Rejoignez-nous

International

Efforts pour un permis spécial en Suisse pour une ex-maire afghane

Publié

,

le

L'ancienne maire afghane Zarifa Ghafari veut relayer depuis la Suisse son appel à défendre les droits des femmes afghanes face aux talibans dans son pays. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

L'ex-plus jeune maire afghane, voix des femmes, va peut-être s'établir en Suisse, a appris Keystone-ATS. Des efforts sont en cours pour un permis spécial. De passage mardi à Genève, Zarifa Ghafari s'attend à ce que les talibans restent "pendant des années".

"Ce n'est pas mon gouvernement", dit dans un entretien à Keystone-ATS la jeune femme de 29 ans, qui était de 2019 à juin dernier maire de Maydan Shahr au sujet des nouveaux patrons de l'Afghanistan. Le porte-parole des talibans a dévoilé mardi à Kaboul tous les ministres dont le nombre s'est élargi notamment à un membre de la minorité hazara, mais sans présence féminine. Autre absence significative, le ministère des femmes n'est pas reconduit dans l'Emirat islamique.

Depuis des décennies, les plus grandes victimes des violences sont les femmes mais ce sont les hommes qui sont toujours avantagés, insiste celle qui a aussi travaillé pour le ministère de la défense. "Nous ne sommes pas les femmes d'il y a 20 ans", affirme-t-elle. Les talibans "ne seront pas capables de gouverner sans la moitié du pays", des femmes qui n'ont pas fait la guerre, ne sont pas corrompues.

Depuis son arrivée en Allemagne il y a quelques semaines via le Pakistan, un moment très difficile pour elle, Mme Ghafari a multiplié dans les médias internationaux les appels pour les femmes afghanes, demandant à la communauté internationale de négocier avec les talibans. Un message qu'elle a répété aussi mardi après-midi à Genève lors des PeaceTalks, à l'occasion de la Journée internationale de la paix.

Manoeuvre au Parlement fédéral

"Je suis prête à parler" avec les talibans parce qu'ils seront là "pour des années", affirme-t-elle, malgré tout ce que ceux-ci lui ont fait subir. "Je veux leur parler au nom de toutes les femmes afghanes qui ont déjà payé un prix élevé" pour la guerre mais aussi pour ses conséquences.

Aussi bien l'ONU que, mardi, des ONG dont l'Organisation mondiale contre la torture (OMCT) établie à Genève, ont dénoncé des violations des droits humains depuis l'arrivée des talibans au pouvoir il y a un mois. Les droits des femmes, notamment à l'éducation, ont été restreints malgré les promesses de l'Emirat islamique. Plusieurs manifestants ont été tués.

Selon Mme Ghafari, la communauté internationale a exclu les Afghans des récentes discussions et doit faire pression sur le Pakistan pour qu'il pousse l'Emirat islamique à négocier. Récemment, une résolution devant le Conseil des droits de l'homme de l'ONU portée par Islamabad avait provoqué de nombreuses critiques, en raison de l'absence de toute demande d'investigation internationale sur les violations des droits humains par les talibans.

L'activisme de l'ancienne maire pourrait d'ailleurs bientôt se faire plus durablement depuis la Suisse. L'Allemagne a attribué à Mme Ghafari un statut de réfugié, mais la jeune femme souhaite pouvoir oeuvrer et parler librement. Jeudi, elle se rendra à Berne avec son entourage suisse pour plaider sa cause devant plusieurs parlementaires, a dit à Keystone-ATS celui-ci.

Attaquée par les talibans

L'objectif est d'obtenir un permis spécial et des membres de plusieurs commissions sont à la manoeuvre. Mais la jeune femme ne pense pas rester en Suisse pendant des années. "Mon seul souhait est de retourner en Afghanistan en toute sécurité dès que possible", dit-elle. "Je ne pourrai pas rester pendant des années en dehors de mon pays".

Attaquée à plusieurs reprises par les talibans, elle porte la douleur d'avoir vu son père, un ancien officier de l'armée afghane, tué par ces islamistes il y a quelques mois. Et celles d'une blessure, dans un bombardement qui la visait il y a deux ans, qui l'empêche de rester debout trop longtemps.

Mais elle ne pense pas actuellement à sa sécurité personnelle. Elle regarde en permanence "ces vidéos, ces images et ces photos sur les réseaux sociaux" de la situation dans son pays. Elle déplore la situation financière, les exécutions ciblées, la pauvreté, "les pertes".

Son ancien chauffeur a été pénalisé par les talibans qui ne peuvent plus l'atteindre. Elle et certaines de ses anciennes collègues du ministère doivent se cacher.

Mardi dans l'après-midi, plusieurs dizaines d'Afghans ont manifesté sur la Place des Nations à Genève. "Sauvez l'Afghanistan", affichait une banderole. "Nous voulons la justice", demandaient les personnes rassemblées.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Hockey

Un but et un assist pour Kevin Fiala au Madison Square Garden

Publié

le

Kevin Fiala (au sol) dans une position bien inconfortable derrière la cage d'Igor Shesterkin... (© KEYSTONE/AP/John Munson)

La fête continue pour Kevin Fiala ! Auteur d'un but et d'un assist lors du succès 3-2 de Minnesota devant les Rangers à New York, le Saint-Gallois poursuit une série magnifique.

Devant 18'006 spectateurs venus au Madison Square Garden rendre hommage au gardien légendaire des Rangers Henrik Lundqvist dont le maillot no 30 a été retiré, Kevin Fiala a comptabilisé au moins un point dans un dixième match de rang. Elu meilleur joueur de la rencontre, il a signé son 12e but de la saison pour permettre au Wild de revenir à 2-1 à la 33e avant de délivrer une passe décisive, sa 19e de l'exercice, pour le but de la victoire de Frederic Gaudreau inscrit à la 42e.

Auteur désormais de 8 buts et de 5 assists lors de ses dix derniers matches, Kevin Fiala est l'un des artisans de la très belle embellie du Wild, qui a reporté sept de ses huit dernières rencontres. Ce nouveau succès offre à Minnesota, quatrième de la Central Division, un matelas confortable de 9 points sur la barre.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Un sixième succès de rang pour Clint Capela et les Hawks

Publié

le

Clint Capela (à droite) à la poursuite de Jayson Tatum pour une victoire de plus pour les Hawks. (© KEYSTONE/AP/Hakim Wright Sr.)

Et de six pour Atlanta ! Grâce à une défense de fer, les Hawks ont, sur leur parquet, battu Boston 108-92 pour cueillir un sixième succès de rang.

Cette victoire est due à la fois à une défense de fer de la part d'une équipe qui avait trop souvent manqué de rigueur dans son camp et à un banc qui a surclassé celui des Celtics. Les remplaçants ont inscrit 46 points pour contribuer à ce succès qui permet à Atlanta de revenir à la hauteur de Wahsington à la 10e place de la Conférence Est.

Toujours ménagé après sa blessure à la cheville, Clint Capela a bénéficié d'un temps de jeu de 23 minutes pour inscrire 6 points et capter 7 rebonds. Le Genevois et ses coéquipiers accueilleront les Lakers de LeBron James dimanche avec l'espoir de poursuivre cette série vertueuse.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Joe Exotic reste condamné à plus de 20 ans de prison

Publié

le

Les aventures de Joseph Maldonado-Passage, dit Joe Exotic, avaient passionné des millions de foyers lors de la sortie sur Netflix du documentaire "Au royaume des fauves" (archives), (© KEYSTONE/AP/Sue Ogrocki)

Le fantasque patron de zoo "Joe Exotic", au coeur d'un documentaire à succès sur Netflix, a échoué à convaincre la justice américaine de le libérer. Il a écopé vendredi d'une nouvelle peine de 21 ans de prison pour tentative de meurtre.

Le "roi des tigres", de son vrai nom Joe Maldonado-Passage, avait été condamné en janvier 2020 à 22 ans de prison pour avoir voulu faire tuer son ennemie intime Carole Baskin. A cause d'une erreur de procédure, un tribunal fédéral avait ensuite ordonné de revoir cette peine à la baisse.

Lors d'une audience à Oklahoma City, destinée à fixer sa nouvelle sentence, Joe Exotic, 58 ans, a demandé une "seconde chance", ont rapporté les médias locaux. "Ne me laissez pas mourir en prison", a plaidé le quinquagénaire qui souffre d'un cancer de la prostate.

Combines infernales

Sa rivale, Carole Baskin, a exhorté le juge à le laisser derrière les barreaux, disant toujours craindre pour sa vie. Le magistrat a finalement retenu une peine de 21 ans de réclusion, selon des documents judiciaires.

Le parcours de l'exubérant Joe Exotic, qui a amassé une petite fortune grâce à un zoo ouvert en 1999 dans l'Oklahoma avant de tout perdre dans des combines infernales, avait passionné des millions de foyers confinés lors de la sortie du documentaire "Au royaume des fauves" au début de la pandémie due au coronavirus.

La série se concentrait sur son conflit avec Carole Baskin, une défenseure de la cause animale, qui l'accusait de maltraiter ses bêtes et s'était juré de mettre son zoo en faillite. Il avait fini par proposer des milliers de dollars à deux hommes de main pour qu'ils tuent son ennemie. Mais l'un d'eux était un policier infiltré pour le piéger.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Les restes d'une fusée SpaceX vont s'écraser sur la Lune en mars

Publié

le

Les restes de la fusée de SpaceX doivent s'écraser sur la face cachée de la Lune (archives). (© KEYSTONE/EPA/Miguel Gutierrez)

Cela n'était pas prévu, mais SpaceX débarquera finalement sur la Lune dès cette année. Le second étage d'une fusée Falcon 9, laissé à l'abandon dans l'espace depuis son lancement il y a sept ans, va s'écraser en mars sur la surface lunaire, selon des astronomes.

La fusée avait été utilisée en 2015 pour mettre en orbite un satellite d'observation du climat sur terre, le Deep Space Climate Observatory (DSCOVR). Depuis cette date, le second étage du vaisseau flottait dans le cosmos sur une orbite appelée "chaotique" par les mathématiciens, car difficilement prévisible, a expliqué mercredi l'astronome Bill Gray.

L'objet est passé assez près de la Lune au début janvier, ce qui a modifié son orbite. Il devrait ainsi s'écraser sur la face cachée de la Lune le 4 mars.

L'engin frappera la surface lunaire à plus de 9000 km/h. Le moment et le lieu précis pourraient encore changer de quelques minutes et kilomètres, en raison de l'effet difficilement prévisible sur ce cylindre creux de la lumière du Soleil, qui le pousse de façon notable.

La NASA va suivre l'événement

"J'ai suivi des déchets spatiaux de ce type depuis environ 15 ans et c'est le premier impact lunaire non intentionnel" détecté, a souligné Bill Gray.

Selon l'astronome Jonathan McDowell, il est possible que des impacts similaires se soient produits par le passé, sans qu'on l'ait su. "Il y a au moins 50 objets laissés dans l'espace lointain dans les années 1960, 1970 et 1980, simplement abandonnés là, sans qu'on les suive", a-t-il expliqué.

En mars prochain, l'explosion de cet objet d'environ quatre tonnes ne sera pas visible depuis la Terre lorsqu'il se produira. Mais il devrait causer un cratère qui pourrait être observé par les scientifiques par la suite, notamment par la sonde LRO (Lunar Reconnaissance Orbiter) de la NASA ou celle, indienne, baptisée Chandrayaan-2, afin d'en apprendre plus sur la géologie lunaire.

Qualifiant l'événement d'"opportunité de recherche exaltante", la NASA a déclaré jeudi qu'elle tenterait d'observer le cratère qui sera formé par les restes de la fusée.

Des vaisseaux ont déjà été intentionnellement projetés sur la Lune à des fins scientifiques par le passé, comme durant les missions Apollo pour tester des sismomètres. En 2009, la NASA avait envoyé un deuxième étage de fusée s'écraser dans une région près du pôle Sud lunaire, afin d'étudier la présence d'eau.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

Le chanteur Chris Brown visé par une plainte au civil pour viol

Publié

le

Chris Brown fait l'objet d'accusations de viol dans un palace parisien en janvier 2019, au sujet desquelles un juge d'instruction français enquête (archives). (© KEYSTONE/AP/VIANNEY LE CAER)

Une femme ayant gardé l'anonymat a porté plainte au civil contre le chanteur américain Chris Brown, qu'elle accuse de l'avoir droguée puis violée à la fin 2020 en Floride. Elle réclame 20 millions de dollars (18,6 millions de francs) de dommages et intérêts.

D'après la plainte, Chris Brown avait invité la plaignante, décrite comme "chorégraphe, danseuse, mannequin et artiste musicale", sur un yacht amarré au domicile du rappeur Diddy en Floride, le 30 décembre 2020. La jeune femme dit avoir bu lors de cette soirée un verre offert par Chris Brown qui l'a rendu "désorientée et physiquement instable".

Elle accuse l'artiste de l'avoir emmenée dans une chambre où, malgré ses protestations, il lui a retiré son bas de maillot de bain avant de la violer. "Les événements traumatisants que la plaignante [...] a subis sont choquants et devraient tous nous horrifier", insiste la plainte, déposée jeudi à Los Angeles.

"Des vraies conneries"

La jeune femme dit chercher "à obtenir justice pour elle-même" et espère aussi "servir d'exemple" à d'autres qui pourraient "avoir été à la merci" de Chris Brown. Ses avocats ont affirmé au site spécialisé TMZ que leur cliente n'avait pas signalé le viol à la police à l'époque, car elle était étudiante en médecine et était gênée.

Chris Brown a réagi après la plainte sur son compte Instagram, écrivant: "A chaque fois que je sors de la musique ou un projet, ils essayent de balancer des vraies conneries", sans préciser à qui il fait référence. Le chanteur américain fait l'objet d'accusations de viol dans un palace parisien en janvier 2019, au sujet desquelles un juge d'instruction français enquête.

En 2009, il avait été condamné pour avoir frappé sa petite amie de l'époque, la chanteuse superstar Rihanna, qui n'avait pu assister à la cérémonie des Grammy Awards en raison de ses blessures.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Scorpion

Moins sur les nerfs, vous reprenez des forces petit à petit. Vous n'avez pas encore une forme olympique mais vous tenez la distance ! 

Les Sujets à la Une

X