Rejoignez-nous

Vaud

Vevey demande au canton d'intervenir

Publié

,

le

Michel Agnant et Jérôme Christen (debout) sont menacés de suspension (archives). (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La municipalité de Vevey demande au Conseil d'Etat de se déterminer sur la suspension de deux de ses municipaux. Michel Agnant et Jérôme Christen, de Vevey Libre, sont visés par une enquête pour violation du secret de fonction.

La municipalité a été informée que les deux élus sont prévenus dans le cadre de cette enquête. Or, selon la loi sur les communes, l'ouverture d'une instruction pénale contre un municipal constitue un motif grave justifiant la suspension de l'élu concerné, explique mercredi la ville dans un communiqué.

Réuni en séance extraordinaire mardi, le collège exécutif, composé de la syndique Elina Leimgruber, du municipal Etienne Rivier et de Michel Renaud, municipal ad hoc, a décidé de demander au canton d'intervenir. Pour rappel, l'ancien député Michel Renaud a été désigné par le canton en juin pour remplacer le municipal Lionel Girardin, suspendu pour des soupçons de conflits d'intérêts.

Ces événements surviennent dans un contexte de crise au sein de la municipalité qui couve depuis l'an dernier. En cas de supension des deux élus de Vevey Libre, seuls deux des cinq membres de la municipalité élus par le peuple resteraient en fonction.

(ATS)

Continuer la lecture
1 commentaire

1 commentaire

  1. Françoise YERLY

    18 juin 2019 à 22:51

    Que toute cette municipalité soit jetée et une nouvelle mise en place ! Quelle honte d'être gouverné par ces 'faiseurs de bringues'. Si l'on compare la ville de Berne (200'000 habitants) et Vevey (20'000) qui emploient la même quantité de personnel, n'y a-t-il pas disparité alors que Vevey est devenue négligée et sale ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lausanne

Renaud Capuçon à la tête de l'OCL en 2021

Publié

le

Le violoniste et chef français Renaud Capuçon sera le directeur artistique de l'Orchestre de chambre de Lausanne dès la saison 2021-2022 (archives). (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)
Le violoniste et chef français Renaud Capuçon sera le nouveau directeur artistique de l'Orchestre de chambre de Lausanne (OCL) à compter de la saison 2021-2022. Il succédera à Joshua Weilerstein qui quittera ses fonctions à l'été 2021.

"L’alliance entre l’OCL et Renaud Capuçon, c'est une promesse de partage artistique de haut vol, pour tous les publics, dans la continuité du travail réalisé par Joshua Weilerstein" se réjouit Me Alexandre Curchod, président du Conseil de Fondation de l’OCL, cité mardi dans un communiqué.

L’OCL et Renaud Capuçon sont mus par le même enthousiasme, qui trouve son origine dans de précédentes collaborations. En particulier lors du concert donné en mars dernier dans un programme alliant Beethoven, Schubert et Mozart.

Le maestro avait alors suscité un véritable engouement auprès des musiciens dans des circonstances pourtant particulières: le concert avait été joué à huis clos à cause de l’épidémie de Covid-19. Le public, qui a néanmoins pu découvrir la captation télévisuelle réalisée par la RTS, sera ravi de pouvoir retrouver le maestro à la salle Métropole dès la rentrée 2021.

Nouveau chapitre musical

De son côté, Renaud Capuçon se réjouit de prendre ses fonctions : "C’est à la fois un honneur et une grande joie d’avoir été choisi comme directeur artistique de l’Orchestre de Chambre de Lausanne. J’ai toujours admiré cet orchestre et j’ai hâte de retrouver ses musiciens pour ouvrir ensemble un nouveau chapitre musical".

Renaud Capuçon sera au pupitre dès la saison 2021-2022, en abonnement à Lausanne, de même qu’en tournée et en enregistrements et assurera la programmation musicale des futures saisons de l’orchestre. Il deviendra ainsi le septième directeur artistique de la formation lausannoise.

D’ici-là, l’OCL se produira déjà aux côtés de Renaud Capuçon la saison prochaine lors d’un concert au Festival de Pâques d’Aix-en-Provence le 8 avril 2021.

Riche carrière

Né à Chambéry en 1976, Renaud Capuçon a joué comme soliste avec les plus grands chefs et les orchestres les plus prestigieux. Depuis une quinzaine d'années, il dirige du violon les meilleurs ensembles de chambre. En tant que chef, ses prochains engagements le verront notamment à la tête du Wiener Symphoniker, la Camerata Salzburg, le Mahler Chamber Orchestra et la Deutsche Kammerphilharmonie Bremen.

Le Français est aussi le fondateur et le directeur artistique du Festival de Pâques d’Aix-en-Provence et du Festival Les Sommets Musicaux de Gstaad. En 2017, il a créé les Lausanne Soloists, ensemble composé d’étudiants de la Haute Ecole de Musique de Lausanne, où il enseigne le violon depuis 2014.

Renaud Capuçon a été promu chevalier de l’Ordre National du Mérite en 2011 et chevalier de la Légion d’honneur en 2016. Son violon est le Guarneri del Gesù "Panette" (1737) qui a appartenu à Isaac Stern.

Continuer la lecture

Vaud

16 millions pour sauver des places d'apprentissage vaudoises

Publié

le

Le conseiller d'Etat vaudois Philippe Leuba et la conseillère d'Etat vaudoise Cesla Amarelle présentent le dispositif mis en place par le gouvernement afin de diminuer l'impact de la crise sanitaire sur l'apprentissage, lors d'une conférence de presse au siège de la Fédération vaudoise des entrepreneurs, ce lundi 25 mai 2020 à Tolochenaz. (@KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)
Le Conseil d'Etat vaudois débloque seize millions pour soutenir les apprentis et les entreprises formatrices. Afin de favoriser l'embauche, il subventionnera la moitié du salaire annuel des apprentis qui débuteront leur cursus en août prochain. A cause du coronavirus, à la mi-mai 2020, le canton comptait 650 contrats d'apprentissage signés en moins qu'à la même période en 2019, soit moins 25%.

16 millions pour la filière de l’apprentissage. C’est la somme qu’annonce investir le Conseil d’Etat vaudois pour maintenir à flots la formation professionnelle. Afin de favoriser l’embauche, il subventionnera la moitié du salaire annuel des apprentis de première année qui débuteront leur cursus en août prochain. La mesure pourrait concerner près de 3'400 jeunes, selon la moyenne annuelle des nouveaux apprentis en entreprise privée. En outre, le Canton prendra en charge l’équivalent de la moitié du salaire annuel de tous les apprentis de 2e et 3e années qui auront subi un licenciement économique. Ceci afin de leur permettre de retrouver plus facilement une nouvelle place pour la rentrée 2020. Selon le gouvernement, quelque 300 contrats pourraient être concernés, contre 200 en moyenne les autres années. 16 millions, un investissement conséquent qui est essentiel, selon le ministre de l’économie Philippe Leuba:

Philippe Leuba
Ministre vaudois de l'économie
Philippe Leuba  Ministre vaudois de l'économie

Un investissement qualifié d’inédit par les autorités vaudoises, car les indicateurs sont pessimistes. Cesla Amarelle, ministre vaudoise en charge de la formation:

Cesla Amarelle
Ministre vaudoise de la formation
Cesla Amarelle Ministre vaudoise de la formation

Eviter au maximum la réduction drastique de l’offre de la filière de l’apprentissage, c’est l’objectif de cette aide de 16 millions. Un appauvrissement important de l'offre pourraient avoir un impact sur le long terme.

Cesla Amarelle
Ministre vaudoise de la formation
Cesla Amarelle Ministre vaudoise de la formation

Ce soutien financier aux apprentis et aux entreprises formatrices se veut facile d’accès et avec des conditions simples, promet le Conseil d’Etat.

Philippe Leuba
Ministre vaudois de l'économie
Philippe Leuba  Ministre vaudois de l'économie

Les 16 millions de cette opération proviennent du Fonds de lutte contre le chômage. Les explications.

Philippe Leuba
Ministre vaudois de l'économie
Philippe Leuba  Ministre vaudois de l'économie

Sur les 16 millions, 14,2 millions environ iront pour les salaires des apprentis de première année. Car l’étape est clef selon Philippe Leuba:

Philippe Leuba
Ministre vaudois de l'économie
Philippe Leuba  Ministre vaudois de l'économie

En avril 2020, le nombre de contrats d’apprentissage passé était en diminution de 12% par rapport à avril 2019. A la mi-mai, le canton compte 650 contrats signés en moins qu'à la même période en  2019, soit moins 25%. Cesla Amarelle évoque une filière essentielle, mais en danger en cette période de crise :

Cesla Amarelle
Ministre vaudoise de la formation
Cesla Amarelle Ministre vaudoise de la formation

D’autres mesures, moins spectaculaires, en faveur de l’apprentissage seront annoncées dans un second temps. Parmi elles, il devrait y avoir l’allongement de la période de recrutement. Relevons également que les mesures cantonales annoncées sont subsidiaires à une éventuelle intervention fédérale allant dans le même sens.

Enfin, il est à noter que les ambitions de l’Etat de Vaud en matière d’apprentissage sont bousculées par le coronavirus. Durant la législature, il souhaitait créer 1000 nouvelles places d’apprentissage et de stages dans le privé et le public. L'objectif sera plus dur que prévu à atteindre.

Cesla Amarelle
Ministre vaudoise de la formation
Cesla Amarelle Ministre vaudoise de la formation

Continuer la lecture

Vaud

Un randonneur se tue aux Monts-de-Corsier

Publié

le

Un hélicoptère de la Rega est intervenu pour retrouver le randonneur. (©KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)
Un randonneur de 72 ans a perdu la vie dimanche lors d'une balade dans la région des Monts-de-Corsier (VD). Son corps sans vie a été retrouvé tôt lundi matin. En l'état, la police privilégie l'hypothèse d'un malaise ou d'un accident.

La police a été informée de la disparition dimanche soir vers 20h45. Les recherches sur le terrain ont débuté dans la nuit. L'envoi de la colonne de secours ainsi que d'un hélicoptère muni d'un moyen de localisation a permis la découverte de la victime lundi matin aux alentours de 05h00.

Le septuagénaire a été retrouvé en contrebas d'un sentier. Le médecin de la colonne de secours n’a pu que constater son décès dont la cause exacte doit encore être déterminée, a annoncé lundi la police cantonale.

L'intervention a nécessité l’engagement de plusieurs patrouilles de police ainsi que d'un chien de la brigade canine. Une enquête a été ouverte. L'appui de l'équipe de soutien d'urgence a été proposé à la famille.

Continuer la lecture

Vaud

Quatre candidats en lice pour la complémentaire du 21 juin à Vevey

Publié

le

L'élection complémentaire se tiendra le 21 juin prochain. (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)
Quatre candidats sont en lice pour l'élection complémentaire à la municipalité de Vevey, après la démission du PLR Etienne Rivier. Le scrutin, initialement prévu le 17 mai, se tiendra le 21 juin prochain.

A l'issue du délai pour le dépôt des listes, le bureau électoral a annoncé lundi avoir enregistré et validé quatre noms: Valentin Groslimond (Entente veveysanne), Yvan Luccarini (Décroissance Alternatives), Olivier Ghorayeb de la nouvelle formation En Avant Vevey ainsi que Daniel Beaux, ex-socialiste, désormais du Mouvement citoyen veveysan.

L'élection se fera uniquement par correspondance. Il ne sera pas possible de voter au local de vote. Le PLR Etienne Rivier avait annoncé sa démission à la fin du mois de janvier. Ce médecin retraité de 75 ans s'en va "pour raisons personnelles". Son départ intervient à moins d'un an des élections générales de 2021.

Continuer la lecture

Vaud

La droite veut une Commission d'enquête sur l'hôpital de Rennaz

Publié

le

PLR, UDC et Vert'libéraux déposeront mardi leur requête devant le Grand Conseil vaudois. (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)
La droite vaudoise réclame la création d'une Commission d'enquête parlementaire (CEP) pour "faire toute la lumière" sur la "situation financière catastrophique" de l'hôpital Riviera-Chablais (HRC). Les partis PLR, UDC et Vert'libéraux déposeront mardi leur requête devant le Grand Conseil vaudois.

Le 12 mai dernier, les députés avaient accordé dans l'urgence une garantie d'emprunt complémentaire pour permettre à l'hôpital de payer les salaires de son personnel. Non sans émettre de vives critiques concernant la gouvernance et le management de l'HRC.

La droite de l'hémicycle a choisi d'aller un pas plus loin et de réclamer l'institution d'une CEP, un outil utilisé lorsque "des événements de grande portée l'exigent", précise la loi. Dans les faits rarement employé, la dernière fois en 2003 lors de l'affaire dite de la débâcle de la Banque cantonale vaudoise (BCV).

Analyse détaillée

Une analyse détaillée quant aux aspects financiers et de gouvernance s'avère inévitable, écrit lundi le PLR dans un communiqué. La CEP devra aussi examiner les coûts de construction et la façon dont les différents organes de surveillance du Grand Conseil ont "pu être désinformés de la situation réelle".

L'UDC, pour sa part, exige des éclaircissements sur la "gestion calamiteuse" de l'hôpital et met en cause la "direction socialiste" du Département vaudois de la santé et de l'action sociale (DSAS), dirigé par Pierre-Yves Maillard puis Rebecca Ruiz depuis mai 2019.

Audits ordonnés

Fin avril, les cantons de Vaud et du Valais ont ordonné des audits sur les coûts de construction, les finances et la gouvernance. L'un a été confié au Contrôle cantonal des finances (CCF) vaudois, en collaboration avec l'inspection des finances valaisanne. L'autre à la société BDO Visura. Les résultats sont attendus d'ici l'été.

Pourquoi demander en plus une CEP ? "Elle aura un périmètre plus élargi que les audits déjà demandés", a expliqué à Keystone-ATS Carole Dubois, cheffe du groupe PLR au Grand Conseil. La décision a été prise à l'unanimité au sein du groupe libéral-radical.

La Commission d'enquête pourra analyser ces rapports d'audit, mais aussi poser des questions complémentaires et solliciter d'autres expertises. Le texte demandant la création de la CEP sera déposé mardi, puis développé le 9 juin. Il sera ensuite transmis au Conseil d'Etat, avant de revenir ultérieurement en plénum.

Inauguré l'été dernier, le site à Rennaz a accueilli en novembre ses premiers patients. Dès ses débuts, il a fait l'objet de critiques, notamment pour des problèmes d'absentéisme, de démissions en cascade, temps d'attente aux urgences ou d'annulations d'opérations.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Vierge

Ne laissez pas traîner l’argent qu’on vous doit. Vous en avez besoin, alors bougez-vous, allez le réclamer à ceux qui vous oublient !

Publicité

Les Sujets à la Une

X