Rejoignez-nous

Vaud

Le vin bio s’expose à Montreux

Publié

,

le

Le vin bio s’expose à Montreux à la fin du mois. La première édition du salon BiowinExpo se tient au 2m2c les 29 et 30 octobre prochain.

La première journée de ce nouveau salon sera ouverte au public et la seconde aux professionnels de la gastronomie et la restauration. 115 exposants et producteurs bios sont attendus. Ils feront déguster plus de 400 vins. Et BiowinExpo compte bien trouver sa place parmi les salons de vin déjà existants dans la région. Daniela Re, la présidente de BiowinExpo :

Daniela Re
Co-fondatrice et organisatrice Biowin Expo
Daniela Re Co-fondatrice et organisatrice Biowin Expo

La plupart des exposants du salon viennent de l’étranger, à l’image de la production de vin bio qui est plus développée dans les pays voisins. Alexandre Truffer, rédacteur en chef adjoint du magazine VINUM :

Alexandre Truffer
Rédacteur en chef adjoint, VINUM
Alexandre Truffer Rédacteur en chef adjoint, VINUM

Le salon BiowinExpo, à Montreux, du 29 au 30 octobre. La manifestation propose aussi le « Challenge BiowinExpo », un concours réunissant plus de 80 crus bios. Classés en différentes catégories, ils ont été dégustés à l’aveugle par un jury. 18 coups de coeur ont été retenus par les jurés. Informations sur www.biowinexpo.com

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vaud

Il y a eu plus de violences domestiques sur sol vaudois en 2018

Publié

le

Le nombre d'infractions au code pénal a diminué de 4% en 2018 dans le canton de Vaud. (Photo : capture d'écran Youtube)

La criminalité continue de baisser dans le canton de Vaud. En 2018, les infractions ont diminué de 10%, pour atteindre 61’009 cas. Mais les cas de violence domestique sont en hausse.

Plus spécifiquement, celles au code pénal ont baissé de 4%. Globalement, ces chiffres sont les plus bas enregistrés depuis 2009.

Dans le détail, deux tiers des infractions concernent le patrimoine, 16% la liberté, 7% la vie et l’intégrité corporelle et 1% l’intégrité sexuelle. Comme en 2017, il y a eu 6 homicides l’an dernier dans le canton de Vaud, dont 3 dans la sphère privée.

L’an dernier, les cas de brigandage, les dommages à la propriété et les vols ont diminué sur sol vaudois. En revanche, les cambriolages ont augmenté de +1,6%.

Autre hausse, conséquente : elle concerne les violences domestiques avec 3’337 infractions constatées en 2018. C’est 500 cas de plus qu’en 2017.

La Conseillère d’Etat vaudoise en charge de la sécurité, Béatrice Métraux :

Béatrice Métraux
Conseillère d'Etat, VD
Béatrice Métraux Conseillère d'Etat, VD

Cette augmentation de la violence domestique, elle est constatée jusque devant les tribunaux.

Le Procureur général du canton de Vaud, Eric Cottier :

Eric Cottier
Procureur général, VD
Eric Cottier Procureur général, VD

Autre phénomène qui continue à prendre de l’ampleur dans le canton de Vaud, mais pas que : les escroqueries, avec une hausse de 38% en un an. Sur les 1’325 infractions relevées, plus des deux tiers ont été commises sur le net.

Le Commandant de la Police cantonale vaudoise, Jacques Antenen :

Jacques Antenen
Commandant, Police cantonale vaudoise
Jacques Antenen Commandant, Police cantonale vaudoise

Capitale vaudoise, Lausanne, enregistre pour sa part une nouvelle diminution de la criminalité. Le nombre total d’infractions a chuté de 9% en un an, pour atteindre 14’106. Il s’agit des chiffres les plus bas enregistrés depuis 2009. C’est même une baisse de 50% par rapport à 2012, quand Lausanne détenait la palme de la Ville la plus criminogène de Suisse.

La présence de plus de Policiers dans les rues, de manière continue et ciblée depuis l’été dernier, explique notamment la baisse de la criminalité.

Le Municipal lausannois en charge de la sécurité, Pierre-Antoine Hildbrand :

Pierre-Antoine Hildbrand
Municipal, Lausanne
Pierre-Antoine Hildbrand Municipal, Lausanne

Deuxième Ville vaudoise en matière de criminalité : Yverdon-les-Bains avec 2’337 infractions (moins 8% par rapport à 2017). Troisième : Montreux, avec 2’230 cas, en diminution de 14% sur un an.

 

(Source illustration : Youtube Police VD)

Continuer la lecture

Lausanne

Nombre d’interventions en hausse pour les Pompiers en 2018

Publié

le

Une année 2018 chargée pour les Sapeurs-Pompiers lausannois. Ils sont intervenus à 2’454 reprises. Un chiffre en forte hausse : +22,5% par rapport à 2017.

D’une manière générale, le nombre de sorties est plutôt stable pour les feux, les alarmes techniques ou encore les sauvetages de personnes et d’animaux. Volontaires et professionnels ont notamment été mobilisés 501 fois pour des incendies sur le territoire lausannois, contre 558 un an plus tôt.

Seule catégorie à prendre l’ascenseur : les inondations. La faute à « l’orage du siècle » qui a touché la capitale vaudoise et sa région les 11 et 12 juin. Des intempéries qui ont très fortement sollicité les Pompiers, qui sont intervenus à 461 reprises pour des caves, commerces et autres appartements inondés.

Le Commandant des Sapeurs-Pompiers lausannois, Mehdi Jaccaud :

Mehdi Jaccaud
Commandant des Sapeurs-Pompiers lausannnois
Mehdi Jaccaud Commandant des Sapeurs-Pompiers lausannnois

Pour venir à bout de ces inondations, de nombreuses forces d’intervention ont été mobilisées : Pompiers lausannois et vaudois, armée, protection civile ou encore services de la Ville. Près de 500 intervenants se sont relayés sur le terrain durant 3 jours. Du jamais vu depuis avril 2015.

Mehdi Jaccaud, Commandant des Sapeurs-Pompiers lausannois :

Mehdi Jaccaud
Commandant des Sapeurs-Pompiers lausannnois
Mehdi Jaccaud Commandant des Sapeurs-Pompiers lausannnois

Notez que plus de 3’000 sinistres ont été signalés à l’ECA suite à cet « orage du siècle » à Lausanne en juin dernier. Des dégâts pour plus de 25 millions de francs.

Continuer la lecture

Vaud

Cuarnens : il produit du popcorn 100% local

Publié

le

Nicolas Chappuis produit son popcorn artisanal depuis 2017 à Cuarnens (VD). (Photo : RB)

C’est une idée plutôt originale qu’a eue Nicolas Chappuis. Ce jeune agriculteur vaudois de Cuarnens, près de Cossonay, produit depuis bientôt 2 ans du popcorn. 100% artisanal et local, il est fabriqué à partir de maïs qu’il sème et récolte lui-même dans ses champs. Le sel vient des Mines de Bex et l’huile de colza utilisée pour la cuisson est également de la région. 

Nicolas Chappuis, nous explique comment lui est venue cette idée de produire du popcorn :

Nicolas Chappuis
Agriculteur & producteur de popcorn
Nicolas Chappuis Agriculteur & producteur de popcorn

À l’heure où les produits locaux ont la cote, le popcorn permet à Nicolas Chappuis, agriculteur à Cuarnens, de diversifier son métier :

Nicolas Chappuis
Agriculteur & producteur de popcorn
Nicolas Chappuis Agriculteur & producteur de popcorn

Nicolas écoule sa production de popcorn dans plusieurs petites épiceries de la région de Cuarnens. Le cinéma de Cossonay a aussi opté pour ce produit artisanal et local.

 

Continuer la lecture

Vaud

Broulis et Tamedia en conciliation

Publié

le

Le conseiller d'Etat vaudois Pascal Broulis a déposé une action civile pour atteinte à l'honneur contre un journaliste du Tages-Anzeiger (archives). (©KEYSTONE/ADRIEN PERRITAZ)

Le conseiller d’Etat vaudois Pascal Broulis a déposé une action civile pour atteinte à l’honneur à l’encontre du journaliste du Tages-Anzeiger qui a notamment rédigé plusieurs articles sur sa situation fiscale. Une séance de conciliation doit se tenir début avril.

L’information révélée par Le Temps a été confirmée vendredi par le service de communication de Tamedia. Son responsable pour la Suisse romande, Simon Koch, ne fait cependant pas d’autre commentaire sur cette affaire « vu l’état de la procédure ».

« L’action en justice a été déposée en février », a précisé Alexandre Curchod, l’avocat de Pascal Broulis. « Il n’y a pas d’élément déclencheur particulier. C’est l’accumulation, la répétition d’articles à charge qui n’était plus tolérable ».

Vingtaines d’articles

« Une action au civil est suffisante. Il y a atteinte à la considération de Pascal Broulis. Nous voulons faire constater qu’il y a des atteintes illicites par voie de presse. Au total une vingtaine d’articles », poursuit l’avocat.

« Nous ne voulons pas interdire aux journalistes d’écrire. Mais des mises en cause systématiques et illégitimes d’un magistrat ne sont pas acceptables », affirme encore Alexandre Curchod.

Secret fiscal

Pour mémoire, février 2018, le correspondant du Tages-Anzeiger en Suisse romande, qui appartient à l’éditeur Tamedia, rédigeait un article sur Pascal Broulis et ce qu’il nommait « le secret fiscal du chef du Département des finances ». Le journaliste y révélait que le ministre PLR s’acquitte de deux tiers de ses impôts communaux à Sainte-Croix et d’un tiers à Lausanne.

Le conseiller d’Etat réfute faire de l’optimisation fiscale, dit ne rien cacher, mais l’affaire gagne de l’ampleur et agite médias et monde politique. Elle rebondit au Grand Conseil et au Conseil d’Etat. Après des mois de tensions et des inspections, en mai 2018, le gouvernement blanchit finalement le ministre PLR.

Mais l’affaire ne s’arrête pas là. Le journaliste publie alors des articles sur des voyages de personnalités, dont Pascal Broulis, en Russie en compagnie du milliardaire Frederik Paulsen, président du groupe Ferring à St-Prex, au bénéfice d’un forfait fiscal.

Plusieurs députés déposent des textes au plénum et trois élus interpellent le Ministère public lui demandant d’étudier l’opportunité d’ouvrir une instruction pénale sur ces voyages. A l’issue des investigations préliminaires, le procureur général estime qu’il n’y a aucune infraction pénale et que Pascal Broulis n’a bénéficié d’aucun avantage incompatible avec sa charge. C’était en octobre 2018. Contacté, le conseiller d’Etat n’a pour l’heure pas donné suite.

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture

Lausanne

Ils s’insurgent contre le sommet « des pollueurs »

Publié

le

(Photo : stop-speculation.ch)

Le 8ème sommet international de négoce de matières premières. Il se déroulera de lundi 25 à mercredi 27 mars prochain, au Beau-Rivage Palace à Lausanne.

Ce rendez-vous, le commodities global summit, accueille d’importants financiers et négociants en pétrole, métaux et céréales.

Dans le même temps, le Collectif Contre la Spéculation sur les Matières Premières organisera son 7ème contre-sommet, aussi à Lausanne. Une façon pour eux de dénoncer le pillage des matières premières par les multinationales ou pour réclamer le droit des peuples à disposer démocratiquement de ces ressources.

Le commerce des matières premières provoque aussi une atteinte considérable à l’environnement selon Guillaume Matthey, coordinateur du Collectif contre la spéculation sur les matières premières :

Guillaume Matthey
Coordinateur, Collectif contre la spéculation sur les matières premières
Guillaume Matthey Coordinateur, Collectif contre la spéculation sur les matières premières

Et ils comptent bien s’appuyer sur la mobilisation actuelle des jeunes pour le climat, pour appuyer leurs revendications.

Guillaume Matthey :

Guillaume Matthey
Coordinateur, Collectif contre la spéculation sur les matières premières
Guillaume Matthey Coordinateur, Collectif contre la spéculation sur les matières premières

Notez qu’une manifestation est prévue mardi soir dans les rues de Lausanne contre ce sommet international de négoce.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Scorpion

Esprit d'entreprise et lucidité vous animent pour vous lancer dans une entreprise ambitieuse. Attention, pas de dépassement de budget !

Publicité

Les Sujets à la Une

X