Rejoignez-nous

Vaud

Préservation de la Muette: recours rejeté

Publié

,

le

Le recours contre la transformation de la Muette, maison de l'écrivain Charles Ferdinand Ramuz, a été rejeté par le Tribunal cantonal vaudois. (©KEYSTONE/LEO DUPERREX)

Le Tribunal cantonal vaudois a rejeté le recours déposé par Patrimoine suisse et sa section vaudoise contre le projet de transformation de La Muette, maison de l’écrivain Charles Ferdinand Ramuz à Pully (VD). L’association renonce à recourir au Tribunal fédéral.

Patrimoine suisse prend acte de cette décision du 21 février dernier et parle de « rendez-vous manqué avec l’histoire ». Le recours portait sur la modification de l’appartement où vécut Ramuz (suppression de plusieurs pièces et modification de la distribution), ainsi que l’atteinte portée à la façade classée, indique l’association mercredi dans un communiqué.

Porté par l’arrière-petite-fille de l’écrivain, le projet mis en cause dans le recours prévoit la création d’un espace muséal dédié à Ramuz. Il comprend l’aménagement de cinq logements dans la Muette, qui en comprend actuellement deux. La section vaudoise de Patrimoine suisse précise qu’elle n’a jamais remis en cause le projet d’espace muséal prévoyant la conservation du bureau de l’écrivain.

Manque de financement

La Cour de droit administratif et public (CDAP) a considéré que la préservation de l’intégralité de l’appartement de l’écrivain présenterait objectivement un intérêt. Cependant le manque de financement, notamment public, permettant cette conservation implique une validation du projet souhaité par l’héritière de Ramuz.

Les juges ont également considéré que les interventions projetées sur la façade classée ne seraient pas problématiques du fait de leur discrétion.

Importance historique

La section vaudoise de Patrimoine suisse estime qu’en autorisant la modification de l’appartement de Ramuz, les juges n’ont pas suffisamment tenu compte de l’importance historique et culturelle de La Muette dans l’oeuvre de cet écrivain. Un élément patrimonial important, intéressant le public et valorisant pour la région, va ainsi subir de lourdes transformations.

Patrimoine suisse encourage l’héritière de Ramuz et les autorités à continuer la réflexion autour de la sauvegarde de l’appartement de Ramuz. Il n’est pas encore trop tard pour conserver ce lieu culturel d’exception, observe l’association.

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vaud

Un chauffard flashé à 144 km/h à Apples

Publié

le

Dimanche 19 mai, un véhicule a été flashé à 144 km/h sur la route cantonale reliant Apples à Ballens, limitée à 80 km/h. 

Mesurée au moyen d’un appareil laser, la vitesse constatée était de 144 km/h brut, soit 140 km/h après déduction, sur un tronçon limité à 80 km/h. Ce contrôle radar s’effectuant sans interception, la police a contacté par téléphone la détentrice du véhicule, à qui il a été demandé de fournir l’identité du conducteur. Contacté à son tour, celui-ci a été convoqué au Centre de gendarmerie mobile de Bursins.

Après avoir été entendu, il a été dénoncé pour violation grave qualifiée des règles de la circulation, s’agissant d’un cas Via Sicura et son permis lui a été retiré. Quant au véhicule, appartenant à une autre personne, il n’a pas été saisi.

Dans un communiqué, la Police vaudoise rappelle que le délit de chauffard est passible d’une peine privative de liberté d’un à quatre ans. Le permis de conduire est aussi retiré pour au moins deux ans.

Les dispositions de Via Sicura permettent également de confisquer et vendre le véhicule du chauffard dans le but de l’empêcher de commettre d’autres violations graves des règles de la circulation.

 

(RB avec COMMUNIQUE)

 

Continuer la lecture

Lausanne

Davantage de places de parcs pour les habitants de Grancy

Publié

le

Un nouveau système de tarification des places de parc du quartier de Grancy sera mis en place dans le courant du mois de juin 2019. Une modification qui fait suite à la demande des résidents, titulaires d’un macaron de stationnement « zone A ».

Selon un communiqué de la Ville de Lausanne, ces adaptations visent à offrir plus de places aux habitants du quartier en fin de journée et permettre une plus grande rotation des visiteurs des commerces, restaurants et autres activités économiques, dans une zone qui compte 203 places de parcs.

Pour améliorer la situation et offrir un meilleur taux de rotation des visiteurs, l’ensemble des places de stationnement devient payant, la plupart avec un accès pour les possesseurs de macarons. Sur le modèle de la zone « L » du centre-ville et du secteur « France/Maupas », une grande partie de ces places demeurent à disposition des détenteurs de macarons «zone A ».

Grâce à ce réaménagement, 4 places supplémentaires seront utilisables sans restriction de durée pour les possesseurs du macaron A, portant ainsi leur nombre à 88.

Ce réaménagement a fait l’objet d’une consultation auprès de l’Association des commerçants de Grancy et de la maison de quartier Sous-gare ainsi que d’une publication dans la feuille des avis officiels.

 

(RB avec COMMUNIQUE)

Continuer la lecture

Vaud

Vevey réclame 2 mios à Jérôme Christen et Michel Agnant

Publié

le

Les deux Municipaux suspendus Michel Agnant et Jérôme Christen (à droite les 2). (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT))

La crise n’en finit plus. La Municipalité de Vevey réclame 2 millions à Jérôme Christen et Michel Agnant.

Les deux Municipaux suspendus, car sous enquête pour violation du secret de fonction, ont chacun reçu ce lundi un commandement de payer de la Ville d’un montant d’un million. Une somme réclamée par Vevey pour « réparation du préjudice subi ».

Des courriers qui ont consterné les deux destinataires.

Ecoutez l’avocat de Jérôme Christen, Me Robert Fox :

Me Robert Fox
Avocat de Jérôme Christen
Me Robert Fox Avocat de Jérôme Christen

Pour rappel, la Municipalité de Vevey est en crise depuis plusieurs mois. Sur les cinq membres de l’exécutif initialement élus, deux sont encore en fonction.Les trois autres sont suspendus et sous le coup d’une instruction pénale. Jérôme Christen et Michel Agnant pour violation du secret de fonction. Ils sont accusés d’avoir transmis des documents internes à la Commission de gestion en lien avec le socialiste Lionel Girardin. Ce dernier qui est poursuivi pour gestion déloyale et abus de confiance.

Continuer la lecture

Vaud

Un regard et un geste pour éviter des accidents

Publié

le

Photo : Police cantonale et polices communales vaudoise

Un regard et un geste permettent d’éviter des accidents de la route. Avec 1’600 affiches à travers le territoire vaudois, la Police cantonale et les polices communales lancent une campagne de prévention intitulée « Merci ! ».

Elle cible particulièrement les piétons, leur rappelant que les règles de la circulation s’appliquent à eux également.

Passer au feu rouge ou hors des passages piétons avoisinants, se focaliser sur son smartphone sans prêter attention à la circulation. Ce sont quelques exemples des comportements qui menacent directement la sécurité des piétons et des autres usagers de la route. L’appel à la vigilance est aussi adressé aux automobilistes, aux motocyclistes et aux cyclistes.

Jean-Christophe Sauterel, Directeur communication et relations avec les citoyens à la Police cantonale vaudoise :

Jean-Christophe Sauterel
Police cantonale vaudoise
Jean-Christophe Sauterel Police cantonale vaudoise

 

Continuer la lecture

Suisse

Des popistes veulent invalider la votation fédérale sur RFFA

Publié

le

Luca Schalbetter, vice-président du POP Vaud, Christophe Grand, secrétaire du POP Vaud, Anaïs Timofte, vice-présidente du POP Vaud, tous trois recourants, et leur avocat Pierre Chiffelle, ancien conseiller d'Etat vaudois socialiste et actuel membre du POP Vaud. (Photo: D.R)

Ils l’avaient annoncé il y a une semaine, ils vont s’y tenir. Des popistes vaudois vont déposer un recours demandant l’annulation de la votation sur la RFFA, approuvée ce dimanche par plus de 66% de la population. Ils dénoncent une violation de l’unité de la matière.

Des popistes vaudois demandent l’annulation du vote sur la RFFA, la réforme de l’imposition des entreprises liée à un financement de l’AVS. Ils dénoncent une violation de l’unité de la matière. Selon eux, les citoyens ont été forcés à se prononcer sur un seul objet reliant deux volets qu’ils estiment sans rapport direct et intrinsèque. Annoncé il y a une semaine, le recours sera envoyé jeudi, alors que la population a accepté l’objet à plus de 66% ce dimanche. Pierre Chiffelle, avocat des recourants et ancien conseiller d’Etat vaudois socialiste, devenu membre du POP depuis un an :

Pierre Chiffelle
Avocat des recourants et ancien conseiller d'Etat vaudois
Pierre Chiffelle Avocat des recourants et ancien conseiller d'Etat vaudois

Recourante et vice-président du POP Vaud, Anaïs Timofte n’hésite pas, quant à elle, à parler de « chantage à grande échelle » à propos de cette votation :

Anaïs Timofte
Recourante et vice-président du POP Vaud
Anaïs Timofte Recourante et vice-président du POP Vaud

La dizaine de recourants s’appuie notamment sur un document de l’Office fédéral de la Justice qui parlait de « cas limite » à propos de cet objet et qui évoquait la possibilité de présenter deux projets distincts. L’avocat Pierre Chiffelle invoque également un arrêt du Tribunal Fédéral sur un cas neuchâtelois :

Pierre Chiffelle
Avocat des recourants et ancien conseiller d'Etat vaudois
Pierre Chiffelle Avocat des recourants et ancien conseiller d'Etat vaudois

Forts de ces arguments, les recourants espèrent donc que la votation sera invalidée. Anaïs Timofte :

Anaïs Timofte
Recourante et vice-président du POP Vaud
Anaïs Timofte Recourante et vice-président du POP Vaud

Une fois le recours reçu, le Conseil d’Etat vaudois aura dix jours pour statuer. Selon les recourants, il va probablement rejeter ou déclarer le recours irrecevable. Ils se tourneront alors vers le Tribunal fédéral.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Gémeaux

Méfiez-vous de vos exigences. Les relations humaines sont fragiles, et vous risquez d’être obligé de faire des sélections difficiles.

Publicité

Les Sujets à la Une

X