Rejoignez-nous

Vaud

« Très bon bilan » pour le 52e Montreux Jazz Festival

Publié

,

le

A la veille de la clôture du festival de Montreux, Mathieu Jaton tire un bilan très positif de la 52e édition. Le pari de la nouvelle « House of Jazz » est réussi et certains concerts au Stravinski se sont révélés exceptionnels, en premier lieu celui de Nick Cave.

Interrogé vendredi par Keystone-ATS, le patron du festival n’a pas caché sa satisfaction à l’issue des deux semaines de manifestation. « Une météo merveilleuse. La House of Jazz – la nouveauté 2018 – qui a rencontré le succès et des concerts mémorables. »

En lévitation

« J’ai pris plusieurs claques cette année. Le concert jeudi de Nick Cave & The Bad Seeds était phénoménal. Il est dans mon top 10 de Montreux. On est en lévitation et on a de la peine à redescendre ensuite », raconte Mathieu Jaton. Jack White a aussi séduit: « J’aime son univers qui permet de se perdre. »

Les autres scènes, Lab et Club, ont vécu des moments inoubliables, selon le responsable du festival, à l’instar de la prestation de Gregory Porter. « Pourquoi n’avez-vous pas fait ça plus tôt? », lui ont demandé des gens séduits par le nouvel « écrin », la House of Jazz. « C’était donc une bonne idée », se félicite Mathieu Jaton.

Impact du foot

Question budget, 28 millions de francs tout de même, « on est dans les clous », affirme-t-il. La fréquentation atteint 240’000 amateurs, davantage que l’année dernière. Mais en retrait par rapport à 2016 qui avait culminé à 250’000 spectateurs. Les raisons sont simples: le Mondial de foot et une première semaine hors des vacances scolaires.

« Le foot, on le sent très fortement. Les soirs de matchs, le site de Montreux est calme », reconnaît Mathieu Jaton. Les amateurs de ballon rond regardent dans une fan zone et ne viennent pas, même après le match. Montreux a vendu malgré tout 95’000 billets cette année, soit 4000 de plus que l’an dernier.

Offre démentielle

Le festival de Montreux est celui qui a le moins augmenté ses prix en Suisse ces dix dernières années, affirme le boss des lieux. Avec des prix pour le Stravinski qui vont de 80 à 135 francs en places debout, il juge que les tarifs restent acceptables, en tenant compte notamment de la qualité d’écoute.

Mais le marché des festivals est « tendu, avec une offre démentielle en Suisse. C’est clairement saturé et cela oblige Montreux à travailler sur ses valeurs: créativité, liberté musicale, cohérence de la programmation », donne Mathieu Jaton comme exemples.

Créer les nouvelles légendes

Une jeune génération d’artistes est en train de prendre le relais. « Nous devons créer les nouvelles légendes », alors que des grands noms ont disparu. Montreux pense aussi aux prochaines années en matière d’infrastructures.

Les travaux pour le centre de congrès devraient commencer à l’issue de l’édition 2020 et durer 18 mois. Il faudra donc trouver des solutions pour 2021, avec « une formule extraordinaire ».

A Montreux

La manifestation compte bien néanmoins rester dans sa ville. « Ce site a une valeur cruciale. » D’ici là, rendez-vous du 28 juin au 13 juillet 2019, avec deux dates déjà à noter: les 29 et 30 avec Elton John.

 

(ATS / KEYSTONE – VALENTIN FLAURAUD)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vaud

La Fête des Vignerons dévoile son dispositif sécuritaire

Publié

le

« Souple, léger et mobile ». Après deux ans de préparatifs, les autorités présentent le dispositif sécuritaire mis en place pour la Fête des Vignerons.

Etat de Vaud, Police cantonale, Police communale, Pompiers, Armée, ambulanciers, Protection civile ou encore entreprise de sécurité privée : au total ce sont plus d’une dizaine de partenaires qui sont mobilisés à Vevey. Avec pour objectif de garantir la sécurité et l’accessibilité des quelques 800’000 visiteurs attendus durant 3 semaines et demi.

77 risques classés en 14 catégories ont été identifiés pour cette Fête, la plus grande manifestation de Suisse. Et si tout a été envisagé et entrainé, il y a certaines situations que redoutent particulièrement les autorités.

Denis Froidevaux, Chef de l’Etat-Major cantonal vaudois de conduite et responsable du dispositif de sécurité de la Fête des Vignerons :

Denis Froidevaux
Chef EMCC
Denis Froidevaux Chef EMCC

Pour éviter par exemple les mouvements de foule, les autorités disposent d’un nouvel outil : un programme informatique qui permet d’évaluer en temps réel les flux de personnes.

Denis Froidevaux, Chef de l’Etat-Major cantonal vaudois de conduite :

Denis Froidevaux
Chef EMCC
Denis Froidevaux Chef EMCC

Mais pour éviter certains problèmes, notamment l’énervement des visiteurs, il y a une recette toute simple selon Frédéric Hohl, Directeur exécutif de la Fête des vignerons :

Frédéric Hohl
Directeur exécutif, Fête des Vignerons
Frédéric Hohl Directeur exécutif, Fête des Vignerons

Notez que le budget pour la sécurité de cette Fête des vignerons se monte à 5,5 millions de francs. Par ailleurs, un poste de commandement réunissant tous les partenaires sécuritaires a été installé à deux pas de la Place du Marché de Vevey.

Continuer la lecture

Vaud

Bilan ensoleillé pour le Montreux Jazz qui se termine dimanche

Publié

le

Après son concert, Rag'N'Bone Man a fait des jams jusqu'à 04h30 du matin. (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le Montreux Jazz Festival va se terminer dimanche sur une belle fréquentation grâce à une météo « bénie des dieux ». Le concert d’Elton John, dans un stade en plein air, a marqué cette 53e édition. Des artistes ont participé à des jams jusqu’à tard dans la nuit.

A la veille de la clôture du Montreux Jazz Festival Mathieu Jaton tire un « super » bilan de cette « année 100% Montreux qui m’a beaucoup touché ». Il se réjouit de l’alchimie qui s’est créée avec les artistes. Certains étaient là en vacances, juste pour le plaisir, comme Woodkid ou Sam Smith, explique le directeur du festival.

« Bon Iver, un artiste plutôt introspectif, a jammé jusqu’à 4h00 du matin. Il a tout lâché. Rag’N’Bone Man est resté jusqu’à 4h30 au Belvédère à faire des jams », explique Mathieu Jaton. « Voir leur plaisir, leur enthousiasme, c’est ce qui me touche le plus ». Samedi soir, le festival prendra fin avec une soirée d’artistes réunis autour de Quincy Jones.

Comptes à l’équilibre

Côté chiffres, le bilan s’annonce plutôt réjouissant. « Nous sommes au-dessus du chiffre d’affaires de ces trois à quatre dernières années », relate le patron du MJF. Globalement, la fréquentation devrait se situer dans la « fourchette haute » des dernières années, qui voyait grosso modo 240’000 à 250’000 personnes sur le site.

Les comptes s’annoncent « équilibrés », a ajouté Mathieu Jaton. En raison de la météo favorable – « nous avons été bénis des dieux » – , les ventes de nourriture et de boissons dépassent les objectifs. Elles devraient compenser « un petit manque » sur la billetterie.

Les adieux d’Elton

Pour beaucoup, la tournée d’adieux d’Elton John – qui « était pour la première et la dernière fois à Montreux » – restera dans les mémoires. Un moment « dense », « émotionnel ». Mais aussi un défi: « On l’a fait, c’était superbe. Mais notre ADN reste le Stravinski ».

Pour cet événement, le budget tournait autour des trois millions. « J’espère, mais je ne pense pas qu’on arrivera à l’équilibre. Le stade avait une capacité plus grande, mais pour cette première, nous l’avons limitée à 15’000 billets payants pour le confort du public. Je ne suis pas triste d’avoir perdu un peu d’argent », note M. Jaton.

Sting et Joan Baez

Du 28 juin au 13 juillet, des stars ont fait le déplacement sur les bords du Léman comme Sting, Janet Jackson ou Joan Baez. Mathieu Jaton retient la prestation de Thom Yorke, le leader de Radiohead, où « tout est juste, tout est pesé », la jeune Sevdaliza ou encore la performance de Lizzo, qui a « capté le public en 10 secondes ».

Le festival off – complément indispensable du in – proposait plus de 250 concerts et inaugurait cette année une nouvelle scène sur le lac. De « belles opportunités » lui ont permis de programmer des artistes connus comme Charlie Winston ou Boulevard des Airs.

Un test

Autre première, un abonnement à 299 francs était proposé cette année pour le Lab, la scène des artistes qui montent. « Nous avons voulu tester quelque chose de différent, pour le jeune festivalier qui veut aller à la découverte de plusieurs soirées. Mais nous l’avons fait un peu tard. Le débriefing reste à faire », explique M. Jaton.

Le centre de congrès qui abrite l’Auditorium Stravinski et le Lab doit faire l’objet de rénovations, mais le calendrier est très incertain. « J’aimerais avoir une visibilité plus claire, mais cela ne m’inquiète pas plus que cela », résume le directeur, qui s’attend à pouvoir encore utiliser le bâtiment en 2021.

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture

Vaud

Trafic de faux euros à Montreux

Publié

le

La police vaudoise met en garde contre l'accroissement de mise en circulation de faux euros (archives). (©KEYSTONE/MARTIN RUETSCHI)

La police a arrêté samedi dernier à Montreux un homme qui payait avec une fausse coupure de 100 euros. Elle a dû utiliser la contrainte pour le maîtriser. Le trafiquant a été placé en détention provisoire.

L’homme, un Belge de 33 ans domicilié dans le canton de Fribourg, a été interpellé vers 03h00 par des agents privés de sécurité. Il a utilisé un spray au poivre pour tenter de leur échapper, explique jeudi la police dans un communiqué.

Maîtrisé avec l’aide d’agents de police, le jeune homme a été blessé dans l’intervention et a dû recevoir des soins à l’hôpital. Il avait sur lui 2900 faux euros et 3000 francs authentiques, ces derniers correspondants aux transactions de la soirée.

L’homme, en possession de faux papiers d’identité, a reconnu son trafic, notamment dans divers commerces ces dernières semaines. Il a été placé en détention préventive. La police vaudoise met en garde contre une hausse du nombre de fausses coupures de 50 et 100 euros en Suisse romande.

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture

Suisse

Adèle Thorens et Ada Marra, ensemble pour le Conseil des Etats

Publié

le

La socialiste Ada Marra et la verte Adèle Thorens Goumaz lancent leur campagne commune pour le Conseil des Etats. (Photo : D.R.)

Les socialistes et les Verts ont lancé aujourd’hui la campagne de leur candidate respective pour le Conseil des Etats. Environnement et égalité sont au coeur du programme de la socialiste Ada Marra et de la verte Adèle Thorens Goumaz.

Elles veulent incarner un canton progressiste, social et écologiste. La socialiste Ada Marra et la verte Adèle Thorens Goumaz ont lancé aujourd’hui leur campagne pour le Conseil des Etats. Avec cette alliance rose-verte, elles espèrent conserver le siège socialiste de la démissionnaire Géraldine Savary et regagner le siège perdu par les Verts en 2015 à la faveur du PLR Olivier Français. Olivier Français qui est candidat à sa succession. Toutes deux au Conseil national depuis 12 ans, Adèle Thorens Goumaz et Ada Marra mettent l’égalité et l’environnement au cœur de leur programme. Ada Marra :

Ada Marra
Candidate au Conseil des Etats et conseillère nationale, PS
Ada Marra Candidate au Conseil des Etats et conseillère nationale, PS

Un congé parental, une politique climatique ambitieuse, un marché du travail inclusif, une agriculture durable et une société ouverte : les deux élues ont passé en revue quelques-uns des dix points de leur programme lors de leur conférence de presse. Après les grèves pour le climat et des femmes qui ont réuni plusieurs centaines de milliers de personnes dans les rues suisses ces derniers mois, leurs thèmes de campagne résonnent particulièrement avec l’actualité. Adèle Thorens Goumaz :

Adèle Thorens Goumaz
Candidate au Conseil des Etats et conseillère nationale, Les Verts
Adèle Thorens Goumaz Candidate au Conseil des Etats et conseillère nationale, Les Verts

Les deux femmes ont également annoncé vouloir amener de la modernité à la Chambre haute. Adèle Thorens Goumaz :

Adèle Thorens Goumaz
Candidate au Conseil des Etats et conseillère nationale, Les Verts
Adèle Thorens Goumaz Candidate au Conseil des Etats et conseillère nationale, Les Verts

Si dans le cas d’Adèle Thorens Goumaz, il s’agit de la reconquête du siège perdu par son parti avec Luc Recordon lors des dernières élections fédérales, Ada Marra, elle, tentera de conserver le siège de sa collègue de parti Géraldine Savary qui avait annoncé en novembre ne pas se représenter après la polémique sur les dons de campagne du milliardaire Paulsen. Ada Marra se dit prête et motivée à reprendre le flambeau :

Ada Marra
Candidate au Conseil des Etats et conseillère nationale, PS
Ada Marra Candidate au Conseil des Etats et conseillère nationale, PS

Côté finances, les Verts mettront globalement 170’000 francs pour le premier tour de cette campagne, pour le Conseil national et le Conseil des Etats. Les socialistes articulent un montant de 226’000 francs, également pour le Conseil national et le Conseil des Etats. Le premier tour des élections fédérales aura lieu le 20 octobre 2019.

Continuer la lecture

Vaud

Beaulieu: le procureur classe l’enquête

Publié

le

Les conseillers d'Etat vaudois Nuria Gorrite (centre) et Philippe Leuba avec le syndic de Lausanne Grégoire Junod lors de la conférence de presse sur la Fondation de Beaulieu le 21 décembre 2017 (archives). (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Après 18 mois d’enquête, le procureur vaudois prononce un non-lieu sur le dossier de la Fondation de Beaulieu à Lausanne. Le conseil de cette dernière annonce déjà un recours, estimant l’enquête « incomplète ».

Dans un communiqué, le Conseil de Fondation confirme jeudi les informations données par 24 heures. Le procureur prononce un non-lieu dans cette affaire qui avait connu un fort retentissement.

Annonce tonitruante

En décembre 2017, lors d’une conférence de presse menée par la présidente du Conseil d’Etat Nuria Gorrite, accompagnée notamment de son collègue Philippe Leuba et du syndic de Lausanne Grégoire Junod, des faits graves avaient été mentionnés contre le secrétaire général de la fondation Marc Porchet.

Les soupçons étaient nombreux: surfacturation, dissimulation de la situation réelle, « micmac » dans les comptes ou, entre autres, mandats attribués à des membres de sa famille sans appels d’offres ou pièces justificatives.

Rien de pénal

« A ce stade, le procureur en charge de l’enquête conclut à l’absence de qualification pénale des actes incriminés. Il a de ce fait rendu une ordonnance de classement », reconnaît aujourd’hui le Conseil de Fondation.

Malgré 18 mois d’enquête et une ordonnance de 80 pages, le conseil considère toutefois que l’enquête est « incomplète, qu’elle a été bouclée excessivement rapidement ». Des soupçons auraient également été « laissés de côté ».

Lynchage public

Face à ces carences, aux yeux de la fondation, un recours a été déposé. Il faut « mener l’instruction judiciaire à son terme » afin de parvenir à « une détermination en toute connaissance de cause », écrit-elle.

Fin décembre 2017, l’ex-secrétaire général avait rejeté toutes les accusations portées contre lui. Il s’était déclaré « choqué et blessé par le lynchage public dont il faisait l’objet ».

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Capricorne

Votre magnétisme est à son apogée et vous en usez sans complexes. Excellente journée pour vivre des aventures inoubliables.

Publicité

Les Sujets à la Une

X