Rejoignez-nous

People

Will Young remercie le Prince William pour son soutien à la communauté LGBTQ

Will Young a écrit au prince William pour le remercier après que ce dernier a déclaré qu’il soutiendrait ses enfants s’ils étaient homosexuels.

Publié

,

le

Will Young a écrit au prince William pour le remercier pour sa "merveilleuse" promesse de soutenir ses enfants s’ils étaient homosexuels.

Le chanteur de 40 ans a trouvé "incroyable" que le prince William ait tenu un discours dans un centre caritatif – le centre Albert Kennedy Trust – face à des jeunes sans-abris issus de la communauté LGBTQ, en juin dernier, et dans lequel il avait déclaré qu’il ferait tout ce qui est en son pouvoir pour aider ses enfants et ceux de la duchesse Kate Middleton à être "préparés" à affronter toute l’attention que leur sexualité pourrait susciter si ceux-ci venaient à découvrir leur homosexualité.

Parlant de la lettre qu’il a adressée au Duc et marquis de Cambridge, Will Young a déclaré au magazine Event : "Je veux lui faire savoir quel acte merveilleux il a posé.

"Le fait qu’il se lève et qu’il dise : ‘Ça ne me dérangerait pas que mon enfant soit gay’ est tout simplement incroyable.

"Et William n’était pas été obligé de dire ça, c’était son initiative, ça venait de lui. Ça m’émeut, d’une façon merveilleuse et affective. Lui et Harry ont accompli bien plus que ce qu’ils croient".

Cependant, l’interprète du tube ‘Leave Right Now’ – qui a déjà rencontré le prince William à plusieurs reprises par le passé – ne sait pas encore comment il remettra sa lettre entre les mains du fils aîné de Lady Di.

Quand on lui a suggéré de poster tout simplement sa lettre à l’adresse du palais de Buckingham, la résidence officielle des souverains britanniques, il a répondu, non sans une pointe d’humour : "Bien sûr! Un joli timbre orange fera l’affaire".

Le prince william avait souligné, en visitant l’Albert Kennedy Trust que son épouse, Kate Middleton, et lui avaient déjà parlé de ce qu’ils feraient si l’un de leurs enfants – Prince George, six ans, la princesse Charlotte, 4, et le prince Louis, 16 mois – était homosexuel.

Lorsqu’on lui avait demandé comment il réagirait si un de ses enfants était homosexuel, il avait répondu : "Vous savez quoi, j’y ai réfléchi récemment parce que d’autres parents m’ont posé la même question.

"Je pense qu’on ne se pose pas du tout la question jusqu’au jour où on devient parent, et en ce qui me concerne, je n’y vois aucun inconvénient.

"La seule chose qui pourrait m’inquiéter, c’est la façon dont mes enfants – notamment à cause de leurs fonctions – pourraient être perçus et considérés.

"Catherine et moi on en a beaucoup parlé pour s’assurer qu’ils soient préparés. Je pense que la communication est très importante comme pour n’importe quel autre sujet, je pense que pour comprendre une chose, il faut beaucoup en parler et se mettre d’accord sur la manière de s’entraider et d’affronter les choses".

Toutefois, le prince William a admis qu’il "s’inquiète" de la façon dont le monde pourrait percevoir un prince ou une princesse gay et qu’il redoute d’éventuelles "persécutions".

Il a déclaré: "Ça m’inquiète un peu, non pas le fait que mes enfants puissent être homosexuels, mais la façon dont le monde autour d’eux pourrait réagir et les percevoir, et qu’on leur mette une certaine pression…

"J’aurais préféré qu’on vive dans un monde où ce genre de choses est considéré comme normal et cool, mais compte tenu de ma famille, et de la position dans laquelle nous sommes, c’est cet aspect-là qui m’inquiéterait un peu…

"Ça m’inquiéterait d’un point de vue parental.

"Combien de barrières vous connaissez, de propos haineux, de persécution, et de discrimination qui pourraient s’ensuivre, c’est ce qui m’inquiéterait vraiment.

"Mais il ne tient qu’à nous d’essayer d’améliorer la situation et de faire en sorte que ce genre de choses devienne une bonne fois pour toutes de l’histoire ancienne".

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

People

Cara Delevingne n’aime ‘pas trop’ porter de sous-vêtements

Cara Delevingne a avoué qu’elle "n’aime pas trop" porter des sous-vêtements.

Publié

le

De

Delevingne n’aime pas porter de sous-vêtements.

La mannequin et actrice de 27 ans – qui sort avec Ashley Benson – se souvient d’avoir acheté des sous-vêtements avec des motifs inspirés de dessins animés "vraiment ringards" quand elle était plus jeune, mais elle reconnaît aujourd’hui ne pas être pas fan de sous-vêtements.

Elle a déclaré: "La première paire de sous-vêtements que j’ai achetée était vraiment ringarde, c’étaient des sous-vêtements Disney. Mais je n’aime pas trop porter des sous-vêtements".

En début de semaine, Cara a participé en tant que mannequin au défilé de la marque ‘Savage x Fenty’ de Rihanna et bien qu’elle et l’interprète de ‘Work’ sont de très bonnes amies, elle a révélé qu’elle était impressionnée lorsqu’elles se sont rencontrées pour la première fois, et qu’elle était restée sans voix lorsque la chanteuse de 31 ans d’un l’avait complimentée lors de leur deuxième rencontre.

Elle a déclaré au magazine People:  »La deuxième fois que nous nous sommes rencontrées, j’étais assise dans le public et un garde du corps est venu et m’a amené vers elle.

"Elle a ouvert la porte et elle a dit  »t’es une rock star », j’avais regardé derrière moi et je lui avais répondu  »tu parles de moi? C’est bizarre parce que c’est toi la rock star ».

"Rihanna est tellement belle, et c’est une très bonne amie. Je suis en totale admiration devant elle et je suis vraiment fière d’elle".

La star de ‘Carnival Row’ a eu beaucoup de plaisir à jouer dans la série (Carnival Row) et a admis que cette expérience avait été très "différente" des autres projets sur lesquels elle a pu travailler au fil des années.

Elle a déclaré:  »Tout le monde était tellement gentil et se soutenait mutuellement.

 »Il y avait tellement de solidarité et un sentiment merveilleux en coulisses. Il y avait beaucoup d’amour en jeu (…) .C’est différent, je n’avais jamais vécu ça avant ».

Continuer la lecture

People

Kim Kardashian a eu un accident gênant lors d’un événement officiel

Kim Kardashian West a déclaré vouloir insérer un trou à l’intérieur de certains articles de sa nouvelle ligne de gaines, pour éviter que ses clientes ne fassent pipi "partout", comme cela a déjà pu lui arriver alors qu’elle se trouvait à des événements prestigieux.

Publié

le

De

La star de ‘L’Incroyable Famille Kardashian’ a longtemps songé à ajouter un "trou permettant d’uriner" aux gaines de sa marque ‘SKIMS’ parce qu’elle sait combien il peut être difficile de se rendre aux toilettes quand on porte certains vêtements restrictifs.

Elle a déclaré dans l’émission américaine ‘The Tonight Show with Jimmy Fallon’: "Je viens de lancer SKIMS (sa nouvelle ligne de sous-vêtements gainants qui se vendent comme des petits pains) et je me suis vraiment demandé si je devais insérer un trou – qui permettrait d’uriner plus facilement – dans certains articles.

"Sous une robe pour les Emmy Awards, ou je ne sais plus quelle cérémonie, j’avais désespérément cherché ce trou (sans succès), avant de me faire pipi dessus, et la plupart du temps ce trou n’existe pas de toute façon. C’est une question tellement importante! ».

Kim, 38 ans, a fait cette révélation, pour le moins étonnante, alors qu’elle et l’animateur, Jimmy Fallon, jouaient à un jeu dans lequel ils étaient forcés de révéler des anecdotes croustillantes et atypiques, sur leurs téléphones.

Elle a également dû montrer aux téléspectateurs, le texto le plus récent qu’elle a reçu de son mari, le rappeur Kanye West, qui avait envoyé une photo d’un ranch accompagné d’un adorable message.

Il avait écrit: "West Lake… Le premier ranch de notre famille. Dans 50 ans, on sera tous fiers qu’il soit à nous".

Par ailleurs, Kim – qui a eu North, six ans, Saint, trois ans, Chicago, 20 mois, et Psalm, quatre mois, avec son homme – a récemment admis qu’elle souffrait d’un manque de confiance en elle mais qu’elle essaye d’utiliser toutes les critiques acerbes qu’elle reçoit de la part de ses détracteurs "comme un moteur".

Elle a déclaré: "J’essaye, tout le temps, d’arrêter de douter de moi. J’ai de la cellulite. Je suis tout le temps photographiée. J’utilise toujours ces critiques comme un moteur même lorsque les gens tiennent des propos vraiment injustes. Ça me motive, et ça me pousse à travailler plus dur et à chercher la raison pour laquelle ça m’affecte.

"Il y a quelques années, j’ai été photographiée (en bikini) au Mexique, et j’avais de la cellulite sur les cuisses. Et je m’étais dite:  »ok, je ne suis pas tout à fait satisfaite de mon apparence, je vais aller à la salle de sport ».

Continuer la lecture

People

Shia LaBeouf: Faire ‘Honey Boy’ était comme pratiquer un exorcisme

Scénariste et star du film ‘Honey Boy’, Shia LaBeouf a confié que travailler sur son biopic avait été tel ‘un exorcisme’.

Publié

le

De

Shia LaBoeuf a comparé son travail sur ‘Honey Boy’ à un exorcisme.

L’acteur de 33 ans a effectivement écrit le scénario de son propre biopic, lequel relatera ses débuts d’enfant star à Disney Channel sous la tutelle de son père alcoolique, et il a admis lui-même que son "équipe entière" n’avait pas été immédiatement enjouée par cette idée.

S’adressant à Variety durant le festival du film de Toronto, il a déclaré: "Tu exorcises des démons. C’était un peu comme un exorcisme. Mon équipe entière, toute mon équipe professionnelle, n’était pas très partante. Ils ne voulaient pas que je le fasse.

"Mais à ce stade, je n’avais pas grand chose à perdre. J’étais à un stade de ma vie assez fou."

Shia jouera dans ce film aux côtés de Noah Jupe et Lucas Hedges qui l’incarneront à différents âges sous le nom d’Otis, et la star a décidé d’écrire ce scénario alors qu’il était en centre de désintoxication après avoir partagé certaines de ses idées avec son amie Alma Har’el, à présent la réalisatrice du projet.

Shia a raconté: "Je lui envoyais des trucs que j’écrivais. J’avais une lampe et je fouillais dans les greniers de mon âme en essayant de comprendre des choses, par rapport à mon passé… Elle me disais ‘Oh, ça c’est un film.’"

Par ailleurs, l’acteur et scénariste – qui s’entend désormais un peu mieux avec son père – a expliqué qu’il avait fait ce film pour toute personne qui aurait été élevée par des personnes dépendantes à l’alcohol.

Il a déclaré: "J’ai vraiment l’impression d’avoir fait ce film pour les enfants d’alcooliques. Ils sont tous comme de frères et soeurs pour moi et quand je montre ce film, je réalise que le monde entier fait face à des problèmes similaires en ce moment, donc c’est devenu quelque chose de plus universel."

Continuer la lecture

People

Megan Fox: ‘Je suis vraiment voyante’

Megan Fox a déclaré qu’elle est ‘vraiment voyante’ et a une très ‘bonne intuition’.

Publié

le

De

Megan Fox pense être un peu voyante.

L’actrice de 33 ans s’est souvenue de l’ "intuition très forte" qui l’avait alertée au sujet d’un paparazzo avait réussi à s’introduire sur le plateau de ‘Jennifer’s Body’ alors qu’elle se baignait presque nue dans un lac.

Elle a déclaré: "Tu n’es pas supposée dire ça sur toi-même, mais je suis vraiment voyante, et j’ai eu une très bonne intuition et j’ai regardé exactement dans la direction où je pouvais sentir l’énergie et la concentration d’un regard, d’un objectif, ou quelque chose comme ça, venant de l’autre côté du lac, et je leur ai dit ‘il y a quelqu’un là-bas.’

"Et donc, j’entre dans le lac, je fais la scène entière et ensuite, j’étais sur le plateau et mon agent a appelé et il m’a dit ‘OK’ et je savais au ton de sa voix et quelque chose n’allait pas et il m’a dit ‘Donc il y avait un photographe…’"

Megan aurait alors explosé en apprenant que le photographe l’avait prise en photo alors qu’elle sortait et rentrait dans l’eau.

Elle a confié à Variety: "J’ai explosé car à ce moment, je me sentais tellement surexposée et chassée par les médias, par les magazines, je me sentais harcelée, par le monde en général.

"La dernière chose que j’avais qui m’appartenait, le dernier morceau d’intimité que j’avais était mon corps et je ne voulais pas le montrer.

"Je me suis sentie violée même si je portais des sous-vêtements et quelque chose pour couvrir ma poitrine, c’était quand même plus que je ne voulais donner au monde. Je voulais garder ça pour moi et on me l’a pris, donc j’étais vraiment dévastée. J’ai explosé, j’ai pleuré."

La belle brune – qui est maman de Noah, 8 ans, Bodhi, 5 ans, et Journey, 3 ans, avec son mari Brian Austin Green – s’est aussi souvenue d’avoir été "horrifiée" quand elle et sa co-star Amanda Seyfried avait dû échanger un baiser pour le film car elles souffraient toutes deux de problèmes de peau.

Megan a confié: "Je me souviens qu’Amanda et moi, nous étions horrifiées à l’idée d’échanger un baiser. Elle plus que moi. J’étais un peu plus à l’aise à l’idée de le faire. Elle n’était pas excitée à l’idée de tourner cette scène.

"Je me souviens que nous étions toutes les deux stressées car nous avions chacune de l’acné sur le menton et il y allait avoir ce gros plan de notre baiser. Je me souviens m’être dit: ‘Ils doivent corriger ça!’ Je ne sais même pas s’ils l’ont fait, mais c’était une scène très stressante pour nous deux."

Continuer la lecture

People

Christina Milian a fouillé dans le téléphone de son ex Nick Cannon (qui la trompait!)

Christina Milian a piqué le téléphone de son ex Nick Cannon pour pouvoir le "coincer" car elle l’accusait de l’avoir trompée.

Publié

le

De

L’actrice de ‘Falling Inn Love’ – qui est sortie avec l’ex-mari de Maria Carey pendant près de trois ans, jusqu’en 2005 – a passé un mois à lire les SMS de son ex-petit ami, en douce, car qu’elle était convaincue qu’il lui était infidèle mais elle ne voulait pas le confronter alors qu’elle travaillait à distance.

Et indépendamment de ce qu’elle avait découvert (il l’avait bel et bien trompée), Christina a commencé à prendre la lecture des messages de Nick comme un "divertissement" alors qu’elle s’ennuyait dans sa chambre d’hôtel.

Elle a déclaré: « Une fois, j’ai essayé, et ça a marché. Quand je sortais avec Nick Cannon, le mot de passe avait fonctionné du premier coup, et je m’étais mise à lire ses messages. Pendant un mois, je lisais ses messages.

"J’étais coincé en Roumanie. J’avais le temps. Je me disais  »Je ne peux pas le coincer si je ne suis pas là. Je dois le faire en personne, donc en attendant, je vais avoir mes infos, m’assurer qu’elles sont vraies, et je ne m’étais pas trompée, donc c’était fini".

Elle a ajouté: "Je ne pouvais pas m’en empêcher. Je m’ennuyais aussi, donc ça m’a donné quelque chose à faire.

"C’était devenu comme un divertissement".

La star de 37 ans a admis qu’elle avait du mal à accepter de perdre son "premier amour".

Elle a déclaré à E! News: "Nous étions si proches qu’à ce moment-là, je ne pouvais pas supporter l’idée que si nous finissions par rompre, je n’allais pas le revoir.

"Je voulais donc pouvoir le voir en personne, lui dire ses quatre vérités – je savais que notre histoire ne survivrait pas à ça – mais une partie de moi était en avait envie parce qu’il était mon premier amour, à l’époque.

"Ça paraissait irréel. Il vivait chez moi, et tout. Je me disais  »est-ce que ça s’est passé sous mon toit? », jetais sans-voix".

Christina – qui a une fille de neuf ans, Violet, avec The-Dream et qui attend actuellement un petit garçon avec son petit ami Matt Pokora – voit maintenant sa séparation d’avec Nick comme une bénédiction déguisée.

Toutefois, Nick s’était excusé auprès de Christina pour son comportement pendant leur relation.

Il a déclaré en 2012:  »Si je ne l’ai pas dit avant, je m’en excuse. Je suis désolé pour les choses que j’ai faites. Nous étions jeunes. J’étais jeune. J’étais stupide ».

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Sagittaire

Modérez vos propos face à votre chéri/e… Dire les choses c'est bien… Prendre garde à ne pas blesser, c'est mieux !

Publicité

Les Sujets à la Une

X