Rejoignez-nous

Emissions

Solidarité jouets - Lausanne

Publié

,

le

Solidarité Jouets est un programme d'emplois temporaires subventionnés par le Service cantonal de l'emploi (SDE). Il a été mis sur pied en 1992 par le service d'assainissement et dépend maintenant du service du travail. Par la revalorisation d'objets hors d'usage, il permet de distribuer gratuitement des jouets aux enfants issus de familles défavorisées, aux services d'utilité publique et aux associations à but non lucratif.

Un jouet pour chaque enfant

Les fêtes sont le moment du partage et des cadeaux. Avant de remplir les coffres à jouets de vos enfants, pensez à revaloriser les jouets avec lesquels les enfants ne jouent plus. Les équipes du Service cantonal de l'emploi s'occupent de remettre en état vos dons. N'hésitez pas à partager les anciens jouets de vos enfants, même s'il manque des pièces ou que certaines sont cassées! Les petits lutins de la ville se chargent de compléter les jouets reçus.

Du 1 er  au 24 décembre, amenez vos jouets et peluches au studio d'LFM qui les stockera avant de les transmettre à Solidarité Jouets.

LFM La radio
Chemin de Mornex 1bis
1003 Lausanne

Découvrez Solidarité Jouets en reportage vidéo signé Ivain Deffieux:

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Morax dans la radio

Une étude dénonce la banalisation de l'alcool auprès des jeunes

Publié

le

Les jeunes restent une cible privilégiée du marketing en matière d'alcool, car ils sont les clients de demain. C'est ce que rappelle Addiction Suisse dans sa nouvelle étude.

Toutes les 5 minutes, les jeunes sont exposés à des stimuli en lien avec de l'alcool. Une étude d'Addiction Suisse dénonce une normalité effrayante. On en parle avec le directeur Grégoire Vittoz. Rendez-vous ce mercredi 12 mai à 7h20.

Une étude pilote s'est intéressée aux trajets effectués par des jeunes entre 16 et 19 ans et le nombre d'incitations rencontrées. Les itinéraires des 5 plus grandes villes de Suisse, dont Lausanne, ont été analysés. Résultat: les participantes et participants ont été confrontés, en moyenne, toutes les 5 minutes à un stimulus. L'alcool est également omniprésent sur les réseaux sociaux.

Conclusion d'Addiction Suisse: une société qui banalise l'alcool protège mal ses jeunes... on en parle avec notre invité.

 

 

Continuer la lecture

Morax dans la radio

Luna Park version 2021

Publié

le

L'édition 2020 avait été repoussée de mai à septembre avec le port du masque obligatoire.

Le Luna Park revient à Lausanne du 12 mai au 6 juin. Une édition, une fois de plus, particulière à cause des mesures sanitaires renforcées. On en parle avec Jesse Secco Bergdorf. Rendez-vous ce mardi 11 mai à 7h20.

Les attractions envahiront la place Bellerive dès mercredi. Dans quelles conditions? Pour rappel, l'édition 2020 avait été annulée au printemps et repoussée en septembre. Le masque était obligatoire pour les plus de 12 ans.

Qu'en est-il pour 2021? Quelles sont les mesures? Et quelles conséquences pour les forains et le public? On fait le point un jour avant les festivités!

 

 

Continuer la lecture

Morax dans la radio

Le certificat Covid bientôt disponible

Publié

le

Le certificat Covid sera réalisé par l'administration fédérale (archives).

Le certificat Covid sera disponible fin juin! La nouvelle est tombée de nulle part en fin de semaine dernière. On en parle avec Samia Hurst, vice-présidente de la task force Covid. Rendez-vous ce lundi 10 mai 7h20.

Au final, ce ne seront pas les privés, mais bien l'Etat qui en prendra le contrôle. C'est ce qui a été annoncé par communiqué vendredi dernier. L'Office fédéral de l'informatique et de la télécommunication se chargera de programmer la base du fameux sésame. Il sera réservé à toutes les personnes vaccinées, guéries ou avec un test négatif récent.

Que permettra ce certificat? Pour quelle durée? Qu'en est-il des risques de surveillance des citoyennes et citoyens? Et est-ce que la protection des données est garantie? On fait le point avec notre invitée qui est également directrice de l’Institut Ethique, Histoire, Humanités et du Département de Santé et Médecine Communautaire à la Faculté de médecine de Genève.

Continuer la lecture

C'est par là

Sur la terre comme au ciel, Stevie Wonder est une star

Publié

le

Joe Haupt

En plus de ses 100 millions d’albums vendus et de ses 25 Grammy Awards, Stevie Wonder a aussi un astéroïde à son nom!

Les liens du son/ 07.05.21
Les liens du son/ 07.05.21

Le titre "Part-Time lover" sort en août 1985, quelques semaines avant un nouvel album de Stevie Wonder que les fans attendent alors depuis 5 ans et dans ce titre,  on repère un certain  Philip Bailey dans les chœurs, le chanteur du groupe Earth, Wind & Fire.

Ne jamais se fier aux apparences, c’est le fil conducteur de ce titre dans lequel Stevie Wonder raconte l'histoire d'un homme qui trompe sa femme et découvre ensuite qu’elle fait pareil! Et pour la musique il s’inspire de 2 titres des Suprêmes, le 1er sorti en 1966:

Comme le second:

Et pendant que le titre caracole en tête des classements, Stevie Wonder le chante en duo avec Boy George:

 

Un an plus tard , le musicien portoricain Bobby Valentin en fait une reprise :

Le rappeur 2 Pac s’en inspire en 1991:

Et en 2005 , le filon est aussi exploité par Fifty Cent:

En 2008, les canadiens de Lost Fingers l’ajoutent aussi à leur répertoire: 

 

Melissa M en fait une déclaration d’amour en français en 2017 et s’affiche en tête des meilleures ventes de l'Hexagone pendant 11 semaines :

 

Part Time Lover fait partie des plus grands succès de Stevie Wonder, et si le parcours de ce musicien aveugle de naissance a été marqué par de nombreuses récompenses, l’engagement et les convictions de ce désormais septuagénaire ont aussi été régulièrement salués, notamment en 2014 quand le président Barack Obama lui a décerné la Médaille de la liberté, la plus haute distinction civile américaine.

 

Continuer la lecture

Morax dans la radio

Pour ou contre un don d'organes facilité?

Publié

le

Des chirurgiens et des infirmiers procèdent à une transplantation d'organe dans un bloc opératoire du CHUV. (KEYSTONE/Leandre Duggan)

La Suisse fait un pas vers le consentement présumé. Chaque personne deviendrait alors une donneuse potentielle. On en parle avec Pierre-Yves Maillard, ex-président du conseil de fondation de Swisstransplant. Rendez-vous ce vendredi 7 mai à 7h20.

C'est un vrai changement de paradigme à Berne. Mercredi, le Conseil national a accepté de justesse de faciliter le don d'organes. Actuellement, le donneur et la donneuse doivent le spécifier explicitement de leur vivant. Avec le vote du National, tout le monde deviendrait donneur, à moins d'un refus explicite.

En matière de don d'organes, la Suisse a passablement de retard sur de nombreux pays européens. Chaque semaine, deux personnes trouvent la mort par manque d'organes. Est-ce que le consentement présumé est LA réponse pour sauver davantage de vies? Et est-ce la population est prête à faire ce changement majeur? On en parle ce vendredi matin.

 

 

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X