Rejoignez-nous

Vaud

Le PS Stéphane Montangero inquiet pour l’avenir des fromages AOP

Publié

,

le

Stéphane Montangero est inquiet pour les fromages AOP. Au Grand Conseil vaudois, le député socialiste demande au Conseil d’Etat de se positionner.

En cause, le flou entourant l’avenir des fromages. Dans son interpellation, le socialiste explique qu’en mars, la presse évoquait que la Confédération entendait privatiser la production des ferments lactiques. Des éléments essentiels à la fabrication des fromages suisses, notamment les AOP. Pour Stéphane Montagero, les projets du ministre de l’agriculture Johann Schneider-Ammann ne sont pas clairs, et pourraient nuire à nos fromages :

Stéphane Montangero Député socialiste vaudois

L’interpellation « quelle garantie de pérennité pour nos fromages AOP », est déposée ce mardi au Grand Conseil. Le député attend une clarification, au moins au niveau cantonal :

Stéphane Montangero Député socialiste vaudois

Le Conseil d’Etat a trois mois pour répondre à cette interpellation. Stéphane Montangero espère, au vu des actuelles négociations de Johann Schneider-Ammann avec le Mercosur, que les réponses arriveront avant l’été. Au plus tard après la pause estivale.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vaud

2,5 kilos de cocaïne saisis dans un squat au Mont-sur-Lausanne

Publié

le

Ce lundi dès 14h, près de 180 gendarmes et policiers ont investi un squat au Mont-sur-Lausanne sur ordre du Ministère public dans le cadre d’une instruction pénale pour infractions graves à la Loi fédérale sur les stupéfiants. Au total cinq personnes soupçonnées de s’adonner au trafic de cocaïne ont été interpellées et plus de 2,5 kg de cocaïne ainsi qu’une grosse somme d’argent ont été saisis.

Un important dispositif policier a été déployé afin de permettre aux gendarmes et policiers de pénétrer dans le bâtiment récemment occupé dans le quartier du Petit Flon au Mont-sur-Lausanne. La halle industrielle a été investie et les 80 occupants contrôlés. Cinq personnes ont été interpellées car suspectées de s’adonner au trafic de produits stupéfiants. Les perquisitions effectuées sous l’autorité du Ministère public (section STRADA) ont permis de découvrir plus de 2,5 kg de cocaïne et saisir plusieurs milliers de francs suisses et d’euros. Un Nigérian de 28 ans, suspecté d’être l’auteur principal de ce trafic a été interpellé dans le squat. Ces opérations ne visaient pas à évacuer le bâtiment. Les autres occupants ont été identifiés et ont pu rester dans la halle au terme des perquisitions à 17h30.

Depuis plusieurs mois, les investigations menées sous l’autorité du Ministère public par les inspecteurs des brigades des stupéfiants de la Police cantonale vaudoise et de la Police municipale de Lausanne ont permis de démontrer que de nombreux individus s’adonnent au trafic de cocaïne à partir des squats occupés successivement aux Sauges, à Lausanne, puis plus récemment au Petit Flon, au Mont-sur-Lausanne. Depuis le 24 septembre 2018, un total de 1,780 kg de cocaïne a été saisi lors des interpellations successives de 13 prévenus quittant le squat et suspectés de s’adonner au trafic de stupéfiants. Ces personnes sont principalement originaires du Nigéria, de Sierra Léone et de Gambie. Parmi elles se trouvent deux femmes.

Pour mémoire, en début d’année, des investigations avaient permis de déterminer l’activité de 12 trafiquants en lien avec le squat des Sauges. Les enquêteurs avaient saisi plus de 6 kg de cocaïne ainsi que CHF 41’000.-. Une importante opération avait été mise sur pied courant mai 2018, visant principalement un appartement du squat des Sauges. L’auteur principal, un Nigérian de 52 ans  et un autre Nigérian de 43 ans sont encore en détention provisoire.

Le dispositif mis en œuvre de manière coordonnée entre le Ministère public, la Police cantonale vaudoise et la Police municipale de Lausanne compte environ 180 gendarmes, policiers, inspectrices et inspecteurs. Une ambulance et deux ambulanciers du SPSL était également engagés préventivement.

Continuer la lecture

Vaud

Le canton de Vaud vit une sécheresse exceptionnelle

Publié

le

Le lac de Joux a perdu deux mètres depuis mi-juin, passant de 1005 à 1003 mètres. (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Vaud vit une sécheresse tout à fait exceptionnelle depuis mi-juin. Sur quatre mois, le canton constate un déficit de pluie de 50% et des débits de rivières très bas sur tout son territoire. Le niveau du lac de Joux a perdu deux mètres.

« La sécheresse touche tous les cours d’eau, quel que soit leur régime, autant dans le Jura que dans les Préalpes et sur le Plateau. Les débits sont très bas partout, alors que ça ne devrait pas être le cas en octobre », a déclaré lundi à Keystone-ATS Philippe Hohl, chef de division ressources en eau et économie hydraulique (DGE-Eau) à la Direction générale de l’environnement du canton de Vaud.

« Les valeurs de sécheresse observées, on ne les observe qu’une fois tous les trente ans en moyenne », souligne M. Hohl. « Les conséquences: des soucis pour les hydroélectriciens au vu de la pauvreté de la production en eau, des problèmes pour les agriculteurs, du stress pour la faune et la flore, comme par exemple pour les truites de l’Orbe », relève le responsable.

Connecter des réseaux

« Le plus important, c’est l’alimentation en eau potable, qui est du ressort des communes. Ces dernières ont pris beaucoup de mesures, mais nous n’avons pas encore été informés d’un problème majeur », relève le responsable.

Si une commune a une capacité de recharge limitée, elle peut se connecter à un autre réseau. C’est exactement ce qu’a fait le village de Marchissy qui manque d’eau avec sa voisine Gimel, comme le rapportait 24 heures lundi. L’alimentation en eau potable se maintient malgré la situation », estime-t-il.

Lac de Joux: moins deux mètres

Malgré cette sécheresse exceptionnelle, les grandes nappes phréatiques tiennent bien le coup, car elles ont eu d’importantes recharges pendant l’hiver. Elles baissent, mais à un rythme normal, selon M. Hohl. Localement en revanche, plein de petites sources sont taries, notamment dans le Jura.

Le lac de Joux, dont les rivages sont asséchés, a lui perdu deux mètres depuis mi-juin, passant de 1005 mètres à 1003 mètres. Il se rapproche de son plus bas niveau, soit 1002,53 mètres en 1989, souligne le chef de la DGE-Eau. « Sa baisse continuant inexorablement, la sortie des débits du lac de Joux va être limitée, pour ne pas abaisser son niveau. En conséquence, il y aura un peu moins d’eau dans l’Orbe », explique-t-il.

Dans l’expectative

Le lac de Bret, qui alimente notamment la ville de Lausanne, est actuellement à 5,7 mètres en dessous de son niveau maximal. Il a baissé de 17 cm en une semaine, un niveau bas, mais pas encore alarmant, selon le Service des eaux de la ville de Lausanne. De son côté, le lac Léman échappe complètement à la problématique et se maintient grâce à la fonte et aux régulations.

Difficile de se prononcer pour la suite, mais, malheureusement pour l’alimentation en eau, on ne voit pas grand-chose venir, relève M. Hohl. Annoncées pour le week-end, les premières pluies de 10, 20 millimètres feront un bien immédiat à la faune et à la flore et seront positives pour quelques petites sources. Pour les eaux souterraines, ça ne changera rien.

Ces constatations sont valables pour l’ensemble de la Suisse occidentale, a encore noté M. Hohl.

 

(ATS)

Continuer la lecture

Vaud

Opération anti-drogue au Mont-sur-Lausanne

Publié

le

(Police cantonale vaudoise)

Une grosse opération de Police au Mont-sur-Lausanne.

De nombreux agents investissent depuis 14h00 ce lundi un bâtiment situé dans le quartier du Petit Flon. Il est squaté par plusieurs dizaines de personnes du Collectif Jean Dutoit. Le but n’est pas d’évacuer le bâtiment. Mais l’opération vise à interpeller des individus suspectés de se livrer à un trafic de stupéfiants.

Explications de Jean-Christophe Sauterel, porte-parole de la Police cantonale vaudoise :

Jean-Christophe Sauterel Porte-parole, Police cantonale vaudoise

Notez que selon la Police, l’opération se passe dans le calme et aucune altércation n’a été signalée. La Police devrait rester sur place jusqu’en soirée.

Continuer la lecture

Vaud

Une villa détruite par le feu à Glion

Publié

le

La villa part en flammes sans faire de blessés. (©Police cantonale vaudoise)

Une maison de deux étages a été totalement détruite par les flammes samedi en fin d’après-midi à Glion (VD). Il n’y a pas eu de blessés. Une enquête a été ouverte pour éclaircir les causes de l’incendie.

Alertés vers 17h30, les pompiers ont pris le relais des propriétaires et des voisins qui tentaient d’éteindre le sinistre. Mais le feu embrasait déjà toute la villa et s’était propagé à la haie des voisins. La maison a été entièrement détruite, a indiqué dimanche la police cantonale vaudoise.

Les habitants ont pu sortir à temps de leur domicile et personne n’a été blessé. Une personne a été légèrement incommodée par la fumée. La ligne du Golden Pass a dû être temporairement fermée, car proche du sinistre.

 

(ATS)

Continuer la lecture

Lausanne

Une nouvelle usine de production d’eau pour la région lausannoise

Publié

le

L'actuelle installation a été mise en service en 1971. Elle sera détruite une fois la nouvelle construite. (RB)

Une nouvelle usine de production d’eau potable. La Ville de Lausanne a présenté ce vendredi le projet « Saint-Sulpice II ».

Multibarrière, innovante et évolutive pour la région lausannoise, l’installation sera construite à côté de la station actuelle de Saint-Sulpice. Une fois la nouvelle usine en service, l’ancienne, qui date des années 70, sera détruite.

Devisée à 82 millions de francs, la station devra produire plus de 100’000 m3 par jour. Ce qui doit permettre d’assurer entre 30 et 50% de la demande en eau potable de la région lausannoise.

La nouvelle usine sera aussi beaucoup plus efficace dans le traitement de l’eau.

Le Municipal lausannois, Pierre-Antoine Hildbrand :

Pierre-Antoine Hildbrand Municipal, Lausanne

La construction de la nouvelle usine n’aura pas d’incidence sur le prix de l’eau en région lausannoise.

Début du chantier en 2020, pour une inauguration prévue en 2023.

 

L’usine actuelle, qui date de 1971 :

 

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Capricorne

Vos projets sont fort contestés, sans raison apparente. Patientez encore quelques jours sans vous énerver, surveillez de près votre budget et vos sous.

Publicité

Les Sujets à la Une

X