Rejoignez-nous

International

Le roi Harald va rester hospitalisé toute la semaine

Publié

,

le

Le roi Harald est le plus ancien roi régnant en Europe. (© KEYSTONE/AP/Cornelius Poppe)

Le roi Harald de Norvège, âgé de 87 ans et rapatrié de Malaisie dimanche après avoir une infection, va rester hospitalisé toute la semaine au minimum, a annoncé lundi le Palais royal.

Le roi souffre toujours d'"un rythme cardiaque faible", ce qui va requérir la pose d'un stimulateur cardiaque permanent une fois son infection totalement soignée, a-t-il ajouté.

"Cela pourrait prendre plusieurs jours et le roi devrait donc rester à l'hôpital Rikshospitalet (hôpital national à Oslo, ndlr) jusqu'à la fin du week-end", selon le communiqué du Palais royal.

L'infection "a récemment été mieux maîtrisée" et "l'état de santé du souverain est stable et s'améliore", précise-t-il.

Doyen des souverains en exercice en Europe, le roi Harald a été victime d'une infection au cours d'un séjour privé sur l'île de Langkawi en Malaisie et a dû être hospitalisé sur place pendant plusieurs jours avant son rapatriement dimanche à Oslo.

33 ans sur le trône

Samedi, le monarque s'est fait poser un stimulateur cardiaque provisoire avant son vol retour.

Le roi Harald, qui se déplace avec des béquilles, est de santé fragile: il a notamment subi une opération du coeur et a souffert, ces dernières années, de divers troubles respiratoires et d'infections.

Fin janvier, il a cependant exclu d'abandonner ses fonctions après l'abdication surprise à 83 ans au Danemark de sa cousine éloignée, la reine Margrethe II, en faveur de son fils aîné Frederik.

Sur le trône depuis 33 ans, le roi Harald a fêté ses 87 ans le 21 février.

Le Palais royal a prévenu dimanche matin que le monarque resterait en arrêt maladie pendant deux semaines.

En son absence, le prince héritier Haakon, 50 ans, assure la régence.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Serie A: sixième but de la saison pour Okafor

Publié

le

Noah Okafor: son but a permis à l'AC Milan d'éviter la défaite (© KEYSTONE/EPA ANSA/FEDERICO PROIETTI)

Noah Okafor a permis à l'AC Milan de sauver le nul 3-3 à Sassuolo lors de la 32e journée de Serie A. L'international suisse a égalisé à la 84e, deux minutes après son entrée en jeu.

Okafor en est désormais à six buts inscrits pour sa première saison en championnat d'Italie, malgré le plus souvent un rôle de joker et quelques blessures.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Hüsler passe l'écueil des qualifications à Munich

Publié

le

Marc-Andrea Hüsler a passé l'écueil des qualifications à Munich (© KEYSTONE/EPA ANP/SANDER KONING)

Marc-Andrea Hüsler (ATP 232) figure dans le tableau final de l'ATP 250 de Munich.

Le gaucher zurichois a passé l'écueil des qualifications en battant le Britannique Jan Choinski (ATP 185) 7-6 (9/7) 6-7 (4/7) 6-3 dimanche au 2e et dernier tour.

Hüsler intègre ainsi le tableau final d'un tournoi du circuit principal pour la première fois depuis le début du mois de janvier à Hong Kong. Il était alors déjà parvenu à sortir des qualifications, avant de remporter un match dans le tableau final.

Le Zurichois (27 ans) peut d'ailleurs espérer rééditer cette performance sur la terre battue bavaroise. Le tirage au sort lui a réservé un invité allemand de 20 ans, Marko Topo (ATP 335), comme adversaire au 1er tour.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Toujours blessé, Alcaraz renonce

Publié

le

Alcaraz est forfait pour Barcelone (© KEYSTONE/EPA/CRISTOBAL HERRERA-ULASHKEVICH)

Carlos Alcaraz (ATP 3) a déclaré forfait pour le tournoi ATP 500 de Barcelone qui débute lundi et dont il est double tenant du titre.

L'Espagnol a pris cette décision à cause d'une blessure persistante au bras droit.

Alcaraz avait déjà dû renoncer cette semaine au Masters 1000 de Monte-Carlo, à cause d'une "compression du nerf médian au bras droit". L'Espagnol devait alors entrer au deuxième tour et a attendu le dernier moment avant de finalement laisser tomber.

Cette fois encore, "même s'il a essayé jusqu'au dernier moment, il ne participera pas" au tournoi ont indiqué les organisateurs dans un communiqué. Il s'agit d'un nouveau coup dur pour Alcaraz, pas encore en mesure de revenir à la compétition, contrairement à son compatriote Rafael Nadal qui devrait faire son retour sur la terre battue de Barcelone pour son premier match depuis plus de trois mois.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Israël reste en état d'alerte après l'attaque de l'Iran

Publié

le

Israël dit avoir intercepté 99% des tirs vers le pays. (© KEYSTONE/AP/Ariel Schalit)

Israël reste dimanche en état d'alerte après l'attaque massive de drones et de missiles lancée dans la nuit par Téhéran, en réponse à une frappe contre son consulat à Damas. Une opération condamnée par la communauté internationale qui craint un embrasement régional.

Cette première attaque directe jamais menée par la République islamique contre le territoire israélien a été "déjouée" a annoncé le porte-parole de l'armée israélienne Daniel Hagari. "La campagne n'est pas encore terminée, nous devons rester en état d'alerte", a-t-il ajouté.

Dans la foulée, le chef des forces armées iraniennes a salué une attaque qui "a atteint tous ses objectifs". Lui emboitant le pas, le président Ebrahim Raïssi a déclaré que la "punition de l'agresseur s'est réalisée", prévenant Israël que toute riposte "imprudente" à cette attaque donnerait lieu à une réponse militaire beaucoup "plus forte".

Réunion du Conseil de sécurité

A la demande d'Israël, le Conseil de sécurité de l'ONU va se réunir en urgence dimanche. Son chef, Antonio Guterres, a condamné "une grave escalade", à l'instar de nombreuses capitales européennes dont la France et l'Allemagne.

Parallèlement à l'attaque iranienne, des alliés de Téhéran, le Hezbollah libanais et les rebelles yéménites houthis ont tiré des roquettes et des drones en direction du territoire israélien.

"Avec les Etats-Unis et d'autres partenaires, nous avons réussi à défendre le territoire de l'Etat d'Israël", s'est félicité le ministre israélien de la Défense Yoav Gallant. "Nous avons intercepté 99% des tirs vers Israël", a indiqué pour sa part Daniel Hagari.

Israël a annoncé la réouverture dimanche matin de son espace aérien, de même que la Jordanie et le Liban, pays voisins d'Israël, ainsi que l'Irak, frontalier de l'Iran.

L'attaque iranienne est intervenue alors qu'Israël est engagé depuis plus de six mois dans une guerre contre le Hamas palestinien dans la bande de Gaza.

Soutien "inébranlable" américain

Le président américain Joe Biden a renouvelé son soutien "inébranlable" à Israël et annoncé la tenue d'une réunion du G7 afin de coordonner une "réponse diplomatique unie" à l'attaque iranienne. L'Italie, qui préside actuellement ce groupe de pays industrialisés, a indiqué que cette rencontre se tiendra en vidéo-conférence dimanche en début d'après-midi.

Selon l'armée israélienne, l'Iran a "lancé un essaim de 300 drones tueurs, des missiles balistiques et des missiles de croisière". Seuls quelques missiles balistiques "sont entrés et ont touché légèrement" une base militaire, qui reste en activité, a indiqué Daniel Hagari.

L'agence officielle iranienne Irna a fait état elle, de "sérieux dégâts dans la plus importante base aérienne du Néguev (sud)".

Outre plusieurs blessés légers, une jeune fille de 7 ans originaire d'une communauté bédouine dans le sud d'Israël a été placée en soins intensifs, a indiqué M. Hagari.

L'attaque iranienne est une réponse à la frappe le 1er avril qui a détruit le consulat iranien à Damas et coûté la vie à deux hauts gradés des Gardiens de la révolution. L'Iran a accusé Israël de cette frappe, mais ce dernier n'a ni confirmé ni démenti.

Le ciel piqué de lumières rouges

Peu avant 02h00 dimanche matin (23h00 GMT samedi), une série de détonations a figé Jérusalem. Le ciel s'est piqué de lumières rouges et jaunes filmées par l'AFP, et par de nombreux habitants qui ont partagé les images sur les réseaux sociaux.

Des images de projectiles au-dessus de l'emblématique coupole dorée du dôme du rocher, sur l'un sites les plus saints de l'Islam, au coeur de la vieille ville, font le tour des plateformes.

Une heure environ après l'annonce du lancement de l'opération iranienne, baptisée "Promesse honnête", l'agence Irna a indiqué qu'"une première vague de missiles balistiques" avait été lancée "en profondeur" du territoire israélien.

Citant les Gardiens de la Révolution, l'armée idéologique de l'Iran, la télévision d'Etat a fait état de "dizaines de missiles et de drones" tirés "sur des cibles spécifiques".

Appels à la "retenue"

Téhéran a appelé en même temps les Etats-Unis à rester à l'écart de son conflit avec Israël.

"Il s'agit d'un conflit entre l'Iran et le régime voyou israélien, dont les Etats-Unis DOIVENT RESTER À L'ECART!", a indiqué la mission iranienne à l'ONU sur X.

Aux cris de "Mort à Israël", "Mort à l'Amérique", quelques milliers de personnes se sont rassemblées dans les principales villes d'Iran pour saluer l'attaque iranienne.

Juste après le début de l'opération, le guide suprême d'Iran, l'ayatollah Ali Khamenei, a affirmé sur X: "le régime diabolique va être puni".

L'Égypte a mis en garde contre un "risque d'expansion régionale du conflit". L'Arabie Saoudite a pour sa part appelé à "la plus grande retenue". Pékin a dit sa "profonde préoccupation" et Moscou a appelé à la "retenue". La Suisse a également condamné fermement l'attaque appelé toutes les parties à faire preuve de retenue.

"Pas d'accord humanitaire" à Gaza

Samedi, les forces spéciales maritimes des Gardiens de la Révolution ont saisi un navire accusé d'être "lié" à Israël, avec 25 membres d'équipage à bord, dans les eaux du Golfe.

L'Iran, qui ne reconnaît pas l'existence d'Israël, est un allié du Hamas, auteur le 7 octobre d'une attaque sanglante sans précédent sur le sol israélien. Son rejet de la proposition de trêve soumise par les médiateurs montre que le chef du Hamas dans la bande de Gaza, Yahya "Sinouar ne veut pas d'accord humanitaire, ni le retour des otages", écrit le Mossad israélien, dans un communiqué dimanche.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Vierge

Si vous appréciez la compagnie, vous serez ravi de voir, aujourd’hui, à quel point vous êtes entouré par ceux qui vous sont chers. Du bien-être à la clé !

Les Sujets à la Une

X