Rejoignez-nous

People

James Bay: plus anonyme grâce à ses cheveux courts

James Bay affirme qu'il adore sa nouvelle vie depuis qu'il s'est coupé les cheveux, car il est moins remarqué par ses fans.

Publié

,

le

James Bay est beaucoup moins arrêté par ses fans dans la rue, depuis qu'il a laissé tomber les cheveux longs et son fameux chapeau.

Le chanteur de 'Wild Love' a complètement modifié son look, pour repartir de zéro. Et il semblerait que le chanteur ait pris la bonne décision puisque depuis qu'il a changé de style, ses fans ne l'arrêtent plus dans la rue.

Il lui a été demandé si c'était un risque qu'il avait pris en changeant sa célèbre coupe de cheveux, et James a répondu à Harper's Bazaar: "J'ai commencé à laisser pousser mes cheveux à l'âge de 11 ou 12 ans, et quand j'avais 14 ou 15 ans mes cheveux étaient déjà longs comme l'année dernière. Donc je devais les couper. Maintenant je peux marcher dans la rue et les gens ne me sautent pas dessus, en particulier quand je ne suis pas en tournée, donc ce n'est pas un grand problème. Mais quand ton identité devient public, tu veux changer. Tu veux changer quand c'est le bon moment. Parce que ça devient quelque chose comme une marque déposée, il y a toujours de la peur quand tu tentes quelque chose, 'Okay tu avais quelque chose, qui allait avec ta musique, les gens te connaissaient comme ça. Maintenant tu vas jeter ça.'"

Le chanteur de 27 ans - qui compte bientôt sortir son album studio - n'a pas porté de chapeau depuis qu'il a coupé ses cheveux, et il ne pense pas en porter de sitôt.

Il déclare: "Depuis que j'ai fait ma coupe, je ne mets plus de chapeau sur ma tête. Je ne couvre pas ses cheveux. Bizarre, mais pas désiré. J'ai porté des chapeaux pendant trop longtemps. Je ne sais pas si je vais en reporter. Pour le moment ça ne m'intéresse pas."

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

People

Ellen DeGeneres: son message de soutien aux manifestants

La présentatrice américaine a fait part de sa tristesse et de sa colère après le meurtre de George Floyd aux mains d'un officier de police.

Publié

le

De

Ellen DeGeneres a partagé son soutien envers le mouvement 'Black Lives Matter' après la mort de George Floyd, un homme noir qui a été asphyxié par un officier de police la semaine dernière. Pour rappel, son décès a déclenché des manifestations partout dans le monde, surtout aux États-Unis et dans l'état du Minnesota, là où George Floyd a été tué alors qu'un policier s'est agenouillé sur son cou.

En soutien aux manifestants, Ellen a déclaré sur Instagram: "J'ai partagé mes pensées et mon opinion à propos de ce qui se passe, mais je n'ai pas parlé directement car je ne sais pas quoi dire. Je suis si triste et en colère, et je sais que je ne vais pas dire ce qu'il faut... Je sais que beaucoup de gens ne vont pas être d'accord avec ce que je vais dire, mais j'ai une plateforme et j'ai une voix et j'ai toujours été une militante pour l'égalité."

La présentatrice a également encouragé ses abonnés à contribuer à cette lutte, ajoutant: "Des gens ont pu commettre des meurtres en restant impunis et voilà le résultat. Donc on doit rétablir la justice car en ce moment, ce monde n'est pas juste. Loin de là... signez une pétition. Faites un don. Restez informé. Appelez quelqu'un. Faites tout cela via le lien dans ma bio. (...) Il y a encore un long chemin à faire pour que justice soit rendue. Si vous ne comprenez pas cela, alors vous n'avez jamais eu l'impression d'être invisible et ne pas être traité justement. Et si vous n'avez jamais ressenti ça, imaginez comment vous vous sentiriez... envoyons de l'amour les uns aux autres et essayons de trouver de la paix et de la communication dans tout cela."

Continuer la lecture

People

Adele déclare que le racisme est encore omniprésent partout dans le monde

La star a exprimé son soutien envers ceux qui manifestent contre la violence policière partout aux États-Unis.

Publié

le

De

Adele a insisté sur le fait que le racisme est encore omniprésent dans le monde entier, dénonçant également la violence policière qui a mené au meurtre de George Floyd la semaine dernière.

La chanteuse a partagé son soutien envers le mouvement "Black Lives Matter" après que des manifestations ont surgi aux États-Unis mais aussi partout dans le monde.

Dans une publication Instagram, elle a écrit: "Le meurtre de George Floyd a choqué le monde entier, et beaucoup d'autres meurtres sont passés inaperçus avant cela. Des manifestations se produisent partout dans le monde et ne font que commencer. Donc soyez en colère, comme vous devriez l'être, et restez concentré! Continuez d'écouter, continuez de poser des questions, continuez d'apprendre! Il est important de ne pas se laisser démoraliser ou manipuler en ce moment. C'est un racisme systémique, c'est de la violence policière, c'est une question d'inégalité. Et ça ne concerne pas que les États-Unis! Le racisme est omniprésent partout dans le monde. J'apporte de tout coeur mon soutien au combat pour la liberté, la libération et la justice #blacklivesmatter #georgefloyd."

Et bien d'autres stars se sont exprimées à ce sujet, y compris Lady Gaga qui a récemment décidé de reporter l'écoute live de son nouvel album "Chromatica" car elle ne considérait pas cela comme approprié en ces temps difficiles.

Elle a écrit dans une longue déclaration partagée sur ses réseaux sociaux: "J'ai beaucoup de choses à dire à ce sujet, mais la première chose que je veux dire, c'est que je ne veux pas susciter davantage de haine, bien que ce sentiment soit précisément justifié. Je refuse de contribuer à plus de violence, je souhaite aider à trouver une solution. Je suis indignée par la mort de George Floyd comme je l'ai été par la mort d'un trop grand nombre de vies d'hommes noirs depuis des centaines d'années qui nous ont été enlevées dans ce pays en raison du racisme systémique et du système corrompu qui le soutient. La voix de la communauté noire a été étouffée depuis trop longtemps et ce silence s'est avéré mortel à maintes reprises. Et peu importe ce qu'ils font pour protester, ils sont toujours accueillis sans compassion par les dirigeants qui sont censés les protéger. Le peuple d'Amérique est raciste, c'est un fait."

Continuer la lecture

People

Jade Thirlwall a craint de ne pas être populaire à cause de ses origines

La chanteuse a dissimulé ses origines en rejoignant les Little Mix car elle avait peur qu'en être fière ne la rende impopulaire parmi les fans.

Publié

le

De

Jade Thirlwall a caché ses origines lors de ses débuts avec les Little Mix car elle craignait que cela ne la rende moins populaire.

La chanteuse de 27 ans est d'origine égyptienne et yéménite et a confié avoir été harcelée à l'école à cause de la couleur de sa peau, raison pour laquelle elle a préféré ne pas parler de ses origines lorsqu'elle a auditionné pour l'émission 'The X Factor' en 2011, époque à laquelle elle a rejoint les Little Mix.

Elle a partagé avec le podcast de BBC Sounds "No Country For Young Women": "Comme j'ai été beaucoup harcelée à l'école à cause de la couleur de ma peau, je n'étais pas très fière de qui j'étais. Je pense que quand j'ai intégré le groupe, je ne voulais pas parler de mes origines par crainte de ne pas être aussi populaire. C'est horrible à dire mais je n'avais que 18 ans et après des années passées à avoir honte de qui j'étais, j'avais vraiment du mal à en parler. Je pense aussi que c'était un manque d'éducation, et même aujourd'hui j'apprends encore à dire les choses de façon appropriée car je déteste l'idée de dire quelque chose de déplacé concernant mes origines."

La star s'est aussi confiée en détails sur le harcèlement dont elle a été victime à l'école, déclarant:

"Quand j'étais au collège, nous n'étions que trois personnes non-blanches dans une école catholique. J'ai beaucoup souffert les deux premières années. C'était une très bonne école et ma mère voulait que j'ai une bonne éducation... en y repensant, j'aurais préféré aller dans une école où je me serais sentie plus à ma place."

Toutefois, la belle brune est désormais au sommet grâce à son groupe Little Mix et peut faire un pied de nez aux haters!

Continuer la lecture

People

Post Malone a décidé de faire un break avec les réseaux sociaux

Post Malone a décidé de s'éloigner temporairement des réseaux sociaux pour préserver sa santé mentale.

Publié

le

De

Post Malone a décidé de s'éloigner un peu des réseaux sociaux afin de protéger sa santé mentale.

Le rappeur de 24 ans - dont le vrai nom est Austin Post - a effectivement permis à ses représentants de gérer ses comptes Twitter et Instagram à sa place pendant qu'il en prend ses distances pendant quelques temps.

Toutefois, l'artiste a lui-même publié un message sur Instagram cette semaine, s'excusant de ne pas s'être exprimé au sujet de la mort de George Floyd, l'homme noir dont le décès aux mains d'un officier de police a déclenché des manifestations aux États-Unis ce week-end.

Il a déclaré: "Une plateforme est quelque chose qu'il ne faut pas gâcher, surtout à une époque où notre pays et le monde entier souffrent considérablement. Surtout quand quelqu'un peut s'exprimer. Ces derniers mois j'ai essayé de m'éloigner des réseaux sociaux pour protéger ma santé mentale, et j'ai laissé d'autres gens gérer mes comptes. Cependant, je comprends pourquoi vous êtes frustrés par le fait que j'ai si mal utilisé mes réseaux sociaux. Surtout quand j'ai une plateforme qui me permet de me faire entendre, ce que je n'ai pas fait. Je vous présente mes excuses à ce sujet. J'ai regardé la vidéo, et quand je l'ai vue, mon coeur s'est brisé. Je n'arrive pas à croire qu'une telle violence arrive si souvent et peut encore se produire de nos jours. Je suis du côté de George Floyd. Je suis du côté de tout ceux qui protestent. Je suis de côté de l'amour. Les officiers en question doivent être jugés pour ce qu'ils ont fait. Je prie pour que tout ceux qui manifestent se protègent autant que possible. Prenez soin de vous. Tout mon amour, Austin."

Continuer la lecture

People

John Legend confie que ses nouvelles chansons sont encore plus d'actualité durant la pandémie du coronavirus

L'artiste admet qu'une partie de son nouvel album parlerait énormément aux gens dans le contexte du COVID-19.

Publié

le

De

John Legend compte sortir son nouvel album "Bigger Love" en juin et admet que la crise sanitaire a changé la façon dont il perçoit certaines de ses nouvelles chansons.

Il a expliqué: "Il y a des chansons qui ont encore plus de signification qu'elles n'en auraient eu si tout ça n'était pas arrivé. Comme "Bigger Love", qui ressemblait à une simple chanson d'amour auparavant, et maintenant on dirait plutôt que ça évoque la résistance et l'espoir dans les périodes sombres. Mais j'ai d'autres chansons qui sont un peu plus légères."

John a également révélé que le confinement ne lui avait rien appris de nouveau sur sa femme, le mannequin Chrissy Teigen.

L'artiste est père de Luna et Miles avec Chrissy et avoue avoir bien profité du temps qu'il a pu passer avec sa famille durant la période de confinement.

Il a déclaré au journal Times: "Nous nous connaissions déjà par coeur bien avant cela. J'ai l'impression que nous nous connaissions presque à 100%. Nous avons fait des voyages qui ont duré trois ou quatre semaines, pendants lesquels nous nous sommes entièrement coupés du monde, à ne pas trop regarder nos portables et à faire de la méditation, de la lecture, des trucs comme ça. Donc je pense que nous avons pu apprendre à nous connaître vraiment bien et sans influences extérieures."

Malgré cela, John et Chrissy ont trouvé qu'il avait été difficile de divertir leurs enfants pendant le confinement.

Il a ajouté: "Ils devraient aller à l'école là normalement, ou au moins faire certaines activités hors de la maison, et donc la partie la plus intéressante est de trouver comment les divertir pendant tout ce temps. Cela dépend en partie de leurs caprices, car ils ont souvent une idée de ce qu'ils veulent faire mais savent que vous les contrôlez, tout est question de négociation. Alors vous essayez juste de trouver ce juste milieu entre faire ce qu'ils veulent faire et faire ce qu'ils devraient faire."

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X