Rejoignez-nous

Non classé

Les poèmes de Karmacadabra - du 1er au 4 mai

Publié

,

le

Mardi

« Dans 20 ans, vous serez plus déçu par les choses que vous n’avez pas faites que par celles que vous avez faites. Alors sortez des sentiers battus. Mettez les voiles. Explorez. Rêvez. Découvrez. »

- Mark Twain


Mercredi 

Il était une fois un homme qui avait sept masques. Un pour chaque jour de la semaine. Quand il se levait le matin, il se couvrait immédiatement le visage d'un de ses masques. Puis il s'habillait et sortait de chez lui. Il vivait ainsi sa vie sans jamais montrer son vrai visage.

Une nuit, pendant qu'il dormait à poings fermés, un voleur cambriola sa maison et déborda ses sept masques. A son réveil, l'homme se mit à pousser des hurlements. Il cria: "Au voleur! Au voleur!" et courut dans les rues de la ville à la recherche de ses masques.

Les gens le voyaient gesticuler, jurer et menacer la terre entière des plus grandes catastrophes s'il ne retrouvait pas son bien. Il passa des jours entiers à essayer de découvrir la cachette de son voleur, mais en vain.

Alors, découragé, il s'effondra et pleura à chaudes larmes. Il pleura comme un enfant, car sa peine semblait inconsolable. Les gens tentaient de le réconforter, mais ils n'arrivaient pas à trouver les mots qui auraient pu l'apaiser.

Une femme qui passait par là, s'arrêta et lui demanda:

-Qu'as-tu ami? Pourquoi pleures-tu ainsi ?

Il leva la tête et répondit d'une voix étouffée :

- On m'a volé tous mes masques et je suis maintenant vulnérable. Mon visage est découvert.

- Ce n'est rien, lui dit-elle avec ardeur, regarde-moi, je garde mon visage nu depuis que je suis née.

Alors, il la regarda longuement, et plus il s'aperçu que cette femme était pour lui d'une beauté sans pareil. La femme se pencha, lui sourit, et avec sa main essuya ses larmes. Et pour la première fois de sa vie, l'homme sentit la douceur d'une caresse sur son visage.

- Tadjo


Jeudi - Donner en cascade

Il faut devenir des sources. Il faut que les autres aient envie de se désaltérer à notre source.
Certaines personnes ont fait de leur vie un petit filet d'eau ; ils ouvrent le robinet doucement, ils font du goutte-à-goutte pour s'économiser.
Mon ami Raphaël est une vraie cascade. Je lui ai demandé comment il faisait pour avoir tant à dépenser et, à force de se donner, s'il n'avait pas peur d'être sec.

Il m'a tout expliqué : « Tu as déjà regardé une cascade ? C'est comme une chute et une renaissance perpétuelle. L'eau n'arrête pas de tomber à profusion. On dirait même que plus elle s'enfuit, et plus elle arrive. Plus elle dépense d'énergie et de fougue, et plus elle est généreuse. Plus l'eau s'exprime de manière impulsive et entière, et plus elle est pure. Eh bien, toi, c'est pareil. Tu as entendu parler des nappes phréatiques ? C'est de l'eau de dessous la terre qui alimente les puits et les sources.

Je crois, moi, qu'on a des sortes de nappes phréatiques qui sillonnent notre être tout entier. Si on ne sait pas libérer la source, elle se tarit et on devient des cœurs secs. C'est pour cette raison qu'il faut devenir des sources pour les autres. Pour pas qu'ils meurent de soif. Bien sûr, on ne s'improvise pas source, on devient. Tu penses peut-être qu'il faut avoir beaucoup d'eau pour en donner. Tu te trompes. Saint-Exupéry a dit : "Plus tu donnes, plus tu t'enrichis ; plus tu vas puiser à la source véritable, plus elle est généreuse".

Quand on a compris cela, on ne donne plus au goutte-à-goutte, on donne en cascade. Plus les sentiments jaillissent, plus ils arrivent en trombe. Plus tu libères ta source, et plus son flot grossit. »

Extrait de « Jade et les sacrés mystères de la vie », Ed. Monte-Cristo, 1991

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bon Été avec LFM

La fête fédérale sur le Grütli comme si vous y étiez

Publié

le

Demain, vous pourrez suivre la fête fédérale sur le Grütli depuis chez vous. 

La Présidente de la Confédération suisse Simonetta Sommaruga honorera une femme et un homme de chacun des 26 cantons et de la "Cinquième Suisse", les citoyens suisses vivant à l'étranger, au nom des très nombreuses personnes qui se sont engagées pendant la période du coronavirus.

Et vous pourrez chanter l'hymne national suisse avec la chanteuse d'opéra Marie-Claude Chappuis, qui interprètera le nouveau texte proposé pour l'hymne national.

Le nouveau texte existe en français, italien, allemand, romanche ainsi qu'en anglais :

Vous pourrez suivre ces célébrations en live stream en direct de 12h55 à 14h30   http://www.missione1agosto.org/livestream

Et plus tard, la cérémonie sera diffusée sur la chaîne YouTube du Conseil fédéral http://www.youtube.com/channel/UCh4VTxoTL79TpMBg3yBqSPQ  

Et signalons que l’an prochain, le 1er août 2021, les associations féminines célébreront sur la prairie du Grütli, le 50ème anniversaire du droit de vote des femmes en Suisse.

 

Continuer la lecture

Non classé

Début du chantier de l'extension de l'Unithèque à Dorigny

Publié

le

Le projet d’extension de la "Banane", sur le campus de Dorigny à Lausanne, va débuter fin juin par différents aménagements préparatoires. La construction proprement dite commencera au printemps 2021. (Image d'archive - ©Keystone/LAURENT GILLIERON)
Le projet d’extension de l’Unithèque, sur le campus de Dorigny à Lausanne, va débuter fin juin par différents aménagements préparatoires. La construction proprement dite commencera au printemps 2021 et se poursuivra jusqu’en 2024. Le coût total de l’investissement est de 79,5 millions de francs.

L’extension de l’Unithèque répond à la croissance importante de l’Université de Lausanne et en particulier aux besoins supplémentaires de la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne. Elle prévoit de doubler les places de travail actuelles ainsi que l’espace de stockage des ouvrages, écrit le canton lundi dans un communiqué.

La capacité d’accueil du restaurant de la Banane augmentera grâce à une hausse totale de 50% de la surface utile qui dépassera 30'000 m2. Le chantier est particulièrement complexe, notamment en raison du maintien de l’ouverture permanente de la bibliothèque universitaire et de la nécessité de garantir l’offre en restauration durant les travaux.

En novembre 2015, le jury du concours d’architecture a désigné à l’unanimité le projet "Abaka" des architectes lausannois Fruehauf, Henry & Viladoms pour compléter le bâtiment d’origine, construit en 1983 par Guido Cocchi. Le Grand Conseil a adopté en septembre 2019 un crédit d’ouvrage de 54,7 millions. S’y ajoute un crédit d’étude plus ancien de 7,2 millions pour une participation totale de l’Etat de Vaud de 61,9 millions.

La subvention fédérale aux investissements universitaire atteint 17,6 millions sur un budget global d’investissement de 79,5 millions. Ce montant comprend la réalisation de l’extension ainsi que la modernisation des équipements du bâtiment existant.

Continuer la lecture

L'après-midi avec Valérie

Réouverture des librairies : le choix de Marie-Christine Horn

Publié

le

Lire, ce peut être un besoin viscéral, une source infinie de découverte et/ou un moyen de se détendre. La réouverture des librairies dès lundi est donc au minimum une bonne nouvelle !

Et ce sera l’occasion de joindre l’utile à l’agréable puisque  Livre Suisse, association promouvant le livre francophone en suisse  et le livre suisse à l’étranger, lance une campagne d’incitation à l’achat de publications nationales, une façon de jouer la carte de la solidarité avec les éditeurs suisses qui comme bon nombre d’autres activités ont souffert du confinement . 

L’écrivaine fribourgeoise  Marie-Christine Horn, qui a partagé de nombreuses lectures suisses pendant le confinement via Facebook soutient cette campagne.

Nous lui avons demandé de choisir 3 livres suisses : autant dire un supplice pour cette grande lectrice, mais elle a accepté l’exercice de style avec générosité et bienveillance !  

 

Les  3 choix de Marie-Christine Horn :

 

-Exils de  Mélanie Chappuis, Editions BSN 

-Petite brume de Jean-Pierre Rochat,  Edition d’Autre part 

- Inertie de Dunia Miralles, Edition l’Age d’Homme

 

Et plein d’autres auteurs suisses à découvrir ou redécouvrir  en librairie dès lundi !

 

 

Continuer la lecture

International

Magasins réouverts le 11 mai en France

Publié

le

Magasins et marchés pourront rouvrir le 11 mai, mais pas les bistrots, a indiqué le premier ministre français Edouard Philippe devant l'Assemblée nationale. (©KEYSTONE/EPA/Niviere David / POOL)
Hormis les cafés et restaurants, tous les magasins, marchés de plein air et halles couvertes pourront rouvrir à partir du 11 mai à condition d'être en mesure de faire respecter les mesures de protection sanitaire, a annoncé mardi Edouard Philippe.

"Les marchés, pour lesquels l'interdiction est aujourd'hui la règle et l'autorisation l'exception, seront en général autorisés, sauf si les maires ou les préfets estiment qu'ils ne peuvent faire respecter les gestes barrières", a déclaré le Premier ministre lors de la présentation de son plan de déconfinement devant les députés.

Les commerces non essentiels pourront également à nouveau accueillir du public, a-t-il souligné. Toutefois, "chacun d'entre eux devra respecter un cahier des charges strict, limitant le nombre de personnes présentes en même temps dans le magasin et organisant les flux, afin de faire respecter la règle de la distance minimale d'un mètre par personne sans contact autour d'elle".

"Le port du masque grand public est recommandé pour les personnels et les clients lorsque les mesures de distanciation physique ne peuvent être garanties", a ajouté Edouard Philippe.

De plus, les commerçants pourront interdire l'accès à leur magasin aux personnes dépourvues de masque, a-t-il prévenu.

Exception

Autre exception: les activités des grands centres commerciaux ne pourront pas toutes reprendre.

"L'ouverture des commerces comprendra une exception pour les centres commerciaux qui ont une zone de chalandise qui va au-delà du bassin de vie et donc qui génère des déplacements et des contacts que nous ne voulons pas encourager", a détaillé le chef du gouvernement.

"Les préfets pourront décider de ne pas laisser ouvrir, au-delà des sections alimentaires déjà ouvertes, les centres commerciaux de plus de 40'000 m2 qui risquent de susciter de tels mouvements de population", a-t-il poursuivi.

Pas les bistrots

Edouard Philippe a par ailleurs rappelé que les bars, cafés et restaurants ne seraient pas fixés sur leur sort avant la fin du mois de mai.

Lors de la fermeture, mi-mars, de toutes les activités non essentielles au fonctionnement du pays, les marchés alimentaires étaient d'abord restés ouverts, déclarés prioritaires comme les supermarchés pour nourrir les populations confinées. Mais le gouvernement les avait finalement tous fermés le 24 mars pour freiner la contagion, avant d'accorder des autorisations au cas par cas par dérogation.

Ces réouvertures ont été permises après la mise au point d'un guide de bonnes pratiques sanitaires négocié entre quatre ministères (Santé, Agriculture, Bercy et Intérieur), la fédération des marchés de France, des syndicats agricoles et des organisations de producteurs.

Continuer la lecture

Non classé

Test

Publié

le

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X