Rejoignez-nous

Hockey

LHC: Benjamin Bougro sourit malgré la défaite

Publié

,

le

Benajmin Bougro jouait son premier match de la saison avec le LHC hier soir face à Rapperswil. ©Didier Charles

Le Lausanne Hockey Club a essuyé une nouvelle défaite hier soir à la Vaudoise Aréna. Les Lions se sont inclinés 3 à 1 face à Rapperswil.

Mais où est passé le LHC de début de saison? C’est probablement la question que se sont posées les 5’979 spectateurs de la Vaudoise Arena hier soir. Le Lausanne Hockey Club recevait Rapperswil. Et les Lions se sont inclinés 3 à 1, notamment à cause d’une pénalité du défenseur Fabian Heldner à moins de 3 minutes de la fin du match. Les St-Gallois, évoluant alors en power play ne se sont pas fait attendre pour marquer le 2 à 1. Le troisième but n’a ensuite été qu’une formalité.

Les Lausannois quant à eux ne se créent quasi plus de phases de power play. Et lorsqu'ils en ont (une seule hier soir), ils ne trouvent pas le chemin du but. Mais selon l'attaquant Tim Bozon, ce n'est pas ce qui pose le plus problème en ce moment. En effet, le soucis, c'est surtout que les joueurs vaudois peinent à garder le puck. Une prestation qui détonne avec les premiers matchs des Lions à domicile.

Tim BozonAttaquant du LHC

Cette "nouvelle manière de jouer" est-elle une initiative des joueurs ou n'appliquent-ils simplement pas les consignes du coach? "C'est du hockey, je ne peux pas leur dire: 'à ce moment précis, tu te mets là, et ensuite là-bas'. C'est eux qui lisent le jeu", répond Geoff Ward. Dans tous les cas, ça ne fonctionne pas.
Alors, perdre ces 3 points face à Rapperswil, qui remonte au passage à la 4e place du classement, est-ce inquiétant?

Tim BozonAttaquant du LHC

Dans les vestiaires, Geoff Ward aurait d’ailleurs qualifié la première période de pire premier tiers depuis le début de saison selon l'attaquant lausannois. Les Lions se classent pour l'instant 6e. Ils auront l'occasion de rebondir ce soir à Zoug.

Travail récompensé pour Benjamin Bougro

Mais si les joueurs ont quitté la glace avec des mines déconfites, il y en a un qui avait tout de même le sourire. Benjamin Bougro jouait en effet son premier match de la saison avec le LHC. Le jeune attaquant de 20 ans avait jusqu’ici joué avec le HCV Martigny, le club partenaire en Swiss League du LHC. Une fierté pour Benjamin Bougro, qui a d’ailleurs été formé à la LHC Academy.

Benjamin BougroAttaquant du LHC

Martigny, Lausanne... Le jeune joueur alterne entre deux villes mais aussi deux groupes de coéquipiers. Il a aussi un rôle différent maintenant qu'il n'est plus considéré comme un junior. Comment gère-t-il la situation?

Benjamin BougroAttaquant du LHC

Benjamin Bougro devrait à nouveau chausser les patins du LHC ce soir à Zoug.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hockey

Genève battu par un Dauphin, Bienne ne marque qu'un point

Publié

le

La déception des joueurs genevois après leur défaite contre Ambri (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Défaite rageante pour Genève lors de la 50e journée de National League. Les Aigles auraient pu mettre la pression sur le 6e Lugano, mais ils ont été battus 4-3 par Laurent Dauphin et Ambri.

Genève avait toutes les cartes en mains et les Aigles ont attaqué le match de la meilleure des manières. En mettant la pression sur les Léventins et en étant récompensés par deux buts rapidement. Arnaud Jacquemet a ouvert le score après 1'56 et Marc-Antoine Pouliot a doublé l'avantage grenat à la 4e.

Seulement cette entame parfaite n'a pas eu pour effet d'éteindre les ardeurs tessinoises. A la 12e et en l'espace de 17 secondes, Ambri est revenu au score grâce à Laurent Dauphin. Le Québécois du HCAP fut l'homme du match puisqu'il a inscrit deux buts de plus en fin de tiers médian pour donner l'avantage à ses couleurs et après que Praplan avait permis à Genève de reprendre les devants à la 25e. Très efficace, le power-play léventin a frappé deux fois sur les quatre réussites.

Praplan a eu une occasion en or d'égaliser, mais il a tiré sur le poteau. Même chose pour Dauphin qui aurait pu signer un quintuplé. Genève reste 8e avec 73 points et voit Ambri revenir à sa hauteur.

Lugano piégé par Fribourg

Les Genevois ont de quoi nourrir de profonds regrets en voyant les scores de Lugano et Davos. Au sud du Tessin, on imaginait des Bianconeri profiter de la venue de Fribourgeois assurés de la deuxième place et peut-être pas forcément prêts à lutter comme des fous. Après un tiers initial vierge de buts, les débats se sont animés dès la 21e minute. Andersson (21e) et Thürkauf (25e) ont idéalement placé leur équipe.

Mais les Tessinois n'ont pas été assez rigoureux en défense. Alors Schmid et DiDomenico ont pu niveler la marque. Et sur un power-play à la 44e, Wallmark a pu conclure une triangulation initiée par DiDomenico et Sörensen. Finalement Nathan Marchon a pu confirmer le succès des Dragons 4-2 dans la cage vide.

Bienne battu sur le fil

Quant à Davos, il était partie prenante de la guerre des barres en allant à Bienne où Martin Steinegger officiait pour la première fois sur le banc après le licenciement de Petri Matikainen. Les Grisons avaient besoin d'un succès pour continuer à rêver à la 6e place, alors que les Seelandais espéraient repasser devant Langnau à la 10e place.

Sans leur compatriote aux commandes, les Finlandais du club seelandais ont fait feu de tout bois. Aleksi Heponiemi a ouvert la marque, puis c'est Jere Sallinen qui a signé les buts 2 et 3 sur des assists de Toni Rajala. Mais le 4-4 de Stransky tombé à la 59e a fait mal aux Biennois en les privant de trois très précieux points.

La décision s'est faite aux tirs au but et ce sont les Grisons qui ont été les plus réalistes pour un succès 5-4 tab qui n'arrange pas les Seelandais qui restent 11es avec 68 points comme Langnau.

Zurich gifle Zoug

On aurait longtemps pu mettre Berne dans le même panier. Menés 1-0 par Ajoie à Porrentruy, les Ours ont réagi dans les dix dernières minutes pour l'emporter 3-1 au final. Les Bernois ne sont pas encore assurés du top 6, mais cela sent plutôt bon pour eux.

Zoug continue de livrer des performances incompréhensibles. La troupe de Dan Tangnes a été sèchement battue chez elle par le leader Zurich 7-3. Il s'agit du huitième revers consécutif des Zougois.

Dans le dernier match de la soirée, Kloten a battu Rapperswil 5-3.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Les Lions ne font qu'une bouchée des Aigles

Publié

le

À deux matchs de la fin de la saison régulière, le Lausanne Hockey Club atteint l'objectif qu'il s'était fixé en début de saion: accéder aux playoffs. ©KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi

Lausanne s’est imposé 4-0 face à Genève Servette mardi à la Vaudoise Aréna. Retour sur un derby sous haute tension.

Quel GSHC les Lausannois allaient-ils rencontrer pour ce dernier derby du lac de la saison? Celui qui est venu à bout des meilleures équipes européennes pour remporter la Champions Hockey League? Ou celui qui est à la peine en championnat? Peut-être un peu des deux.

Le début du match, en tout cas, était équilibré. Les deux équipes se sont créé des occasions. Et surtout, les deux gardiens étaient dans une excellente forme. "Le premier tiers, c'était vraiment un très beau match de hockey, un très beau tiers, juge Tim Bozon, attaquant du LHC. Il n'y avait pas d'arrêts de jeu, ça patinait fort."

Une rencontre aux antipodes du dernier match des Lions, samedi dernier à Zurich. "Le plus important pour nous, c'était de revenir sur des bonnes bases. On avait pas bien joué à Zurich, admet le n°94 lausannois. On était pas du tout au niveau du top 1, 2 ou 3 de la ligue et on s'était dit qu'il fallait mieux jouer que ça ce soir." Et mardi soir, la réussite s'est notamment trouvée dans la capacité du LHC à aller récupérer le puck.

Tim BozonAttaquant du LHC

Minute de panique

Et puis il y a eu cet enchaînement. Connor Hughes qui se fait une grosse frayeur, mais le puck est finalement sauvé. Tim Bozon qui tente un tir, qui passe à côté. Puis la patinoire qui s’enflamme et du sang qui s'accumule sur la glace.

Christian Djoos et Teemu Hartikainen se sont chargés contre la bande, au niveau du banc du GSHC. Résultat, le défenseur lausannois a basculé en avant, et son pied, et donc son patin, s'est élevé avec l'effet de balancier. Problème: le visage de l’attaquant servettien était pile dans l'axe. Entre le joueur au sol, ses coéquipiers qui commencent à s'en prendre aux lausannois, croyant d'abord à un geste volontaire, et les sifflets du public, la Vaudoise Aréna a vécu une minute de chaos.

Et vu la quantité de sang, on a d'abord pu croire au pire, mais Hartikainen a rapidement pu se relever, le visage entre les mains, et partir au vestiaire. Le Finlandais a également très vite rassuré ses supporters en postant une photo sur les réseaux sociaux: “le patin a touché l'oreille, pas la gorge, donc je vais bien” a-t-il écrit. "Une grosse pensée pour lui, parce que c'est des choses qu'on veut pas voir et qu'on voit trop souvent en ce moment, lance Tim Bozon après le match. Ça fait froid dans le dos."

Entre buts et bagarres

Il aura fallu attendre le deuxième tiers pour voir Lausanne ouvrir le score. C'est Damien Riat qui a su prendre le très bon centre de Jason Fuchs et envoyer le palet au fond des filets (26e).

Et la patience de la Vaudoise Aréna pour voir ce premier but sera récompensée avec un deuxième goal 9 minutes plus tard. Cette fois, c'est Jiri Sekac qui, au centre, trompe Jussi Olkinuora (assist: Jason Fuchs). La fin du tiers sera marquée par la punition de quatre joueurs, deux dans chaque équipe, à cause d'une bagarre générale.

Roger Karrer, Josh Jooris, Jiri Sekac et Damien Riat ont tous quatre été exclus 2 minutes de la glace. ©KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi

Dans le 3e tiers, c'est Tim Bozon et Jason Fuchs qui ont mis un point final aux espoirs de Genève Servette. Le n°94, après plusieurs tentatives au cours du match, a réussi à s'échapper. En face à face avec Olkinuora, il a finalement gagné son duel. C'est 3-0 pour Lausanne.

Et à peine une minute plus tard, alors qu'à nouveau, une bagarre avait explosé, envoyant Cody Almond et Valtteri Filppula sur le banc d’infamie, c'est Jason Fuchs qui a joué la carte de l'échappée. Et c'est 4-0 pour les Lions.

Rester humble

Grâce à ce succès, le Lausanne HC valide non seulement son ticket pour les playoffs, mais il s'assure aussi une place dans le Top 4. Alors qu'il reste deux matchs en saison régulière à jouer, est-ce que cela va influencer l'état d'esprit de l'équipe?

Tim BozonAttaquant du LHC

Le mot d'ordre, c'est celui-là: humble. "Il y a eu beaucoup de promesses ces dernières années où on s'enflamme, on vend du rêve, mais au final c'est sur la glace que ça se passe, lâche Tim Bozon. Et on revient de tellement loin, c'était tellement une catastrophe l'année passée qu'on peut pas s'enflammer." Et pour ces prochains jours, la préparation passera par une chose: le travail.

Tim BozonAttaquant du LHC

Après une fin de saison à la porte des pré-playoffs l'année dernière, l'expérience des playoffs sera donc quelque peu nouvelle pour les Lions. Mais Tim Bozon est confiant: "On est pas arrivés là par hasard".

"Des papillons dans le ventre"

Mardi soir, l'alignement des Lions voyait revenir Miikka Salomäki en première ligne après une absence de quelques semaines à cause d'une blessure. Mais c'était aussi la première titularisation de Léonardo Fuhrer. L'attaquant est arrivé à Lausanne il y a quelques semaines, après avoir fait la saison de Swiss League avec Martigny. Il nous explique comment il a appris qu'il serait sur la feuille de match pour le derby.

Léonardo FuhrerAttaquant du LHC

Et un derby contre Genève Servette, ce n'est pas n'importe quoi comme match pour une première apparition. Celui qui a été le meilleur buteur et deuxième meilleur compteur en Swiss League avoue avoir eu des "papillons dans le ventre et quand on m'a donné le premier shift, j'étais plus qu'heureux." Surtout que Léonardo Fuhrer n'a pas eu beaucoup d'occasions de montrer de quoi il était capable depuis son arrivée chez les Lions.

Léonardo FuhrerAttaquant du LHC

Pour ce match, Geoff Ward a décidé de l'envoyer sur la glace pour jouer les powerplays. Comment ça s'est passé pour le néo-lausannois?

Léonardo FuhrerAttaquant du LHC

Les prochains matchs pour le LHC, ce sera samedi à Berne, et lundi à Malley face à Zoug.

Continuer la lecture

Hockey

Genève ne cherche pas d'excuses dans la défaite

Publié

le

Jan Cadieux pense déjà au prochain match contre Ambri (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Genève a certainement laissé filer sa dernière chance de figurer dans le top 6 de National League en s'inclinant 4-0 à Lausanne. Mais Jan Cadieux ne cherche pas d'excuses.

On peut évoquer la fatigue et l'accumulation des matches (3 lors des 4 derniers jours) ou encore parler de la blessure de Teemu Hartikainen à la 16e minute qui a un peu déréglé l'équipe. Mais lorsque le coach genevois Jan Cadieux se présente devant la presse, pas question de se plaindre ou d'accuser qui que ce soit.

"Il nous a manqué un peu de jus, mais ce n'est pas une excuse. Et à la fin cette humilité quand tu sais que ce n'est pas ta soirée et que tu ne te découvres pas. On a une chance de revenir dans le match lorsque Filppula a ce face-à-face en tout début de troisième période. Et derrière on laisse trop d'espaces."

Arnaud Jacquemet va dans le même sens que son entraîneur: "Je pense que notre premier tiers était bon voire très bon sur la route. Dès le début du deuxième tiers, j'ai trouvé que l'on manquait d'énergie. C'est à ce moment-là qu'on aurait dû jouer plus simple, mais on a perdu trop de pucks et les deux premiers goals arrivent sur des pertes de puck en zone neutre. C'est un peu le résumé de notre saison."

Le défenseur valaisan du GSHC ne veut pas mettre le doigt sur le calendrier très chargé: "On n'a pas assez créé ce soir pour mériter mieux. On connaissait notre programme avant, on ne découvre rien. C'est la même chose qu'en play-off."

Duel décisif jeudi contre Ambri

La suite du programme pour les Aigles, c'est la réception d'Ambri jeudi soir. Une façon d'oublier rapidement cette défaite pour se concentrer sur un match terriblement important puisque les Léventins sont 9es à trois points des Genevois. "La clef c'est de gagner le prochain match, explique Jan Cadieux. Demain, cela sera plutôt une journée de traitements. On donne le choix aux joueurs de venir ou pas à la patinoire."

Quant à Teemu Hartikainen, on ne sait pas s'il sera en mesure de tenir sa place après la blessure dont il a été victime à la 16e minute lorsque le patin de Christian Djoos l'a coupé sur le côté du visage. "Il est clair que quand tu vois la coupure et la quantité de sang perdue, cela fait toujours froid dans le dos, commente le coach grenat. La coupure est plus grave que prévue, mais on a pu lui parler avant qu'il parte à l'hôpital. Il a eu peur parce qu'il sentait et voyait beaucoup de sang, mais il ne savait pas d'où ça venait."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Lausanne bat Genève et assure sa place dans le top 6

Publié

le

L'ancien Genevois Damien Riat ouvre le score pour le Lausanne HC contre Genève-Servette. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Lausanne est assuré de disputer les quarts de finale des play-off de National League. A Malley, les Vaudois ont remporté le derby lémanique en dominant Genève-Servette 4-0.

Solide. Le LHC a offert une performance solide face au récent vainqueur de la Champions League. Dès le deuxième tiers, les Lions ont pris le meilleur sur des Aigles pris de vitesse. La défense a parfaitement tenu le choc et le box-play a une fois encore rendu une copie exemplaire.

Genève avait pourtant plutôt bien commencé le match et tout se passait normalement jusqu'à la 16e minute. Mais lors d'un contact à la bande, la lame de Christian Djoos a touché le visage de Teemu Hartikainen. Le colosse finlandais s'est affaissé en mettant ses mains près de sa joue. Le sang sur la glace a malheureusement permis de comprendre rapidement la gravité de la blessure du numéro 70 des Aigles. Immédiatement rentré aux vestiaires, Hartikainen n'est évidemment plus réapparu. Le club a tout de suite communiqué que le joueur n'était pas en danger. Afin de rassurer tout le monde, Hartikainen a posté une story sur son compte Instagram pour préciser que c'était son oreille qui avait été touchée.

Bien qu'il ne soit pas aussi incroyable que la saison passée, Hartikainen fait partie des joueurs dont il est difficile de se passer. Et si Genève a bien résisté au premier tiers, il en fut tout autrement lors de la période médiane. La ligne Riat-Fuchs-Sekac a tiré un LHC qui n'a pratiquement rien donné à son adversaire. L'ouverture du score est tombée à la 26e grâce à Riat sur une belle passe de Fuchs. Le fils de Régis a encore une fois servi de rampe de lancement neuf minutes plus tard en offrant le puck à Sekac pour le 2-0. C'est même lui qui inscrit le 4-0 à la 54e, une minute après le 3-0 signé Bozon.

Davos s'accroche

Du côté genevois, le sentiment qui prédomine c'est une réelle fatigue. L'énergie drainée par la Champions League a visiblement laissé des traces. Et pour accrocher le top 6, les Aigles doivent se donner à 100% à chaque rencontre. Les absences de Noah Rod et Tanner Richard, chefs de meute capables d'insuffler cet influx supplémentaire, font cruellement défaut au moment d'attaquer ce qu'il convient d'appeler le "money time".

Genève conserve sa 8e place avec 73 points, mais la 6e place de Berne semble impossible à atteindre alors qu'il ne reste que trois matches.

Et ce surtout que Davos a fait le boulot en battant Ajoie dans les Grisons 6-4. Ce ne fut pas simple pour les Davosiens, mais ils sont tout de même parvenus à engranger trois précieux points. Septièmes avec 77 points, les Grisons peuvent remercier Valentin Nussbaumer. Le Jurassien a signé un triplé.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Cancer

Motivé, vous débordez d'idées pour vous changer les idées et mettre des paillettes dans votre vie. Décidément, Le Zodiaque ne vous veut que du bien !

Les Sujets à la Une

X