Choisissez votre radio
Connect with us

Une première rentrée scolaire vaudoise pour Cesla Amarelle

Publicité

Vaud

Une première rentrée scolaire vaudoise pour Cesla Amarelle

Lundi prochain, plus de 127’000 Vaudois retrouveront le chemin des classes.

C’est aussi la première rentrée de Cesla Amarelle, nouvelle conseillère d’Etat à la tête du DFJC, Département de la Formation, de la Jeunesse et de la Culture. Et des nouveautés sont au programme. Par exemple une 33ème période de cours pour les 9ème HarmoS, qui sera dédiée à l’Histoire. Les maîtres de classe en voie générale passeront aussi plus de temps avec leurs élèves. Et cette rentrée marque également la volonté politique de renforcer l’éducation numérique… Cesla Amarelle, conseillère d’Etat vaudoise :

Cesla Amarelle Conseillère d’Etat vaudoise en charge du CFJC

 

En plus de cet appel à projets, une journée cantonale sur le numérique se tiendra en décembre. D’autres nouveautés sont prévues. Suite à un rapport interne, les enseignants seront davantage soutenus dans la prise en charge des comportements problématiques… Cesla Amarelle :

Cesla Amarelle Conseillère d'Etat vaudoise en charge du DFJC

 

Pour l’heure, les six établissements concernés par ce projet pilote sont ceux de Genolier, Payerne, Morges, Montreux-Ouest, Lausanne, et Renens. Cette thématique est défendue par la Société Pédagogique Vaudoise depuis 2014. Selon cette dernière, elle est très attendue sur le terrain.

Mais la rentrée scolaire est appréhendée par certains profs… Le syndicat des enseignants romands a présenté la semaine passée les résultats d’une étude, menée auprès de 5’500 professeurs. 40% seraient en situation de burn-out. Cesla Amarelle :

Cesla Amarelle Conseillère d'Etat vaudoise en charge du DFJC

 

Parmi les problèmes pointés du doigt par le syndicat, citons notamment la hausse des effectifs dans les classes, le report de l’âge de la retraite, ou encore l’augmentation des tâches administratives.

La rentrée voit encore se poursuivre la mise en œuvre de la LEO, la loi sur l’enseignement obligatoire… Pour rappel, l’élément majeur de cette loi, entrée en vigueur en 2013, avait vu la suppression de la VSO pour les élèves du secondaires. Une mesure qui ne fait pas l’unanimité auprès des enseignants, qui ont exprimé à plusieurs reprise leur mécontentement. Cesla Amarelle :

Cesla Amarelle Conseillère d'Etat vaudoise en charge du DFJC

 

Un groupe de travail LEO va d’ailleurs intensifier le rythme de ses séances pour trouver des solutions au plus vite.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Vaud

Retrouvez LFM sur tous les supports

To Top