Rejoignez-nous

Vaud

Vevey libre se démarque de son municipal Michel Agnant

Publié

,

le

Vevey Libre demande à son municipal Michel Agnant de tirer les conséquences de sa "faute professionnelle grave". (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON
Vevey Libre a pris connaissance des faits reprochés à son municipal Michel Agnant et les a examinés avec l’intéressé. Il en ressort qu’il s’apprêtait à faire dépenser 1,9 million pour l’achat de bâtiments sans l’aval de la Municipalité. Il s'agit d’une faute professionnelle grave, selon le parti. Michel Agnant est invité à en tirer les conséquences.

Michel Agnant a fait prendre une décision à la commission du fonds de l’urbanisme sans en référer à ses collègues municipaux et sans l’avis du service des finances ni de celui de l’urbanisme. Le projet prévoit, en plus de l’achat, de lourdes rénovations (3-4 millions de francs) pour une augmentation des volumes, indique Vevey libre mardi dans un communiqué.

Le parti citoyen de Vevey estime que l’exemplarité des municipaux est spécialement importante pour l’image de la gouvernance veveysanne. Encore plus dans le contexte particulier qu’a vécu la Ville ces dernières années.

Procédures à respecter

Vevey Libre est par essence un parti composé de personnes d’origine et de pensées différentes. Tous les points de vue et réflexions apportant quelque chose au débat y sont bienvenus. Cette liberté d’expression et d’action ne signifie en revanche en aucun cas la liberté de passer au-dessus des procédures en place.

"Michel Agnant est convaincu d'être dans le juste. Mais nous sommes en désaccord, nous ne pouvons tolérer ce qui s'est déroulé. Cela devait être fait avec un collège municipal", a déclaré Nicolas Bonjour, président du parti à Keystone-ATS.

Dès lors, et de la même manière que le parti le ferait pour n’importe lequel des municipaux en fonction dans une situation similaire, Vevey Libre prend acte de ce qu’il est convenu de qualifier de "faute professionnelle grave" de la part de Michel Agnant. Il l’invite à en tirer les conclusions qui s’imposent.

Enième épisode

Cet épisode est le énième qui agite la vie politique veveysanne. La Municipalité a connu des difficultés dues à des tensions internes, mais aussi à la suspension puis la réintégration des deux élus de Vevey Libre, Jérôme Christen et Michel Agnant. Poursuivi pour soupçon de gestion déloyale des biens publics, leur collègue socialiste Lionel Girardin est suspendu depuis juin 2018.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vaud

Violences sexuelles: prise en charge étendue

Publié

le

Dans le canton de Vaud, les victimes de violences sexuelles auront d'autres choix que le CHUV de Lausanne pour être prises en charge et obtenir le constat médico-légal nécessaire pour porter plainte (photo symbolique). (©Keystone/APA/HANS KLAUS TECHT)
Vaud renforce son aide aux victimes d'agressions sexuelles. Jusqu'ici, elles devaient se rendre au CHUV à Lausanne pour obtenir un constat médico-légal, document indispensable pour porter plainte. Elles pourront désormais se rendre dans cinq autres hôpitaux du canton.

Le constat du Département de la santé et de l'action sociale (DSAS) est clair: de trop nombreuses atteintes à l'intégrité sexuelle ne sont pas dénoncées aux autorités compétentes. Les raisons de ne pas signaler une agression sont multiples. L'accès le plus simple et rapide possible à un constat médico-légal est toutefois déterminant pour permettre aux victimes d'exercer leurs droits.

"Eviter le déplacement ou la nécessité de raconter plusieurs fois un récit douloureux à différents professionnels: ces améliorations peuvent dans certains cas faire la différence et encourager une dénonciation face à laquelle la victime était hésitante", a déclaré mardi devant la presse à l'Hôpital d'Yverdon-les-Bains (eHnv) la conseillère d'Etat vaudoise en charge de la santé Rebecca Ruiz.

En Suisse et dans le canton de Vaud, des études montrent que seules 8% environ des femmes agressées sexuellement dénoncent les faits à la police. En 2018, le canton a établi 89 constats médico-légaux, dont 47 sur demande de la victime, et 123 pour 2019, dont 75 sur demande de la victime, selon les chiffres de l'Etat de Vaud. Les 95% des cas concernent des femmes.

Gynécologue et médecin légiste

Concrètement, les cinq hôpitaux régionaux du canton proposeront aux victimes de violences sexuelles une prise en charge par un binôme formé d'un ou une gynécologue et d'un ou une médecin légiste, a expliqué la cheffe du DSAS. Outre les soins médicaux, ils assureront les constats des lésions et la rédaction d'un rapport médico-légal.

La nouveauté est que la victime sera accompagnée par la police à l'hôpital le plus proche de son domicile. Elle ne sera donc plus obligée de se déplacer au CHUV qui propose ce service spécialisé depuis mai 2018 à travers le Centre universitaire romand de médecine légale (CURML). Elle ne devra pas non plus répéter le récit du traumatisme subi.

Les médecins légistes du Ministère public vaudois, une dizaine, se rendront eux aussi au plus vite dans l'hôpital choisi par la victime. Le gynécologue sera issu de l'hôpital en question. Dans l'idéal, le constat devrait se faire dans les deux heures suivant l'agression, selon Tony Fracasso, responsable de l'Unité romande de médecine forensique du CHUV et des HUG.

Unique en Suisse romande

L'extension aux hôpitaux d'Yverdon, de Rennaz (Riviera-Chablais), de Payerne (HIB), de Morges et de Nyon, véritable décentralisation du dispositif, sera effective dès le 15 juillet pour les trois premiers et dès le 31 juillet pour les deux derniers. Les soins nécessaires et l'obtention d'un constat médico-légal seront possibles 24h/24h.

La prestation, unique en Suisse romande, est entièrement financée par l'Etat de Vaud, donc gratuite pour la victime. Actuellement, cela correspond à 42'000 francs par année, soit environ 600 francs par cas, a précisé Mme Ruiz.

Pour Julien Ombelli, directeur médical de l'hôpital d'Yverdon, ce renforcement du dispositif est un "soulagement". "Nous étions un peu démunis face à ce genre de cas, pas toujours assez professionnels même, car nous ne possédions pas les outils nécessaires, surtout pour la partie médecine légale".

Continuer la lecture

Vaud

Caritas et CSP ont distribué plus d'un million aux démunis

Publié

le

Les institutions ont distribué des bons pour acheter de la nourriture dans les épiceries Caritas (Image prétexte). (KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)
Dans le canton de Vaud, Caritas et le CSP ont versé plus d'un million de francs aux personnes précarisées par la crise du coronavirus. Dans 81% des cas, ces aides ont permis de payer des loyers. Un peu plus d'une personne aidée sur deux vit à Lausanne.

Dès le début de la crise sanitaire, les deux institutions ont constitué un Fonds d'aide d'urgence privé. Plus d'un million de francs ont été récoltés en quelques semaines grâce aux contributions de la Chaîne du Bonheur, des entreprises de la région et des fondations, indique mardi un communiqué.

Au 30 juin, près de 1,07 million de francs ont ainsi été versés, dont 133'000 francs en bons pour les Epiceries Caritas. Le Fonds est venu en aide en priorité aux personnes que la perte d'emploi découlant de la crise plongeait dans une grande détresse et qui n'ont pas accès à l'aide publique, expliquent les deux institutions.

La phase dite "d'aide d'urgence" a pris fin le 1er juillet. Les demandes pendantes seront traitées durant l'été. Les deux organisations vont tirer un bilan et "réfléchir à des solutions mobilisatrices de tous les acteurs concernés pour qu'une détresse sociale d'une telle ampleur ne se reproduise plus", écrivent-elles.

 

Continuer la lecture

Vaud

Vevey: Yvan Luccarini reprend les dicastères d'Etienne Rivier

Publié

le

Yvan Luccarini, ici avec la syndique Elina Leimgruber, s'occupera notamment des finances à Vevey. (KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)
Yvan Luccarini, élu dimanche à la municipalité de Vevey (VD), se chargera de la Direction des finances et de l'économie ainsi que de la Direction de la jeunesse, de l'éducation, de la famille et des sports. Le membre de Décroissance-Alternatives reprend ainsi les deux dicastères laissés libres par le démissionnaire PLR Etienne Rivier.

Yvan Luccarini sera assermenté vendredi prochain, annonce lundi la Ville de Vevey dans un communiqué. Il prendra ensuite la place d'Etienne Rivier, qui partira le 31 juillet.

Yvan Luccarini s'est imposé dimanche face au candidat du camp bourgeois Valentin Groslimond. Sa victoire éjecte la droite de l'exécutif veveysan, où siègent déjà la Verte Elina Leimgruber et les élus de Vevey Libre Jérôme Christen et Michel Agnant. La municipalité passera toutefois de cinq à sept membres dès la prochaine législature en juillet 2021.

 

Continuer la lecture

Vaud

La droite éjectée de l'Exécutif à Vevey

Publié

le

Le candidat de la gauche unie Yvan Luccarini (Décroissance-Alternatives), vainqueur dimanche de l'élection complémentaire à la Municipalité de Vevey (VD). (©Keystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)
La droite perd l'unique siège qu'elle détenait à la Municipalité de Vevey (VD). Au second tour de l'élection communale complémentaire dimanche, le candidat du camp bourgeois Valentin Groslimond s'est fait devancer par le candidat de la gauche unie.

Yvan Luccarini de Décroissance-Alternatives a en effet obtenu 1994 voix (46,4%) contre 1891 (44%) pour M. Groslimond (Entente Veveysanne). Le troisième candidat en lice, Oliver Ghorayeb (En Avant Vevey), arrive largement derrière avec 353 voix (8,2%) seulement, a indiqué la Ville de Vevey dans un communiqué.

La participation à ce scrutin complémentaire organisé uniquement par courrier s'est élevée à 33,07%. Elle avait été de 30,56% au premier tour le 21 juin dernier.

La population veveysanne votait pour renouveler un siège à son Exécutif, après la démission en début d'année du PLR Etienne Rivier. Ce scrutin s'est déroulé après deux ans de crise à la Municipalité et à moins de neuf mois des élections communales dans tout le canton.

Victoire "historique"

"C'est une victoire historique. A ma connaissance, il n'y a pas d'autres communes (dans le canton) où la droite n'est pas du tout représentée", a réagi auprès de Keystone-ATS le vainqueur. M. Luccarini s'est dit "très content d'avoir fait barrage à la droite et que la population ait voté pour un programme radical, une autre option, une autre direction".

Du côté des vaincus, la déception était de mise, non sans ironie. "Je suis surtout déçu pour le candidat et les plus de 40% de la population veveysanne qui ne seront plus représentés à l'Exécutif", a dit le président du PLR Vevey Philippe Herminjard. "On se réjouit de la chienlit à venir dans les huit prochains mois", a-t-il ajouté.

La bataille s'annonçait serrée entre les deux favoris, MM. Groslimond et Luccarini. Après celui des Verts et du POP, le candidat de Décroissance-Alternatives avait aussi reçu le soutien du Parti socialiste (PS) veveysan. Avec cette gauche unie derrière lui, il a donc eu les bonnes cartes en main pour priver la droite de son seul siège à la Municipalité.

M. Groslimond était arrivé en tête au premier tour avec 41,68% de voix. Il avait devancé de seulement 38 voix M. Luccarini. M. Ghorayeb et un quatrième candidat qui ne s'est pas représenté dimanche, Daniel Beaux (Mouvement Citoyen Veveysan), étaient arrivés largement derrière.

Bientôt à sept membres

Le PLR Etienne Rivier avait annoncé sa démission, pour le 31 juillet, à la fin du mois de janvier dernier. Ce médecin retraité de 75 ans a dit s'en aller pour raisons personnelles.

Outre le PLR en partance, la Municipalité veveysanne compte actuellement une Verte, la syndique Elina Leimgruber, et deux municipaux de Vevey libre Jérôme Christen et Michel Agnant. Poursuivi pour soupçon de gestion déloyale des biens publics, leur collègue socialiste Lionel Girardin est suspendu depuis juin 2018.

L'Exécutif a connu d'autres difficultés depuis 2017, dues notamment à de nombreuses tensions internes mais aussi à la suspension puis à la réintégration des deux élus de Vevey Libre.

Dès le 1er juillet 2021 et sa prochaine législature, la Municipalité passera de cinq à sept membres. Le Conseil communal a en effet accepté tout début février une proposition de l'Entente veveysanne (PLR, UDC, PDC) à une très large majorité.

Continuer la lecture

Vaud

Le réseau PubliBike Lausanne-Morges vandalisé et suspendu

Publié

le

Les 39 stations et 360 vélos sont hors service pour une durée indéterminée. (©DR)
Le réseau de vélos en libre-service PubliBike de Lausanne-Morges a été suspendu cette semaine après avoir été vandalisé à large échelle. Les 39 stations et 360 vélos sont hors service pour une durée indéterminée. Le montant des dégâts s'élève à plusieurs dizaines de milliers de francs.

"Sur les 360 vélos du réseau, seuls cinq ont été épargnés et sont encore en état de rouler", a indiqué vendredi à Keystone-ATS un porte-parole de PubliBike, confirmant une information de la RTS. Le réseau a donc été mis hors service mardi dernier, précise-t-il. "On a de la peine à comprendre les raisons" de cette vague de déprédation qui "a commencé il y a quelques semaines", dit-il.

Selon le porte-parole, c'est la première fois que PubliBike doit faire face à un tel niveau de vandalisme sur plusieurs stations en même temps. Les auteurs de ces déprédations n'ont pas encore pu être identifiés. La société a déposé plusieurs plaintes contre inconnu.

"La plupart des cadenas ont été cassés à l'aide de pierres, de marteaux et de scies. Des vélos ont été retrouvés dans le lac et d'autres sont portés disparus", explique le porte-parole de l'entreprise. Celle-ci soupçonne "une réelle volonté de détruire" voire une éventuelle "préméditation".

Plus de 300 vélos sont depuis en réparation dans un atelier de Lonay (VD). PubliBike n'était pas en mesure d'annoncer une reprise du service de son réseau de vélos. Il faudra compter sur plusieurs jours voire semaines pour un retour à la normale. Des agents de sécurité vont être engagés pour surveiller l'ensemble du réseau Lausanne-Morges, a encore ajouté le porte-parole.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Poisson

Vous possédez quelque chose d’unique qui fait que les regards se posent sur vous. Et ça vous amuse d’en jouer !

Publicité

Les Sujets à la Une

X