Rejoignez-nous

Emmenez-moi

Aliénation parentale: un cercle vicieux et pervers, difficile à identifier

Publié

,

le

Stéphanie Zwahlen est thérapeute et éducatrice spécialisée, licenciée en sciences de l'éducation.  Elle est également la présidente de l'association 2gether. Une association composée d'une centaine de membres comprenant parents, enseignants et pédiatres notamment.

Le but de 2gether: faire face à l'aliénation parentale, comprendre et identifier. Son objectif est aussi d'agir, au travers de conférences-débats autour des situations de violences intra-familiales.

Stéphanie Zwahlen et Yann Chappuis, infirmier formé en communication non-violente et constellations familiales, vous proposent une nouvelle rencontre, autour de ce thème complexe et très subtil. Car il est toujours très difficile d'identifier et d'agir dans le cadre d'une aliénation parentale avérée.

L'aliénation parentale est un processus dans le temps qui consiste à conditionner l'enfant à haïr son autre parent, sans aucune justification ou raisons liées à l'enfant.

La conférence-débat aura lieu jeudi 2 novembre à 19h30 à la salle du restaurant du PAM, Près aux moines 8, 1304 Cossonay.

Réservations indispensables au 078/862.07.00 ou par mail: stephanie.tara@bluewin.ch

Stéphanie Zwahlen
L'aliénation parentale
Stéphanie Zwahlen L'aliénation parentale

Continuer la lecture
5 Commentaires

5 Comments

  1. Jamal

    30 octobre 2017 à 19:20

    Tout d'abord , merci pour ce moument de vérité , ce que madame zwahlen a parlé c'est exactement vrais malheureusement, mais le plus triste encore c'est que certains assistants au sein des services de protection de l'enfant participe à cette programmation de l'enfant pour détester un de ses parents en général c'est le pére qui subis

  2. Mélodie

    1 novembre 2017 à 17:27

    Je crois fermement que lorsqu’au moment de la séparation de ses parents, le juge suit l’avis de l’enfant, il lui donne un pouvoir que, dans la plupart des cas, il ne peut pas assumer, parce qu’il n’est malgré tout qu’un enfant, même s’il est une personne. L’enfant est obligé de prendre parti. Il n’est plus seulement l’enjeu, l’otage, le décideur, mais aussi l’arbitre.
    Vous entendez ici une maman en détresse, plongée dans l'injustice, une folie d'homme ! Le mot clé ici est Bien-être. Pour moi, pour mes 3 enfants. Mes enfants seront capables de jugement un jour, j’ose croire et je l’espère. Mais ils peuvent en effet craindre les représailles et être l'objet de diverses tergiversations et manipulations mal saine et machiavélique. C’est mon avis. Que de dégâts faits aux enfants au nom de la défense des adultes en souffrance !!! Que de dégâts faits aux enfants pour la défense des intérêts des parents et notamment des intérêts économiques des adultes !!! Mon ex conjoint a décidé simplement de me faire disparaître non seulement de sa vie, mais également de celle de mes 3 enfants. Lorsque les liens sont définitivement coupés tel que je le vie en ce moment, je crois sérieusement qu’il y a un deuil impossible à faire puisque mes enfants sont encore vivants. Je suis alors partagée entre un vague espoir et aussi une crainte de les revoir un jour, ce qui me conduit probablement, sans aucun doute, à un état dépressif chronique. Je le sens en moi de toute façon !!! Mes filles sont aussi complices car elles participent activement à mon élimination malgré le fait qu’elles soient les premières victimes de ce processus d’aliénation puisque je crois que cela affectera considérablement leur devenir psychique. Encore une fois, je ne suis pas une spécialiste, mais je le crois très fortement. Or, qu’est-ce que l’aliénation parentale, si ce n’est la prise d’otage d’un enfant par l’un des parents, pour des raisons purement égoïstes, si ce n’est aussi la dictature affective qui pèse sur mes deux filles en ce moment. À mon humble avis, dans les cabinets des juges, la violence est une réalité créatrice de conflit supplémentaire, je vous le jure.
    Je suis une maman bien triste. L’automne est une saison difficile pour les parents rejetés comme moi et victimes d’aliénation parentale. Le froid s’installe, la noirceur aussi, la solitude pèse énormément et je vois entre autres venir la période des fêtes avec beaucoup d’appréhension. Je t’aime mon petit chou !!! Tu es tout ce qui compte maintenant pour moi tu sais. Et sache que même si je reçois maintenant qu’un superficiel et ridicule 8$ par semaine de pension alimentaire octroyé par ton père en 2017, je suis quand même capable d’acheter un sac de lait par semaine à 6.63$ avec ceci et nous passerons un super beau Noël toi et moi, je te le promets mon garçon. Je suis passée en moins de 3 ans d’une somme de 1,258$/mois de pension alimentaire pour les enfants à 8$/semaine, et oui !! Mais je garde le moral. Il y a des choses bien pires que cela dans la vie. On peut encore acheter du pain et du lait et j’ai tout l’amour de mon fils. Ça n’a pas de prix !!!
    Incapable de dormir, de penser et de me concentrer, je vis la rupture avec mes 2 filles un peu comme si ma vie s’arrête et que plus rien n’existe. Une vie remplie d’angoisse, de stress, de pression sociale et de pensées plus sombres les unes que les autres. Je réalise qu’il y a quelque chose qui ne fonctionne pas. C’est comme si je savais qu’il y avait autre chose de plus sensé, de plus beau, de plus joyeux, mais cette chose, cette pensée, n’est pas tangible et je n’ai aucune idée à quoi elle doit ressembler. Appeler ça une dépression, un manque de goût de vivre ou juste une peine d’amour, ça n’a aucune importance en bout de ligne. J’ai mal et je suis tannée! Un jour, je serai contente et fière de pouvoir dire que j’ai affronté la plus grosse tempête de toute ma vie et que je peux enfin profiter de ce magnifique soleil réchauffant mon cœur, jour après jour, sur mon île remplie de bonheur et loin des pensées destructrices qui me passe par la tête durant l’orage qui semble interminable en ce moment. C’est la pire de mes relations. Mais c’est aussi la relation qui m’a fait réaliser à quel point la vie est remplie d’un paquet de moments de bonheur et qu’on ne réalise cela uniquement que quand on regarde avec confiance et espoir envers l’avenir. J’ai hâte non seulement de trouver la paix intérieure, mais de comprendre beaucoup de choses dans ces dernières années. Ce sont ces gestes qui me feront oublier cette relation qui me semble souvent sans issue.
    N’empêche que priver l’enfant d’un de ses parents ou de ses deux parents est une maltraitance moins insidieuse, mais comparable à l’abandon dans ses effets nocifs sur l’enfant. N’oublions surtout pas que ces enfants-là ont déjà été abandonnés à la naissance, ils sont nés en Chine pour ma part, ils sont adoptés en plus. Un deuxième abandon ??? Est-ce que j’irai jusqu’à dire qu’écarter un peu, beaucoup, passionnément un des parents est une forme de maltraitance ? OUI, si c’est nécessaire pour me faire entendre. Le conflit de loyauté qui peut déchirer l’enfant lors du contentieux parental est une souffrance extrêmement profonde pour tout le monde. Je vous le confirme. J’ai tenté la médiation avec LUI, mais je comprends maintenant que c’est impossible quand le parent aliénant présente un trouble de la personnalité comme lui, car ces personnes ne cherchent pas l’apaisement, mais au contraire se nourrissent du conflit. Et croyez-moi, LUI, il se nourrit du conflit depuis 4 ans.

    Maman de cœur de 3 beaux enfants que j’adorent inconditionnellement.
    14 ans, 11 ans et 8 ans.
    Québec, Canada

    • Zwahlen

      22 novembre 2017 à 12:03

      Chère Mélody,

      Merci de votre commantaire touchant. Je suis désolée de lire toute votre douleur, que je comprends tellement.

      Je viens d'être en contact acec Caroline Paradis, présidente de l'association carrefour aliénation. http://alienationparentale.ca/fr/

      Ils seront là pour vous soutenir. Ne restez pas seule!

      Avec toute ma tendresse

      Stéphanie

      • Mélodie

        8 février 2018 à 14:42

        Je vous remercie de ce beau message à mon égard. J'ai en effet pris contact avec CAP-Québec. Je suis maintenant membre de leur groupe. Je m'implique beaucoup avec eux et d'ailleurs il y aura des séances café discussion dans ma ville à la fin du mois. J'accorde beaucoup de temps et d'énergie maintenant pour cette cause. C'est ma vie ! Merci encore. Caroline D. alias Mélodie 🙂

        • Zwahlen

          20 février 2018 à 21:18

          Super Mélody!

          Vous verrez qu'en vous rassemblant, de nouveaux possibles peuvent survenir. Je n'ai pas de baguette magique, mais suis convaincue que l'association Carrefour va vous aider!

          Vous voulez-bien transmettre mes amitiés à Caroline Paradis svp? Je dois la contacter bientôt, mais suis actuellement débordée 🙂
          Courage!

Laisser un commentaire

Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Emmenez-moi

Les ateliers éco-créa de Marie

Publié

le

Marie Journot à 34 ans et un chemin de vie authentique et touchant.

Sans renier ses activités professionnelles d'avant (elle possède un Master en management des hommes et des organisations et a travaillé 10 ans comme acheteuse dans l'industrie et les service), Marie Journot nous parle de son parcours, de ses questionnements qui l'ont porté aujourd'hui à proposer les ateliersecocrea.

Marie propose ainsi des ateliers d'éco-consommation et de retour à la nature, aux groupes ou aux particuliers, pour les adultes et enfants des 8 ans.

Marie suit également une formation d'éducation à l'environnement par la nature à la fondation Silviva. L’éducation à l’environnement est à la fois le chemin et l’aboutissement d’un développement conscient et inconscient de compétences qui permettent à l’être humain de gérer les exigences de la vie sur un plan personnel et collectif, et d’endosser une responsabilité partagée envers son environnement social, naturel et construit.

L'objectif de Marie Journot apprendre toujours plus sur ce qui nous entoure et acquérir des méthodes d’animations pour vous aider à passer un bon moment avec les Ateliers EcoCréa!

Marie Journot
Ateliersecocrea.ch
Marie Journot Ateliersecocrea.ch

Continuer la lecture

Emmenez-moi

Tous à Lutry pour la 3ème édition du Festi'Lu !

Publié

le

La troisième édition Lavaux du Festi’Lu aura lieu du jeudi 20 au samedi 22 Février 2020 à Lutry.

Une édition inédite, « by night », de 15h à 22h, accompagnés d’une ballade lumineuse en ville, d’animations et de spectacles de 2 ans à 102 ans et de la traditionnelle Mini Run, phosphorescente pour l’occasion!

Le coup de coeur de la programmation, le groupe Mamoot, samedi 22 Février à 18h30, au retour des vacances, pour une 1ère en Suisse, un show visuel qui décoiffe avec concert live de rock alternatif pour enfant dès 6 ans, ça déménage! (Tarif Découverte pour tous : 11.-) Les talentueux musiciens seront là dès le vendredi 21 pour 3 ateliers ados musique, photo, vidéo DIY à ne pas louper!

Découvrez la programmation du Festi'Lu et réserver votre pass gratuit 

Cet événement est organisé par l’association “J’aime Lutry” dédiée à favoriser le développement d’activités sociales et culturelles.

Emilie Hassenstein - 1/4
Festilu.ch
Emilie Hassenstein - 1/4 Festilu.ch

Emilie Hassenstein - 2/4
Festilu.ch
Emilie Hassenstein - 2/4 Festilu.ch

Emilie Hassenstein
La programmation de Festi'Lu 3/4
Emilie Hassenstein  La programmation de Festi'Lu 3/4

Emilie Hassenstein - 4/4
Emilie Hassenstein - 4/4

 

Continuer la lecture

Emmenez-moi

"Le petit chaman maladroit" de Cédric Monod

Publié

le

Cédric Monod vit en Suisse, près de Morges. En chaise roulante depuis sa naissance et dépendant d'autrui, il vit sa liberté à travers ses histoires…

Le petit chaman maladroit part à l’aventure avec son maître, à la recherche du parchemin jaunâtre convoité par beaucoup d’autres chamans.

Ainsi, durant son voyage, il fait la rencontre d’une jeune fille aussi maladroite que lui. Ensemble, avec les jeunes de la tribu de la jeune fille, ils partent dans un voyage initiatique. Plein d'apprentissages et d’aventures incroyables les attendent.

Cédric Monod
Le petit chaman maladroit - chez Edilivre
Cédric Monod Le petit chaman maladroit - chez Edilivre

Continuer la lecture

Emmenez-moi

Espace Proches : informer, orienter, soutenir les proches et proches aidants

Publié

le

Jusqu'à dimanche et grâce à ciné doc les proches aidants sont à l’honneur dans le cadre de la projection du documentaire « Pour Toujours » réalisé par Fanny Bräuning.

Les séances de ce bouleversant documentaire seront accompagnées de discussions en collaboration avec des professionnels de la santé.

Un proche aidant est une personne qui consacre régulièrement de son temps pour aider un proche de tout âge atteint dans sa santé ou son autonomie. Avec son soutien, la personne accompagnée peut préserver un contact social avec son entourage.

Accompagner son ou ses parents, son enfant, son conjoint, son frère ou sa sœur est un véritable marathon jour après jour ! Un proche aidant ne peut pas faire tout faire, tout seul et tout le temps.

Dans cette idée "Espace Proches" apporte écoute, soutien et conseil à toute personne se considérant comme proche aidant.

Pour nous en parler Mercedes Puteo, directrice d’Espace proche.

Mercedes Puteo
Espace Proches
Mercedes Puteo Espace Proches

Pour Toujours - Fanny Bräuning

Annette est artiste, Niggi photographe et ils sont en couple depuis toujours. Vers l’âge de 30 ans, Annette apprend qu’elle a la sclérose en plaques. Aujourd’hui, tout son corps est paralysé et Niggi s’occupe d’elle avec dévouement. Mais la vie continue : épris d’aventure, ils adaptent un camping car et embarquent pour la Grèce. La réalisatrice – leur fille – offre un portrait émouvant de ce couple extraordinaire mué par une volonté inébranlable d’affronter ensemble les épreuves de la vie avec courage et autodérision.

PRIX DE SOLEURE LAUREAT 2019

Continuer la lecture

Emmenez-moi

Association Paires, pour l'inclusion des personnes issues de la migration

Publié

le

Le projet « PAIRES », Parrainage pour l’Aide à l’Intégration des Réfugiés En Suisse, a été créé en octobre 2017 par 3 jeunes étudiants des régions de Lausanne et Yverdon-les-Bains. Il est constitué de 11 jeunes bénévoles et vise à créer des Tandem entre une personne habitant en Suisse - désigné comme binôme d’ici et binôme d’ailleurs - et une personne issue de la migration.

Le but de l’association est de favoriser l’intégration sociale des personnes migrantes en Suisse pour qui il est, malheureusement, très difficile de nouer des relations avec des locaux.

Ce sont en effet deux mondes différents qui vivent en parallèle dans la même ville mais qui ne se croisent jamais. Le projet « PAIRES » vise à rendre possible la rencontre de ces deux mondes afin de partager une belle expérience humaine et culturelle.

Pour les binômes d’ici, c’est une occasion d’élargir ses horizons, d’utiliser son temps pour faire de nouvelles rencontres et de répondre à la migration de manière originale et dans un esprit d’ouverture.

Pour les personnes issues de la migration, le but de ces rencontres est de découvrir la culture suisse à travers une personne leur correspondant, de mieux comprendre les codes sociaux suisses, de pratiquer le français, d’élargir leur cercle d’amitié, et donc de favoriser leur intégration sur le long terme.

Estelle
Projet PAIRES
Estelle  Projet PAIRES

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Gémeaux

Vos idées rebelles vous créent de nombreux souci avec vos chefs... Cette attitude n’est vraiment pas constructive !

Publicité

Les Sujets à la Une

X