Rejoignez-nous

Emmenez-moi

Les poèmes de Karmacadabra – du 28 mai au 1er juin

Publié

,

le

Lundi – Le Zubial

«Imaginez que vous êtes lui. Imaginez que vous vous donnez le droit d’être furieusement heureux.
Imaginez une seconde que vous n’êtes plus l’otage de vos peurs, que vous acceptez les vertiges de vos contradictions.
Imaginez que vos désirs gouvernent désormais votre existence, que vous avez réappris à jouer, à vous couler dans l’instant présent.
Imaginez que vous savez tout à coup être léger sans être jamais frivole.
Imaginez que vous êtes résolument libre, que vous avez rompu avec le rôle asphyxiant que vous croyez devoir vous imposer en société. Que vous avez quitté toute crainte d’être jugé.
Imaginez que votre besoin de faire vivre tous les personnages imprévisibles qui sommeillent en vous soit enfin à l’ordre du jour.
Imaginez que votre capacité d’émerveillement soit intacte, qu’un appétit tout neuf, virulent, éveille en vous mille désirs engourdis et autant d’espérances inassouvies.
Imaginez que vous allez devenir assez sage pour être enfin imprudent.
Imaginez que la traversée de vos gouffres en vous inspire plus que de la joie.»

– Alexandre Jardin, Le zubial


Mardi – ÊTRE RESPONSABLE DE NOTRE BONHEUR (1)

Il n’y a pas de meilleure recette pour être malheureux que d’attendre que les autres fassent notre bonheur.

Quand nous attendons que les autres devinent nos besoins, nos désirs, nos attentes, nous achetons un passeport direct pour être déçus et malheureux. Les autres ne sont pas là pour répondre à nos attentes. NOUS sommes là pour répondre à NOS attentes, nos besoins, nos désirs.

Nous voulons des fleurs? Nous nous en achetons! Nous voulons que les autres prennent soin de nous? Nous prenons soin de nous. Nous aimerions que les autres nous demandent comment nous allons et qu’on nous écoute réellement? Et si nous nous écoutions, nous? Et si nous allions voir en nous comment nous allons, pour de vrai?

Ce n’est pas la responsabilité des autres de nous aimer. C’est la nôtre. Il n’y a pas de meilleure recette pour être heureux que d’apprendre à faire nous-mêmes notre bonheur, en répondant nous-mêmes à nos besoins et nos désirs. Tout ce qui viendra des autres en plus, ce seront des cadeaux que nous apprécierons davantage parce que nous ne les attendions plus.

L’attente crée le manque, la responsabilité crée la liberté.


Mercredi – ÊTRE RESPONSABLE DE NOTRE BONHEUR (2)

Puisque chacun de nous est responsable de son propre bonheur, cela signifie aussi que nous ne sommes pas responsables du bonheur des autres.

Trop souvent, nous voulons tellement que les autres soient heureux, (et si possible grâce à nous !) que nous faisons tout ce que nous croyons important pour eux pour qu’ils soient heureux; mais il reste que nous partons toujours de nos propres perceptions à nous.

Ce que nous croyons qu’ils ont besoin pour être heureux, 1 : ce n’est pas nécessairement ce dont ils ont vraiment besoin, car qui sommes-nous pour savoir mieux qu’eux ce qui les rend heureux? Et 2 : ce n’est pas à nous à leur donner ce qu’ils ont besoin pour être heureux, c’est à eux d’aller le chercher et de se le donner.

En réalité, si l’autre veut être heureux, il doit d’abord le vouloir! Si nous pensons à sa place, comment peut-il savoir ce qui le rend heureux? Parfois, en voulant trop en faire pour l’autre, nous risquons de l’étouffer et nous nous épuisons. Nous l’empêchons peut-être de puiser dans ses propres ressources pour évoluer.

Pour être heureux, il faut non seulement le vouloir mais aussi le décider! Si l’autre n’a pas encore décidé d’être heureux, peu importe tous les efforts que nous y mettrons, rien ne le rendra vraiment heureux tant que ce ne sera pas son propre choix. Notre responsabilité n’est pas de rendre les autres heureux; nous pouvons les y accompagner mais nous ne pouvons pas le faire pour eux.

La vérité, c’est qu’en étant responsable de notre propre bonheur, nous favorisons chez l’autre la prise de conscience qu’il est lui aussi responsable de son propre bonheur.


Jeudi – ÊTRE RESPONSABLE DE NOTRE BONHEUR(3)

Maintenant, puisque chacun de nous est responsable de son propre bonheur, cela ne veut pas dire que nous ne devons pas contribuer au bien-être de l’autre lorsque c’est possible.

Il ne s’agit pas de devenir égocentrique ni d’être indifférent à l’autre. Au contraire, parce que nous prenons soin de nous-mêmes d’abord et que nous nous accordons ce qu’il faut pour être heureux, nous avons davantage le désir d’avoir des attentions pour l’autre, mais sans attente.

Nous donnons plus facilement, parce que nous nous sommes donné à nous d’abord, et parce que nous n’attendons pas que l’autre nous donne en retour. Nous sommes libérés; ce n’est plus une obligation que nous nous faisons de donner ou de prendre soin de l’autre, c’est un désir sincère qui émerge de l’Amour.

Puisque nos besoins sont comblés par nous-mêmes, et que nous n’attendons plus que l’autre les comble, alors, vient le goût de prendre soin de l’autre, de contribuer dans une certaine mesure à ce qu’il trouve lui-même son bonheur, s’il l’a décidé.

Et nous aurons alors le souci de ne jamais plus le faire ni à notre détriment ni contre son gré.

Diane Gagnon


Vendredi

Quand on souffre beaucoup, qu’on est très malheureux, on se coupe du monde. On ne lui trouve plus d’intérêt, et il nous semble indifférent, presque offensant. Mais il va pourtant, à sa manière, nous aider ou nous sauver.

Plus on souffre et plus on doit s’assurer de rester en lien avec tout ce qui nous entoure. La souffrance est toujours aggravée et prolongée par la rupture et l’éloignement, la rétraction sur nous-mêmes.

Entraînement : lorsque je me sens malheureux, continuer de rester sensible à la beauté du monde.

Même si elle ne me soulage pas, même si elle ne m’aide pas tout de suite. À un moment, tout basculera et elle me sauvera.

Christophe André

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Emmenez-moi

Les ateliers éco-créa de Marie

Publié

le

Marie Journot à 34 ans et un chemin de vie authentique et touchant.

Sans renier ses activités professionnelles d’avant (elle possède un Master en management des hommes et des organisations et a travaillé 10 ans comme acheteuse dans l’industrie et les service), Marie Journot nous parle de son parcours, de ses questionnements qui l’ont porté aujourd’hui à proposer les ateliersecocrea.

Marie propose ainsi des ateliers d’éco-consommation et de retour à la nature, aux groupes ou aux particuliers, pour les adultes et enfants des 8 ans.

Marie suit également une formation d’éducation à l’environnement par la nature à la fondation Silviva. L’éducation à l’environnement est à la fois le chemin et l’aboutissement d’un développement conscient et inconscient de compétences qui permettent à l’être humain de gérer les exigences de la vie sur un plan personnel et collectif, et d’endosser une responsabilité partagée envers son environnement social, naturel et construit.

L’objectif de Marie Journot apprendre toujours plus sur ce qui nous entoure et acquérir des méthodes d’animations pour vous aider à passer un bon moment avec les Ateliers EcoCréa!

Marie Journot
Ateliersecocrea.ch
Marie Journot Ateliersecocrea.ch

Continuer la lecture

Emmenez-moi

Tous à Lutry pour la 3ème édition du Festi’Lu !

Publié

le

La troisième édition Lavaux du Festi’Lu aura lieu du jeudi 20 au samedi 22 Février 2020 à Lutry.

Une édition inédite, « by night », de 15h à 22h, accompagnés d’une ballade lumineuse en ville, d’animations et de spectacles de 2 ans à 102 ans et de la traditionnelle Mini Run, phosphorescente pour l’occasion!

Le coup de coeur de la programmation, le groupe Mamoot, samedi 22 Février à 18h30, au retour des vacances, pour une 1ère en Suisse, un show visuel qui décoiffe avec concert live de rock alternatif pour enfant dès 6 ans, ça déménage! (Tarif Découverte pour tous : 11.-) Les talentueux musiciens seront là dès le vendredi 21 pour 3 ateliers ados musique, photo, vidéo DIY à ne pas louper!

Découvrez la programmation du Festi’Lu et réserver votre pass gratuit 

Cet événement est organisé par l’association “J’aime Lutry” dédiée à favoriser le développement d’activités sociales et culturelles.

Emilie Hassenstein - 1/4
Festilu.ch
Emilie Hassenstein - 1/4 Festilu.ch

Emilie Hassenstein - 2/4
Festilu.ch
Emilie Hassenstein - 2/4 Festilu.ch

Emilie Hassenstein
La programmation de Festi'Lu 3/4
Emilie Hassenstein  La programmation de Festi'Lu 3/4

Emilie Hassenstein - 4/4
Emilie Hassenstein - 4/4

 

Continuer la lecture

Emmenez-moi

« Le petit chaman maladroit » de Cédric Monod

Publié

le

Cédric Monod vit en Suisse, près de Morges. En chaise roulante depuis sa naissance et dépendant d’autrui, il vit sa liberté à travers ses histoires…

Le petit chaman maladroit part à l’aventure avec son maître, à la recherche du parchemin jaunâtre convoité par beaucoup d’autres chamans.

Ainsi, durant son voyage, il fait la rencontre d’une jeune fille aussi maladroite que lui. Ensemble, avec les jeunes de la tribu de la jeune fille, ils partent dans un voyage initiatique. Plein d’apprentissages et d’aventures incroyables les attendent.

Cédric Monod
Le petit chaman maladroit - chez Edilivre
Cédric Monod Le petit chaman maladroit - chez Edilivre

Continuer la lecture

Emmenez-moi

Espace Proches : informer, orienter, soutenir les proches et proches aidants

Publié

le

Jusqu’à dimanche et grâce à ciné doc les proches aidants sont à l’honneur dans le cadre de la projection du documentaire « Pour Toujours » réalisé par Fanny Bräuning.

Les séances de ce bouleversant documentaire seront accompagnées de discussions en collaboration avec des professionnels de la santé.

Un proche aidant est une personne qui consacre régulièrement de son temps pour aider un proche de tout âge atteint dans sa santé ou son autonomie. Avec son soutien, la personne accompagnée peut préserver un contact social avec son entourage.

Accompagner son ou ses parents, son enfant, son conjoint, son frère ou sa sœur est un véritable marathon jour après jour ! Un proche aidant ne peut pas faire tout faire, tout seul et tout le temps.

Dans cette idée « Espace Proches » apporte écoute, soutien et conseil à toute personne se considérant comme proche aidant.

Pour nous en parler Mercedes Puteo, directrice d’Espace proche.

Mercedes Puteo
Espace Proches
Mercedes Puteo Espace Proches

Pour Toujours – Fanny Bräuning

Annette est artiste, Niggi photographe et ils sont en couple depuis toujours. Vers l’âge de 30 ans, Annette apprend qu’elle a la sclérose en plaques. Aujourd’hui, tout son corps est paralysé et Niggi s’occupe d’elle avec dévouement. Mais la vie continue : épris d’aventure, ils adaptent un camping car et embarquent pour la Grèce. La réalisatrice – leur fille – offre un portrait émouvant de ce couple extraordinaire mué par une volonté inébranlable d’affronter ensemble les épreuves de la vie avec courage et autodérision.

PRIX DE SOLEURE LAUREAT 2019

Continuer la lecture

Emmenez-moi

Association Paires, pour l’inclusion des personnes issues de la migration

Publié

le

Le projet « PAIRES », Parrainage pour l’Aide à l’Intégration des Réfugiés En Suisse, a été créé en octobre 2017 par 3 jeunes étudiants des régions de Lausanne et Yverdon-les-Bains. Il est constitué de 11 jeunes bénévoles et vise à créer des Tandem entre une personne habitant en Suisse – désigné comme binôme d’ici et binôme d’ailleurs – et une personne issue de la migration.

Le but de l’association est de favoriser l’intégration sociale des personnes migrantes en Suisse pour qui il est, malheureusement, très difficile de nouer des relations avec des locaux.

Ce sont en effet deux mondes différents qui vivent en parallèle dans la même ville mais qui ne se croisent jamais. Le projet « PAIRES » vise à rendre possible la rencontre de ces deux mondes afin de partager une belle expérience humaine et culturelle.

Pour les binômes d’ici, c’est une occasion d’élargir ses horizons, d’utiliser son temps pour faire de nouvelles rencontres et de répondre à la migration de manière originale et dans un esprit d’ouverture.

Pour les personnes issues de la migration, le but de ces rencontres est de découvrir la culture suisse à travers une personne leur correspondant, de mieux comprendre les codes sociaux suisses, de pratiquer le français, d’élargir leur cercle d’amitié, et donc de favoriser leur intégration sur le long terme.

Estelle
Projet PAIRES
Estelle  Projet PAIRES

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Vierge

Beaucoup trop de choses en même temps dans votre petite tête. Elle va finir par éclater ! Pitié pour vos neurones !!!

Publicité

Les Sujets à la Une

X