Rejoignez-nous

Sport

Florence Schelling est candidate à la Commission des athlètes du CIO

Publié

,

le

Florence Schelling veut partage son expérience. (© KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

L'ancienne gardienne de l'équipe de Suisse de hockey Florence Schelling (32 ans) est candidate avec le soutien de Swiss Olympic à la Commission des athlètes du Comité international olympique (CIO).

Après quatre participations aux Jeux olympiques et le gain de la médaille de bronze avec ses coéquipières à Sotchi en 2014, l'ancienne directrice sportive du CP Berne aimerait partager son expérience avec d'autres sportives et sportifs.

Le CIO a confirmé la candidature de Florence Schelling ce week-end. La Fribourgo-Zurichoise se battra contre seize autres postulantes et postulants pour les deux places libres. L'élection aura lieu dans le cadre des Jeux olympiques de Pékin en février 2022. Sont éligibles tous les athlètes qui ont pris part à de grands événements.

La Commission, qui réunit jusqu'à 23 athlètes du monde entier, doit représenter et soutenir les sportifs à l'intérieur du mouvement olympique.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hockey

Josi atteint la barre des 20 points, en 20 matches

Publié

le

Josi (59) a brillé face aux Devils de Hischier (13) (© KEYSTONE/AP/Mark Humphrey)

Roman Josi a brillé vendredi pour son 700e match de saison régulière en NHL. Le capitaine des Nashville Predators a réussi un but et un assist dans un match gagné 4-2 face aux Devils.

Le défenseur bernois a ouvert la marque à la 8e minute, sur un tir du poignet, avant d'être crédité d'un assist sur le 2-0 signé Philip Tomasino à la 24e. Désigné première étoile de cette rencontre, il en est désormais à 20 points (7 buts, 13 assists) dans cet exercice 2021/22, en 20 matches disputés!

La soirée fut forcément moins belle pour les Devils de Nico Hischier et Jonas Siegenthaler, qui ont perdu cinq de leurs six dernières rencontres. "C'est probablement le plus mauvais match que l'équipe a livré sous mes yeux", a lâché leur coach Lindy Ruff. "Nous n'étions pas du tout dans le match", a souligné Nico Hischier.

Nino Niederreiter et Kevin Fiala se sont également illustrés. Le Grison a réalisé un assist lors d'un match gagné 6-3 par Carolina à Philadelphie, où les Canes ont cueilli leur 15e succès de la saison en 19 sorties. Le St-Gallois a lui aussi signé deux assists dans une rencontre remportée 7-1 par Minnesota face à Winnipeg.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Septième victoire de suite pour Capela et les Hawks

Publié

le

Clint Capela (15) et les Hawks ont écrasé les Grizzlies 132-100 vendredi (© KEYSTONE/AP/Brandon Dill)

Clint Capela et les Hawks tiennent la grande forme.

Atlanta est allé s'imposer 132-100 à Memphis pour cueillir sa septième victoire d'affilée en NBA, grâce notamment aux 23 points et 17 rebonds de son intérieur genevois.

La tâche des Hawks a certes été facilitée par la sortie sur blessure dès le premier quart-temps du meneur-vedette des Grizzlies Ja Morant. Touché au genou gauche, celui-ci a passé moins de 10' sur le parquet, inscrivant 2 points.

N'empêche que les Hawks ont sorti le grand jeu à Memphis. Ces 132 points inscrits constituent leur record de la saison. Comme le sont les 23 points et 17 rebonds de Clint Capela, qui a rentré 11 de ses 14 tirs vendredi soir. Le Meyrinois a également réussi 3 contres et 2 passes décisives, pour un différentiel de +33.

Trae Young s'est quant à lui fait l'auteur de 31 points et 10 assists pour les Hawks, qui ont gagné leurs sept derniers matches avec une marge d'au moins 10 points. Vendredi, ils ont pris le large dans un troisième quart remporté 43-17, ce qui a permis au coach Nate McMillan de reposer son cinq de base dans l'ultime période.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Fribourg et Bienne par les poils, Lausanne battu à Berne

Publié

le

Gregory Sciaroni a inscrit le 3-2 pour Berne (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Fribourg est à nouveau seul en tête de la National League. Les Dragons ont dominé Lugano 4-3 ap grâce à un but de Marchon en prolongation.

Mais Fribourg a tremblé. Parce que Fribourg a peut-être cru trop tôt que la partie était gagnée. Il faut dire qu'après le premier tiers, les Dragons menaient 3-0 grâce à Jecker, Brodin et Jörg. Mais les Tessinois n'ont pas abdiqué et leur chance a tourné. Loeffel a ouvert les vannes bianconeri à la 29e. Puis Arcobello a réduit le score à la 34e. Et enfin à la 45e, c'est Fazzini qui a égalisé en jeu de puissance.

C'est d'ailleurs dans ces moments que l'on repense aux mots des joueurs fribourgeois disant que les parties durent 60 minutes et pas seulement un ou deux tiers. Par chance, Berra & Cie ont pu aller en prolongation. Une prolongation qui aurait sans doute dû tourner à l'avantage des hommes de McSorley qui ont bénéficié d'un jeu de puissance à la 63e pour un surnombre fribourgeois. Mais en contre, les Dragons ont pu aller battre Schlegel une quatrième fois et repartir du Tessin avec deux points et la place de leader.

Lausanne s'enfonce

En visite dans la capitale, le LHC a essuyé son quatrième revers de rang. Les Vaudois se sont inclinés 3-2 alors qu'ils menaient 2-1 au terme de la période initiale. Seulement cela n'a pas suffi à juguler les assauts bernois. Mais ce qui a le plus déçu dans les rangs vaudois, c'est l'absence de fond de jeu. Comme une impression de voir un ensemble qui ne joue pas la même partition

Au niveau des situations spéciales dans les rangs lausannois, c'est un peu deux salles deux ambiances. A savoir que le box-play tient la route et a su déjouer l'avantage numérique bernois. Mais le power-play a plongé les supporters dans une morosité folle tant l'exécution a manqué de tranchant.

Les hommes de John Fust auront l'occasion d'effacer cette défaite en recevant Berne samedi soir pour une revanche espérée dans les esprits vaudois.

Bienne oui, Ajoie non

Bienne est passé par tous les états d'âme à domicile contre Ambri. Les Seelandais l'ont emporté 3-2, mais il y a eu plusieurs moments. Les joueurs de Törmänen ont rapidement pris l'ascendant avec deux buts inscrits avant la 8e minute. Seulement cet avantage est traître en hockey et les Léventins sont revenus à égalité juste avant la deuxième pause. Heureusement toutefois, Fabio Hofer a su trouver la faille à la 57e tandis que deux Tessinois étaient sur le banc des pénalités.

Ajoie a espéré signer une septième victoire en accueillant Rapperswil. Mais au final, les Saint-Gallois ont eu le dernier mot pour un succès 5-2. Menés 2-1 à la 33e après une réussite d'Asselin, les Lakers ont montré les muscles et adressé 32 tirs lors des deux dernières périodes. Les pénalités ont coûté cher aux Jurassiens. Alors qu'il y avait encore 2-2, les joueurs de Gary Sheehan ont écopé de deux punitions et Rapperswil ne s'est pas privé d'en profiter. Quelle séquence pour les Lakers qui pointent au 3e rang au classement.

Zoug s'impose chichement. Le champion a lui aussi dû recourir au temps supplémentaire pour se débarrasser de Langnau. Un succès 3-2 ap obtenu grâce à une réussite de Lino Martschini.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Précieux succès des Suissesses à Palerme

Publié

le

La joie des Suissesses après l'ouverture du score de Coumba Sow (11) (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

L'équipe de Suisse féminine a fait un premier pas vers la Coupe du monde 2023.

La sélection de Nils Nielsen est allée s'imposer 2-1 vendredi à Palerme face à l'Italie, sa grande rivale dans le groupe G des qualifications.

Les Suissesses ont ainsi décroché leur cinquième succès en cinq sorties dans ces éliminatoires, infligeant sa première défaite à une Squadra Azzurra qui n'avait jusque-là pas encaissé le moindre but. Les deux équipes se retrouveront le 12 avril, en territoire helvétique.

Une transversale à la 96e

Gaëlle Thalmann et ses coéquipières ont tremblé jusqu'au bout sur la pelouse sicilienne. Menée 2-0 après à peine 20 minutes de jeu, l'Italie a en effet débloqué son compteur à la 60e, sur un tir de Barbara Bonansea dévié par Luana Bühler qui a pris à contre-pied la gardienne fribourgeoise.

Les quarts de finaliste du Mondial 2019 - dont la coach Melina Bertolini a dû composer sans plusieurs joueuses testées positives au Covid-19 - ont ensuite exercé une nette domination. Mais la défense helvétique a tenu bon, même si elle s'est fait quelques frayeurs à la... 96e lorsqu'un tir de Bonansea a heurté la transversale.

Un début de match parfait

Les Suissesses auraient pu (dû?) s'éviter ses sueurs froides. Les protégées du coach Danois Nils Nielsen ont en effet réussi une première mi-temps de rêve marquée par deux buts de la tête signés Coumba Sow (9e) et Ana Maria Crogorcevic (20e), laquelle avait réussi la passe décisive sur le 1-0.

La sélection helvétique s'est mise en danger toute seule, manquant plusieurs opportunités de "tuer" le match. Svenja Fölmli a ainsi trouvé les montants du but italien à la 50e. Et Ramona Bachmann, autrice du centre ayant amené le 2-0, a manqué de peu son face-à-face avec la gardienne italienne Laura Giuliani à la 57e.

Mais les Suissesses n'auront pas à regretter ces occasions gâchées. Elles s'envoleront le coeur léger dimanche vers la Lituanie, où elles chercheront à poursuivre mardi leur parcours sans faute dans ces qualifications. Elles avaient dominé les Baltes 4-1 à Thoune en ouverture de cette campagne.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Mondial-2022 au Qatar: Sepp Blatter entendu comme témoin à Zurich

Publié

le

Sepp Blatter a été entendu jeudi et vendredi à Zurich comme témoin dans l'enquête française sur l'attribution controversée du Mondial-2022 au Qatar (archives). (© KEYSTONE/TI-PRESS/PABLO GIANINAZZI)

L'ancien patron du football mondial Sepp Blatter a été entendu comme témoin dans l'enquête française pour corruption portant sur l'attribution controversée du Mondial-2022 au Qatar, dossier qui avait valu une garde à vue à son ancien conseiller Michel Platini.

Cette audition par les policiers français de l'ex-président de la Fifa (1998-2015), âgé de 85 ans, s'est déroulée jeudi et vendredi à Zurich, a appris l'AFP auprès de la police française et d'une source judiciaire, confirmant une information du quotidien français Le Monde.

Outre ce dossier, des enquêtes sont en cours aux Etats-Unis et en Suisse, sur cette victoire surprise et sur le fil du Qatar en 2010 alors que les Etats-Unis apparaissaient comme les grands favoris. En butte aux soupçons depuis sa victoire, le Qatar réfute toute corruption.

Le vote en faveur du Qatar de Michel Platini, alors patron de l'UEFA, avait contribué à emporter la décision, par quatorze voix contre huit pour les Etats-Unis. Ancien proche de Sepp Blatter, devenu son rival lorsqu'il avait voulu lui succéder à la tête de la Fifa, l'ex-légende du football français avait été placée en garde à vue en juin 2019, sans être inculpé.

Derrière Michel Platini et son vote surprise, les relations de l'émirat gazier avec la France sous la présidence de Sarkozy constituent la toile de fond des investigations menées pour "corruption active et passive", "recel" et "blanchiment".

Les liens entre Sarkozy et Platini

Les enquêteurs s'intéressent particulièrement à un déjeuner le 23 novembre 2010, qui aurait réuni le président français de l'époque, Nicolas Sarkozy, Michel Platini et deux hauts dirigeants qataris, le prince héritier Tamim ben Hamad al Thani - devenu émir en juin 2013 - et Hamad ben Jassem al Thani, alors premier ministre.

Neuf jours plus tard, le 2 décembre 2010, le pays du Golfe était désigné pour accueillir la Coupe du monde en 2022. Les enquêteurs se demandent si Michel Platini n'a pas voté en faveur du Qatar à la demande de Nicolas Sarkozy, ce que l'ancien joueur réfute.

Et fin 2011, le fils de l'ancien capitaine des Bleus, Laurent Platini, avait été recruté comme directeur général provisoire de l'équipementier qatari Burrda Sport, filiale de QSI.

La justice se demande si cette embauche constituait une contrepartie au vote de son père.

Le média d'investigation français Mediapart avait par ailleurs révélé fin 2020 une note datée du 28 avril 2011 sur la vente du PSG au fonds souverain Qatar Sports Investments (QSI), évoquant une répartition prévue du capital. Le document, saisi en juin 2019 dans les locaux de Colony Capital, l'ancien propriétaire du club, mentionne aussi le montant d'un salaire devant être versé à Laurent Platini.

Colony Capital

Six mois après le déjeuner au palais présidentiel de l'Elysée, en mai 2011, le Paris Saint-Germain avait été racheté par le fonds QSI pour 76 millions d'euros à Colony Capital. Le représentant en France de ce fonds d'investissement américain était Sébastien Bazin, homme d'affaires proche de Nicolas Sarkozy.

Michel Platini a assuré dans un récent entretien au Monde avoir décidé seul de privilégier le Qatar, prenant sa décision "très tôt", sans aucune influence de Nicolas Sarkozy. "Les décisions économiques et le business du Qatar me sont totalement étrangers" et "mon fils est suffisamment grand, autonome et compétent pour construire sa carrière sans son père ou ses interventions", a-t-il dit.

Sophie Dion, conseillère technique chargée des sports du président Sarkozy, avait été également placée en garde à vue en 2019, mais n'a pas non plus été mise en examen. L'ex-secrétaire général de l'Elysée Claude Guéant, lui, avait été entendu en audition libre.

Autre axe d'enquête, un contrat conclu avant l'attribution du Mondial, qui accordait les droits de diffusion TV des Mondiaux 2018 à 2022 à la chaîne qatarie Al-Jazeera contre 300 millions de dollars, avec un bonus de 100 millions de dollars à la Fifa en cas d'octroi au Qatar.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Scorpion

Vous menez votre barque comme un chef et un familier va trouver, auprès de vous, le réconfort dont il a besoin…

Les Sujets à la Une

X