Rejoignez-nous

Non classé

Les poèmes de Karmacadabra - du 9 au 13 avril

Publié

,

le

Lundi - extrait du livre "L'Âme du monde"

« Un vieux roi vient de mourir. Son fils unique monte sur le trône pour lui succéder. Conscient de son

ignorance, il convoque les hommes les plus savants du royaume. Il leur demande de voyager à travers le monde pour rapporter toute la science et toute la sagesse connues à cette époque. Ils reviennent seize ans plus tard chargés de livres de toutes langues. Le roi réalise qu'une seule vie ne pourrait lui suffire pour tout lire, tout apprendre, tout comprendre. Il demande donc aux érudits de lire ces livres à sa place, puis d'en tirer l'essentiel et de rédiger pour chaque science un ouvrage accessible.

Seize années passent encore avant que les savants constituent pour le roi une bibliothèque faite des seuls résumés de toute la science et de toute la sagesse humaine. Le roi devenu vieux comprend qu'il n'aura pas le temps de lire et d'intégrer tous ces ouvrages. Il prie donc les savants d'écrire un article par science, en allant à l'essentiel. Huit années passent. Fatigué et malade, le roi demande à chacun de résumer rapidement son article en une phrase. Quatre années furent encore nécessaires pour cette tâche.

A la fin, un seul livre est écrit qui contient une seule phrase sur chacune des sciences et des sagesses du monde. Au vieux conseiller qui lui apporte l'ouvrage, le roi mourant murmure : "Donne-moi une seule phrase qui résume tout ce savoir, toute cette sagesse. Juste une seule phrase avant que je ne meure !

— Sire, dit le conseiller, toute la sagesse du monde tient en deux mots : « Vivre l'instant." »

- Frédéric Lenoir


Mardi - extrait du livre "Les Nourritures Terrestres"

"C'est dans l'abnégation que chaque affirmation s'achève. Tout ce que tu résignes en toi prendra vie. Tout ce qui cherche à s'affirmer se nie ; tout ce qui se renonce s'affirme. La possession parfaite ne se prouve que par le don. Tout ce que tu ne sais pas donner te possède. Sans sacrifice il n'est pas de résurrection. Rien ne s'épanouit que par offrande. Ce que tu prétends protéger en toi s'atrophie.

Il y a sur Terre de telles immensités de misère, de détresse, de gêne et d'horreur, que l'homme heureux n'y peut songer sans prendre honte de son bonheur. Et pourtant ne peut rien pour le bonheur d'autrui celui qui ne sait être heureux lui-même. Je sens en moi l'impérieuse obligation d'être heureux. Mais tout bonheur me paraît haïssable qui ne s'obtient qu'aux dépens d'autrui et par des possessions dont on le prive."

- André Gide


Jeudi - "Je contemple souvent le ciel de ma mémoire"

Le temps efface tout comme effacent les vagues
Les travaux des enfants sur le sable aplani
Nous oublierons ces mots si précis et si vagues
Derrière qui chacun nous sentions l’infini.

Le temps efface tout il n’éteint pas les yeux
Qu’ils soient d’opale ou d’étoile ou d’eau claire
Beaux comme dans le ciel ou chez un lapidaire
Ils brûleront pour nous d’un feu triste ou joyeux.

Les uns joyaux volés de leur écrin vivant
Jetteront dans mon cœur leurs durs reflets de pierre
Comme au jour où sertis, scellés dans la paupière
Ils luisaient d’un éclat précieux et décevant.

D’autres doux feux ravis encor par Prométhée
Étincelle d’amour qui brillait dans leurs yeux
Pour notre cher tourment nous l’avons emportée
Clartés trop pures ou bijoux trop précieux.

Constellez à jamais le ciel de ma mémoire
Inextinguibles yeux de celles que j’aimai
Rêvez comme des morts, luisez comme des gloires
Mon cœur sera brillant comme une nuit de Mai.

L’oubli comme une brume efface les visages
Les gestes adorés au divin autrefois,
Par qui nous fûmes fous, par qui nous fûmes sages
Charmes d’égarement et symboles de foi.

Le temps efface tout l’intimité des soirs
Mes deux mains dans son cou vierge comme la neige
Ses regards caressants mes nerfs comme un arpège
Le printemps secouant sur nous ses encensoirs.

D’autres, les yeux pourtant d’une joyeuse femme,
Ainsi que des chagrins étaient vastes et noirs
Épouvante des nuits et mystère des soirs
Entre ces cils charmants tenait toute son âme

Et son coeur était vain comme un regard joyeux.
D’autres comme la mer si changeante et si douce
Nous égaraient vers l’âme enfouie en ses yeux
Comme en ces soirs marins où l’inconnu nous pousse.

Mer des yeux sur tes eaux claires nous naviguâmes
Le désir gonflait nos voiles si rapiécées
Nous partions oublieux des tempêtes passées
Sur les regards à la découverte des âmes.

Tant de regards divers, les âmes si pareilles
Vieux prisonniers des yeux nous sommes bien déçus
Nous aurions dû rester à dormir sous la treille
Mais vous seriez parti même eussiez-vous tout su

Pour avoir dans le coeur ces yeux pleins de promesses
Comme une mer le soir rêveuse de soleil
Vous avez accompli d’inutiles prouesses
Pour atteindre au pays de rêve qui, vermeil,

Se lamentait d’extase au-delà des eaux vraies
Sous l’arche sainte d’un nuage cru prophète
Mais il est doux d’avoir pour un rêve ces plaies
Et votre souvenir brille comme une fête.
- Marcel Proust


Vendredi -  Le lait des chats

Les chats trempent leur langue rose
Au bord des soucoupes de lait ;
Les yeux fixés sur le soufflet,
Le chien bâille en songeant, morose.

Et tandis qu'il songe et repose
Près de la flamme au chaud reflet,
Les chats trempent leur langue rose
Au bord des soucoupes de lait.

Dans le salon, seul le feu glose ;
Mère-grand dit son chapelet,
Suzanne dort sur un ourlet,
Et dans le lait, paupière close,
Les chats trempent leur langue roses

- Charles Guérin

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bon Été avec LFM

La fête fédérale sur le Grütli comme si vous y étiez

Publié

le

Demain, vous pourrez suivre la fête fédérale sur le Grütli depuis chez vous. 

La Présidente de la Confédération suisse Simonetta Sommaruga honorera une femme et un homme de chacun des 26 cantons et de la "Cinquième Suisse", les citoyens suisses vivant à l'étranger, au nom des très nombreuses personnes qui se sont engagées pendant la période du coronavirus.

Et vous pourrez chanter l'hymne national suisse avec la chanteuse d'opéra Marie-Claude Chappuis, qui interprètera le nouveau texte proposé pour l'hymne national.

Le nouveau texte existe en français, italien, allemand, romanche ainsi qu'en anglais :

Vous pourrez suivre ces célébrations en live stream en direct de 12h55 à 14h30   http://www.missione1agosto.org/livestream

Et plus tard, la cérémonie sera diffusée sur la chaîne YouTube du Conseil fédéral http://www.youtube.com/channel/UCh4VTxoTL79TpMBg3yBqSPQ  

Et signalons que l’an prochain, le 1er août 2021, les associations féminines célébreront sur la prairie du Grütli, le 50ème anniversaire du droit de vote des femmes en Suisse.

 

Continuer la lecture

Non classé

Début du chantier de l'extension de l'Unithèque à Dorigny

Publié

le

Le projet d’extension de la "Banane", sur le campus de Dorigny à Lausanne, va débuter fin juin par différents aménagements préparatoires. La construction proprement dite commencera au printemps 2021. (Image d'archive - ©Keystone/LAURENT GILLIERON)
Le projet d’extension de l’Unithèque, sur le campus de Dorigny à Lausanne, va débuter fin juin par différents aménagements préparatoires. La construction proprement dite commencera au printemps 2021 et se poursuivra jusqu’en 2024. Le coût total de l’investissement est de 79,5 millions de francs.

L’extension de l’Unithèque répond à la croissance importante de l’Université de Lausanne et en particulier aux besoins supplémentaires de la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne. Elle prévoit de doubler les places de travail actuelles ainsi que l’espace de stockage des ouvrages, écrit le canton lundi dans un communiqué.

La capacité d’accueil du restaurant de la Banane augmentera grâce à une hausse totale de 50% de la surface utile qui dépassera 30'000 m2. Le chantier est particulièrement complexe, notamment en raison du maintien de l’ouverture permanente de la bibliothèque universitaire et de la nécessité de garantir l’offre en restauration durant les travaux.

En novembre 2015, le jury du concours d’architecture a désigné à l’unanimité le projet "Abaka" des architectes lausannois Fruehauf, Henry & Viladoms pour compléter le bâtiment d’origine, construit en 1983 par Guido Cocchi. Le Grand Conseil a adopté en septembre 2019 un crédit d’ouvrage de 54,7 millions. S’y ajoute un crédit d’étude plus ancien de 7,2 millions pour une participation totale de l’Etat de Vaud de 61,9 millions.

La subvention fédérale aux investissements universitaire atteint 17,6 millions sur un budget global d’investissement de 79,5 millions. Ce montant comprend la réalisation de l’extension ainsi que la modernisation des équipements du bâtiment existant.

Continuer la lecture

L'après-midi avec Valérie

Réouverture des librairies : le choix de Marie-Christine Horn

Publié

le

Lire, ce peut être un besoin viscéral, une source infinie de découverte et/ou un moyen de se détendre. La réouverture des librairies dès lundi est donc au minimum une bonne nouvelle !

Et ce sera l’occasion de joindre l’utile à l’agréable puisque  Livre Suisse, association promouvant le livre francophone en suisse  et le livre suisse à l’étranger, lance une campagne d’incitation à l’achat de publications nationales, une façon de jouer la carte de la solidarité avec les éditeurs suisses qui comme bon nombre d’autres activités ont souffert du confinement . 

L’écrivaine fribourgeoise  Marie-Christine Horn, qui a partagé de nombreuses lectures suisses pendant le confinement via Facebook soutient cette campagne.

Nous lui avons demandé de choisir 3 livres suisses : autant dire un supplice pour cette grande lectrice, mais elle a accepté l’exercice de style avec générosité et bienveillance !  

 

Les  3 choix de Marie-Christine Horn :

 

-Exils de  Mélanie Chappuis, Editions BSN 

-Petite brume de Jean-Pierre Rochat,  Edition d’Autre part 

- Inertie de Dunia Miralles, Edition l’Age d’Homme

 

Et plein d’autres auteurs suisses à découvrir ou redécouvrir  en librairie dès lundi !

 

 

Continuer la lecture

International

Magasins réouverts le 11 mai en France

Publié

le

Magasins et marchés pourront rouvrir le 11 mai, mais pas les bistrots, a indiqué le premier ministre français Edouard Philippe devant l'Assemblée nationale. (©KEYSTONE/EPA/Niviere David / POOL)
Hormis les cafés et restaurants, tous les magasins, marchés de plein air et halles couvertes pourront rouvrir à partir du 11 mai à condition d'être en mesure de faire respecter les mesures de protection sanitaire, a annoncé mardi Edouard Philippe.

"Les marchés, pour lesquels l'interdiction est aujourd'hui la règle et l'autorisation l'exception, seront en général autorisés, sauf si les maires ou les préfets estiment qu'ils ne peuvent faire respecter les gestes barrières", a déclaré le Premier ministre lors de la présentation de son plan de déconfinement devant les députés.

Les commerces non essentiels pourront également à nouveau accueillir du public, a-t-il souligné. Toutefois, "chacun d'entre eux devra respecter un cahier des charges strict, limitant le nombre de personnes présentes en même temps dans le magasin et organisant les flux, afin de faire respecter la règle de la distance minimale d'un mètre par personne sans contact autour d'elle".

"Le port du masque grand public est recommandé pour les personnels et les clients lorsque les mesures de distanciation physique ne peuvent être garanties", a ajouté Edouard Philippe.

De plus, les commerçants pourront interdire l'accès à leur magasin aux personnes dépourvues de masque, a-t-il prévenu.

Exception

Autre exception: les activités des grands centres commerciaux ne pourront pas toutes reprendre.

"L'ouverture des commerces comprendra une exception pour les centres commerciaux qui ont une zone de chalandise qui va au-delà du bassin de vie et donc qui génère des déplacements et des contacts que nous ne voulons pas encourager", a détaillé le chef du gouvernement.

"Les préfets pourront décider de ne pas laisser ouvrir, au-delà des sections alimentaires déjà ouvertes, les centres commerciaux de plus de 40'000 m2 qui risquent de susciter de tels mouvements de population", a-t-il poursuivi.

Pas les bistrots

Edouard Philippe a par ailleurs rappelé que les bars, cafés et restaurants ne seraient pas fixés sur leur sort avant la fin du mois de mai.

Lors de la fermeture, mi-mars, de toutes les activités non essentielles au fonctionnement du pays, les marchés alimentaires étaient d'abord restés ouverts, déclarés prioritaires comme les supermarchés pour nourrir les populations confinées. Mais le gouvernement les avait finalement tous fermés le 24 mars pour freiner la contagion, avant d'accorder des autorisations au cas par cas par dérogation.

Ces réouvertures ont été permises après la mise au point d'un guide de bonnes pratiques sanitaires négocié entre quatre ministères (Santé, Agriculture, Bercy et Intérieur), la fédération des marchés de France, des syndicats agricoles et des organisations de producteurs.

Continuer la lecture

Non classé

Test

Publié

le

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X