Rejoignez-nous

People

The Weeknd snobé par les Grammy : Elton John le défend

Elton considère qu'il aurait dû être nommé pour son album 'After Hours'.

Publié

,

le

Après n'avoir reçu aucune nomination aux Grammy Awards malgré son album à succès 'After Hours', sorti au printemps dernier, The Weeknd a accusé les organisateurs de la cérémonie de corruption. Ayant évidemment eu vent de cette controverse, Elton John a tenu à défendre son ami en déclarant sur Instagram "À mon humble avis...", ajoutant ensuite que 'Blinding Lights' aurait dû être récompensé par le trophée de 'Meilleure chanson de l'année', tandis que l'album 'After Hours' aurait dû selon lui être choisi comme album de l'année.

Le président de la Recording Academy (l'Académie nationale des arts et des sciences de l'enregistrement) Harvey Mason a toutefois souhaité mettre les choses au clair, répondant à The Weeknd en assurant qu'il n'y avait pas suffisamment de catégories pour honorer tous les artistes qui méritent d'être récompensés.

"Nous comprenons que The Weeknd était déçu de ne pas recevoir de nomination" a-t-il déclaré dans un communiqué. "J'étais moi-même surpris et je comprends ce qu'il ressent. Sa musique cette année était excellente et sa contribution à la communauté musicale est admirable. Malheureusement, chaque année, il n'y a pas assez de catégories pour récompenser tous les artistes qui le méritent. Toutes les personnes nommées sont reconnues par l'académie pour leur excellence, et nous les félicitons tous."

Par le passé, The Weeknd (de son vrai nom Abel Tesfaye) a remporté trois Grammys, dont celui de meilleur album contemporain pour 'Starboy' en 2018, ainsi que pour 'Beauty Behind The Madness' en 2016. C'est pour 'Earned It' que le chanteur a remporté le prix de meilleure performance R&B en 2016.

Cette année, ce sont Dua Lipa, Miley Cyrus, Taylor Swift, Billie Eilish et Beyoncé qui mènent la danse des nominations.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

People

Caitlyn Jenner dans le reboot de Sex and The City ?

La star pourrait remplacer une des actrices principales dans ce reboot.

Publié

le

De

Caitlyn Jenner serait en lice pour remplacer Kim Cattrall dans le reboot de la série culte 'Sex and the City'. Si elle est choisie, elle rejoindra ainsi Sarah Jessica Parker, Cynthia Nixon et Kristin Davis dans cette suite intitulée 'And Just Like That'. Le retour de la série a été annoncé sur Instagram il y a quelques jours, les producteurs confirmant que les personnages principaux (Carrie Bradshaw, Charlotte York et Miranda Hobbs) seraient bel et bien de retour, annonçant toutefois que Kim Cattrall qui incarnait Samantha ne serait pas au rendez-vous.

Et aujourd'hui, il a été révélé par le Mirror que l'ex-partenaire de Kris Jenner pourrait bien prendre la place de Kim au sein du légendaire groupe d'amies. Un informateur en provenance de la chaîne HBO a effectivement confié à la publication anglaise que les studios souhaiteraient ajouter un visage frais à leur série, et Caitlyn Jenner serait selon eux un choix parfait en tant que femme transgenre. D'après la source en question, les patrons de la chaîne veulent également que ce nouveau visage soit déjà connu et apprécié par les spectateurs, d'où le potentiel choix de Caitlyn.

L'année dernière, Cynthia Nixon a révélé au magazine Grazia que le manque de diversité dans la série la perturbait.

La star confiait : "J'ai toujours été troublée par le fait que c'était si peu diverse. Au niveau racial mais aussi du fait que cela ne parlait que de New Yorkais très riches. Le mari de Miranda (Steve, joué par David Eigenberg, NDLR) était le seul personnage qui représentait les gens dont le compte en banque n'est pas inépuisable. J'imagine que Carrie Bradshaw n'avait pas un compte inépuisable non plus mais on n'aurait pas dit étant donnée la façon dont elle dépensait son argent."

Continuer la lecture

People

Justin Timberlake : il confirme enfin la naissance de son second enfant

La star s'est confiée à Ellen DeGeneres sur l'arrivée de son fils Phineas.

Publié

le

De

Une rumeur circulait depuis déjà plusieurs mois quant à la naissance du second enfant de Justin Timberlake et Jessica Biel, toutefois aucun d'eux ne l'avait encore confirmée de vive voix. Et bien c'est désormais chose faite : le chanteur de "Mirrors" a effectivement vendu la mèche à l'animatrice Ellen DeGeneres sur le fameux talk show de celle-ci, dévoilant également le sobriquet on ne peut plus adorable du bébé : Phineas!

Il a partagé : "Il est génial et si mignon. Personne ne dort. Mais nous sommes ravis. Nous sommes ravis et ne pourrions pas être plus heureux. Très reconnaissants."

Par ailleurs, Ellen a laissé entendre qu'elle était déjà au courant de cette grossesse bien que la majorité de la planète n'en savait strictement rien.

Elle a confié : "Je crois qu'on se parlait en Facetime quand tu m'as dit 'Tu veux savoir un secret ?'. Jessica est passée par là et tu as posé ta main sur son ventre."

Quant à ce que ressent son premier fils Silas à propos de cette nouvelle naissance, Justin Timberlake a poursuivi : "Il est vraiment heureux. Pour l'instant, il adore être grand frère,. Mais Phin ne peut pas encore marcher, ni lui courir après, donc on attend de voir ce qu'il se passera à ce moment-là !"

En outre, Justin doit actuellement jongler son devoir de papa ainsi que les préparatifs de l'inauguration du futur président des États-Unis Joe Biden. Le chanteur de "Cry Me A River" a effectivement été sélectionné pour interpréter son nouveau single "Better Days" lors de cette cérémonie d'investiture très attendue. Il a d'ailleurs exprimé sa reconnaissance sur ses réseaux sociaux il y a quelques jours, déclarant qu'il était honoré de marquer ainsi l'arrivée de Joe Biden à la Maison Blanche.

Continuer la lecture

People

Gemma Chan veut voir du changement à Hollywood

La star aimerait que les discussions de représentation raciale ne soient plus nécessaires.

Publié

le

De

Gemma Chan en a assez des disparités raciales à Hollywood et aimerait que parler de représentation au cinéma ne soit plus aussi nécessaire. La star anglaise, qui est d'origine chinoise, espère en effet que les choses vont bientôt suffisamment changer à Hollywood pour que les gens n'aient plus besoin d'aborder ce sujet.

Elle a confié lors d'une interview avec le magazine Elle : "Il y a des moments où je me dis que j'aimerais que nous n'ayons plus à parler de ça. De la même manière, j'aurais aimé que nous n'ayons pas à parler des raisons pour lesquelles il est inhabituel d'avoir une femme dans un rôle principal. Pourquoi est-ce encore l'exception ? Pourquoi est-il encore si inhabituel que ces histoires ne soit pas centrées sur la moitié de la race humaine ? Il semble ridicule de continuer à considérer ça comme un sujet de discussion."

Faisant écho aux mots de son compatriote Riz Ahmed, qui affirmait récemment que les acteurs non-blancs se voyaient toujours proposés les mêmes rôles en fonction de leurs origines et des stéréotypes attachés à celles-ci, Gemma a ajouté : "Le Saint Graal, c'est quand vous êtes simplement considéré comme un humain. Mais, même si nous travaillons toujours vers cet objectif d'une représentation beaucoup plus égale, ce sera quelque chose dont nous devrons être plus conscients, et cela fera partie du débat."

Pour conclure, la star a aussi admis qu'aucun rôle principal ne lui avait jamais été proposé avant qu'elle n'obtienne un rôle majeur dans 'Crazy Rich Asians'.

"Il (y a) un groupe très sélect d’acteurs pour cela et je ne pouvais même pas passer une audition, je n’étais pas incluse à ce stade. Alors que maintenant (...) on me parle de certaines choses et ensuite je peux rencontrer le réalisateur, ou au moins faire un essai. Donc c'est un peu différent."

Continuer la lecture

People

Jennifer Lopez : cette habitude qu'elle a n'a pas abandonnée pendant le confinement

La star continue à prendre soin d'elle malgré la pandémie.

Publié

le

De

Jennifer Lopez refuse d'arrêter ses petites habitudes beauté malgré le confinement. La chanteuse et actrice a effectivement admis dans les colonnes d'INStyle qu'elle continuait à mettre du parfum même si elle passe désormais tout son temps chez elle.

"J'ai été un peu plus décontractée pendant la quarantaine" a-t-elle confié. "Mais le parfum est la seule chose que j'utilise quotidiennement. Même si je porte un pantalon de survêtement, le fait que je mette autre chose qu'un pyjama me donne un petit coup de pouce, puis me mettre du Promise, ou n'importe quel autre de mes parfums, m'aide à me donner cette énergie."

Par ailleurs, la star a confié il y a quelques temps que le confinement lui a tout de même permis de se détendre.

Un changement de rythme qui n'a pas entièrement déplu à la star, comme elle a l'a déclaré à WWD.

"Je pense que nous avons tous changé nos priorités pour nous focaliser sur ce qui compte le plus" a-t-elle partagé. "Au début de la pandémie, je pensais : '' Je vais laisser mes cheveux tranquille pendant la quarantaine. Ce sera bon pour moi parce que je suis accro au travail. '' Je n’ai pas besoin de me faire des brushing et de les colorer en trois couleurs différentes pour deux films différents, et ma peau va aussi pouvoir faire une pause. Je n'ai pas besoin de retouches de maquillage 35 fois par jour. J'ai pensé : '' Je vais prendre soin de moi, je vais me détendre davantage, je vais prendre le temps de m'asseoir. "

Grâce au confinement, Jennifer a également pu s'occuper de sa marque de beauté "JLO Beauty", admettant que cette quarantaine lui a permis de vraiment honorer le message de beauté intérieure que prône sa ligne de soin.

Continuer la lecture

People

Riz Ahmed admet qu'Oxford l'a préparé à affronter l'industrie du cinéma

L'acteur pense que l'environnement d'Oxford à l'époque où il y était étudiant est un peu semblable à celui du cinéma anglais.

Publié

le

De

Riz Ahmed était jadis étudiant au sein de la prestigieuse université anglaise d'Oxford, et l'acteur a admis que l'environnement de cet établissement l'a préparé au monde du cinéma britannique.

Faisant la promotion de son nouveau film 'Sound of Metal' (un long-métrage dont il se murmure déjà qu'il pourrait rapporter à la star une nomination aux Oscars), Riz a partagé sur le podcast Grounded With Louis Theroux de la BBC : "Je me trouve encore parfois confronté à cet inconfort. Vous savez, ce sentiment de syndrome de l'imposteur si vous n'êtes pas assez bien né. Mes parents étaient simplement très concentrés sur l’éducation. Plutôt que de partir en vacances ou quoi que ce soit de ce genre, nous essayions de faire venir un tuteur pour nous préparer aux examens d’entrée, nous essayions de trouver comment nous intégrer dans des écoles privées, qui ont été à bien des égards, un choc culturel au début, tout comme l’a été Oxford."

L'acteur a ajouté : "Dans la plupart des salles où les décisions sont prises, il s'agit d'être capable de maîtriser cet anglais de la classe moyenne supérieure, et je ne parle pas seulement de la façon dont vous parlez, mais simplement d'être à l'aise dans ces sphères, ce qui m'a pris du temps. L'industrie cinématographique au Royaume-Uni, je pense, est en proie au même genre de classisme et ça a été une expérience étrange."

Malgré son expérience complexe à Oxford, Riz ne regrette pas d'avoir été jusqu'au bout de ses études.

Il a conclu : "Je me suis dit : '' En fait, l'endroit où vous avez l'impression de ne pas être à votre place, c'est peut-être là où se trouve votre place, c'est là que vous devriez être, c'est peut-être là où vous pouvez apporter quelque chose de nouveau, où vous pouvez grandir ."

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Scorpion

Rapprochement amoureux avec une personne très spéciale, laquelle va vous faire comprendre plein de choses sur votre façon d’aimer.

Publicité

Les Sujets à la Une

X