les zones piétonnes et autour de la gare, il n'est plus nécessaire dès mercredi de porter le masque en extérieur.

La situation épidémiologique actuelle donne des signes nets d'amélioration avec des indicateurs toujours en baisse et le succès de la vaccination, indique la municipalité de Lausanne dans un communiqué. Face à ces constats positifs, elle a pris la décision de redéfinir les zones à forte affluence et d'alléger les mesures en lien avec le port du masque en extérieur.

Il ne sera donc plus obligatoire, hormis sur les zones de marché, (mercredi et samedi entre 6h00 et 15h00) et à la Place de la gare et dans les rues et avenues adjacentes. Par ailleurs, il faudra toujours rester masqué dans les filles d'attente des magasins situés sur les zones piétonnes.

Si la municipalité se réjouit de ces assouplissements, elle souligne l'importance de maintenir une distance de 1,5 mètre entre les personnes. Les mesures ont été validées par l’Etat-major cantonal de conduite, dans l’attente des nouvelles décisions du Conseil fédéral.

Continuer la lecture

Vaud

Marché du travail : pas de sous-enchère salariale généralisée

Publié

le

En 2020, plusieurs centaines d'entreprises soumises à des conventions collectives dans le secteur de la construction ont fait l'objet d'un contrôle. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

En 2020, 1540 entreprises ont été contrôlées sur le territoire vaudois dans le cadre de mesures d'accompagnement à la libre circulation des personnes. La commission tripartite cantonale n'a pas constaté de sous-enchère salariale ou sociale généralisée.

En raison de la pandémie de coronavirus, la majorité des efforts des inspecteurs du marché du travail était concentrée sur les contrôles liés à la prévention de la maladie. Résultat: beaucoup moins de contrôles dans le cadre des mesures d'accompagnement à la libre circulation des personnes ont été effectués, indique l'Etat de Vaud mercredi dans un communiqué.

Sur les 1540 entreprises contrôlées, 638 interventions ont été réalisées dans des entreprises non soumises à une convention collective de travail (CCT). Parmi les sociétés soumises à des CCT dans le domaine de la construction, 750 ont été contrôlées, ainsi que 152 soumises à des CCT dans les métiers de bouche.

La commission tripartite cantonale n'a constaté aucun cas de "dumping" ou de sous-enchère salariale abusive et répétée au sens du Code des obligations. Cependant, les cas relatifs à 246 entreprises ont été examinés par le Bureau de la Commission (3014 personnes).

Entreprises étrangères

Sur ces 246 cas, 31 négociations ont échoué (132 personnes), 88 négociations ont débouché sur des adaptations de salaire (282 personnes), 37 ont été classés sans constat de sous-enchère à la suite d'informations complémentaires (93 personnes) et 90 étaient encore en cours (478 personnes).

Enfin, 131 sanctions ont touché des entreprises ou des indépendants étrangers proposant leurs services sur territoire vaudois sans respecter les règles légales ou conventionnelles.

Continuer la lecture

Lausanne

Plus de 30 événements culinaires au menu de Lausanne à Table

Publié

le

Des dizaines d'événements décalés, gourmands et inédits animeront Lausanne et ses environs jusqu'en décembre. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le festival dédié à la gastronomie Lausanne à Table a détaillé le programme de sa 10e édition. Dégustation de caracs ou encore yoga et brunch, la manifestation regroupe plus de 30 événements culinaires jusqu'au mois de décembre.

Pour ouvrir le bal: un "Caracathon" ou le premier marathon du carac, qui réunit dix boulangeries-pâtisseries lausannoises. Il a débuté le 1er juin et affiche déjà complet jusqu'à la fin du mois. Le gagnant du prix du meilleur carac sera dévoilé le 6 juillet, indiquent mardi les organisateurs de Lausanne à Table.

Le festival continuera de proposer une dizaine d'événements décalés et gourmands à Lausanne et ses environs. Il met un point d'honneur à valoriser les artisans avec, par exemple, des ateliers d'initiation à l'apiculture pendant lesquels les participants pourront confectionner du miel.

Lausanne à Table sera aussi l'occasion de s'asseoir à une table et de déguster des plats accompagnés de la bière lausannoise "la Nébuleuse" dans le cadre des "Beer Dinners".

Quant au Miam Festival, annoncé en mai dernier, les organisateurs ont été contraints de l'annuler en raison des conditions sanitaires actuelles. Cet événement devait se dérouler du 1er au 4 juillet avec des foodtrucks disséminés dans les parcs lausannois.

https://www.lausanneatable.ch/

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Capricorne

Pensez aux vacances, cela vous aidera à tenir le coup. En sortant du travail, prenez du temps pour vous !

Publicité

Les Sujets à la Une

X