Rejoignez-nous

Non classé

Les poèmes de Karmacadabra - du 28 mai au 1er juin

Publié

,

le

Lundi - Le Zubial

«Imaginez que vous êtes lui. Imaginez que vous vous donnez le droit d’être furieusement heureux.
Imaginez une seconde que vous n’êtes plus l’otage de vos peurs, que vous acceptez les vertiges de vos contradictions.
Imaginez que vos désirs gouvernent désormais votre existence, que vous avez réappris à jouer, à vous couler dans l’instant présent.
Imaginez que vous savez tout à coup être léger sans être jamais frivole.
Imaginez que vous êtes résolument libre, que vous avez rompu avec le rôle asphyxiant que vous croyez devoir vous imposer en société. Que vous avez quitté toute crainte d’être jugé.
Imaginez que votre besoin de faire vivre tous les personnages imprévisibles qui sommeillent en vous soit enfin à l’ordre du jour.
Imaginez que votre capacité d’émerveillement soit intacte, qu’un appétit tout neuf, virulent, éveille en vous mille désirs engourdis et autant d’espérances inassouvies.
Imaginez que vous allez devenir assez sage pour être enfin imprudent.
Imaginez que la traversée de vos gouffres en vous inspire plus que de la joie.»

– Alexandre Jardin, Le zubial


Mardi - ÊTRE RESPONSABLE DE NOTRE BONHEUR (1)

Il n’y a pas de meilleure recette pour être malheureux que d’attendre que les autres fassent notre bonheur.

Quand nous attendons que les autres devinent nos besoins, nos désirs, nos attentes, nous achetons un passeport direct pour être déçus et malheureux. Les autres ne sont pas là pour répondre à nos attentes. NOUS sommes là pour répondre à NOS attentes, nos besoins, nos désirs.

Nous voulons des fleurs? Nous nous en achetons! Nous voulons que les autres prennent soin de nous? Nous prenons soin de nous. Nous aimerions que les autres nous demandent comment nous allons et qu’on nous écoute réellement? Et si nous nous écoutions, nous? Et si nous allions voir en nous comment nous allons, pour de vrai?

Ce n’est pas la responsabilité des autres de nous aimer. C’est la nôtre. Il n’y a pas de meilleure recette pour être heureux que d’apprendre à faire nous-mêmes notre bonheur, en répondant nous-mêmes à nos besoins et nos désirs. Tout ce qui viendra des autres en plus, ce seront des cadeaux que nous apprécierons davantage parce que nous ne les attendions plus.

L’attente crée le manque, la responsabilité crée la liberté.


Mercredi - ÊTRE RESPONSABLE DE NOTRE BONHEUR (2)

Puisque chacun de nous est responsable de son propre bonheur, cela signifie aussi que nous ne sommes pas responsables du bonheur des autres.

Trop souvent, nous voulons tellement que les autres soient heureux, (et si possible grâce à nous !) que nous faisons tout ce que nous croyons important pour eux pour qu’ils soient heureux; mais il reste que nous partons toujours de nos propres perceptions à nous.

Ce que nous croyons qu’ils ont besoin pour être heureux, 1 : ce n’est pas nécessairement ce dont ils ont vraiment besoin, car qui sommes-nous pour savoir mieux qu’eux ce qui les rend heureux? Et 2 : ce n’est pas à nous à leur donner ce qu’ils ont besoin pour être heureux, c’est à eux d’aller le chercher et de se le donner.

En réalité, si l’autre veut être heureux, il doit d’abord le vouloir! Si nous pensons à sa place, comment peut-il savoir ce qui le rend heureux? Parfois, en voulant trop en faire pour l’autre, nous risquons de l’étouffer et nous nous épuisons. Nous l’empêchons peut-être de puiser dans ses propres ressources pour évoluer.

Pour être heureux, il faut non seulement le vouloir mais aussi le décider! Si l’autre n’a pas encore décidé d’être heureux, peu importe tous les efforts que nous y mettrons, rien ne le rendra vraiment heureux tant que ce ne sera pas son propre choix. Notre responsabilité n’est pas de rendre les autres heureux; nous pouvons les y accompagner mais nous ne pouvons pas le faire pour eux.

La vérité, c’est qu’en étant responsable de notre propre bonheur, nous favorisons chez l’autre la prise de conscience qu’il est lui aussi responsable de son propre bonheur.


Jeudi - ÊTRE RESPONSABLE DE NOTRE BONHEUR(3)

Maintenant, puisque chacun de nous est responsable de son propre bonheur, cela ne veut pas dire que nous ne devons pas contribuer au bien-être de l’autre lorsque c’est possible.

Il ne s’agit pas de devenir égocentrique ni d’être indifférent à l’autre. Au contraire, parce que nous prenons soin de nous-mêmes d’abord et que nous nous accordons ce qu’il faut pour être heureux, nous avons davantage le désir d’avoir des attentions pour l’autre, mais sans attente.

Nous donnons plus facilement, parce que nous nous sommes donné à nous d’abord, et parce que nous n’attendons pas que l’autre nous donne en retour. Nous sommes libérés; ce n’est plus une obligation que nous nous faisons de donner ou de prendre soin de l’autre, c’est un désir sincère qui émerge de l’Amour.

Puisque nos besoins sont comblés par nous-mêmes, et que nous n’attendons plus que l’autre les comble, alors, vient le goût de prendre soin de l’autre, de contribuer dans une certaine mesure à ce qu’il trouve lui-même son bonheur, s’il l’a décidé.

Et nous aurons alors le souci de ne jamais plus le faire ni à notre détriment ni contre son gré.

Diane Gagnon


Vendredi

Quand on souffre beaucoup, qu'on est très malheureux, on se coupe du monde. On ne lui trouve plus d'intérêt, et il nous semble indifférent, presque offensant. Mais il va pourtant, à sa manière, nous aider ou nous sauver.

Plus on souffre et plus on doit s'assurer de rester en lien avec tout ce qui nous entoure. La souffrance est toujours aggravée et prolongée par la rupture et l'éloignement, la rétraction sur nous-mêmes.

Entraînement : lorsque je me sens malheureux, continuer de rester sensible à la beauté du monde.

Même si elle ne me soulage pas, même si elle ne m'aide pas tout de suite. À un moment, tout basculera et elle me sauvera.

Christophe André

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

C'est par là

Bangles: le jour où Prince est venu

Publié

le

Vinyl7Records

Manic Monday est le premier succès grand public des Bangles en 1986. Ces quatre américaines ont publié leur premier album 2 ans plus tôt. Cindy Lauper, déjà star mondiale les a repéré, Prince aussi. 

Les liens du son/11.01.21
Les liens du son/11.01.21

Prince n’est pas insensible au charme de la brune Suzanna Hoffs, il fait quelques apparitions sur scène avec le groupe puis lui propose un titre qu’il a écrit sous le pseudonyme de Christopher: Manic Monday.

Le blues du lundi, c’est un vaste thème et ce n’est pas qu’une légende: une étude anglaise l’a confirmé. La journée est longue et morose pour la  la plupart des salariés  qui seraient productifs pendant seulement 3h30 en moyenne le lundi.  Le titre figure sur le 2ème album des Bangles, et la chanson est de 2ème main.  Prince l’avait déjà proposé au trio qu’il produisait Apollonia 6, emmené par son amoureuse de l’époque Patricia Kotero.

Cette chanson va connaître plusieurs vies. En 2005, le groupe américain de pop rock punk chrétien Relient K le reprend dans une compilation.

Au Japon, la chanteuse Bonnie Pink le décline en douceur.

En Finlande, le groupe Leningrad Cowboys n’hésite pas à en rajouter.

Il faudra attendre 2019 pour entendre ce titre dans la voix de son créateur. Le titre est inclus dans un album posthume de Prince.

 

Continuer la lecture

C'est par là

Toto: Africa, titre imparable aussi avec un poulet en caoutchouc

Publié

le

Trezchic

Africa est le plus grand succès de Toto. Et pourtant quand David Paich, claviériste et chanteur du groupe compose quelques notes en studio sur son nouveau synthé, c’est d’abord pour le tester avec des sons de marimba et de kalimba.
Ces deux instruments originaires d'Afrique l’inspirent, il fredonne aussi. Il n’est jamais allé sur le continent, mais le souvenir de photos et de récits s’impose.

Les liens du son/08.01.2021
Les liens du son/08.01.2021

Mais le titre laisse perplexe le reste du groupe. Quand Steve Lukather, guitariste du groupe l’entend pour la première fois, il n’y croit tellement pas qu’il parie que si c’est un succès, il se baladera nu sur Hollywood Boulevard, promesse jusque-là non tenue.

Et le succès appelle le succès, de nombreuses reprises vont suivre dont celle de Chris de Burgh.

Et Robin DiMaggio, ex-batteur notamment de David Bowie en fera aussi une reprise avant d’avoir maille à partir avec le FBI et la justice pour escroquerie suite à un concert caritatif jamais organisé.

Le succès de Toto franchit allègrement la barrière des générations. Au printemps 2018, le groupe californien Weezer l’adapte à sa manière et donne suite à la demande d’une ado de 14 ans largement relayée par les réseaux sociaux.

Et ce titre hors-norme de Toto donne aussi lieu à des reprises difficilement qualifiables, comme celle faite avec un poulet en caoutchouc, qui totalise près de 5 millions de vues sur Youtube!

Et le rappeur Pitbull s’offre une reprise pour le moins musclée, puis décriée.

Et pendant ce temps-là, le titre de Toto résonne dans le désert du Namib en Namibie. En 2019, l'artiste germano-namibien Max Siedentopf a mis en place une installation sonore permanente qui fait entendre la chanson en boucle grâce à l’énergie solaire. Il vise une diffusion éternelle.

Pour un titre dont l’album a été triple disque de platine aux États-Unis, s’est vendu à 5 millions d’exemplaires dans le monde et reçu six Grammy Awards en 1983, dont celui du meilleur album, ça semble un minimum!

Continuer la lecture

C'est par là

Stevie Wonder: l'appel qui résonne sur toute la planète

Publié

le

Ricky Daniel

En 1984, le succès pour Stevie Wonder est simple comme un coup de fil! Il signe ce qui sera son single le plus vendu.
Amoureux transi, Stevie Wonder? Peut-être mais surtout fils modèle car il dira avoir écrit ce titre en rentrant chez lui après une visite à sa mère.
Les liens du son /07.01.2021
Les liens du son /07.01.2021

Ce titre sera le premier numéro 1 de l’artiste au Royaume-Uni et son 8ème numéro aux Etats-Unis. D’autres chiffres jalonnent son parcours: 100 millions d’albums vendus, 25 Grammy Awards remportés, le tout après plus de 60 ans passé en musique puisqu’il a enregistré son premier titre à 11 ans !

Et cette grande déclaration va aussi inspirer Andrea Bocelli:

Le thème sera aussi décliné par l’artiste brésilien et futur ministre de la culture Gilberto Gil.

Le titre existe aussi en allemand dans la voix de l’actrice et chanteuse israélienne Daliah Lavi.

Et par opportunisme ou romantisme, Sacha Distel n’y résiste pas, en français dans le texte..

Et sous son chapeau de cow-boy, l'artiste américain Jason Allen fait aussi passer le message

Stevie Wonder a écrit ce titre pour la bande originale du film “La femme en rouge”. Le titre a eu plus de succès que le film, et l'artiste a décroché l’Oscar de la meilleure chanson originale. Une récompense accompagnée d'un geste marquant car Stevie Wonder a dédié ce prix à Nelson Mandela, alors en prison depuis plus de 20 ans. Dès le lendemain, le gouvernement sud-africain a interdit sa musique.
Mais rien n’atteint Stevie Wonder qui a un astéroïde à son nom! Et une devise : “ Voir le passé comme un défi au futur!”.

Continuer la lecture

Non classé

INTER: Une femme décède dans l'assaut du Capitole à Washington

Publié

le

Une femme est morte après avoir été blessée par balles par la police du Capitole. Elle était une ardente partisane du président Donald Trump.
Continuer la lecture

International

La justice britannique maintient Julian Assange en détention

Publié

le

© EPA/VICKIE FLORES

La justice britannique a ordonné mercredi le maintien en détention du fondateur de Wikileaks Julian Assange. Les Etats-Unis réclament son extradition afin de le juger pour espionnage notamment.

L'audience s'est ouverte à 10h00 à la Westminster Magistrates Court de Londres. Transféré depuis la prison de haute sécurité de Belmarsh où il est détenu, Julian Assange est apparu en costume sombre, masque sur le visage.

L'accusation a mis en évidence que Julian Assange a les "ressources" nécessaires pour prendre la fuite et pointé notamment l'offre d'asile politique faite lundi par le Mexique.

La juge Vanessa Baraitser a estimé qu'il existe "des motifs sérieux de croire que si M. Assange était libéré aujourd'hui, il ne se rendrait pas au tribunal pour faire face à la procédure de recours".

Extradition refusée

Réclamé par la justice américaine qui veut le juger pour la diffusion de centaines de milliers de documents confidentiels, l'Australien de 49 ans, poursuivi notamment pour espionnage, a remporté lundi une première victoire.

Invoquant le risque de suicide du fondateur de WikiLeaks dans le système carcéral américain, la juge britannique Vanessa Baraitser a refusé son extradition vers les Etats-Unis. Dans la foulée de la décision, les autorités américaines ont notifié au tribunal leur intention de faire appel.

Arrêté en avril 2019

Julian Assange a été arrêté par la police britannique en avril 2019 après avoir passé sept ans reclus à l'ambassade d'Equateur à Londres, où il s'était réfugié alors qu'il était en liberté sous caution. Il craignait une extradition vers les Etats-Unis ou la Suède, où il a fait l'objet de poursuites pour viol qui ont depuis été abandonnées.

L'Australien, soutenu par nombre d'organisations de défense de la liberté de la presse, risque aux Etats-Unis 175 ans de prison pour avoir diffusé, à partir de 2010, plus de 700'000 documents classifiés sur les activités militaires et diplomatiques américaines, notamment en Irak et en Afghanistan.

Les Etats-Unis lui reprochent d'avoir mis en danger des sources des services américains, accusation qu'il conteste. Parmi les documents publiés figurait une vidéo montrant des civils tués par les tirs d'un hélicoptère de combat américain en Irak en juillet 2007, dont deux journalistes de l'agence Reuters.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Verseau

N'hésitez pas à aborder en famille les problèmes qui minent vos relations. Les cieux s'éclaircissent au prix d'une franche discussion.

Publicité

Les Sujets à la Une

X