Rejoignez-nous

Non classé

Aliénation parentale: un cercle vicieux et pervers, difficile à identifier

Publié

,

le

Stéphanie Zwahlen est thérapeute et éducatrice spécialisée, licenciée en sciences de l'éducation.  Elle est également la présidente de l'association 2gether. Une association composée d'une centaine de membres comprenant parents, enseignants et pédiatres notamment.

Le but de 2gether: faire face à l'aliénation parentale, comprendre et identifier. Son objectif est aussi d'agir, au travers de conférences-débats autour des situations de violences intra-familiales.

Stéphanie Zwahlen et Yann Chappuis, infirmier formé en communication non-violente et constellations familiales, vous proposent une nouvelle rencontre, autour de ce thème complexe et très subtil. Car il est toujours très difficile d'identifier et d'agir dans le cadre d'une aliénation parentale avérée.

L'aliénation parentale est un processus dans le temps qui consiste à conditionner l'enfant à haïr son autre parent, sans aucune justification ou raisons liées à l'enfant.

La conférence-débat aura lieu jeudi 2 novembre à 19h30 à la salle du restaurant du PAM, Près aux moines 8, 1304 Cossonay.

Réservations indispensables au 078/862.07.00 ou par mail: stephanie.tara@bluewin.ch

Stéphanie Zwahlen
L'aliénation parentale
Stéphanie Zwahlen L'aliénation parentale

Continuer la lecture
5 Commentaires

5 Comments

  1. Jamal

    30 octobre 2017 à 19:20

    Tout d'abord , merci pour ce moument de vérité , ce que madame zwahlen a parlé c'est exactement vrais malheureusement, mais le plus triste encore c'est que certains assistants au sein des services de protection de l'enfant participe à cette programmation de l'enfant pour détester un de ses parents en général c'est le pére qui subis

  2. Mélodie

    1 novembre 2017 à 17:27

    Je crois fermement que lorsqu’au moment de la séparation de ses parents, le juge suit l’avis de l’enfant, il lui donne un pouvoir que, dans la plupart des cas, il ne peut pas assumer, parce qu’il n’est malgré tout qu’un enfant, même s’il est une personne. L’enfant est obligé de prendre parti. Il n’est plus seulement l’enjeu, l’otage, le décideur, mais aussi l’arbitre.
    Vous entendez ici une maman en détresse, plongée dans l'injustice, une folie d'homme ! Le mot clé ici est Bien-être. Pour moi, pour mes 3 enfants. Mes enfants seront capables de jugement un jour, j’ose croire et je l’espère. Mais ils peuvent en effet craindre les représailles et être l'objet de diverses tergiversations et manipulations mal saine et machiavélique. C’est mon avis. Que de dégâts faits aux enfants au nom de la défense des adultes en souffrance !!! Que de dégâts faits aux enfants pour la défense des intérêts des parents et notamment des intérêts économiques des adultes !!! Mon ex conjoint a décidé simplement de me faire disparaître non seulement de sa vie, mais également de celle de mes 3 enfants. Lorsque les liens sont définitivement coupés tel que je le vie en ce moment, je crois sérieusement qu’il y a un deuil impossible à faire puisque mes enfants sont encore vivants. Je suis alors partagée entre un vague espoir et aussi une crainte de les revoir un jour, ce qui me conduit probablement, sans aucun doute, à un état dépressif chronique. Je le sens en moi de toute façon !!! Mes filles sont aussi complices car elles participent activement à mon élimination malgré le fait qu’elles soient les premières victimes de ce processus d’aliénation puisque je crois que cela affectera considérablement leur devenir psychique. Encore une fois, je ne suis pas une spécialiste, mais je le crois très fortement. Or, qu’est-ce que l’aliénation parentale, si ce n’est la prise d’otage d’un enfant par l’un des parents, pour des raisons purement égoïstes, si ce n’est aussi la dictature affective qui pèse sur mes deux filles en ce moment. À mon humble avis, dans les cabinets des juges, la violence est une réalité créatrice de conflit supplémentaire, je vous le jure.
    Je suis une maman bien triste. L’automne est une saison difficile pour les parents rejetés comme moi et victimes d’aliénation parentale. Le froid s’installe, la noirceur aussi, la solitude pèse énormément et je vois entre autres venir la période des fêtes avec beaucoup d’appréhension. Je t’aime mon petit chou !!! Tu es tout ce qui compte maintenant pour moi tu sais. Et sache que même si je reçois maintenant qu’un superficiel et ridicule 8$ par semaine de pension alimentaire octroyé par ton père en 2017, je suis quand même capable d’acheter un sac de lait par semaine à 6.63$ avec ceci et nous passerons un super beau Noël toi et moi, je te le promets mon garçon. Je suis passée en moins de 3 ans d’une somme de 1,258$/mois de pension alimentaire pour les enfants à 8$/semaine, et oui !! Mais je garde le moral. Il y a des choses bien pires que cela dans la vie. On peut encore acheter du pain et du lait et j’ai tout l’amour de mon fils. Ça n’a pas de prix !!!
    Incapable de dormir, de penser et de me concentrer, je vis la rupture avec mes 2 filles un peu comme si ma vie s’arrête et que plus rien n’existe. Une vie remplie d’angoisse, de stress, de pression sociale et de pensées plus sombres les unes que les autres. Je réalise qu’il y a quelque chose qui ne fonctionne pas. C’est comme si je savais qu’il y avait autre chose de plus sensé, de plus beau, de plus joyeux, mais cette chose, cette pensée, n’est pas tangible et je n’ai aucune idée à quoi elle doit ressembler. Appeler ça une dépression, un manque de goût de vivre ou juste une peine d’amour, ça n’a aucune importance en bout de ligne. J’ai mal et je suis tannée! Un jour, je serai contente et fière de pouvoir dire que j’ai affronté la plus grosse tempête de toute ma vie et que je peux enfin profiter de ce magnifique soleil réchauffant mon cœur, jour après jour, sur mon île remplie de bonheur et loin des pensées destructrices qui me passe par la tête durant l’orage qui semble interminable en ce moment. C’est la pire de mes relations. Mais c’est aussi la relation qui m’a fait réaliser à quel point la vie est remplie d’un paquet de moments de bonheur et qu’on ne réalise cela uniquement que quand on regarde avec confiance et espoir envers l’avenir. J’ai hâte non seulement de trouver la paix intérieure, mais de comprendre beaucoup de choses dans ces dernières années. Ce sont ces gestes qui me feront oublier cette relation qui me semble souvent sans issue.
    N’empêche que priver l’enfant d’un de ses parents ou de ses deux parents est une maltraitance moins insidieuse, mais comparable à l’abandon dans ses effets nocifs sur l’enfant. N’oublions surtout pas que ces enfants-là ont déjà été abandonnés à la naissance, ils sont nés en Chine pour ma part, ils sont adoptés en plus. Un deuxième abandon ??? Est-ce que j’irai jusqu’à dire qu’écarter un peu, beaucoup, passionnément un des parents est une forme de maltraitance ? OUI, si c’est nécessaire pour me faire entendre. Le conflit de loyauté qui peut déchirer l’enfant lors du contentieux parental est une souffrance extrêmement profonde pour tout le monde. Je vous le confirme. J’ai tenté la médiation avec LUI, mais je comprends maintenant que c’est impossible quand le parent aliénant présente un trouble de la personnalité comme lui, car ces personnes ne cherchent pas l’apaisement, mais au contraire se nourrissent du conflit. Et croyez-moi, LUI, il se nourrit du conflit depuis 4 ans.

    Maman de cœur de 3 beaux enfants que j’adorent inconditionnellement.
    14 ans, 11 ans et 8 ans.
    Québec, Canada

    • Zwahlen

      22 novembre 2017 à 12:03

      Chère Mélody,

      Merci de votre commantaire touchant. Je suis désolée de lire toute votre douleur, que je comprends tellement.

      Je viens d'être en contact acec Caroline Paradis, présidente de l'association carrefour aliénation. http://alienationparentale.ca/fr/

      Ils seront là pour vous soutenir. Ne restez pas seule!

      Avec toute ma tendresse

      Stéphanie

      • Mélodie

        8 février 2018 à 14:42

        Je vous remercie de ce beau message à mon égard. J'ai en effet pris contact avec CAP-Québec. Je suis maintenant membre de leur groupe. Je m'implique beaucoup avec eux et d'ailleurs il y aura des séances café discussion dans ma ville à la fin du mois. J'accorde beaucoup de temps et d'énergie maintenant pour cette cause. C'est ma vie ! Merci encore. Caroline D. alias Mélodie 🙂

        • Zwahlen

          20 février 2018 à 21:18

          Super Mélody!

          Vous verrez qu'en vous rassemblant, de nouveaux possibles peuvent survenir. Je n'ai pas de baguette magique, mais suis convaincue que l'association Carrefour va vous aider!

          Vous voulez-bien transmettre mes amitiés à Caroline Paradis svp? Je dois la contacter bientôt, mais suis actuellement débordée 🙂
          Courage!

Laisser un commentaire

Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

C'est par là

Bangles: le jour où Prince est venu

Publié

le

Vinyl7Records

Manic Monday est le premier succès grand public des Bangles en 1986. Ces quatre américaines ont publié leur premier album 2 ans plus tôt. Cindy Lauper, déjà star mondiale les a repéré, Prince aussi. 

Les liens du son/11.01.21
Les liens du son/11.01.21

Prince n’est pas insensible au charme de la brune Suzanna Hoffs, il fait quelques apparitions sur scène avec le groupe puis lui propose un titre qu’il a écrit sous le pseudonyme de Christopher: Manic Monday.

Le blues du lundi, c’est un vaste thème et ce n’est pas qu’une légende: une étude anglaise l’a confirmé. La journée est longue et morose pour la  la plupart des salariés  qui seraient productifs pendant seulement 3h30 en moyenne le lundi.  Le titre figure sur le 2ème album des Bangles, et la chanson est de 2ème main.  Prince l’avait déjà proposé au trio qu’il produisait Apollonia 6, emmené par son amoureuse de l’époque Patricia Kotero.

Cette chanson va connaître plusieurs vies. En 2005, le groupe américain de pop rock punk chrétien Relient K le reprend dans une compilation.

Au Japon, la chanteuse Bonnie Pink le décline en douceur.

En Finlande, le groupe Leningrad Cowboys n’hésite pas à en rajouter.

Il faudra attendre 2019 pour entendre ce titre dans la voix de son créateur. Le titre est inclus dans un album posthume de Prince.

 

Continuer la lecture

C'est par là

Toto: Africa, titre imparable aussi avec un poulet en caoutchouc

Publié

le

Trezchic

Africa est le plus grand succès de Toto. Et pourtant quand David Paich, claviériste et chanteur du groupe compose quelques notes en studio sur son nouveau synthé, c’est d’abord pour le tester avec des sons de marimba et de kalimba.
Ces deux instruments originaires d'Afrique l’inspirent, il fredonne aussi. Il n’est jamais allé sur le continent, mais le souvenir de photos et de récits s’impose.

Les liens du son/08.01.2021
Les liens du son/08.01.2021

Mais le titre laisse perplexe le reste du groupe. Quand Steve Lukather, guitariste du groupe l’entend pour la première fois, il n’y croit tellement pas qu’il parie que si c’est un succès, il se baladera nu sur Hollywood Boulevard, promesse jusque-là non tenue.

Et le succès appelle le succès, de nombreuses reprises vont suivre dont celle de Chris de Burgh.

Et Robin DiMaggio, ex-batteur notamment de David Bowie en fera aussi une reprise avant d’avoir maille à partir avec le FBI et la justice pour escroquerie suite à un concert caritatif jamais organisé.

Le succès de Toto franchit allègrement la barrière des générations. Au printemps 2018, le groupe californien Weezer l’adapte à sa manière et donne suite à la demande d’une ado de 14 ans largement relayée par les réseaux sociaux.

Et ce titre hors-norme de Toto donne aussi lieu à des reprises difficilement qualifiables, comme celle faite avec un poulet en caoutchouc, qui totalise près de 5 millions de vues sur Youtube!

Et le rappeur Pitbull s’offre une reprise pour le moins musclée, puis décriée.

Et pendant ce temps-là, le titre de Toto résonne dans le désert du Namib en Namibie. En 2019, l'artiste germano-namibien Max Siedentopf a mis en place une installation sonore permanente qui fait entendre la chanson en boucle grâce à l’énergie solaire. Il vise une diffusion éternelle.

Pour un titre dont l’album a été triple disque de platine aux États-Unis, s’est vendu à 5 millions d’exemplaires dans le monde et reçu six Grammy Awards en 1983, dont celui du meilleur album, ça semble un minimum!

Continuer la lecture

C'est par là

Stevie Wonder: l'appel qui résonne sur toute la planète

Publié

le

Ricky Daniel

En 1984, le succès pour Stevie Wonder est simple comme un coup de fil! Il signe ce qui sera son single le plus vendu.
Amoureux transi, Stevie Wonder? Peut-être mais surtout fils modèle car il dira avoir écrit ce titre en rentrant chez lui après une visite à sa mère.
Les liens du son /07.01.2021
Les liens du son /07.01.2021

Ce titre sera le premier numéro 1 de l’artiste au Royaume-Uni et son 8ème numéro aux Etats-Unis. D’autres chiffres jalonnent son parcours: 100 millions d’albums vendus, 25 Grammy Awards remportés, le tout après plus de 60 ans passé en musique puisqu’il a enregistré son premier titre à 11 ans !

Et cette grande déclaration va aussi inspirer Andrea Bocelli:

Le thème sera aussi décliné par l’artiste brésilien et futur ministre de la culture Gilberto Gil.

Le titre existe aussi en allemand dans la voix de l’actrice et chanteuse israélienne Daliah Lavi.

Et par opportunisme ou romantisme, Sacha Distel n’y résiste pas, en français dans le texte..

Et sous son chapeau de cow-boy, l'artiste américain Jason Allen fait aussi passer le message

Stevie Wonder a écrit ce titre pour la bande originale du film “La femme en rouge”. Le titre a eu plus de succès que le film, et l'artiste a décroché l’Oscar de la meilleure chanson originale. Une récompense accompagnée d'un geste marquant car Stevie Wonder a dédié ce prix à Nelson Mandela, alors en prison depuis plus de 20 ans. Dès le lendemain, le gouvernement sud-africain a interdit sa musique.
Mais rien n’atteint Stevie Wonder qui a un astéroïde à son nom! Et une devise : “ Voir le passé comme un défi au futur!”.

Continuer la lecture

Non classé

INTER: Une femme décède dans l'assaut du Capitole à Washington

Publié

le

Une femme est morte après avoir été blessée par balles par la police du Capitole. Elle était une ardente partisane du président Donald Trump.
Continuer la lecture

International

La justice britannique maintient Julian Assange en détention

Publié

le

© EPA/VICKIE FLORES

La justice britannique a ordonné mercredi le maintien en détention du fondateur de Wikileaks Julian Assange. Les Etats-Unis réclament son extradition afin de le juger pour espionnage notamment.

L'audience s'est ouverte à 10h00 à la Westminster Magistrates Court de Londres. Transféré depuis la prison de haute sécurité de Belmarsh où il est détenu, Julian Assange est apparu en costume sombre, masque sur le visage.

L'accusation a mis en évidence que Julian Assange a les "ressources" nécessaires pour prendre la fuite et pointé notamment l'offre d'asile politique faite lundi par le Mexique.

La juge Vanessa Baraitser a estimé qu'il existe "des motifs sérieux de croire que si M. Assange était libéré aujourd'hui, il ne se rendrait pas au tribunal pour faire face à la procédure de recours".

Extradition refusée

Réclamé par la justice américaine qui veut le juger pour la diffusion de centaines de milliers de documents confidentiels, l'Australien de 49 ans, poursuivi notamment pour espionnage, a remporté lundi une première victoire.

Invoquant le risque de suicide du fondateur de WikiLeaks dans le système carcéral américain, la juge britannique Vanessa Baraitser a refusé son extradition vers les Etats-Unis. Dans la foulée de la décision, les autorités américaines ont notifié au tribunal leur intention de faire appel.

Arrêté en avril 2019

Julian Assange a été arrêté par la police britannique en avril 2019 après avoir passé sept ans reclus à l'ambassade d'Equateur à Londres, où il s'était réfugié alors qu'il était en liberté sous caution. Il craignait une extradition vers les Etats-Unis ou la Suède, où il a fait l'objet de poursuites pour viol qui ont depuis été abandonnées.

L'Australien, soutenu par nombre d'organisations de défense de la liberté de la presse, risque aux Etats-Unis 175 ans de prison pour avoir diffusé, à partir de 2010, plus de 700'000 documents classifiés sur les activités militaires et diplomatiques américaines, notamment en Irak et en Afghanistan.

Les Etats-Unis lui reprochent d'avoir mis en danger des sources des services américains, accusation qu'il conteste. Parmi les documents publiés figurait une vidéo montrant des civils tués par les tirs d'un hélicoptère de combat américain en Irak en juillet 2007, dont deux journalistes de l'agence Reuters.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Balance

Résistez à la tentation de vous investir dans de nouveaux défis pour le moment. Il y a un temps pour chaque chose !

Publicité

Les Sujets à la Une

X