Rejoignez-nous

Vaud

Un centre de congrès qui échauffe Montreux

Publié

,

le

La tension monte à Montreux à l'approche du vote sur la participation communale à la rénovation du centre de congrès. Les opposants dénoncent un projet "démesuré", les autorités l'estiment opportun et nécessaire. (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Les Montreusiens sont appelés à voter le 10 février sur une rénovation du centre de congrès budgétisée à 87 millions de francs. La participation communale de 27 millions fait bondir les opposants. D’autres estiment que cet imposant lifting est nécessaire.

Quarante-six ans que le centre de congrès de Montreux (VD) a pris ses quartiers sur les rives du Léman et accueille festivals, spectacles et manifestations. Bien que rénové et agrandi au fil des ans, notamment avec l’inauguration de l’auditorium Stravinski en 1993, le bâtiment rebaptisé Montreux Music & Convention Centre (2m2c) montre clairement des signes de fatigue, voire de vétusté.

De l’avis de tous, une rénovation s’impose, particulièrement une mise aux normes en matière de protection incendie. Reste à savoir quels moyens la commune de 27’000 habitants doit investir dans ce projet. C’est là que les choses se corsent.

Mise à niveau

Largement soutenu par le Conseil communal, le projet soumis au vote propose de sécuriser, mettre à niveau et développer le site. Montant à la charge de la commune: 27 millions, le solde provenant des acteurs touristiques de la région via une nouvelle taxe de séjour, de communes, du canton et de partenaires privés ou parapublics.

Outre la sécurisation, ces montants doivent permettre de revoir l’enveloppe architecturale du centre et y installer des entrées indépendantes. Autre nouveauté: le site devrait pouvoir mieux adapter ses espaces à des petits et grands événements.

Pas de doute

Pour les autorités, l’investissement est indispensable au vu du rôle joué par le 2m2c dans l’économie touristique de Montreux et sa région. « Son dynamisme et sa réussite dépendent directement des congrès, conférences, notamment diplomatiques, et événements culturels et sportifs que seul le centre de congrès peut accueillir », argumentent-elles ainsi dans la brochure de vote.

Et de mettre en garde: si les contraintes en termes de sécurité ne sont pas respectées, la majorité des événements qui contribuent à la réputation de Montreux « seront très difficiles, voire impossibles à organiser ». Sans ces travaux, la capacité des salles de l’auditorium Stravinski et du Miles Davis Hall serait par exemple limitée à 300 personnes.

Soutien du MFJ

Trois cents personnes, cela représente moins de 10% de la capacité du Stravinski, ne manque pas de rappeler le célèbre festival de jazz. La manifestation est claire: sur son site, elle soutient ce projet « avec enthousiasme et conviction » et « cette nouvelle étape s’inscrit dans une nécessité de rester compétitif dans un monde en constante évolution ».

Quant au coût, le directeur du festival Mathieu Jaton ne l’estime pas trop élevé « en regard avec les opportunités de développement que la rénovation représente et, surtout, du risque élevé de perdre des événements culturels », a-t-il déclaré à 24 heures.

Surdimensionné

Un avis que ne partage Susanne Lauber Fürst, présidente de Montreux Libre et membre du comité référendaire. Bien au contraire. « Les coûts sont à mettre en relation avec les revenus. Et ce projet est surdimensionné par rapport aux retombées directes et indirectes », explique-t-elle à Keystone-ATS. « On investit lourdement dans le béton, mais dans le business plan qui est derrière, il n’y a rien! »

« Regardez le contexte actuel. Le marché des congrès est en pleine mutation et les congrès classiques en chute libre », assène-t-elle. Cerise sur le gâteau: le projet manque d’un parking adapté aux types de manifestations que le centre héberge, estime-t-elle.

Canton pingre

Susanne Lauber Fürst critique aussi le soutien qu’elle juge trop maigre du canton (ndlr: 1,7 million d’aide à fonds perdu et 13,3 millions dans le cadre d’un prêt sans intérêts). « Si ça se passe mal, c’est le contribuable montreusien qui va payer l’ardoise ».

Interrogée sur ce qu’elle propose, elle appelle à voir plus petit, plus modeste. « Si on est plus rigoureux, on peut faire des économies. C’est nécessaire et possible ». Verdict dimanche prochain.

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vaud

Climat: les Verts placent la santé au coeur des priorités

Publié

le

Conférence de presse des Verts vaudois sur le climat et ses conséquences sur la santé. De gauche à droite, Catherine Roulet, conseillère communale au Mont-sur-Lausanne, Alberto Mocchi, président du parti, Léonore Porchet et Etienne Räss, députée et député. (DR)

Les Verts vaudois veulent lier climat et santé. Le parti va déposer 5 interventions mardi au Grand Conseil pour mieux prendre en compte les conséquences des dérèglements climatiques dans la politique sanitaire.

Les écologistes demandent notamment au Conseil d’Etat de faire de la santé un objectif prioritaire de politiques multisectorielles. Ils attendent aussi un rapport exposant les objectifs climatiques spécifiques en matière de santé. Léonore Porchet, députée Verte et membre de la commission de la santé :

Léonore Porchet
Députée, Verts vaudois
Léonore Porchet Députée, Verts vaudois

Les Verts vaudois veulent encore lutter contre les aliments ultra-transformés, issus, selon eux, de produits industriels provoquant davantage d’émissions de gaz à effets de serre.

Continuer la lecture

Vaud

Yverdon : Les Verts demandent plus de jours de congé paternité

Publié

le

Le Conseil communal d'Yverdon a accepté la résolution demandant plus de jours de congé paternité pour les employés communaux. (Photo : DR)

Un congé paternité plus long pour les employés communaux yverdonnois. C’est le sens de la résolution déposée par Fanny Spichiger au nom des Verts lors du dernier Conseil communal. Si la résolution ne peut pas préciser le nombre exact de jours supplémentaires et qu’elle n’est pas contraignante pour la Municipalité, les Verts souhaitaient qu’elle incarne la position du Conseil. . Actuellement, Yverdon-les-Bains accorde cinq jours aux hommes pour s’occuper de leur famille lors d’une naissance. Ce n’est pas suffisant pour Fanny Spichiger :

Fanny Spichiger
Conseillère communale d'Yverdon-les-Bains, Les Verts
Fanny Spichiger Conseillère communale d'Yverdon-les-Bains, Les Verts

En outre, elle estime que la commune doit donner l’exemple :

Fanny Spichiger
Conseillère communale d'Yverdon-les-Bains, Les Verts
Fanny Spichiger Conseillère communale d'Yverdon-les-Bains, Les Verts

Le Conseil communal d’Yverdon a soutenu la résolution des Verts. Le syndic Jean-Daniel Carrard assure que le sujet est déjà au sommaire de la révision du personnel communal :

Jean-Daniel Carrard
Syndic d'Yverdon-les-Bains
Jean-Daniel Carrard  Syndic d'Yverdon-les-Bains

Continuer la lecture

Lausanne

Lausanne déclare la guerre aux tags

Publié

le

Un tag a été réalisé sur le Château cantonal à Lausanne, dans la nuit du 14 au 15 février. "Intolérable" et "choquant" selon les autorités.

Lausanne va accroître sa lutte contre les tags. La Municipalité propose aux propriétaires d’immeubles un partenariat leur assurant, pour un montant forfaitaire annuel, le nettoyage des dégradations présentes sur les façades de leurs biens.

Cette démarche doit permettre d’améliorer la propreté et le sentiment de sécurité au sein de l’espace public.Le tout en donnant un coup de pouce « incitatif » aux habitants.

Pierre-Antoine Hildbrand, Municipal lausannois en charge de la sécurité :

Pierre-Antoine Hildbrand
Municipal, Lausanne
Pierre-Antoine Hildbrand Municipal, Lausanne

En parallèle, la Ville déposera systématiquement une plainte pénale pour chaque déprédation. Même si cela reste très compliqué d’identifier les auteurs de tags.

Le Directeur lausannois de la sécurité publique, Pierre-Antoine Hildbrand :

Pierre-Antoine Hildbrand
Municipal, Lausanne
Pierre-Antoine Hildbrand Municipal, Lausanne

Concernant le tag réalisé illicitement durant la nuit du 14 au 15 février sur le Château cantonal à Lausanne, Pierre-Antoine Hildbrand se dit « choqué qu’on puisse s’en prendre à un monument historique ».

Continuer la lecture

Vaud

Philippe Eckert sera le prochain directeur général du CHUV

Publié

le

Oliver Peters, confirmé en qualité de directeur général adjoint, Philippe Eckert, futur directeur du CHUV, le Conseiller d'Etat Pierre-Yves Maillard et Pierre-François Leyvraz, actuel directeur du CHUV. (Photo : DR)

Philippe Eckert est le futur directeur général du CHUV. A fin 2019, Pierre-François Leyvraz prendra sa retraite après 11 ans à la tête du centre hospitalier. Comme lui, Philippe Eckert assumera les fonctions de directeur général et de directeur médical.

Philippe Eckert succédera à Pierre-François Leyvraz à la tête du CHUV dès le 1er janvier 2020. Actuel chef de service de médecine intensive adulte et du Centre des brûlés du CHUV, Philippe Eckert a convaincu le Conseil d’Etat par sa vision stratégique pour l’institution et ses compétences médicales reconnues. Directeur médical du Centre Hospitalier du centre du Valais durant 6 ans, son expérience de conduite d’un établissement hospitalier a aussi pesé lourd dans la balance. Pierre-Yves Maillard, conseiller d’Etat en charge de la santé :

Pierre-Yves Maillard
Conseiller d’Etat en charge de la santé, VD
Pierre-Yves Maillard Conseiller d’Etat en charge de la santé, VD

Philippe Eckert a aussi convaincu grâce à la vision qu’il a pour le CHUV. Laquelle est-ce ? Philippe Eckert :

Philippe Eckert
Futur directeur général et directeur médical du CHUV
Philippe Eckert  Futur directeur général et directeur médical du CHUV

Comme Pierre-François Leyvraz, Philippe Eckert assumera les fonctions de directeur général et de directeur médical. Une capacité, rare, d’assumer la double-casquette, que le Conseil d’Etat espérait bien trouver chez celui qui serait nommé. Pierre-Yves Maillard :

Pierre-Yves Maillard
Conseiller d’Etat en charge de la santé, VD
Pierre-Yves Maillard Conseiller d’Etat en charge de la santé, VD

En poste au CHUV depuis 2015, Philippe Eckert a une bonne connaissance de l’institution. Il sait les défis qui l’attendent. Philippe Eckert :

Philippe Eckert
Futur directeur général et directeur médical du CHUV
Philippe Eckert  Futur directeur général et directeur médical du CHUV

Le Professeur de 58 ans s’inscrit dans une certaine continuité avec la gouvernance actuelle, mais il entend renforcer le lien entre la clinique et l’académique. Notamment par la constitution d’une délégation aux affaires académiques. Philippe Eckert :

Philippe Eckert
Futur directeur général et directeur médical du CHUV
Philippe Eckert  Futur directeur général et directeur médical du CHUV

Philippe Eckert souligne également l’importance des collaborations avec d’autres hôpitaux, à l’instar des HUG à Genève, des cliniques privées ou avec des centres de recherche comme l’EPFL et les universités.

Avec cette nouvelle fonction, Philippe Eckert arrêtera donc la pratique clinique, mais il le fait sans regret :

Philippe Eckert
Futur directeur général et directeur médical du CHUV
Philippe Eckert  Futur directeur général et directeur médical du CHUV

Pour ce poste, sept candidats – cinq hommes, deux femmes – ont été auditionnés par le Conseil d’Etat. A noter qu’Oliver Peters a été confirmé en qualité de directeur général adjoint en charge des secteurs administration, finances, construction et logistique.

Continuer la lecture

Vaud

Les Vaudois abusent moins de l’alcool, les jeunes surtout

Publié

le

Depuis 2015, environ 200 hospitalisations par an pour des abus d'alcool ont été évitées.

Il y a moins d’abus d’alcool dans le canton de Vaud. Selon une étude d’Addiction Suisse et du CHUV, l’interdiction depuis 2015 de la vente d’alcool à l’emporter entre 21h00 et 06h00 a permis de réduire significativement les cas d’intoxications alcooliques. 200 hospitalisations par an auraient ainsi été évitées.

La mesure porte notamment ses fruits auprès des jeunes : il y a eu moitié moins d’hospitalisations parmi les 16-19 ans ces trois dernières années. Dans une moindre mesure, toutes les autres catégories d’âge connaissent un recul en terres vaudoises.

Ecoutez la satisfaction de Grégoire Vittoz, Directeur de la Fondation Addiction Suisse :

Grégoire Vittoz
Directeur, Addiction Suisse
Grégoire Vittoz Directeur, Addiction Suisse

De bons résultats donc pour Addiction Suisse. Mais il ne faut pas se reposer sur ses lauriers selon son Directeur, Grégoire Vittoz :

Grégoire Vittoz
Directeur, Addiction Suisse
Grégoire Vittoz Directeur, Addiction Suisse

Addiction Suisse appelle désormais les autres cantons à s’inspirer de l’interdiction vaudoise.

Grégoire Vittoz :

Grégoire Vittoz
Directeur, Addiction Suisse
Grégoire Vittoz Directeur, Addiction Suisse

Notez encore que selon le canton de Vaud, les achats-tests d’alcool menés ces derniers mois démontrent que la loi n’est pas toujours bien appliquée. Notamment dans les établissements avec vente accessoire d’alcool.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Taureau

Si votre relation amoureuse bat de l’aile, le ciel vous donne la possibilité aujourd’hui de recoller les morceaux. Mais en avez-vous envie ?

Publicité

Les Sujets à la Une

X