Rejoignez-nous

International

L'ouragan Nicholas touche terre au Texas

Publié

,

le

Le Centre national des ouragans (NHC) a averti de fortes pluies et d'un risque de crues subites. (© KEYSTONE/AP/Jon Shapley)

L'ouragan Nicholas a touché terre au Texas (Sud des Etats-Unis) tôt mardi matin, a annoncé le Centre national des ouragans (NHC). Celui-ci a averti de fortes pluies et d'un risque de crues subites.

L'ouragan a atterri le long des côtes du Texas vers 05H30 GMT (07h30 HB), accompagné de vents soufflant à 120 kilomètres par heure, a indiqué dans son dernier bulletin le NHC.

Dans son précédent bulletin de 03h00 GMT, le NHC avait averti que Nicholas se dirigeait vers Houston, principale ville du Texas, et "apporte de grosses pluies, des vents forts et des perturbations orageuses vers les côtes centrales et septentrionale du Texas".

Jusqu'à 50 centimètres de pluie

Jusqu'à 50 centimètres de pluie pourraient tomber sur le Sud-Est du Texas, ont mis en garde les services météorologiques. Ils ont également averti d'un risque de crues subites, dangereuses en particulier dans des zones urbanisées.

La tempête tropicale Nicholas s'était transformée en ouragan dans le Golfe du Mexique à l'approche de la côte des Etats-Unis. Selon le NHC, son oeil se trouvait à 05h30 GMT au-dessus de la partie orientale de la péninsule de Matagorda, au sud-ouest de Houston.

Le NHC a également lancé un avertissement pour la majeure partie de la côte en estimant qu'"il y a un danger d'inondations menaçant des vies" et en demandant aux habitants de la zone de "prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger la vie des personnes et les biens".

Le gouverneur du Texas Greg Abbott a demandé aux habitants de tenir compte des mises en garde des autorités locales et de "rester vigilants", dans un communiqué.

Vols annulés, ruée sur le papier toilette

Houston, encore marquée par l'ouragan dévastateur Harvey en 2017, est en état d'alerte, a expliqué son maire, Sylvester Turner. Les autorités ont érigé des barricades, mobilisé les services d'urgence et demandé aux habitants de prendre toutes les précautions.

"Nous attendons de fortes pluies ce soir et demain. Je vous encourage vivement à ne pas prendre la route", a exhorté lundi Sylvester Turner.

Avant l'arrivée de l'ouragan, de nombreux vols ont été annulées dans les aéroports autour de Houston. Le port de Houston a été fermé, a déclaré un porte-parole de l'agence responsable du passage du canal de Houston.

Les écoles ont également fermé lundi après-midi et le resteront mardi, selon les autorités. Les habitants se sont précipités dans les stations-service et les supermarchés de la région pour remplir leurs réservoirs, stocker bouteilles d'eau et papier toilette et se ravitailler, notamment en lait et en oeufs.

Toujours plus puissants

Le "Lone Star State" est habitué au passage de tempêtes et ouragans. Mais avec le réchauffement de la surface des océans, ces phénomènes deviennent plus puissants, selon les scientifiques.

Ils font notamment peser un risque de plus en plus important aux communautés côtières victimes des phénomènes de vagues-submersions amplifiés par la montée du niveau des océans.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

La situation sur le front Est s'est "considérablement détériorée"

Publié

le

Les Russes ont intensifié leur pression autour de Tchassiv Iar ces derniers jours, cette localité clé de l'Est se trouvant désormais "sous un feu constant", selon Kiev (image d'illustration). (© KEYSTONE/AP)

La situation sur le front Est s'est "considérablement détériorée au cours des derniers jours", a affirmé samedi l'armée ukrainienne. Elle a constaté une "intensification significative" de l'offensive de l'armée russe, qui pousse notamment en direction de Tchassiv Iar.

"La situation sur le front Est s'est considérablement détériorée ces derniers jours. Ceci est principalement dû à une intensification significative de l'offensive de l'ennemi après l'élection présidentielle en Russie" de la mi-mars, a écrit le commandant en chef ukrainien Oleksandre Syrsky sur Telegram.

L'armée russe attaque les positions ukrainiennes dans les secteurs de Lyman et de Bakhmout "avec des groupes d'assaut soutenus par des véhicules blindés", ainsi que dans celui de Pokrovsk, a-t-il ajouté. "Cela est rendu possible par le temps chaud et sec, qui a rendu la plupart des aires ouvertes accessibles aux tanks".

"Nouvelles unités blindées"

Malgré les pertes, l'armée russe déploie "de nouvelles unités blindées", ce qui lui permet d'engranger des "succès tactiques". Les Russes ont intensifié leur pression autour de Tchassiv Iar ces derniers jours, cette localité clé de l'Est se trouvant désormais "sous un feu constant", selon Kiev.

Cette cité, perchée sur une hauteur, s'étend à moins de 30 kilomètres au sud-est de Kramatorsk, la principale ville de la région sous contrôle ukrainien et important noeud ferroviaire et logistique pour l'armée ukrainienne.

Besoin d'armes

Oleksandre Syrsky a affirmé que les zones "les plus problématiques" avait été renforcées, notamment avec des moyens de défense antiaérienne. "La question de la supériorité technique sur l'ennemi dans le domaine des armes de haute technologie se pose à nouveau", a-t-il dit.

"Ce n'est que comme cela que nous pourrons battre un ennemi plus grand", a ajouté le commandant ukrainien, jugeant qu'il fallait aussi "améliorer la qualité de la formation du personnel militaire".

Kiev réclame depuis des mois à ses alliés occidentaux davantage de munitions et de systèmes de défense aérienne. Mais l'aide s'épuise en raison de blocages politiques à Washington, ce qui contraint les soldats ukrainiens à économiser leurs munitions. L'armée ukrainienne peine aussi à recruter, face à des forces russes plus nombreuses et mieux équipées.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Cinq morts dans l'attaque au couteau à Sydney

Publié

le

Les services de secours sont intervenus au centre commercial de Westfield Bondi Junction, à Sydney. (© KEYSTONE/EPA/STEVEN SAPHORE)

Au moins cinq personnes ont été tuées dans l'attaque au couteau survenue samedi dans un centre commercial de Sydney, a déclaré à la presse un responsable de la police australienne. Les enquêteurs n'écartent pas la piste "terroriste".

Cette agression a fait plusieurs blessés dont huit, y compris un enfant, ont été transportés à l'hôpital, ont précisé les services de secours. Les ambulances de Nouvelle-Galles du Sud ont indiqué à l'AFP qu'un homme avait été abattu par la police, et qu'il s'agissait vraisemblablement de l'agresseur.

La tragédie s'est produite dans le vaste complexe commercial Westfield Bondi Junction, qui était bondé de clients samedi après-midi. Des témoins ont décrit des scènes de panique, les clients courant pour se mettre à l'abri et la police essayant de sécuriser la zone.

Des images des caméras de sécurité diffusées par les médias locaux montrent un homme courant dans le centre commercial, un grand couteau à la main, et des personnes blessées gisant sur le sol.

"Les premières pensées de tous les Australiens sont avec ceux qui sont affectés et avec leurs proches", a écrit le Premier ministre Anthony Albanese sur le réseau social X (ex-Twitter).

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

La Chine souhaite "développer" ses relations avec Pyongyang

Publié

le

Le numéro trois chinois Zhao Leji (à gauche) a été accueillie par son homologue nord-coréen Choe Ryong Hae (à droite). (© KEYSTONE/EPA/KCNA)

Le troisième plus haut personnage de l'Etat chinois a affirmé, lors d'une rare visite à Pyongyang, que la Chine souhaite "développer avec succès" ses relations avec la Corée du Nord, ont indiqué samedi des médias officiels nord-coréens.

Président du Comité permanent de l'Assemblée nationale populaire - le Parlement chinois - et membre du Comité permanent du Politburo du Parti communiste, Zhao Leji est en visite en Corée du Nord depuis jeudi pour le 75e anniversaire des relations diplomatiques entre les deux pays. Il est le troisième responsable du pays, après le président Xi Jinping et le Premier ministre Li Qiang.

M. Zhao a rappelé lors d'un discours que "la politique stratégique" de Pékin consistait à "défendre, consolider et développer avec succès" les relations entre Pékin et Pyongyang. La Chine est disposée à "ouvrir un nouveau chapitre" dans les relations d'amitié entre les deux pays, a-t-il insisté.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

DeChambeau, Scheffler et Homa se partagent la tête après 2 tours

Publié

le

Scottie Scheffler est l'un des trois co-leaders du Masters d'Augusta (© KEYSTONE/EPA/JUSTIN LANE)

Les Américains Bryson DeChambeau, Scottie Scheffler et Max Homa se partageaient la tête du Masters d'Augusta à l'issue du deuxième tour vendredi. La légende Tiger Woods a pour sa part passé le cut.

DeChambeau, lauréat de l'US Open 2020, Scheffler, vainqueur du Masters en 2022, et Homa, ont rendu respectivement des cartes de 73, 72 et 71 pour terminer le tour à - 6, avec deux longueurs d'avance sur le Danois Nicolai Hojgaard, seul quatrième.

Sous une brise gênante, Tiger Woods a passé le cut à Augusta pour la 24e fois consécutive, un record. La veille, le "Tigre" avait assuré que "le corps va bien", lui qui à 48 ans se remet d'une opération à la cheville droite subie en avril 2023 et souffre toujours de douleurs liées à son accident de voiture de 2021.

"C'était très difficile (...) C'était un bon défi. J'ai dû reculer plusieurs fois. Je n'avais jamais vécu ça à Augusta avant", a déclaré de son côté Bryson DeChambeau à propos des conditions de jeu de vendredi.

Même son de cloche chez le no 1 mondial Scottie Scheffler, qui s'est néanmoins dit "fier" de son tournoi jusque-là. "J'ai vraiment bien frappé la balle", s'est pour sa part félicité l'invité-surprise Max Homa, lui aussi "fier" de sa performance et de sa gestion du parcours.

Woods 22e

Quant à Tiger Woods, il pointe au 22e rang (+1), fort de son nouveau record, dépassant Gary Player et Fred Couples. "Je vais envoyer un message à Freddy et le titiller un petit peu", s'est amusé le "Tigre", qui participe à son premier Majeur depuis avril 2023 et son opération de la cheville.

Plus bas dans le classement pointe le no 2 Rory McIlroy qui, à + 4 (35e), voit le seul Majeur qui manque à son palmarès s'éloigner encore une fois. Le tenant du titre, l'Espagnol Jon Rahm, qui peut devenir en cas de succès le quatrième joueur à remporter deux Masters consécutifs après Woods, Jack Nicklaus et Nick Faldo, a dégringolé au 44e rang (+ 5).

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X