Rejoignez-nous

Vaud

Les députés vaudois s'attaquent aux GAFAM

Publié

,

le

Les députés vaudois veulent réduire la dépendance aux GAFAM, comme Facebook (photo d'illustration). (KEYSTONE/EPA/JOHN G. MABANGLO)
Les députés vaudois veulent mettre fin à la dépendance aux GAFAM, les grandes multinationales du numérique. Ils ont accepté mercredi un postulat demandant au Conseil d'Etat d'agir en ce sens.

Le canton de Vaud devrait promouvoir le développement d'alternatives aux GAFAM, notamment des outils en source libre qui ont l'avantage de ne pas collecter les données des utilisateurs, a expliqué l'auteure du postulat, la Verte Sabine Glauser Krug.

Les données sont "le pétrole du 21e siècle", a renchéri l'UDC Yann Glayre, jugeant les GAFAM "trop gros, trop dominants et trop dangereux pour la démocratie."

Pour Vincent Keller (Ensemble à Gauche - POP), le canton de Vaud peut "régater" face à ces multinationales. "Nous avons les compétences techniques et technologiques. Il manque juste une volonté politique", a-t-il dit.

"Trust Valley"

"Il y a urgence", a affirmé Mme Glauser Krug, tout en reconnaissant que des efforts politiques avaient déjà été faits. Elle a notamment souligné le récent lancement de la "Trust Valley", une alliance entre les cantons de Vaud et Genève pour promouvoir la sécurité numérique.

Pour la présidente du gouvernement vaudois Nuria Gorrite, le Conseil d'Etat a bien compris cette problématique. "Nous sommes sans doute le premier canton en Suisse à réfléchir à une politique de la donnée, ce bien si précieux", a-t-elle dit.

Le postulat demandait un renvoi immédiat au Conseil d'Etat. Les députés ont toutefois préféré le renvoi en commission.

 

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Elections communales VD 2021

Poussée verte au Conseil communal lausannois

Publié

le

Les membres du conseil communal de la ville de Lausanne siègent provisoirement au centre des congres du Palais de Beaulieu. (image d'illustration - KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Une poussée verte se confirme au Conseil communal de Lausanne. Les écologistes réalisent la plus forte progression, gagnant sept sièges. Avec 24 élus, ils deviennent le deuxième parti du plénum, derrière les socialistes.

Globalement, le législatif renforce son ancrage à gauche. Réunis, le PS, les Verts et la gauche radicale d'Ensemble à Gauche remportent les deux tiers des sièges (66), soit cinq de plus qu'il y a cinq ans, indiquent les résultats définitifs publiés lundi.

Les socialistes perdent quelques plumes (29 sièges, -4), même si le syndic Grégoire Junod est le mieux élu, le seul à dépasser la barre des 10'000 voix. La gauche radicale, à savoir popiste et Solidarités regroupés sous l'étiquette Ensemble à Gauche, décroche deux sièges supplémentaires.

Les Verts passent devant le PLR, qui se maintient avec 21 sièges. L'UDC recule à sept élus (-5). Les Vert'libéraux progressent et obtiennent six sièges, à eux seuls.

Continuer la lecture

Elections communales VD 2021

La gauche gagne du terrain à Montreux

Publié

le

La gauche montreusienne est ressortie gagnante du 1er tour des élections communales (photo d'illustration - KEYSTONE/FABRICE COFFRINI)

Comme dans la plupart des villes vaudoises, la gauche s'est placée en tête à Montreux à l'issue du 1er tour des élections communales. La cité de la Riviera, dont le dépouillement n'avait pas pu s'achever dimanche soir, a vu le socialiste Olivier Gfeller être élu dès le 1er tour.

Le municipal sortant a glané 3269 voix, soit 51,88%. Il a devancé les quatre autres candidats de la liste rose-verte, dans l'ordre Irina Gotte (PS), Caleb Walther (Verts) et Jacqueline Pellet (PS). Tous trois ont cueilli plus de 47% des suffrages.

Privé de sa locomotive et syndic Laurent Wehrli, qui ne se représentait pas, le PLR a placé ses candidats entre la 6e et 10e place. Le meilleur d'entre eux, Jean-Baptiste Piemontesi, a récolté 35,07% des voix.

Au Conseil communal, la gauche a également pris plus de poids. Les socialistes stagnent certes à 28 sièges, mais les Verts en gagnent 4 (15 en tout) tandis que Décroissances-Alternatives fait son entrée au législatif avec 7 candidats. A droite, tant le PLR (33 sièges, -9) que l'UDC (8, -3) ont perdu des plumes.

 

Continuer la lecture

Elections communales VD 2021

Vers une vague verte au Conseil communal lausannois

Publié

le

A Lausanne, une vague verte devrait atteindre le Conseil communal. (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Selon des projections, les Verts réaliseraient la plus forte progression au Conseil communal de Lausanne, gagnant sept sièges. Le PS et l'UDC reculent, alors que le PLR se maintient. La gauche radicale devrait engranger deux sièges de plus.

Le PS devrait rester le principal parti au législatif communal, avec 29 sièges (-4). Mais les Verts se rapprochent, et deviennent le deuxième parti du plénum, avec 24 sièges (+7).

Les écologistes passent devant le PLR, qui se maintient avec 21 sièges. L'UDC obtient sept élus (-5) et Ensemble à Gauche décroche 13 sièges (+2). Les Vert'libéraux progressent et obtiennent six sièges, à eux seuls.

Continuer la lecture

Elections communales VD 2021

Jean-François Clément réélu à Renens, Grégory Devaud devant à Aigle

Publié

le

Le syndic Jean-François Clément est élu dès le 1er tour à la Municipalité de Renens (Archives © KEYSTONE/ADRIEN PERRITAZ)

Le syndic de Renens Jean-François Clément a été réélu à la Municipalité. Avec 52,73% des suffrages, le socialiste a devancé la sortante écologiste Tinetta Maystre, qui passe aussi de justesse dès le 1er tour (50,08% des voix).

Le ticket rose-vert a particulièrement bien fonctionné avec, juste derrière, Patricia Zurcher Maquignaz (PS), Nathalie Jaccard (Verts) et Oumar Niang (PS). Tous trois ont récolté plus de 45% des voix et semblent bien positionnés avant le second tour du 28 mars.

Les deux sortants de la Fourmi rouge - la section renanaise du POP - Karine Clerc et Didier Divorne sont plus loin avec moins de 30%. Le PLR, qui n'occupe qu'un siège à Renens, suit avec Elodie Golaz Grilli et Jean-Marc Dupuis.

A Aigle, où le syndic Frédéric Borloz ne se représentait pas, c'est Grégory Devaud qui tient la corde. Le PLR sortant a terminé en tête, sans toutefois décrocher une élection dès le 1er tour (47,18%). Il a devancé le transfuge socialiste lausannois Stéphane Montangero (39,70%) et un autre PLR Fabrice Cottier (37,43%). L'indépendant Jean-Luc Duroux les talonne (36,86%).

Continuer la lecture

Elections communales VD 2021

Ballottage général à Lausanne, le syndic Grégoire Junod en tête

Publié

le

A Lausanne comme ailleurs dans le canton de Vaud, le 2e tour des élections communales aura lieu le 28 mars (Archives © Keystone/LAURENT GILLIERON)

Le premier tour des communales à Lausanne se termine dimanche sur un ballottage général. C'est l'alliance rose-rouge qui arrive en tête, avec le syndic socialiste Grégoire Junod en première position, devant Florence Germond et Emilie Moeschler puis le POP David Payot.

Respectivement, le syndic récolte 15882 voix, la municipale des finances 15'535, la nouvelle venue 14'917 et le municipal des écoles 14'460. Suivent ensuite deux autres sortants, la Verte Natacha Litzistorf (environnement et logement) avec 10'782 voix et le PLR Pierre-Antoine Hildbrand (économie) avec 9519 voix.

Les deux autres candidats écologistes, qui s'étaient présentés sur une liste indépendante de la traditionnelle "formule magique" rose-rouge-verte, avec Mme Litzistorf, se placent en 7e et 8e position. Daniel Dubas récolte 8557 voix et Xavier Compagny 8320.

La deuxième candidate PLR, Florence Bettschart-Narbel, ferme la marche des candidatures les plus papables avec 8101 voix. Plus loin derrière, suivent une Vert'libérale (Virginie Cavalli) et un UDC (Fabrice Moscheni) avec quelque 3000 voix. Au total, 26 candidats briguaient un siège à l'exécutif.

Ballottage plutôt rare à Lausanne

Personne n'ayant obtenu la majorité absolue de 16'349 voix, un deuxième tour sera donc nécessaire le 28 mars prochain, avec délai du dépôt des listes fixés à mardi 12h00. A noter que le ballottage général est plutôt rare pour la Ville de Lausanne. La participation s'élève, elle, à 37,65%, soit pratiquement la même qu'il y a cinq ans.

Le pari des Verts de lancer un ticket séparé à trois n'a donc pas été très concluant, les deux nouveaux candidats écologistes arrivant clairement derrière les cinq sortants et la nouvelle candidate PS. Il est probable que l'un des deux devra se désister pour le second tour. Tout dépendra des résultats des Verts au Conseil communal, a relevé Xavier Company, qui explique que des discussions à l'interne doivent avoir lieu.

"Nous avons fait un pari sur des valeurs, pas sur des personnes", a ajouté le candidat écologiste. Mais il reconnaît que l'alliance rose-rouge a fait "un beau tir groupé devant, tiré par les sortants".

La liste réduite de la "gauche plurielle" (PS-POP) a en effet très bien fonctionné, David Payot n'ayant pas été sanctionné par la population lausannoise, comme certains le craignaient. La gauche devrait rester ultra-majoritaire à l'exécutif.

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X