Rejoignez-nous

Football

72 secondes pour un maintien

Publié

,

le

Breel Embolo: l'un des deux hommes du match avec Yann Sommer. (© KEYSTONE/MICHAEL BUHOLZER)

La Suisse aura droit à une quatrième campagne de Ligue des Nations dans le groupe A. A Saint-Gall, elle a assuré son maintien après avoir entamé sa phase de poules sur trois défaites.

Elle a battu 2-1 la République tchèque grâce à deux buts inscrits en l'espace de 72 secondes aux alentours de la demi-heure par Remo Freuler et par Breel Embolo pour cueillir une troisième victoire de rang. Le Zurichois a marqué de la tête sur un centre de Xherdan Shaqiri. Pour sa part, le Bâlois a exploité une bourde de Lukas Kalvach pour s'en aller battre l'ancien portier du FCB Tomas Vaclik.

La Suisse termine donc à la troisième place de cette poule derrière l'Espagne et le Portugal. La Roja s'est qualifiée pour le Final Four à la faveur de sa victoire 1-0 à Braga devant le Portugal grâce à une réussite d'Alvaro Morata. Elle sera opposée en juin prochain aux Pays-Bas, à la Croatie et à l'Italie.

Yann Sommer une nouvelle fois décisif

Trois jours après son exploit en Espagne, cette victoire 2-1 face à la Roja que personne n'avait vu venir, la Suisse a dû cravacher ferme pour conclure cette Ligue des Nations sur une note positive. Elle n'a pas vraiment maîtrisé le rythme d'une rencontre que les Tchèques ont cherché à emballer sans cesse. Et une fois de plus, elle peut remercier Yann Sommer. Déjà décisif à Saragosse, le portier de Mönchengéadbach a détourné un penalty de Tomas Soucek à la 61e qui aurait permis aux Tchèques d'égaliser. Il est allé chercher sur sa droite la frappe du joueur de West Ham pour démontrer, s'il le fallait encore, qu'il était bien un gardien d'exception. Un gardien qui peut vous emmener sur le toit du monde dans deux mois au Qatar. Surtout s'il est toujours accompagné par la chance comme ce mardi lorsqu'il fut sauvé à deux reprises par ses montants.

Les 72 secondes de bonheur offertes à son public ne devaient pas occulter toutes les difficultés rencontrées par l'équipe de Suisse lors de la première période. Les Tchèques ne méritaient pas vraiment d'être menés à la pause. Sans la malchance avec une frappe d'Adam Vlkanova sur la transversale (8e) et sans un arrêt magnifique de Sommer devant Vaclav Cerny (22e), les Tchèques auraient dû mener au score.

L'absence du patron

L'absence de Manuel Akanji, suspendu, a été cruellement ressentie. Sans son patron, la défense n'a pas témoigné de la même rigueur qu'à Saragosse. Appelé à remplacer le Zurichois, Fabian Schär a, ainsi, été trop facilement éliminé sur l'action qui a conduit à la réduction du score de Patrik Schick à la 45e minute. A ses côtés, Nico Elvedi a commis, lui aussi, quelques erreurs, notamment la faute qui a provoqué le penalty de la 61e minute, face à un adversaire qui, il est vrai, se livrait pleinement. Les Tchèques ont témoigné d'une réelle force de caractère après le 4-0 concédé samedi à Prague face au Portugal. A Saint-Gall, ils auraient pu lâcher prise après les buts de Freuler et d'Embolo. Il n'en fut rien.

La République tchèque a, ainsi, largement dominé la seconde période. Avec son jeu bien plus vertical désormais, la Suisse pouvait toutefois porter le danger par quelques fulgurances qui portaient le plus souvent la griffe d'Embolo. Avec sa puissance, le joueur de Monaco fut une menace permanente pour les Tchèques. Il aurait pu inscrire un second but avec une très belle reprise de la tête à la 55e minute sur un centre de Ricardo Rodriguez, qui honorait mardi sa 100e sélection. Mais son plus beau geste de la soirée fut peut-être cette offrande à Djibril Sow à la 58e qui ne fut malheureusement pas convertie.

Sorti sous les ovations du public à la 65e, Breel Embolo a mis un terme à la discussion quant à l'animation offensive de l'équipe de Suisse. Il jouera bien dans l'axe au Qatar, entouré de Shaqiri et de Noah Okafor. Absent lors de ce rassemblement en raison de maux dentaires, le joueur de Salzbourg ne peut toutefois pas se reposer sur ses - récents - lauriers. Comme à Saragosse, Ruben Vargas a, en effet, démontré de belles choses. Quant à Haris Seferovic, le train est, semble-t-il, passé.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Football

Luis Enrique démis de ses fonctions de sélectionneur

Publié

le

Luis Enrique a été démis de ses fonctions de sélectionneur de l'équipe d'Espagne. (© KEYSTONE/EPA/Friedemann Vogel)

Le sélectionneur de l'Espagne Luis Enrique a été démis de ses fonctions jeudi, deux jours après l'élimination de la Roja en huitièmes de finale du Mondial 2022 contre le Maroc aux tirs au but.

Nommé à la tête de l'Espagne en juillet 2018, il avait fait une parenthèse entre mars et novembre 2019 pour faire le deuil de sa fille, puis a hissé l'Espagne en demi-finale de l'Euro et en finale de la Ligue des Nations, finissant par être critiqué pour son style de jeu de possession stérile.

Luis de la Fuente a été nommé nouveau sélectionneur de l'Espagne, a annoncé la fédération espagnole jeudi dans la foulée du limogeage de Luis Enrique.

Jusqu'ici entraîneur de la sélection espagnole des moins de 21 ans, Luis de la Fuente sera officiellement présenté lundi et fera ses premiers pas en mars avec les matches de qualifications pour l'Euro 2024 en Allemagne.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

La fédération portugaise dément les menaces de départ de Ronaldo

Publié

le

Cristiano Ronaldo, ici aux côté du Suisse Eray Cömert, a-t-il menacé de quitter la sélection ? (© KEYSTONE/EPA/JOSE SENA GOULAO)

La fédération portugaise de football (FPF) a démenti que Cristiano Ronaldo, seulement remplaçant lors du dernier 1/8 de finale contre la Suisse (6-1), avait menacé de quitter la sélection.

"Une information publiée ce jeudi rapporte que Cristiano Ronaldo a menacé de quitter l'équipe nationale lors d'une conversation avec Fernando Santos, l'entraîneur national", écrit la FPF dans ce communiqué.

"La FPF précise qu'à aucun moment le capitaine de l'équipe nationale, Cristiano Ronaldo, n'a menacé de quitter l'équipe nationale lors du stage au Qatar", ajoute la fédération.

Le démenti de la FPF intervient en réponse à un article du quotidien sportif portugais Record, qui écrit ce jeudi que "Cristiano Ronaldo a menacé de partir".

Selon Record, le joueur de 37 ans aurait eu un échange houleux avec son sélectionneur après avoir appris qu'il commencerait la rencontre contre la Suisse sur le banc, ce qui l'aurait amené à menacer de quitter la sélection, avant de finalement changer d'avis et de se calmer.

"Cristiano Ronaldo se construit chaque jour un palmarès unique au service de l'équipe nationale et du pays, qui se doit d'être respecté et qui atteste d'un degré d'engagement incontestable envers l'équipe nationale. Ainsi, le degré d'engagement du joueur le plus capé de l'histoire du Portugal a encore été démontré - s'il le fallait - lors de la victoire face à la Suisse, en 1/8 de finale de la Coupe du monde 2022", écrit encore la FPF.

Plus remplaçant depuis 2008

Lors de ce 1/8 de finale, Ronaldo n'était que remplaçant, ce qui ne lui était plus arrivé depuis 2008 en sélection. Il est entré à la 75e minute sans influer sur le match. A la fin de la rencontre, il a brièvement salué les supporters portugais et a rapidement rejoint les vestiaires.

Après le match, "CR7" avait reçu le soutien de ses proches et notamment de sa compagne Georgina Rodriguez.

"Pendant que les 11 joueurs chantaient l'hymne, tous les objectifs étaient fixés sur toi. Quel dommage de ne pas avoir pu profiter du meilleur joueur du monde pendant les 90 minutes. Les fans n'ont pas arrêté de te réclamer et de crier ton nom", a-t-elle écrit sur Instagram.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Raheem Sterling va rejoindre la sélection anglaise vendredi

Publié

le

Raheem Sterling (à droite) figurera sans doute sur le banc au début de France - Angleterre. (© KEYSTONE/AP/Ashley Landis)

Rentré en Angleterre pour soutenir sa famille après un cambriolage dans sa maison au sud de Londres, l'attaquant anglais Raheem Sterling rejoindra la sélection au Qatar, vendredi.

Il rentrera ainsi à la veille du quart de finale contre la France, a annoncé la fédération anglaise (FA).

Le joueur de 27 ans avait quitté le groupe dimanche, avant le huitième de finale remporté contre le Sénégal (3-0).

Des informations diffusées par la presse anglaise affirmaient que la famille de l'attaquant de Chelsea était présente lorsque des hommes armés étaient entrés par effraction dans sa demeure située dans le Surrey.

Mais la police locale avait précisé dans un communiqué que le cambriolage avait été constaté après le départ des voleurs et qu'aucune personne n'avait été menacée.

Joueur le plus capé des 26 Anglais, avec 81 sélections (20 buts, 27 passes décisives), Sterling figurera peut-être sur la feuille de match, mais il est peu probable qu'il joue contre les champions du monde en titre après quatre jours sans s'entraîner avec le groupe dirigé par Gareth Southgate.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Allemagne: le sélectionneur Hansi Flick maintenu

Publié

le

Hansi Flick reste à la tête de l'équipe d'Allemagne (© KEYSTONE/EPA/Ronald Wittek)

Le sélectionneur allemand Hansi Flick (57 ans) restera en poste jusqu'à l'Euro 2024, organisé en Allemagne. Il a été maintenu malgré l'élimination de la Mannschaft dès le premier tour du Mondial 2022.

"Nous sommes ensemble convaincus que le championnat d'Europe 2024 dans notre pays représente une grande chance pour le football en Allemagne. (...) Nous avons pleinement confiance en Hansi Flick pour relever ce défi", a déclaré le président de la Fédération (DFB), Bernd Neuendorf, à l'issue d'une rencontre à huis clos avec le sélectionneur.

Deux fois sortie au 1er tour

Après une piteuse sortie au 1er tour du Mondial 2018 en Russie alors qu'elle était tenante du titre, l'Allemagne a été éliminée au même stade de la compétition au Qatar. Elle y a obtenu une défaite contre le Japon (2-1), un match nul contre l'Espagne (1-1) et une victoire contre le Costa Rica (4-2).

"Mon équipe et moi envisageons avec optimisme le championnat d'Europe dans notre pays", veut toutefois croire Flick. "En tant qu'équipe, nous pouvons faire beaucoup mieux que ce que nous avons montré au Qatar", assure l'ancien entraîneur du Bayern Munich.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Eden Hazard annonce mettre un terme à sa carrière internationale

Publié

le

Eden Hazard à la fin du match Belgique - Croatie. (© KEYSTONE/AP/Ricardo Mazalan)

La star de l'équipe de Belgique Eden Hazard a annoncé sur Instagram qu'il mettait fin à sa carrière internationale, après l'élimination des Diables Rouges dès la phase de groupes du Mondial 2022.

"Une page se tourne aujourd'hui... Merci pour votre amour. Merci pour votre soutien inégalable. Merci pour tout ce bonheur partagé depuis 2008. J'ai décidé de mettre un terme à ma carrière internationale. La relève est prête. Vous me manquerez", a écrit l'attaquant du Real Madrid, âgé de 31 ans.

Le capitaine des Diables Rouges à la Coupe du monde a porté le maillot de la Belgique à 126 reprises, inscrivant 33 buts.

Il avait fêté sa première sélection en novembre 2008 face au Luxembourg alors qu'il était âgé de 17 ans et 316 jours.

Il aura donc porté une dernière fois le maillot de la Belgique le 1er décembre dernier en rentrant en jeu dans les dernières minutes de la rencontre de phase de groupes face à la Croatie (0-0). Ce résultat n'avait pas permis aux Belges de se qualifier pour les huitièmes de finale du Mondial qatari.

A l'issue de la rencontre, Hazard avait émis des doutes sur le futur de sa carrière internationale, indiquant partir en vacances afin d'y réfléchir.

Peu utilisé en club ces trois dernières saisons, le joueur du Real Madrid comptait sur le tournoi au Qatar pour montrer qu'il "n'était pas fini".

"Avec le rythme des matches, je retrouverai mon niveau. Je ne suis pas devenu mauvais en quelques mois", avait-il expliqué.

Son annonce de mercredi fait craindre d'autres départs au sein de l'équipe de Belgique. Si le gardien Thibaut Courtois (30 ans) a assuré qu'il continuerait à porter le maillot national, d'autres cadres comme Romelu Lukaku (29) et Kevin De Bruyne (31) ne se sont pas encore exprimés.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X