Rejoignez-nous

Sport

Football: Le Barça, la Juve, Chelsea et Séville en 8es

Publié

,

le

Buteur pour la Juve, Cristiano Ronaldo sera présent en 8es de finale. (©KEYSTONE/EPA/ALESSANDRO DI MARCO)

Ils sont quatre qualifiés pour les 8es de finale de la Ligue des champions. Mardi, Barcelone, la Juventus, Chelsea et Séville ont décroché leur ticket pour le prochain tour.

On en tient déjà quatre. Ce sont eux les premiers qualifiés pour la phase à élimination directe de cette Ligue des champions. Et il n'en restera plus que douze à désigner. Après Barcelone, la Juventus Chelsea et Séville, le Bayern Munich, Manchester City ou encore Liverpool auront l'opportunité de monter dans le train ce mercredi.

Et donc de rejoindre notamment un Barça qui a fait le plein sur ces quatre premières journées. Mardi, à Kiev, ce sont même des Catalans décimés qui n'ont fait qu'une bouchée du Dynamo (4-0). Sans Messi, Piqué, Sergi Roberto, Busquets, Fati ou encore De Jong, ce sont Serginho Dest, Martin Braithwaite (auteur d'un doublé) et Antoine Griezmann qui ont envoyé les Blaugrana en huitièmes.

Dans cette même poule, la Juventus a longtemps cru qu'elle devrait attendre encore une semaine. Mais un but d'Alvaro Morata à la 92e minute face à Ferencvaros a mis les Bianconeri dans le bon wagon. Les hommes d'Andrea Pirlo ont même été menés, après un but hongrois d'Uzuni, avant que Cristiano Ronaldo n'égalise.

Chelsea et Séville y seront

Chelsea et Séville ont également composté leur ticket. Comme dans le groupe G, tout est même déjà joué, alors qu'il reste encore deux matchs à disputer. Ou presque tout, sachant que deux questions demeurent encore: qui de Chelsea et Séville sera premier et qui de Rennes ou Krasnodar sera troisième?

Pour le reste, les Anglais et les Espagnols ont fait le boulot mardi, non sans peine. C'est en effet dans le temps additionnel qu'ils ont chacun accroché leur succès 2-1. A Rennes, c'est Olivier Giroud qui a assuré la qualification aux Blues (Hudson-Odoi avait ouvert le score, Guirassy égalisant).

A Krasnodar, Munir El-Haddadi a lui attendu encore plus pour envoyer Séville en huitièmes. Sa réalisation de la 95e minute a libéré les Andalous. Ceux-ci avaient été rejoints au score à l'heure de jeu par Wanderson, après avoir pourtant inscrit le 1-0 par Ivan Rakitic.

Dortmund pas loin

Le Borussia Dortmund de Lucien Favre, quant à lui, n'est pas encore assuré de revenir en février, mais il est bien parti pour. Sa victoire 3-0 contre Bruges, avec un doublé de Haaland et un coup franc de Sancho (Bürki et Akanji étaient titulaires), lui permet en tout cas d'entrevoir la suite avec sérénité. Il ne lui manque qu'un point pour assurer le coup. Dans cette même poule, la Lazio est également en bonne posture, elle qui a battu 3-1 le Zénit Saint-Pétersbourg.

Dans le Groupe H, en revanche, le suspense se veut intense. Manchester United garde certes la tête, mais le PSG et Leipzig sont en embuscade. Les Red Devils ont balayé Istanbul Basksehir 4-1 (doublé de Bruno Fernandes et des buts de Rashford et James) et ont ainsi trois points d'avance sur leurs deux rivaux.

Paris a en effet obtenu une victoire 1-0 sans relief et presque chanceuse face aux Allemands. C'est Neymar qui a inscrit le seul but du match, sur un penalty à la 11e minute. Le Manchester-PSG de mercredi prochain pourrait dire beaucoup de l'issue de cette poule.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

Hockey sur glace - Philipp Kurashev inscrit son premier but en NHL

Publié

le

Philipp Kurashev: un premier but en NHL à 21 ans. (©KEYSTONE/AP/Chris O'Meara)

Philipp Kurashev a inscrit son premier but en NHL. La réussite du Bernois de 21 ans n'a toutefois pas empêché la défaite 5-4 de Chicago à Sunrise devant Florida.

Les Blackhawks entament, ainsi, leur saison avec quatre défaites en quatre rencontres. Lundi soir, ils ont toutefois cueilli leur premier point dans la mesure où ils ne se sont inclinés qu'en prolongation sur un but de Frank Varano.

Philipp Kurashev n'aura donc attendu que son troisième match pour faire trembler les filets de la NHL. Il a conclu victorieusement une rupture à la 47e pour donner l'avantage 4-3 à ses couleurs. Le Bernois a été crédité d'un bilan de +1 pour 10'03'' de présence sur la glace. Pius Suter a rendu un bilan neutre pour un temps de jeu de 13'31''. Auteur d'un doublé, l'ancien top-scorer d'Ambri-Piotta Dominik Kubalik a été l'attaquant le plus tranchant des Blackhawks.

Un autre joueur suisse a comptabilisé un point mardi soir. Dean Kukan a délivré un assist pour le Français Alexandre Texier lors de la défaite 3-2 en prolongation de Columbus à Detroit.

Enfin à noter que la rencontre entre le Nashville de Roman Josi et le Carolina de Nino Niederreiter a été renvoyée en raison du Covid-19. Lundi lors du premier affrontement entre les deux équipes, Jordan Staal (Carolina) et Mikael Grandlund (Nahville) n'avaient pas été alignés en raison du protocole imposé par le Covid-19.

Continuer la lecture

Sport

Handball: la Suisse aux portes de l'exploit

Publié

le

Alem Milosevic et les Suisses n'ont nourri aucun complexe face à la France. (© KEYSTONE/URS FLUEELER)

La Suisse est passée très près de l'exploit au Championnat du monde du Caire. Elle ne s'est inclinée que 25-24 devant la France, l'une des favorites du tournoi.

Avec le point du nul, la sélection de Michael Suter aurait obtenu automatiquement son billet pour le tour final. Il a été toutefois été validé en soirée par la défaite attendue de l'Autriche face à la Norvège (38-29). Les Suisses terminent ainsi à la troisième place du groupe derrière la France et la Norvège mais devant l'Autriche.

Auteur de dix buts, Andy Schmid a été, une fois de plus, le joueur suisse le plus percutant. Mais le "mercenaire" de Rhein-Neckar Löwen et ses coéquipiers se sont heurtés en fin de rencontre à un gardien en état de grâce. Vincent Gérard a, en effet, multiplié les parades dans le "money time" pour permettre aux sextuples Champions du monde de tenir leur rang.

Le portier du PSG a notamment stoppé le tir du jeune Medhi Ben Romhane à la dernière seconde qui aurait pu permettre à la Suisse de ne pas concéder une quatorzième défaite devant la France. Le dernier succès helvétique face aux Tricolores remonte au 10 mars 1993 (26-24) lors du Championnat du monde disputé en Suède.

Avec ses 12 arrêts, Nikola Portner a également sorti le grand jeu dans la cage d'une équipe de Suisse qui aura regardé jusqu'au coup de sifflet final son adversaire les yeux dans les yeux.

Continuer la lecture

Sport

Hockey: la Biélorussie n'organisera pas le Mondial 2021

Publié

le

René Fasel et l'IIHF n'avaient plus vraiment le choix. (©KEYSTONE/AP/NIKOLAI PETROV)

Le suspense n'aura pas duré longtemps.Une semaine après la visite controversée à Minsk de son président René Fasel, l'IIHF a retiré au Bélarus l'organisation du Championnat du monde 2021.

Selon un communiqué de l'instance, cette décision a été prise en raison des questions sanitaires et sécuritaires posées par l'organisation ce printemps d'un tournoi de cette envergure dans un pays en proie à une situation politique explosive. La pression des sponsors, qui étaient prêts à se retirer si l'IIHF maintenait ce Championnat du monde à Minsk, et l'image déplorable du président biélorusse Alexandre Loukachenko, considéré comme le dernier dictateur du continent, ont placé l'IIHF dans une situation inextricable. Cette décision s'est imposée au fil de ces derniers jours comme une évidence.

Le Bélarus devait organiser ce Championnat du monde conjointement avec la Lettonie. L'IIHF précise que le statut de la Lettonie devait être désormais reconsidéré. L'instance entend étudier la possibilité de ne retenir qu'un seul pays pour accueillir ce Championnat du monde 2021. René Fasel a précise que la Slovaquie et le Danemark avaient manifesté leur intérêt pour cette organisation.

Continuer la lecture

Sport

Football: le Barça perd, Messi voit rouge et gifle un adversaire

Publié

le

Lionel Messi rentre piteusement aux vestiaires quelques secondes avant la fin du match. (©KEYSTONE/AP/MIGUEL MORENATTI)

Lionel Messi, superstar et capitaine du FC Barcelone, a été exclu quelques secondes avant la fin des prolongations en finale de la Supercoupe d'Espagne perdue 3-2 face à l'Athletic Bilbao à Séville.

Il s'agit du premier carton rouge de sa carrière au Barça.

A quelques secondes du coup de sifflet final (120e), Messi a giflé de la main droite l'attaquant basque Asier Villalibre, après que les deux joueurs se sont accrochés.

L'arbitre, Gil Manzano, est allé visionner l'action sur écran vidéo, puis est revenu sur la pelouse pour adresser un carton rouge direct à Lionel Messi, probablement frustré après une prestation en demi-teinte.

Un fait historique pour le Barça et pour le sextuple Ballon d'Or: c'est la première exclusion de la carrière de Messi en match officiel avec le Barça, avec qui il a disputé 753 matches.

Messi a toutefois déjà été exclu deux fois avec la sélection argentine, lors de ses grands débuts et lors de la demi-finale de Copa America contre le Chili en 2019.

D'après le statisticien espagnol Alexis Martin-Tamayo, Messi avait été exclu pour la dernière fois avec le maillot blaugrana il y a quinze ans (en 2005), mais c'était lors d'un match de 3e division espagnole, entre le Pena Sport et l'équipe réserve du FC Barcelone.

Interrogé sur ce geste de frustration de Lionel Messi en conférence de presse d'après-match, l'entraîneur barcelonais Ronald Koeman a éludé la question : "On en a discuté, il a dit qu'il se sentait en mesure de commencer. Il a tenu bon pendant le match, il a donné le maximum", a-t-il précisé, après que Messi a manqué la demi-finale en raisons de douleurs musculaires à la cuisse gauche.

La superstar argentine devra désormais attendre de voir quelle sera la sanction qui lui incombera pour ce carton rouge.

En fonction du nombre de matches de suspension qu'il se verra sanctionner, Messi manquera des rencontres de championnat d'Espagne et de Coupe du Roi.

Continuer la lecture

Sport

Jeux olympiques Tokyo 2020 - "Tout peut arriver"

Publié

le

(Image d'illustration © AP Photo/Eugene Hoshiko)

"Tout peut arriver", admet un ministre japonais au sujet des Jeux olympiques de Tokyo. Cet aveu tombe alors que le Japon subit une forte nouvelle vague du coronavirus, à bientôt six mois de la cérémonie d'ouverture des JO, reportés l'an dernier.

Taro Kono, ministre de la Réforme administrative et personnage-clé du gouvernement, n'a pas exclu que les Jeux soient annulés. Tokyo et dix autres départements japonais sont en effet actuellement en état d'urgence au moins jusqu'au 7 février.

"Vu la situation du coronavirus, tout peut arriver", a déclaré M. Kono lors d'un point de presse. "Le comité d'organisation et le CIO doivent bien sûr réfléchir à des plans de secours", a-t-il dit, tout en assurant que le gouvernement nippon préparait "fermement" les Jeux olympiques et paralympiques.

M. Kono est le premier responsable gouvernemental de haut rang à prendre publiquement ses distances avec la ligne du Premier ministre Yoshihide Suga, qui martèle que le Japon pourra organiser des Jeux "sûrs et sécurisés" comme prévu cet été.

En dépit de l'arrivée de vaccins, le soutien de la population nippone aux JO a considérablement chuté. Un récent sondage dans l'archipel a montré que 80% des personnes interrogées pensent que les Jeux devraient être reportés une nouvelle fois ou tout simplement annulés.

Le Premier ministre est, lui, convaincu que l'opinion changera d'avis lorsque le Japon commencera son programme de vaccination fin février. Le président du comité d'organisation des Jeux, Yoshiro Mori, cité mardi par l'agence Kyodo, a estimé qu'il était "absolument impossible" de reporter les JO après les lourds investissements, financiers et humains, entrepris jusqu'ici.

M. Mori a dit que le Japon devrait déterminer, en fonction de l'évolution de la pandémie, s'il acceptait des spectateurs étrangers. "Nous devrons prendre une décision très difficile entre février et mars".

Restrictions aux frontières

Vendredi, des médias locaux ont cité la ministre en charge des Jeux olympiques, Seiko Hashimoto, annonçant que le Japon avait décidé de suspendre une dérogation qui permettait aux athlètes étrangers d'entrer dans le pays pour s'entraîner, même durant l'état d'urgence. Les athlètes japonais seront toujours autorisés à revenir dans leur pays, mais ne pourront plus éviter la période de 14 jours d'isolement à leur retour.

"Nous voulons que la priorité soit de sauver des vies", a déclaré Mme Hashimoto, toujours selon ces médias. "Donc, comme mesure préventive pour éliminer les risques, nous voulons renforcer notre première ligne de défense. Nous prendrons en considération la situation infectieuse dans notre pays et à l'étranger et nous réagirons en conséquence."

L'interdiction d'accès des sportifs étrangers non-résidents au Japon devrait affecter les équipes professionnelles de baseball et de football, qui s'apprêtent à commencer leur saison. Le début de la saison du championnat de rugby japonais de Top League a été reporté cette semaine, alors que de nombreux joueurs de plusieurs équipes ont été testés positifs au coronavirus.

Le comité d'organisation des JO de Tokyo a cependant souligné vendredi que les dernières mesures antivirus faciliteraient plutôt qu'elles n'entraveraient les préparatifs liés aux Jeux. "Nous pensons que la série de mesures mises en oeuvre par le gouvernement du Japon, le gouvernement métropolitain de Tokyo et d'autres autorités départementales contribueront à améliorer la situation", a-t-il déclaré dans un communiqué.

"Nous espérons que la vie quotidienne pourra revenir à la normale le plus rapidement possible, et nous continuerons à travailler en étroite collaboration avec toutes les parties concernées dans nos préparatifs pour que les Jeux de cet été se déroulent en toute sécurité".

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Capricorne

Si, dans votre job, vous avez affaire à de la clientèle, sachez que le ciel se met en quatre pour vous aider à la multiplier…

Publicité

Les Sujets à la Une

X