Rejoignez-nous

Emmenez-moi

Les poèmes de Karmacadabra – du 28 mai au 1er juin

Publié

,

le

Lundi – Le Zubial

«Imaginez que vous êtes lui. Imaginez que vous vous donnez le droit d’être furieusement heureux.
Imaginez une seconde que vous n’êtes plus l’otage de vos peurs, que vous acceptez les vertiges de vos contradictions.
Imaginez que vos désirs gouvernent désormais votre existence, que vous avez réappris à jouer, à vous couler dans l’instant présent.
Imaginez que vous savez tout à coup être léger sans être jamais frivole.
Imaginez que vous êtes résolument libre, que vous avez rompu avec le rôle asphyxiant que vous croyez devoir vous imposer en société. Que vous avez quitté toute crainte d’être jugé.
Imaginez que votre besoin de faire vivre tous les personnages imprévisibles qui sommeillent en vous soit enfin à l’ordre du jour.
Imaginez que votre capacité d’émerveillement soit intacte, qu’un appétit tout neuf, virulent, éveille en vous mille désirs engourdis et autant d’espérances inassouvies.
Imaginez que vous allez devenir assez sage pour être enfin imprudent.
Imaginez que la traversée de vos gouffres en vous inspire plus que de la joie.»

– Alexandre Jardin, Le zubial


Mardi – ÊTRE RESPONSABLE DE NOTRE BONHEUR (1)

Il n’y a pas de meilleure recette pour être malheureux que d’attendre que les autres fassent notre bonheur.

Quand nous attendons que les autres devinent nos besoins, nos désirs, nos attentes, nous achetons un passeport direct pour être déçus et malheureux. Les autres ne sont pas là pour répondre à nos attentes. NOUS sommes là pour répondre à NOS attentes, nos besoins, nos désirs.

Nous voulons des fleurs? Nous nous en achetons! Nous voulons que les autres prennent soin de nous? Nous prenons soin de nous. Nous aimerions que les autres nous demandent comment nous allons et qu’on nous écoute réellement? Et si nous nous écoutions, nous? Et si nous allions voir en nous comment nous allons, pour de vrai?

Ce n’est pas la responsabilité des autres de nous aimer. C’est la nôtre. Il n’y a pas de meilleure recette pour être heureux que d’apprendre à faire nous-mêmes notre bonheur, en répondant nous-mêmes à nos besoins et nos désirs. Tout ce qui viendra des autres en plus, ce seront des cadeaux que nous apprécierons davantage parce que nous ne les attendions plus.

L’attente crée le manque, la responsabilité crée la liberté.


Mercredi – ÊTRE RESPONSABLE DE NOTRE BONHEUR (2)

Puisque chacun de nous est responsable de son propre bonheur, cela signifie aussi que nous ne sommes pas responsables du bonheur des autres.

Trop souvent, nous voulons tellement que les autres soient heureux, (et si possible grâce à nous !) que nous faisons tout ce que nous croyons important pour eux pour qu’ils soient heureux; mais il reste que nous partons toujours de nos propres perceptions à nous.

Ce que nous croyons qu’ils ont besoin pour être heureux, 1 : ce n’est pas nécessairement ce dont ils ont vraiment besoin, car qui sommes-nous pour savoir mieux qu’eux ce qui les rend heureux? Et 2 : ce n’est pas à nous à leur donner ce qu’ils ont besoin pour être heureux, c’est à eux d’aller le chercher et de se le donner.

En réalité, si l’autre veut être heureux, il doit d’abord le vouloir! Si nous pensons à sa place, comment peut-il savoir ce qui le rend heureux? Parfois, en voulant trop en faire pour l’autre, nous risquons de l’étouffer et nous nous épuisons. Nous l’empêchons peut-être de puiser dans ses propres ressources pour évoluer.

Pour être heureux, il faut non seulement le vouloir mais aussi le décider! Si l’autre n’a pas encore décidé d’être heureux, peu importe tous les efforts que nous y mettrons, rien ne le rendra vraiment heureux tant que ce ne sera pas son propre choix. Notre responsabilité n’est pas de rendre les autres heureux; nous pouvons les y accompagner mais nous ne pouvons pas le faire pour eux.

La vérité, c’est qu’en étant responsable de notre propre bonheur, nous favorisons chez l’autre la prise de conscience qu’il est lui aussi responsable de son propre bonheur.


Jeudi – ÊTRE RESPONSABLE DE NOTRE BONHEUR(3)

Maintenant, puisque chacun de nous est responsable de son propre bonheur, cela ne veut pas dire que nous ne devons pas contribuer au bien-être de l’autre lorsque c’est possible.

Il ne s’agit pas de devenir égocentrique ni d’être indifférent à l’autre. Au contraire, parce que nous prenons soin de nous-mêmes d’abord et que nous nous accordons ce qu’il faut pour être heureux, nous avons davantage le désir d’avoir des attentions pour l’autre, mais sans attente.

Nous donnons plus facilement, parce que nous nous sommes donné à nous d’abord, et parce que nous n’attendons pas que l’autre nous donne en retour. Nous sommes libérés; ce n’est plus une obligation que nous nous faisons de donner ou de prendre soin de l’autre, c’est un désir sincère qui émerge de l’Amour.

Puisque nos besoins sont comblés par nous-mêmes, et que nous n’attendons plus que l’autre les comble, alors, vient le goût de prendre soin de l’autre, de contribuer dans une certaine mesure à ce qu’il trouve lui-même son bonheur, s’il l’a décidé.

Et nous aurons alors le souci de ne jamais plus le faire ni à notre détriment ni contre son gré.

Diane Gagnon


Vendredi

Quand on souffre beaucoup, qu’on est très malheureux, on se coupe du monde. On ne lui trouve plus d’intérêt, et il nous semble indifférent, presque offensant. Mais il va pourtant, à sa manière, nous aider ou nous sauver.

Plus on souffre et plus on doit s’assurer de rester en lien avec tout ce qui nous entoure. La souffrance est toujours aggravée et prolongée par la rupture et l’éloignement, la rétraction sur nous-mêmes.

Entraînement : lorsque je me sens malheureux, continuer de rester sensible à la beauté du monde.

Même si elle ne me soulage pas, même si elle ne m’aide pas tout de suite. À un moment, tout basculera et elle me sauvera.

Christophe André

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Emmenez-moi

Marcher et parler, voici les consultations en pleine nature !

Publié

le

Aujourd’hui nous partons en ballade avec Mireille Régis, psychologue.

Walk2Talk c’est un cabinet de psychologues pas vraiment comme les autres.

Depuis 2016, Walk2Talk propose des consultations selon l’approche « Walk & Talk » en Suisse Romande.

Cette manière de pratiquer la psychologie est d’abord apparue aux Etats-Unis, lorsqu’un psychothérapeute new-yorkais pris conscience qu’en marchant avec son client dans un parc, celui-ci arrive à se livrer plus ouvertement, de manière plus concentrée et énergique.​

Depuis toujours la marche est considérée comme une forme de thérapie. Parce qu’elle nous remet l’esprit en mouvement et en harmonie avec notre corps, parce qu’elle aide à aller de l’avant au sens métaphorique du terme.

Mais marcher en plein air d’autres avantages dissimulés : Activation de la circulation sanguine, développement de la créativité et amélioration des capacités cognitives. Les recherches ont montré que l’exercice physique modéré comme la marche réduit significativement l’anxiété et le stress, et améliore l’humeur.

L’environnement joue un rôle également, car le contact avec la nature permet de se reconnecter à ses envies et besoins profonds, de recharger les batteries. Si la nature se veut contenante et rassurante, l’observation de ses symboles apporte également des éléments de réponse surprenants.

Mireille Régis - 1/3
walk2talk.ch
Mireille Régis - 1/3 walk2talk.ch

Mireille Régis - 2/3
walk2talk.ch
Mireille Régis - 2/3 walk2talk.ch

Mireille Régis - 3/3
walk2talk.ch
Mireille Régis - 3/3 walk2talk.ch

Continuer la lecture

Emmenez-moi

Ô Nénuphars : Une maison de naissance dans la Broye

Publié

le

Aujourd’hui, entretien avec Fanny, nous parlons de la maison de naissance Ô Nénuphars.

Derrière ce projet, trois sages-femmes : Mélanie Corminboeuf, Fanny Curchod-Duvoisin et Brigitte Schaffner. A elles trois elles cumulent une quarantaine d’années d’expérience et environ 2’500 accouchements intra- et extra-hospitalier.

La maison de naissance Ô Nénuphars sera un lieu où les futurs parents pourront trouver un accompagnement personnalisé durant la grossesse, l’accouchement et les premiers temps après la naissance. Ce lieu est géré par des sages-femmes qui prennent en charge les grossesses et accompagnent les couples lors des accouchements naturels. Ceux-ci sont non médicalisés et la sécurité de la future maman et du bébé est assurée par des sages-femmes diplômées et expérimentées.

Ce projet vise à offrir un lieu de naissance non médicalisé dans la région de la Broye, au centre ville de Payerne.

Le suivi de grossesse est assuré par les sages-femmes en collaboration avec les gynécologues des futures mamans.

L’accouchement naturel est proposé dans ce lieu qui se voudra intime, familial et serein tout en offrant la sécurité requise.
Il est également prévu que les jeunes parents puissent profiter de quelques nuits en chambre d’hôte afin de se reposer suite à la naissance et de prendre leurs marques avec leur nouveau-né avant le retour à domicile.

De plus, la maison de naissance proposera des cours, des ateliers et des formations autour de la maternité et de la petite enfance. La proximité de l’hôpital (500m.) en fait un atout certain.

Ce projet s’adresse tout d’abord aux couples qui souhaitent un suivi personnalisé et un accouchement naturel. Mais également à toutes personnes sensibles à l’accouchement physiologique.

Les objectifs de cette maison de naissance sont:

  • d’offrir un suivi global dans la bienveillance
  • de permettre aux couples d’avoir le choix de la naissance et notamment du lieu
  • d’accueillir les familles à mobilité réduite
  • de permettre aux papas de trouver leur place durant l’accouchement
  • de proposer à la région des cours diversifiés autour de la naissance

Le financement permettra de mettre les locaux aux normes de la santé publique. Pour faire un don et participer a cette belle aventure.

Fanny - Maison de naissance - 1/3
https://onenuphars.ch/
Fanny - Maison de naissance - 1/3 https://onenuphars.ch/

Fanny - Maison de naissance - 2/3
https://onenuphars.ch/
Fanny - Maison de naissance - 2/3 https://onenuphars.ch/

Fanny - Maison de naissance - 3/3
https://onenuphars.ch/
Fanny - Maison de naissance - 3/3 https://onenuphars.ch/

Continuer la lecture

Emmenez-moi

La Main Tendue Vaud propose une formation à l’écoute

Publié

le

Catherine Bezençon est notre invitée, directrice de la Main Tendue Vaud depuis plus de 15 ans.

Etre écouté, soutenu, sans se sentir jugé, peut bien souvent s’avérer essentiel lors d’une étape de vie difficile. Voilà ce que la Main Tendue Vaud propose à chacun, à toute heure et tous les jours de l’an quel que soit le lieu où l’on se trouve.

Nous parlons également de cette formation que le 143 propose, utile à tous pour pratiquer l’écoute active, afin d’augmenter le lien à soi et aux autres, que ce soit pour le cercle familiale, amical et professionnel.

À qui s’adresse une formation à l’écoute active ?

À toute personne désireuse d’approfondir son écoute et celle de l’autre en partant de sa propre expérience.

Pourquoi suivre une formation à l’écoute ?

– Prendre du recul face aux événements, trouver les mots pour dire, avoir la patience d’écouter, être à l’écoute de ses émotions, découvrir sa manière d’écouter et celle des autres.

Catherine Bezençon - 1/3
La Main Tendue Vaud
Catherine Bezençon - 1/3 La Main Tendue Vaud

Catherine Bezençon - 2/3
La Main Tendue Vaud
Catherine Bezençon - 2/3 La Main Tendue Vaud

Catherine Bezençon - 3/3
La Main Tendue Vaud
Catherine Bezençon - 3/3 La Main Tendue Vaud

Continuer la lecture

Emmenez-moi

Etre grands-parents aujourd’hui

Publié

le

Nous recevons Norah et Dominique, du groupe « Etre grands-parents aujourd’hui ».

Comment concilier les diversités culturelles dans une famille ?

La cohabitation multiculturelle et la rencontre interculturelle ne sont pas une mince affaire. Le défi est de taille : comment faire cohabiter des personnes qui ont des modes de vie, des normes, des valeurs différentes ? Comment concilier le respect de la diversité et le respect de ses propres valeurs ? Au travers de pistes d’actions concrètes, c’est à ces questions que nous tenterons de répondre.

Intervenant : Association Appartenances.

Appartenances se fonde sur une vision de l’humain dans sa globalité ; cette vision nous permet de consacrer notre action et nos compétences à la personne migrante ; c’est en valorisant sa diversité, sa singularité et son individualité que nos approches spécifiques, comme l’intégration critique, se trouvent déterminées et motivées.

Le café sera animée par l’association Appartenances dont la mission se fonde sur une vision de l’humain dans sa globalité. Appartenances consacre son action et ses compétences à la personne migrante; c’est en valorisant sa diversité, sa singularité et son individualité que ses approches spécifiques, comme l’intégration critique, se trouvent déterminées et motivées.

Ouvert à tous et toutes, ce « café grands-parents » se tiendra à Lausanne dans les locaux du Mouvement des Aînés Vaud (Place de la Riponne 5) le mardi 12 novembre 2019 de 18h à 19h30 et sera précédé d’une collation dès 17h30.

Entrée libre, chapeau à la sortie. Renseignements : 021 311 13 39 ou egplausanne@bluewin.ch

Norah et Dominique - 1/3
etregrandsparents.ch
Norah et Dominique - 1/3 etregrandsparents.ch

Norah et Dominique - 2/3
etregrandsparents.ch
Norah et Dominique - 2/3 etregrandsparents.ch

Norah et Dominique - 3/3
etregrandsparents.ch
Norah et Dominique - 3/3 etregrandsparents.ch

Continuer la lecture

Emmenez-moi

La chaussure rouge : prendre soin de la vie !

Publié

le

Notre invité sur deux jours est Lucien Willemin.

Après un parcours professionnel dans la finance, l’horlogerie et l’immobilier, Lucien s’est remis en question et a imaginé le symbole de la chaussure rouge.

Le symbole de ceux qui œuvrent partout dans le monde en faveur de la vie et de la nature.

Lucien Willemin est l’auteur de 3 petits ouvrages, « En voiture Simone !« , « Fonce Alphonse ! » et « Tu parles Charles !« ,  qualifiés de petits recueils de la pensée, très accessibles, dont le but est d’offrir la possibilité à chacun d’élargir son horizon de réflexion et ainsi sortir des idées reçues qui bien souvent alimentent notre quotidien.

Lucien donne des conférences, sur demande, dans les écoles, les entreprises par exemple.

Lucien Willemin - La chaussure rouge - 1/6
lachaussurerouge.net
Lucien Willemin - La chaussure rouge - 1/6 lachaussurerouge.net

Lucien Willemin - La chaussure rouge - 2/6
lachaussurerouge.net
Lucien Willemin - La chaussure rouge - 2/6 lachaussurerouge.net

Lucien Willemin - La chaussure rouge - 3/6
lachaussurerouge.net
Lucien Willemin - La chaussure rouge - 3/6 lachaussurerouge.net

Lucien Willemin - La chaussure rouge - 4/6
lachaussurerouge.net
Lucien Willemin - La chaussure rouge - 4/6 lachaussurerouge.net

Lucien Willemin - La chaussure rouge - 5/6
lachaussurerouge.net
Lucien Willemin - La chaussure rouge - 5/6 lachaussurerouge.net

Lucien Willemin - La chaussure rouge - 6/6
lachaussurerouge.net
Lucien Willemin - La chaussure rouge - 6/6 lachaussurerouge.net

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Sagittaire

Vous n'avez plus envie d'éviter les explications avec votre partenaire. L’ambiance sera idéale pour jouer cartes sur table !!!

Publicité

Les Sujets à la Une

X