Rejoignez-nous

Vaud

Tassement des hospitalisations mais inquiétudes en EMS

Publié

,

le

De gauche a droite, la conseillere d'Etat vaudoise Beatrice Metraux, la conseillere d'Etat vaudoise Rebecca Ruiz et le medecin cantonal vaudois Karim Boubaker parlent lors d'une conference de presse liée au coronavirus. (KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)
Le nombre des personnes positives au coronavirus poursuit sa hausse dans le canton de Vaud, mais la courbe des hospitalisations tend à s'aplanir. Le canton déplore désormais 84 décès, dont 20 en EMS, où la situation est tendue.

Le canton de Vaud a livré mercredi des chiffres plus détaillés sur les malades du Covid-19. A fin mars, il a comptabilisé 84 décès, dont l'écrasante majorité (74) étaient des personnes âgées de 75 ans et plus.

Karim Boubaker
Médecin cantonal vaudois
Karim Boubaker Médecin cantonal vaudois

Suivi de près

Alors que l'on sait que les populations à risque sont les personnes de 65 ans et plus ainsi que ceux qui souffrent déjà d'une pathologie, les EMS sont particulièrement exposés. Et leur situation est délicate, preuve en est ce week-end, la fermeture de l'Agapé au Chenit. La conseillère d'Etat vaudoise Rebecca Ruiz assure que le canton surveille de près la situation sanitaire et des ressources humaines:

Rebecca Ruiz
Conseillère d'Etat vaudoise
Rebecca Ruiz Conseillère d'Etat vaudoise

A noter qu'en date de mardi, 20 personnes avaient perdu la vie dans les EMS vaudois à cause du COVID-19. Afin de répondre aux demandes des deux faîtières des établissement médico-psychosociaux, le canton a mis sur pied une task force:

Rebecca Ruiz
Conseillère d'Etat vaudoise
Rebecca Ruiz Conseillère d'Etat vaudoise

Le canton met à disposition des familles qui le souhaitent une équipe dédiée qui les accompagnera dès l'annonce du décès, et ceci jusqu'aux funérailles. Que le décès soit lié ou non à la pandémie:

Rebecca Ruiz
Conseillère d'Etat vaudoise
Rebecca Ruiz Conseillère d'Etat vaudoise

Tassement des hospitalisations

A fin mars, le nombre de personnes testées positives a poursuivi sa hausse, pour s'établir à 3465 cas. Il s'agit en grande majorité de personnes de la tranche d'âge 18 à 64 ans. "Faudrait-il tester toute la population? On attend des recommandations de la Confédération. Il faut que les cantons fassent pareil sinon on aura de la peine à comparer", estime le médecin cantonal.

Le nombre d'hospitalisations reste quasiment stable, à 390 personnes. Ce "frein" est un signe "plutôt positif", même si la situation reste fragile, observe Karim Boubaker. "On commence à voir un petit ralentissement, un aplatissement de la courbe". Peut-être un premier effet du semi-confinement de la population:

Karim Boubaker
Médecin cantonal vaudois
Karim Boubaker Médecin cantonal vaudois

Parmi les hospitalisés, 80 malades séjournent aux soins intensifs. Parmi eux, le nombre de personnes "jeunes" - les 18-64 ans - commence à diminuer. Ils sont 37 contre 43 pour les plus de 65 ans. Ces patients sont hébergés dans tous les hôpitaux du canton, ainsi que dans quelques cliniques privées.

Pénurie de sur-blouses

Globalement, la situation sanitaire du canton de Vaud reste difficile, mais sous contrôle. C'est ce qu'a déclaré la présidente du gouvernement vaudois Nuria Gorrite. Depuis le début de la pandémie, la question des ressources en matériel sanitaire est au coeur de beaucoup des discussions. Les masques ont symbolisé cette problématique. Leur approvisionnement est aujourd'hui assuré dans le canton assuré:

Rebecca Ruiz
Conseillère d'Etat vaudoise
Rebecca Ruiz Conseillère d'Etat vaudoise

En revanche, les sur-blouses destinées au personnel médical posent problème. Elles sont actuellement en rupture de stock:

Rebecca Ruiz
Conseillère d'Etat vaudoise
Rebecca Ruiz Conseillère d'Etat vaudoise

Il est à relever que le canton a lancé un appel au don pour les équipements de protection médical ou matériel de soin comme les sur-blouses, lunettes de protection ou gels hydroalcooliques. Les entreprises ou particuliers qui souhaitent apporter leur contribution à la lutte contre le coronavirus et faire don de ce matériel peuvent s'annoncer sur vd.ch.

Pas de détenu positif

"A ce jour, aucun détenu n'a été testé positif au coronavirus dans le canton de Vaud", a annoncé Béatrice Métraux. Pour compenser la suppression des visites, le service pénitentiaire permet aux détenus de téléphoner plus souvent à leur famille et de recevoir davantage de colis. Un projet de communication de type Skype est à l'étude, comme cela se pratique dans d'autres cantons, a précisé la conseillère d'Etat.

Prévention renforcée

Entre mardi et mercredi matin, 43 amendes d'ordre et 11 dénonciations ont été dressées pour manque de respect des règles édictées par l'Office fédérale de la santé publique. Ce qui monte le total à 577 amendes d'ordre et 77 dénonciations depuis le 17 mars. A titre individuel, les jeunes ont toujours tendance à continuer de se réunir en bande, notamment sous l'effet des beaux jours. Aussi, l'Etat-Major cantonal de conduite annonce travailler activement sur un concept de prévention à destination des jeunes. Il a pour objectif d'approcher les jeunes autrement que par la police pour faire respecter le nombre maximal de 5 personnes réunies et les règles de distance sociale:

Denis Froidevaux
Chef de l'Etat-Major cantonal de conduite
Denis Froidevaux Chef de l'Etat-Major cantonal de conduite

(KEYSTONE-ATS avec DOR)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vaud

Vaud serre la vis contre le Covid

Publié

le

Le masque reste plus que jamais de rigueur (image prétexte). (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Vaud renforce à son tour ses mesures contre le coronavirus. Il interdit les manifestations de plus de 1000 personnes et les fêtes privées à plus de dix. Le masque devient obligatoire sur les marchés et pour les élèves des trois dernières années de l'école obligatoire.

Ces nouvelles mesures s'appliquent dès samedi soir à minuit, et ceci pour une durée indéterminée. "L'objectif est de freiner rapidement la croissance exponentielle des infections", a déclaré vendredi devant la presse la présidente du Conseil d'Etat Nuria Gorrite. "Ces mesures nous permettent d'avancer sur la ligne de crête entre la protection de la population et le maintien d'une vie sociale".

Pesée d'intérêts

Le Conseil d'Etat répète inlassablement qu'il a dû faire des pesées d'intérêts. Il frappe fort sur la sphère privée, interdisant les fêtes et réunions de plus de dix personnes. Car c'est là que se trouvent souvent les clusters d'infection, a rappelé Nuria Gorrite:

Nuria Gorrite
Présidente du Conseil d'Etat, VD
Nuria Gorrite Présidente du Conseil d'Etat, VD

Le système hospitalier est sous tension. Il a enregistré 507, 493 et 562 nouveaux cas positifs ces trois derniers jours. Le taux d'incidence pour 100'000 habitants sur les 14 derniers jours est de 600. Dès lundi, le CHUV va réduire de 30% son activité élective, et repousser les opérations non-urgentes. Cinq salles d'opération seront fermées, a annoncé la conseillère d'Etat Rebecca Ruiz.

Les centres de tests sont surchargés. Il faut parfois attendre plus d'un jour pour obtenir un rendez-vous. Les équipes de traçage - un groupe de 130 personnes en constante augmentation - sont soumises à forte tension. Elles n'arrivent parfois plus à appeler les personnes positives dans un délai de 24 heures. Les moins de 70 ans seront désormais avertis par SMS et priés d'alerter leurs proches.

Chemin médian

Pour enrayer la propagation du virus, le Conseil d'Etat a opté pour un "chemin médian". Contrairement au Valais, Vaud laisse ouverts ses cinémas et théâtres. Les bars, cafés et restaurants devront fermer à minuit (22h00 pour Valais et Jura, 23h00 pour Neuchâtel et Fribourg). Il ne fixe pas de nombre maximal de convives par table.

"Les risques sanitaires les plus aigus ne sont pas lorsque vous manger votre fondue, mais lorsque vous buvez au-delà des heures usuelles", a expliqué le conseiller d'Etat Philippe Leuba:

Philippe Leuba
Conseiller d'Etat, VD
Philippe Leuba Conseiller d'Etat, VD

Sport affecté

Fini les manifestations publiques - sport et concerts - de plus de mille personnes. Les maintenir ne serait pas "raisonnable", selon Philippe Leuba, qui a salué les efforts des clubs LS et LHC pour leur plans de protection.

La décision fait l'effet d'une "douche froide" pour Patrick de Preux, président du LHC. "Ce n'était déjà pas simple de commencer avec les deux tiers", a-t-il soupiré.

La pratique de sports de contact (football, hockey, danse de salon, basket...) est prohibée au niveau amateur. Mais pour les adultes seulement. Les juniors pourront jouer et s'entraîner.

Masque en plein air

Le masque devient obligatoire sur les marchés alimentaires. Les communes délimiteront les lieux et les horaires. Elles pourront aussi imposer le masque dans des zones de forte affluence, comme sur le trajet entre la gare et la patinoire de Malley, imagine M. Leuba.

L'école n'est pas épargnée. Le port du masque devient obligatoire pour les élèves des degrés 9 à 11, soit dès douze ans. Les protections seront fournies durant la première semaine, puis aux frais des parents. Tous les camps avec hébergement sont annulés jusqu'à la fin de l'année scolaire:

Cesla Amarelle
Conseillère d'Etat, VD
Cesla Amarelle Conseillère d'Etat, VD

Tests rapides à l'école

L'école va prochainement bénéficier d'équipes mobiles qui pourront effectuer des tests rapides. "Les écoles sont un des lieux où ils seront les plus utiles. Mais ils ne seront pas utilisés en EMS, car on veut une certitude à 100%", a précisé Rebecca Ruiz.

Pour les Hautes Ecoles (HES et Université de Lausanne), les cours qui se déroulent avec de grands effectifs d'étudiants se feront entièrement à distance dès le 2 novembre. Les cours pratiques, à effectifs réduits, peuvent continuer en présentiel.

Enfin, le canton a réactivé son plan ORCA, sous la direction de l'état-major cantonal de conduite. Quatre états-majors régionaux de conduite sont mis sur pied. Deux hotlines seront à la disposition de la population dès samedi.

Avec Keystone-ATS

Continuer la lecture

Lausanne

Dernier coup de pinceau au Stade de la Tuilière

Publié

le

Patrice Iseli a hâte de voir le Lausanne-Sport évoluer dans cette nouvelle enceinte. (©LFM/ROBIN BAUDRAZ)

Le Lausanne-Sport va bientôt pouvoir emménager dans sa nouvelle maison. Les travaux du Stade de la Tuilière sont dans leur dernière ligne droite.

Le premier match du LS dans l’enceinte de 12’000 places est agendé au 29 novembre face à Young Boys. Avec ou sans public, ça, impossible de le dire pour l’instant.

Situé à l’entrée Nord-Ouest de la Ville, le stade de la Tuilière “à l’anglaise” aura coûté plus de 70 millions. Démarré en 2017, le chantier est aujourd’hui en voie de finalisation. Quelques détails restent encore à peaufiner.

Patrice Iseli, Chef du service des sports de la Ville de Lausanne :

Patrice Iseli
Chef du service des sports de la Ville de Lausanne
Patrice Iseli Chef du service des sports de la Ville de Lausanne

Si le chantier s’est déroulé comme prévu, ou presque, il y a quand même eu quelques difficultés ces derniers mois.

Patrice Iseli :

Patrice Iseli
Chef du service des sports de la Ville de Lausanne
Patrice Iseli Chef du service des sports de la Ville de Lausanne

Le projet de Stade de la Tuilière a connu un tournant en 2018, lorsque le Lausanne-Sport, principal utilisateur des lieux, a été racheté par la multinationale INEOS. Géant de la pétrochimie, le groupe britannique a souhaité aller encore plus loin avec cette nouvelle enceinte, notamment en matière de restauration et d’expérience au stade.

Le Chef du service des sports de la Ville de Lausanne, Patrice Iseli :

Patrice Iseli
Chef du service des sports de la Ville de Lausanne
Patrice Iseli Chef du service des sports de la Ville de Lausanne

Le premier match du LS à la Tuilière, ce sera, sauf surprise, le 29 novembre, dans un peu plus d'un mois.

(©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

(©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

(©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Continuer la lecture

Lausanne

Un voleur pincé avec une arme factice

Publié

le

Un voleur a été interpellé avec une arme factice mercredi dans un grand magasin lausannois. (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Un individu a été interpellé mercredi peu après 15h00 à Lausanne suite à un vol à l’étalage dans un grand magasin. Lors de l'intervention, les agents de sécurité ont remarqué une arme qui dépassait du sac du malfrat. La police a été alertée. L'arme s'est révélée factice.

Rapidement intervenues, les forces de l'ordre ont interpellé l’individu et ont saisi l’arme, un objet factice. A aucun moment, la population n’a été mise en danger. L’homme a été conduit à l’Hôtel de police pour les contrôles d’usage, a communiqué la police de Lausanne mercredi.

Continuer la lecture

Lausanne

Une nouvelle école sur les hauts de Lausanne

Publié

le

Les aménagements extérieurs du collège ne sont pas encore terminés. (©VILLE DE LAUSANNE)

Le collège lausannois de Riant-Pré, dans les hauts de la ville, ouvre ses portes lundi. Il compte douze salles de classe primaire (de 1P à 6P) ainsi que des locaux dédiés aux services de santé.

Ce site flambant neuf, situé à l'entrée du quartier des Fiches Nord, est le premier collège construit à Lausanne depuis 25 ans. Ces dernières années, c'est essentiellement par le biais d'agrandissements de structures existantes que la capacité scolaire a été adaptée, explique mercredi la ville dans un communiqué.

Le site aurait dû ouvrir pour la rentrée, mais sa mise en service a été retardée en raison de la pandémie. La nouvelle école déchargera les établissements de la Sallaz et de Boissonnet. Elle a été construite en accord avec les principes de développement durable. Les aménagements extérieurs ne sont pas encore terminés.

Continuer la lecture

Vaud

Pas de mesures drastiques pour l'heure au CHUV

Publié

le

Le CHUV dispose de plans d’extension qui lui permettraient d’accueillir plus de 300 patients Covid dans l’hôpital et plus de 100 aux soins intensifs. (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le CHUV à Lausanne évalue plusieurs scénarios pour un ralentissement contrôlé de ses activités, afin de pouvoir assurer en tout temps une prise en charge optimale, efficace et coordonnée des patients. À l’heure actuelle, la situation n’exige pas la prise de mesures drastiques comme l’arrêt de certaines activités.

Fort de l’expérience acquise ce printemps dans la gestion de la pandémie, le CHUV va mettre en œuvre toute une série de mesures destinées à absorber harmonieusement l’augmentation des cas de COVID-19 qui devront être pris en charge au sein de l’hôpital, écrit-il mercredi. Divers scénarios sont évalués afin de se préparer au mieux et d’éviter de devoir prendre des décisions dans l’urgence.

Pour ce faire, le CHUV dispose de plans d’extension qui lui permettraient d’accueillir plus de 300 patients Covid dans l’hôpital et plus de 100 aux soins intensifs. Il est également en train d'engager 90 infirmiers. En début de semaine, l'établissement accueillait 50 patients Covid, dont dix aux soins intensifs.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Scorpion

Soyez un peu plus vigilant, tout ce qui brille n'est pas or. Comprendre ses égarements, évite de s’y perdre à nouveau.

Publicité

Les Sujets à la Une

X