Rejoignez-nous

People

Lil Nas X : accusé de faire semblant d’être gay, il répond

Des internautes ont accusé le chanteur de faire semblant d’être gay pour attirer l’attention du public.

Publié

,

le

Lil Nas X - MTV VMAs - August 2019 - Famous

Lil Nas X n’a pas hésité à répondre aux détracteurs qui l’ont accusé de faire semblant d’être gay pour faire parler de lui.

Visiblement amusé par ces propos, l’interprète de ‘Montero (Call Me By Your Name)’, qui a toujours été très ouvert concernant son orientation sexuelle, a rétorqué sur Twitter : “Vous adorez dire que je me fais passer pour un gay pour avoir du succès mais vous ne pouvez même pas nommer d’autres artistes gays qui ont été populaires ces 10 dernières années. Il y a des millions de mecs dans cette industrie qui parlent de femmes dans leurs chansons et pourtant vous ne vous plaignez pas. Mais quand je sors ma toute première chanson sur un mec, alors ça devient l’unique sujet de ma musique. Vous me faites rire, les gars.”

Récemment, le clip du jeune homme pour son single “Montero” a beaucoup fait parler, notamment à cause d’une scène dans laquelle l’artiste danse de façon très sensuelle sur les genoux du diable.

Refusant de prêter attention aux critiques, Lil Nas X a tenu à expliquer combien il était important pour lui d’utiliser l’enfer comme métaphore pour sa libération en tant qu’homme gay. Le jeune rappeur a effectivement grandi en entendant des adultes lui dire que toute personne homosexuelle finissait en enfer, une idée qu’il a décidé d’utiliser comme une arme et un symbole de fierté dans cette vidéo.

Malgré le succès de ce clip, Lil Nas X s’est toutefois retrouvé au cœur d’un procès contre la marque Nike après avoir utilisé leur logo sur des baskets commercialisées sur le thème du clip.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

People

A$AP Rocky : en couple avec Rihanna, il se sent "béni"

Les deux stars semblent filer le parfait amour mais resent discrets sur leur relation.

Publié

le

De

Rihanna and ASAP Rocky - The Fashion Awards 2019 - Getty

A$AP Rocky est aux anges depuis qu'il sort avec Rihanna. Le rappeur de 32 ans - dont le vrai nom est Rakim Mayers - a confié à Entertainment Tonight qu'il était très heureux avec la chanteuse et se sent très chanceux d'avoir son soutien pendant la promotion de son documentaire "Stockholm Syndrome", dans lequel elle fait une courte apparition.

"C'est très important d'avoir un tel soutien dans votre vie, vous savez?" a-t-il expliqué. "C'est formidable et je me sens vraiment béni, sérieusement."

Ce documentaire (dans lequel apparaissent également Naomi Campbell, Tyler the Creator ou encore Kim Kardashian) explore l'ascension du rappeur dans l'industrie musicale, mais aussi son séjour dans une prison suédoise en juillet 2019.

"Je pense que faire un documentaire nécessite une certaine vulnérabilité" a ajouté A$AP. "C'est une question d'authenticité, de pureté. Je voulais just raconter mon histoire sans me plaindre ou avoir l'air d'une victime."

Désormais, l'artiste a hâte de voir ce que l'avenir lui réserve concernant sa relation avec Rihanna.

"Ce qui va se passer ensuite, c'est ce que je faisais avec d'aller en prison" a-t-iil ajouté. "Moi et la meuf la plus belle, on va faire parler de nous et on va entrer dans l'histoire avec notre créativité."

Le rappeur a récemment admis qu'il considère Rihanna comme la femme de sa vie, insistant sur le fait que son quotidien s'est amélioré depuis qu'ils sont ensemble.

Il a confié : "C'est l'amour de ma vie, ma dame. Tout va tellement mieux. Tout se passe tellement mieux quand vous avez la bonne personne. Quand vous savez, vous savez. C'est la bonne."

Continuer la lecture

People

Cillian Murphy avait du mal à se voir à l'écran étant plus jeune

L'acteur avait tendance à être "hypercritique" de son travail.

Publié

le

De

Cillian Murphy - Esquire Townhouse launch - October 2017 - PR

Cillian Murphy a dû apprendre à être moins critique de sa propre filmographie. En interview avec UPROXX pour faire la promotion du film "Sans un bruit 2", l'acteur irlandais a effectivement révélé qu'il avait jadis du mal à se voir à l'écran sans critiquer son jeu. Faisant référence à son film sorti en 2005 "Red Eye, sous haute pression", dont la popularité le surprend encore, le comédien a expliqué : "Je n'ai pas vu ce film depuis sa sortie il y a 15 ou 16 ans, ou peu importe quand c'était. Je pense aussi que, quand j'étais un jeune acteur, j'étais vraiment très dur avec tous mes films. Je détestais me regarder. Je détestais me voir à l'écran. Je me souviens que quand je l'ai vu pour la première fois, je me suis dit : " Oh, c'est une sorte de film pourri de série B. Rachel McAdams y est excellente. Mais je ne pensais pas y avoir donné une prestation très nuancée. Mais, écoutez, si les gens aiment le film, alors c'est génial. Je suis content. Je suis moins dur avec moi-même maintenant quand je regarde mes films. Je suis moins hypercritique vis-à-vis de mon travail."

Par ailleurs, Cillian a récemment admis qu'il ne regrettait pas du tout de ne pas avoir obtenu le rôle titre de Batman Begins lorsqu'il a auditionné pour celui-ci. L'acteur a fini par incarner l'Épouvantail tandis que Christian Bale a pu se glisser dans la peau du justicier masqué, une décision finale qu'il comprend parfaitement.

"Je ne crois pas que j'étais sur le point de décrocher ce rôle" a-t-il avoué au Hollywood Reporter. "Le seul acteur qui était fait pour ce rôle à ce moment-là, à mon avis, c'était Christian Bale, et il a fait du très bon boulot. Donc pour moi, c'était juste une expérience et puis ça s'est transformé en quelque chose d'autre. C'est devenu ce personnage, L'Epouvantail, et c'est devenu une relation de travail avec Chris. Je repense donc avec beaucoup, beaucoup d'affection à cette période, mais je ne me suis jamais, jamais, jamais considéré comme ayant l'étoffe d'un Bruce Wayne."

Continuer la lecture

People

Nathalie Emmanuel : l'actrice de Game of Thrones en a assez qu'on lui demande de se dénuder

La star est déterminée à ne pas se laisser faire par les réalisateurs qui veulent absolument qu'elle se déshabille pour un rôle.

Publié

le

De

Nathalie Emmanuel - 2019 - English National Opera - ONE USE

Nathalie Emmanuel est agacée par le fait qu'on lui demande sans cesse de tourner dans des scènes de nu. La star anglaise, qui a incarné Missandei dans "Game of Thrones", a souvent enlevé ses vêtements pour les besoins de la série culte et osée de HBO, toutefois elle n'a aucune intention de faire cela pour tous ses autres rôles.

"Quand j'ai fait Game of Thrones, j'ai accepté certaines scènes de nu ou de nudité dans la série" a-t-elle expliqué dans le podcast Make It Reign. "Et les responsables des projets suivants, lorsque le rôle nécessitait de la nudité, pensait automatiquement que j'étais prête à faire n'importe quoi parce que je l'avais déjà fait dans cette série. Ce que les gens n'ont pas compris, c'est que j'ai accepté des termes et des choses spécifiques pour ce projet particulier, et cela ne s'applique pas forcément à tous ce que je fais après."

Désormais, l'actrice de 32 ans souhaite mettre un pied à terre concernant ses limites en tant que comédienne.

"Certains me défiaient et me disaient "Mais ce rôle le demande" et je répondais : "Tant mieux si ce rôle le demande, mais je ne me sens pas à l'aise avec ce niveau de nudité. J'en montrerai autant, vous voyez, ça je peux le faire, et c'est ce qui, je pense, est nécessaire pour le rôle". Franchement, si quelqu'un disait : "Eh bien, nous avons besoin d'autant de nudité", je dirais : "Merci beaucoup, j'apprécie votre intérêt mais ce n'est tout simplement pas ce que je pense être nécessaire pour ce rôle et c'est une différence d'opinion et une différence créative, et c'est très bien." a déclaré Nathalie, avant d'ajouter avec optimisme que "neuf fois sur dix, les gens sont beaucoup plus axés sur les solutions et veulent trouver un compromis."

Continuer la lecture

People

Selena Gomez s'en prend aux diktats de la beauté avec sa marque Rare Beauty

La star souhaite briser les normes sociales qui entourent l'apparence physique.

Publié

le

De

Selena Gomez - new tattoo - JAN 20 - Instagram - ONE USE

Selena Gomez souhaite lutter contre les diktats "impossibles" de la beauté. La chanteuse américaine espère en effet contribuer à l'élimination de cette pression que ressentent beaucoup de gens concernant leur apparence physique, insistant sur le fait qu'il est crucial de se débarrasser de ces normes car elles affectent la santé mentale de tous.

S'adressant au magazine Stellar, elle a expliqué : "Notre société nous dit tout le temps que nous ne sommes pas assez beaux, donc je voulais lancer une marque qui peut remettre cette idée en question et éliminer cette pression, changer la conversation que nous avons à ce sujet. Mon but avec Rare Beauty est d'abattre ces attentes qui ne sont pas du tout réalistes, car j'ai moi-même fait l'expérience de l'effet néfaste que cela a sur notre santé mentale. Et je sais que c'est aussi le cas de beaucoup d'autres gens."

La star est également très axée sur le lien qui existe entre les réseaux sociaux et la santé mentale, au point qu'elle encourage les employés de son entreprise à s'éloigner du web pendant de longues périodes afin de préserver leur bien-être psychique.

"Chez Rare Beauty, on fait souvent des détox loin des réseaux sociaux pendant les week-ends et on encourage notre communauté à le faire aussi."

Par ailleurs, Selena a récemment admis que parler de sa santé mentale de manière publique lui avait donné comme un nouveau sense de liberté.

"Je pense que c'est moins effrayant quand tu en parles à quelqu'un" a-t-elle déclaré. "Je me suis sentie bien plus libre une fois que j'ai sauté le pas."

Continuer la lecture

People

Noel Gallagher : ce groupe qu'il admire depuis l'adolescence

L'ancien chanteur d'Oasis est un grand fan de ce groupe fondé en 1958.

Publié

le

De

Noel Gallagher press shot - PR handout - Jan 20

Noel Gallagher admire les Bee Gees depuis plusieurs décennies, ce qu'il attribue au fait que ce trio de frères — contrairement à lui et son propre frère Liam avec lequel il est actuellement en froid — ont réussi à faire de la musique sans s'entre-tuer. En interview avec le Daily Star, le musicien a effectivement admis qu'il était très inspiré par la camaraderie et le respect mutuel que reflète la musique de Barry Gibb et de ses défunts frères Maurice et Robin.

"Ce sont leurs mélodies et leurs paroles, et le fait qu'ils viennent de là où je viens, étant frères et tout ça, de superbes chansons, de superbes voix" a expliqué Noel. "C'est un don de savoir co-écrire. C'est un don de savoir collaborer. Entrer dans une pièce avec trois personnes... je tuerais mes deux frères si je devais écrire une chanson avec eux, je les poignarderais tous les deux. Donc, pour pouvoir s'asseoir dans une pièce avec trois autres personnes et écrire ensemble, il faut un talent particulier."

Et ce n'est pas qu'avec sa famille que Noel a du mal à écrire des chansons. L'artiste a également admis que la collaboration en général n'est pas son fort car il est plus habitué à composer en solo.

" Je ne peux pas le faire, j'ai essayé" a-t-il avoué. "J'ai travaillé avec Paul Weller et Chemical Brothers et Goldie et c'est une chose avec laquelle j'ai vraiment du mal. Mes compétences, c'est d'être un auteur-compositeur solitaire."

Quant à la première fois où il a entendu les Bee Gees, Noel a confié qu'il s'agissait d'une soirée dans les années 80. En effet, un ami a interprété une de leurs chansons et il est immédiatement tombé sous le charme.

"Il jouait des trucs du début des années 1960 et ça m'a laissé sans voix" a poursuivi la star anglaise. "Ça a en quelque sorte lancé une obsession de toute une vie et ça l'est toujours aujourd'hui. J'adore l'histoire de ce groupe. J'ai eu la chance de les rencontrer séparément au fil des ans et ils étaient une véritable machine à écrire des chansons, j'adore Saturday Night Fever, c'est vrai, je les aime et leur musique me parle beaucoup."

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X