Rejoignez-nous

Climat

L'ouragan Ian, "extrêmement dangereux", touche terre en Floride

Publié

,

le

L'ouragan Ian, considéré comme "extrêmement dangereux", a touché terre mercredi après-midi en Floride. (© KEYSTONE/AP)

L'ouragan Ian, considéré comme "extrêmement dangereux", a touché terre mercredi après-midi en Floride, selon le Centre national des ouragans américain (NHC). Il a déjà provoqué des inondations "catastrophiques".

En mer, les mauvaises conditions ont fait chavirer un bateau transportant des migrants, et les gardes-côtes recherchent encore 20 personnes portées disparues, trois ayant été sauvées et quatre autres étant parvenues à nager jusqu'au rivage.

Charriant des vents soutenus allant jusqu'à 240 km/h, Ian a touché terre le long de la côte de Cayo Costa, dans le sud-ouest de l'Etat, à 15h05 locale (21h05 en Suisse), selon le NHC. L'ouragan causait mercredi "des submersions marines, des vents, et des inondations catastrophiques dans la péninsule de Floride", selon le bulletin précédent du centre.

Plus d'un million de foyers étaient privés d'électricité à 16h30 (22h30 en Suisse), principalement autour de la zone dans laquelle Ian a touché terre, selon le site spécialisé PowerOutage. Dans certains comtés de la côte, la majorité des habitants étaient sans courant, selon le site.

Ian a déjà dévasté l'ouest de Cuba ces derniers jours, et doit ensuite se déplacer dans les terres au cours de la journée, et émerger au-dessus de l'Atlantique ouest d'ici à jeudi soir, d'après le NHC.

"Anxiété"

Les rues de Punta Gorda, dans le sud de l'Etat, où quelques passants marchaient encore à midi, s'étaient soudainement vidées mercredi après-midi, alors que le ciel tournait au grisâtre et que les averses s'intensifiaient, ont constaté des journalistes de l'AFP.

De forts vents arrachaient les branches de nombreux palmiers du centre, faisant même vaciller les poteaux électriques, le cyclone se trouvant encore à une quarantaine de kilomètres de la ville.

"Plus il approche, plus l'anxiété grimpe évidemment avec l'inconnu", avait observé plus tôt Chelsea Thompson, 30 ans, qui aidait ses parents à protéger leur maison mardi dans une zone d'évacuation au sud-ouest de Tampa. A Naples, dans le sud-ouest de la Floride, des images de la chaîne MSNBC montraient des rues complètement inondées et les voitures flottant au gré du courant.

Les phénomènes de submersion marine pourraient atteindre plus de cinq mètres sur les côtes, selon le NHC, tandis qu'entre 30 et 45 cm de précipitations sont attendus dans le centre et le nord-est de la Floride, et jusqu'à 60 cm par endroits.

"Historique"

"C'est une tempête dont on parlera pendant de nombreuses années", a affirmé le directeur des services météo américains (NWS), Ken Graham, lors d'une conférence de presse.

Dans la matinée, le gouverneur de Floride Ron DeSantis avait averti que Ian pourrait arriver sur les terres en tant qu'ouragan de catégorie 5, la catégorie la plus élevée sur l'échelle Saffir-Simpson. "Clairement, c'est un ouragan très puissant qui aura des conséquences considérables", a-t-il soutenu. Des ordres d'évacuation ont été donnés dans la nuit pour une dizaine de comtés sur la côte.

La directrice de la Fema (l'agence fédérale chargée de la prise en charge des catastrophes naturelles) a affirmé que Ian continuerait d'être une tempête "très dangereuse" pour "les jours à venir". Les autorités se préparent "pour les effets historiques et catastrophiques que nous commençons déjà à constater", avait souligné Deanne Criswell avant même qu'Ian ne touche terre.

Coupures de courant

Selon le site poweroutage.us, plus de 810'000 foyers étaient déjà privés d'électricité en Floride à 15h20 (21h20 en Suisse). En amont de l'arrivée de Ian, l'aéroport de Tampa a suspendu ses opérations mardi en fin d'après-midi, tandis que celui d'Orlando a fait de même à 10h30 mercredi.

L'ouragan Ian, alors en catégorie 3, avait auparavant frappé Cuba mardi. Deux personnes ont été tuées dans la province occidentale de Pinar del Rio, selon un média d'Etat cubain. L'île et ses 11,2 millions d'habitants ont été plongés entièrement dans le noir.

Avec le réchauffement de la surface des océans, la fréquence des ouragans les plus intenses, avec des vents plus violents et des précipitations plus importantes, augmente, mais pas le nombre total d'ouragans.

Selon Gary Lackmann, professeur de sciences atmosphériques à l'université d'Etat de Caroline du Nord, aux Etats-Unis, plusieurs études ont démontré un "lien possible" entre le changement climatique, et un phénomène connu sous le nom "d'intensification rapide" - quand une tempête tropicale relativement faible se renforce en ouragan de catégorie 3 ou plus en l'espace de 24 heures, comme ce fut le cas avec Ian.

"Un consensus demeure qu'il y aura à l'avenir moins de tempêtes, mais que les plus importantes seront plus intenses", a déclaré le scientifique à l'AFP.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Climat

Avalanches dans les Alpes et crues attendues au Tessin

Publié

le

Pour désamorcer le risque d'avalanche, on a souvent recours à des explosions (archives). (© KEYSTONE/DOMINIC STEINMANN)

L'Institut des avalanches a mis en garde samedi contre un danger d'avalanche parfois fort. Il s'agit du deuxième niveau de danger le plus élevé, qui n'est prévu que pour quelques jours en hiver. Au sud des Alpes, le niveau des cours d'eau risque d'être élevé.

Un fort danger d'avalanche est signalé dans la région du Simplon, au sud de la vallée de Conches, dans la vallée de Bedretto et dans les vallées supérieures de la Maggia, a indiqué l'Institut pour l'étude de la neige et des avalanches SLF à Davos (GR). Il est recommandé aux personnes inexpérimentées de rester sur les descentes et les itinéraires ouverts.

Neige et hausse du niveau des lacs

Entre samedi soir et lundi matin, des chutes de neige sont attendues dans les régions montagneuses du sud des Alpes, au sud des Alpes valaisannes et jusqu'au massif du Gothard en passant par la vallée de Conches. Dans ces régions, 50 à 90 centimètres de neige fraîche vont s'accumuler sur une grande partie du territoire.

Plus d'un mètre de neige fraîche pourrait tomber sur l'ouest du Tessin ainsi que dans la région du Simplon.

Avec les précipitations, le lac de Lugano devrait atteindre le niveau 2 de danger de crue, ce qui signifie que des inondations pourraient se produire localement dans des cas exceptionnels. Le lac Majeur continuera également à monter. De nombreux cours d'eau du sud des Alpes enregistreront également des hausses de débit.

Tempête de foehn attendue

Un fort foehn devrait se lever au nord des Alpes à partir de samedi soir. Dans les régions à f½hn au nord des Alpes, des rafales de 80 à 110 km/h sont attendues, avec des pointes plus élevées dans les endroits exposés.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Climat

Le sud de l'Europe et le nord du Maghreb frappés par la sécheresse

Publié

le

Le 1er février, la Catalogne confrontée à "sa pire sécheresse depuis un siècle" selon le président du gouvernement régional Pere Aragonès, a été placée en état d'urgence, entraînant de nouvelles restrictions d'eau. (© KEYSTONE/AP/Emilio Morenatti)

Restriction d'eau en Catalogne, la Sicile en état de catastrophe naturelle: la sécheresse ne recule pas dans le pourtour méditerranéen, l'hiver n'ayant pas apporté les pluies habituelles, indique le réseau européen Copernicus mercredi dans ses derniers chiffres.

45,1% de l'Europe méridionale est affectée par la sécheresse des sols, dont 2,8% au niveau "alerte", selon les dernières données de l'European Drought Observatory (EDO) analysées par l'AFP, concernant la période du 1er au 10 février.

Le quart de l'ensemble de l'Europe et du nord du Maghreb, la zone étudiée par Copernicus, est en situation de sécheresse, avec 19,3% des sols en déficit d'humidité et 2,5% où la végétation se développe anormalement ("alerte", un état de sécheresse encore plus avancé), selon les calculs effectués par l'AFP.

La situation s'est aggravée par rapport à fin janvier, mais reste un peu meilleure qu'à la même période de l'an dernier (31,3% du territoire).

Chaleur et manque de pluie

L'ouest de la région méditerranéenne est en revanche particulièrement touché: le sud de l'Italie, la côte méditerranéenne espagnole, et surtout le nord du Maroc, de l'Algérie et de la Tunisie. Alors que la pluie doit revenir au Maroc, seules des précipitations d'ampleur pourront compenser de tels déficits.

En cause: des températures parfois anormalement douces pour la saison - janvier a battu un nouveau record de chaleur mensuel à la surface du globe selon Copernicus - combinées à un manque de précipitations qui dure pour certaines régions depuis plusieurs mois, voire années.

Catalogne: nouvelles restrictions d'eau

Le 1er février, la Catalogne confrontée à "sa pire sécheresse depuis un siècle" selon le président du gouvernement régional Pere Aragonès, a été placée en état d'urgence, entraînant de nouvelles restrictions d'eau.

Le niveau des réservoirs de la région qui stockent l'eau de pluie est tombé sous la barre des 16%. En Algarve, dans le sud du Portugal, les réservoirs étaient également très bas fin janvier. Ces chiffres concernent la sécheresse des sols, visibles par les satellites de Copernicus, et non les nappes phréatiques en sous-sol.

Celles-ci se sont certes rechargées pendant l'hiver dans plusieurs zones, notamment en France, mais pas partout: dans les Pyrénées-Orientales, dans le sud du pays, les nappes, principales réserves d'eau potable restent dans une situation "très préoccupante", selon l'organisme en charge de leur surveillance.

Etat de catastrophe naturelle en Sicile

En Italie, la Sicile a déclaré l'état de catastrophe naturelle pour cause de sécheresse début février, et en Sardaigne les agriculteurs ne peuvent utiliser que des quantités d'eau limitées.

Et le Maroc, où le thermomètre a récemment frôlé les 37°C, fait face à sa sixième année consécutive de sécheresse.

La situation climatique pourrait ne pas s'arranger. Selon les prévisions de l'EDO, le printemps pourrait être plus chaud que la normale en 2024 sur l'Europe et la Méditerranée. A cela s'ajoute un déficit important d'enneigement sur plusieurs massifs, ce qui compromettrait la recharge en eau des rivières dans les prochains mois.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Climat

1200 avalanches en un mois, le traumatisme de 1999

Publié

le

L'avalanche d'Evolène le 22 février 1999 a fait 12 morts. (© KEYSTONE/FABRICE COFFRINI)

Vingt-cinq ans après, les professionnels de la montagne et les spécialistes se souviennent: l'hiver 1999, marqué par plus d'un millier d'avalanches qui ont fait 17 morts en Suisse, a laissé une trace traumatique profonde. Un épisode d'une intensité rarissime.

Dans un communiqué et dans une série de documents vidéos et autres publiés vendredi un quart de siècle après les événements, les spécialistes de l'Institut WSL pour l’étude de la neige et des avalanches SLF reviennent sur l'événement qui aura marqué leur carrière peut-être plus que tout autre.

Le 21 février 1999, deux énormes avalanches engloutissaient les hameaux de Villa et La Sage, près d'Evolène (VS), tuant douze personnes. Autour de cette période, en l'espace de quatre semaines, cinq à huit mètres de neige fraîche sont tombés sur le versant nord des Alpes. On ne comptait plus les routes et les voies ferrées coupées, les localités isolées, parfois sans électricité, avec des centaines de milliers de touristes bloqués, en Valais mais aussi dans l'Oberland bernois.

Coulées interminables

En à peine un mois, pas moins de 1200 avalanches ont causé alors des dégâts d’environ 600 millions de francs dans le pays (sans compter les pertes touristiques), ensevelissant 28 personnes, dont 17 n'ont pas survécu.

L’hiver avalancheux 1999 a occupé les chercheurs du SLF, dont le chef prévisionniste Thomas Stucki, pendant plusieurs années. De multiples études ainsi qu’un livre d’environ 600 pages ont été rédigés. Diverses mesures ont été prises, comme la création du système intercantonal d’alerte précoce et d’information en cas de crise (IFKIS), développé par le SLF et précurseur du système SLFPro utilisé aujourd’hui.

Les spécialistes ont entre-temps développé les déclenchements artificiels de coulées de neige, considérés comme une alternative judicieuse et peu coûteuse aux ouvrages paravalanches.

Depuis le terrible épisode d'il y a 25 ans, "la Suisse a pris de multiples mesures pour que les services des avalanches puissent encore mieux maîtriser la situation dans ce type de situations", explique Jürg Schweizer, un des principaux spécialistes à s'être penchés sur ces événements gravés dans les mémoires.

Après l'avalanche d'Evolène, les habitants de la commune valaisanne ont parlé de fatalité. Mais la justice a fini par condamner pour homicide par négligence un guide ainsi que l'ex-président de la commune. Selon le Tribunal fédéral, ce dernier, condamné à une peine avec sursis en 2006, aurait dû ordonner l'évacuation d'un chalet où le danger était qualifié de "moyen", tandis qu'il a reproché au premier de ne pas avoir fermé une route où le risque était élevé.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Climat

Les eaux du Léman n'ont jamais été aussi chaudes

Publié

le

Le Léman pourrait perdre sa fonction d'oasis de fraîcheur (image d'illustration). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le Léman se réchauffe, relève la Commission internationale pour la protection des eaux du Léman (CIPEL) dans son rapport scientifique 2023 publié lundi. Cette hausse de température menace le fragile écosystème du plus grand lac d'Europe occidentale.

Depuis 2012, la température du fond du Léman a progressé de 1 degré, ce qui est considérable, indique Nicole Gallina, la secrétaire générale de la CIPEL. En surface, en 2022, la température moyenne des eaux atteignait 13,6 degrés, soit une augmentation de 1,2 degré en trente ans.

2022 a été caractérisée par un record de chaleur. L'année a aussi connu une faible pluviométrie et un fort rayonnement solaire. Ces conditions ont eu pour conséquence que la température de la couche de surface du lac comprise entre 0 et 10 mètres a constamment dépassé les normes mensuelles.

Nicole GallinaSecrétaire générale de la CIPEL

La raréfaction des hivers rigoureux marqués par des épisodes venteux a empêché un brassage complet des eaux du Léman. La réoxygénation des couches profondes du lac s'en trouve entravée. Aujourd'hui, il n'y a plus assez d'oxygène en profondeur pour avoir la présence d'organismes vivants, relève Nicole Gallina.

Chaîne alimentaire perturbée

En raison du manque de brassage, les nutriments, essentiels pour le développement des phytoplanctons, s'accumulent en profondeur. Or, les phytoplanctons sont à la base de la chaîne alimentaire, explique la secrétaire générale de la CIPEL. La biodiversité du lac est ainsi menacée.

La qualité des eaux souffrira aussi du réchauffement climatique. Le Léman est une source d'eau potable pour un bassin de population d'un million d'habitants, rappelle Mme Gallina. Si l'eau ne devient plus potable, il faudra la traiter, et elle coûtera plus cher à la consommation.

Nicole GallinaSecrétaire générale de la CIPEL

Selon le GIEC, les lacs périalpins sont plus sensibles au changement climatique. Ils se réchauffent quatre à cinq fois plus rapidement que les océans. Au rythme actuel, la température de leurs eaux pourrait augmenter de 3,8 degrés d'ici à la fin du siècle, ce qui entraînerait un bouleversement de leur écosystème.

Le Léman est une oasis de fraîcheur, souligne la Secrétaire générale de la CIPEL. L'apparition d'espèces invasives et la détérioration de la qualité de ses eaux pourraient lui faire perdre cette fonction. La baignade pourrait devenir problématique et la pêche professionnelle pourrait en souffrir grandement aussi.

L'impact des municipalités

La CIPEL appelle à approfondir les connaissances sur le Léman pour établir des mesures de conservation efficaces. De son côté, la Ville de Lausanne a lancé l'an dernier déjà des projets en géothermie, pour chauffer la ville à l'hydraulique. Ces projets permettraient-ils à terme de refroidir le lac ? La réponse de Pierre-Antoine Hildbrand, municipal lausannois chargé des eaux.

Pierre-Antoine HildbrandMunicipal lausannois chargé des eaux

Peu de mesures peuvent être prises pour refroidir le lac. En revanche, la Ville de Lausanne peut mettre en place certains projets pour améliorer la qualité des eaux.

Pierre-Antoine HildbrandMunicipal lausannois chargé des eaux

 

Benoît Rouchaleau et Lena Vulliamy avec Keystone ATS.

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Capricorne

Rien ne peut altérer votre joie de vivre. Vous allez même rester zen lorsqu'un familier sera un peu brusque dans ses paroles. Très élégant de votre part !

Les Sujets à la Une

X