Rejoignez-nous

International

Dominic Lobalu en or sur le 10'000 m

Publié

,

le

Dominic Lobalu en or sur le 10'000 m aux Européens (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Dominic Lobalu a remporté l'or du 10'000 m des Championnats d'Europe à Rome. Le coureur originaire du Soudan du sud a réalisé un magnifique dernier 400 m pour s'imposer.

Un immense sourire qui veut tout dire. Lui le réfugié du Soudan du sud autorisé tout récemment à défendre les couleurs de la Suisse tendant le drapeau rouge à croix blanche a réussi à se parer d'or après avoir obtenu le bronze lors du 5000 m plus tôt dans la compétition.

Sur cette course très tactique, Dominic Lobalu n'a jamais paniqué. Il a pris la tête après 7200 m, mais il a ensuite vu ses rivaux accélérer. Puis vint le dernier 800 m. Huitième, Lobalu a dû remonter pour se placer correctement et tenir le choc dans le dernier 400. Et dans la dernière ligne droite, il s'est déporté pour devancer finalement de 0''16 le Français Yann Schrub. Le temps de 28'00''32 est loin de ses standards, mais Lobalu s'en moque avec l'or autour de son cou.

"Je n'ai jamais vraiment douté, a expliqué le nouveau champion d'Europe au micro de la RTS. Mais parfois tu n'es pas sûr de la résistance de tes adversaires. En général, je sais où je peux pousser et où je ne peux pas." Interrogé sur ce qu'il allait ressentir en entendant l'hymne national avec la médaille d'or, Lobalu a répondu avec candeur: "Cela fait deux semaines que j'essaie de le chanter. Je suis désolé, mais je ne connais pas encore les paroles de l'hymne."

A noter encore la 13e place de Jonas Raess dans cette course.

Pas de médaille pour les relais

La joie de Dominic Lobalu contrastait quelques minutes après avec la tristesse de Sarah Atcho-Jaquier au terme du relais féminin 4x100 m où la Suisse pensait avoir pris la 4e place en 42''48 à 0''02 du bronze décroché par les Pays-Bas. Mais le quatuor helvétique a rapidement été disqualifié pour avoir laissé tomber le témoin juste avant la ligne.

"C'est dur de trouver les mots, a réagi la Vaudoise. J'ai l'impression que c'était la chance d'une vie. Je suis désolée d'avoir laissé tomber l'équipe. Ce soir, je prends tout sur moi parce qu'on était 3e avant mon passage. Pour la disqualification, je sais juste qu'on s'est touché avec la Néerlandaise, mais je n'en sais pas plus." Les Britanniques l'ont logiquement emporté en 41''91 devant la France.

Le relais masculin 4x100 m a terminé au 5e rang en 38''68 dans une course enlevée par l'Italie. Les Suisses auraient dû battre les Néerlandais (2es) et le record national pour se qualifier pour les JO. Ils auront une dernière chance de le faire à Genève.

Annik Kälin a réussi un très joli concours à la longueur pour finalement prendre la 6e place avec un bond à 6m82, soit à deux centimètres de son tout frais record de Suisse. Le titre est revenu à l'Allemande Malaika Mihambo avec un superbe saut à 7m22.

Sur 800 m, Lore Hoffmann n'a jamais semblé dans le coup. La Valaisanne est longtemps restée à la 8e place, mais elle n'a pu faire mieux que 7e en 2'01''13. Un chrono très moyen alors que la victoire est allée à la super favorite Keely Hodgkinson en 1'58''65.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Paris: un automobiliste fonce sur la terrasse d'un café

Publié

le

Un automobiliste a foncé sur une terrasse à Paris (photo symbolique). (© KEYSTONE/AP/MUHAMMED MUHEISEN)

Un automobiliste a foncé mercredi sur la terrasse d'un café du XXe arrondissement de Paris. La police fait état de trois blessés graves, selon l'AFP. On ne connaît pas pour l'heure les raisons de cet acte.

Les faits ont eu lieu vers 19h30. Les trois blessés se trouvent en urgence absolue, a précisé la source policière. Le conducteur du véhicule a pris la fuite, mais le passager a été interpellé. Il était positif aux stupéfiants et à l'alcool, selon la source proche du dossier.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Tour de France: joli succès pour Richard Carapaz dans la 17e étape

Publié

le

L'arrivée victorieuse de Richard Carapaz (© KEYSTONE/AP/Daniel Cole)

L'Equatorien Richard Carapaz (31 ans) a remporté en solitaire la 17e étape du Tour de France. Le champion olympique en titre a levé les bras pour la première fois de sa carrière sur la Grande Boucle.

Tadej Pogacar a conservé sans problème son maillot jaune de leader. Au terme des 178 km entre Saint-Paul-Trois-Châteaux et SuperDévoluy, Carapaz a devancé l'Anglais Simon Yates de 37 secondes et l'Espagnol Enric Mas de 57 secondes. L'Equatorien a construit son succès sur les pentes du col du Noyer, principale difficulté de la journée, en attaquant à 13 km de l'arrivée.

Carapaz peut désormais se targuer d'avoir gagné des étapes sur les trois grands Tours puisqu'il en a remporté trois tant au Giro qu'à la Vuelta. L'Equatorien s'est aussi adjugé le classement général du Tour d'Italie en 2019 et celui du Tour de Suisse en 2021.

Pogacar attaque encore

Au sein d'un petit groupe maillot jaune, Tadej Pogacar est une nouvelle fois passé à l'offensive dans les derniers mètres du col du Noyer, l'avant-dernière ascension du jour. Mais Jonas Vingegaard et Remco Evenepoel, d'abord largués, ont réussi à revenir dans la descente.

Dans les pentes plus douces vers SuperDévoluy, c'est le Belge qui a accéléré pour reprendre au final douze secondes au général sur Vingegaard. Pogacar, resté tranquillement dans la roue du Danois, l'a attaqué dans les derniers mètres pour grappiller deux secondes lui aussi sur son rival. Au général, Pogacar possède désormais 3'11 d'avance sur Vingegaard et 5'09 sur Evenepoel.

Jeudi, la 18e étape mènera le peloton de Gap à Barcelonnette sur 179,5 km d'un tracé accidenté, avec cinq ascensions répertoriées.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Rapace protégé tué en Isère: un chasseur condamné à 60'000 euros

Publié

le

Sur cette photo l'aigle Sherkan, un pygargue à tête blanche lors d'un spectacle de fauconnerie par "Les Aigles du Léman" à Genève en 2022 (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Un chasseur de 35 ans a été condamné mercredi à quatre mois de prison avec sursis et plus de 60'000 euros de dommages et intérêts pour avoir tué un rapace protégé, un pygargue, par un tribunal à Grenoble. L'oiseau venait du parc "Les Aigles du Léman", en Haute-Savoie.

Cette condamnation pour "destruction illicite d'une espèce protégée" lui a également valu le retrait de son permis de chasse et une interdiction de détenir et porter une arme pendant trois ans.

Il a également été condamné à verser aux associations de protection de la biodiversité qui s'étaient portées partie civile, 61'301 euros au total. Le trentenaire, qui possédait son permis de chasse depuis une quinzaine d'années, avait tué, le 24 février dernier, une femelle pygargue dans le massif de l'Oisans.

Son demi-frère âgé de 30 ans, qui était avec lui au moment des faits, a été relaxé de "complicité de destruction d'une espèce protégée", mais a été condamné à deux amendes pour avoir déplacé le corps de l'animal et pour "conservation d'une espèce protégée". Les deux frères avaient prélevé quatre plumes sur l'oiseau.

Moins de 30 en France

L'oiseau, nommé "Morzine", était né en captivité au parc "Les Aigles du Léman". Il avait été élevé dans le cadre d'un programme national scientifique de réintroduction du pygargue à queue blanche. Ce rapace est le plus rare de France: on compte moins de 30 spécimens présents sur le territoire, que ce soit en captivité ou en liberté.

La décision du tribunal "montre une prise de conscience sur le dommage écologique et sur ce que cela coûte de porter atteinte illégalement à une espèce protégée", s'est félicité Eric Posak, avocat de la Ligue de protection des oiseaux (LPO), association à qui le chasseur condamné devra verser 30'000 euros au titre du "préjudice écologique".

"C'est une décision qui va faire date", s'est réjoui Jacques-Olivier Travers, directeur des "Aigles du Léman", pour qui "le sentiment d'impunité" règne encore parmi les chasseurs. "On parle d'un oiseau, pas d'une vie humaine", a réagi Bernard Boulloud, avocat du chasseur condamné, qui dit "réfléchir" à faire appel partiellement de la décision.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

L'Abbé Pierre accusé d'agressions sexuelles par des femmes

Publié

le

L'Abbé Pierre, décédé en 2007, est accusé d'agressions sexuelles par plusieurs femmes (archives). (© KEYSTONE/FABRICE COFFRINI)

L'Abbé Pierre est accusé d'agressions sexuelles par plusieurs femmes. Les faits auraient été commis entre la fin des années 1970 et 2005. C'est ce qui ressort d'un rapport commandé par Emmaüs International, Emmaüs France et la Fondation Abbé Pierre et publié mercredi.

Icône de la lutte contre l'exclusion, longtemps personnalité préférée des Français, l'Abbé Pierre, de son vrai nom Henri Grouès, est décédé en 2007.

A la suite "d'un témoignage faisant état d'une agression sexuelle commise par l'Abbé Pierre sur une femme", un travail a été mené en interne par le cabinet expert de la prévention des violences Egaé, écrivent les trois associations dans un communiqué commun.

"Ce travail a permis de recueillir les témoignages de sept femmes qui font état de comportements pouvant s'apparenter à des agressions sexuelles ou des faits de harcèlement sexuel commis par l'abbé Pierre entre la fin des années 1970 et 2005", ajoutent les trois organisations. L'une d'entre elles "était mineure au moment des premiers faits".

Courage des victimes

"Nous saluons le courage des personnes qui ont témoigné et permis, par leur parole, de mettre au jour ces réalités", soulignent Emmaüs France, Emmaüs International et la Fondation Abbé Pierre, dans ce communiqué révélé également par La Croix.

"Nous les croyons, nous savons que ces actes intolérables ont laissé des traces et nous nous tenons à leurs côtés", ajoutent-elles. "Ces révélations bouleversent nos structures" et "ces agissements changent profondément le regard que nous portons sur un homme connu avant tout pour son combat contre la pauvreté, la misère et l'exclusion".

Pas de plainte déposée

Un dispositif de recueil de témoignages et d'accompagnement, "strictement confidentiel, s'adressant aux personnes ayant été victime ou témoin de comportements inacceptables de la part de l'abbé Pierre", a été mis en place, selon les trois associations.

Selon une source interne à Emmaüs, aucun signalement à la justice n'a été fait à ce stade.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Verseau

Au menu du jour, il y a une rencontre sentimentale, un rapprochement amoureux ou peut-être même un coup de foudre ! Servez-vous bien !

Les Sujets à la Une

X