Rejoignez-nous

Suisse

Appel à soutenir le train de mesures pour les médias

Publié

,

le

La survie d’un grand nombre de petits journaux, radios privées et chaînes de télévision est en jeu, a rappelé lundi un comité interpartis pour le "oui" au train de mesures en faveur des médias. Au premier plan, Stéphane Estival, président de l'association des éditeurs romands Médias Suisses. (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Le comité interpartis "La liberté d'opinion" a lancé lundi la campagne pour le "oui" au train de mesures en faveur des médias. Le peuple se prononce le 13 février prochain sur ce soutien décidé par le Conseil fédéral et le Parlement mais attaqué par un référendum.

Les médias indépendants sont un fondement important de notre démocratie directe, a souligné en conférence de presse à Berne le comité. La liberté d’opinion a besoin d’une activité journalistique diversifiée, fondée et aussi critique.

Pour Stéphane Estival, directeur général du groupe romand ESH et président de l'association des éditeurs romands Médias Suisses, "la chute des recettes publicitaires constitue un défi colossal pour l’industrie suisse des médias. Le journalisme de qualité manque de ressources importantes pour garantir des services médiatiques de base, en particulier dans les régions".

Fonction démocratique menacée

Malgré leur importance pour la formation de l’opinion politique et le suivi des événements dans les régions, les médias suisses sont sous pression. La fonction démocratique des médias est "gravement menacée".

Le soutien va permettre de maintenir la diversité, et non pas mettre en péril leur indépendance comme le prétendent ses adversaires, a assuré M.Estival, dont le groupe contrôle les quotidiens Le Nouvelliste, Arcinfo et La Côte.

Le nombre de journaux est en diminution, la pluralité des médias se réduit: la Suisse traverse une crise des médias. La transformation numérique a bouleversé le modèle commercial des médias, une tendance négative accentuée par la pandémie Covid-19.

Pour cette raison, il est indispensable d'investir dans de nouveaux modèles d'affaires, par le biais d'un financement de transition, ce que les petites entreprises de médias, en particulier, ne sont guère en mesure de faire par leurs propres moyens, fait valoir le comité.

"Les médias suisses veillent à ce que la population reçoive quotidiennement des informations pertinentes et fiables, et ce dans toutes les régions linguistiques. Cela constitue un service public important", a relevé Martina Gammeter, éditrice du journal grison bilingue Engadiner Post. "Ce n'est pas une obole que je demande. Le soutien offre une perspective à de nombreux médias régionaux".

Les médias favorisent le débat

"Il n’y a guère d’autre pays où le peuple peut participer aussi intensément à la vie politique. C’est pourquoi des médias forts et indépendants, informant la population de manière fiable et équilibrée, sont indispensables en Suisse", a illustré le conseiller national Matthias Aebischer (PS/BE).

En Suisse, pays à structure fédéraliste, la formation d’une libre opinion est également importante au niveau des cantons et des communes. Les médias locaux et régionaux favorisent les débats et contribuent à la cohésion du pays.

Lors d'une visite récente à Appenzell Rhodes-Extérieures, les autorités locales lui ont rapporté que le canton ne compte plus de rédaction locale, le premier en Suisse dans ce cas. "Depuis un an, plus aucun journal ne rapporte l'actualité locale. Ce scénario pourrait se répéter dans d'autres cantons", a averti M.Aebischer.

La survie d’un grand nombre de petits journaux, radios privées et chaînes de télévision est en jeu. Pendant ce temps, les géants numériques comme Facebook, Google ou TikTok ne cessent d’accroître leur avance. "Avec environ 2 milliards de francs de recettes publicitaires par an, ces groupes mondiaux privent le journalisme en Suisse de sa base financière", déclare la conseillère nationale Isabelle Pasquier-Eichenberger (Vert-e-s/GE).

Contrer la désinformation

Et d’ajouter: "A l’heure des fake news et de la désinformation, le journalisme de qualité et la pluralité des médias sont plus importants que jamais". Les médias ne peuvent fournir un travail rédactionnel indépendant que s’ils ne sont pas économiquement menacés.

Le conseiller aux Etats Josef Dittli (PLR/UR), dont le parti est majoritairement contre le train de mesures, a souligné qu'avec le financement transitoire limité dans le temps, les parlementaires ont choisi une approche libérale fondée sur le bon sens. Ce soutien s’oriente clairement sur le marché et aide avant tout les petites entreprises de médias régionales à retrouver une indépendance financière saine.

L’Etat et les médias restent clairement séparés, il n’existe aucune directive ni aucun mandat de prestation pour les éditeurs. Le soutien bénéficie dans la même mesure à tous les titres de presse, qu’ils soient progressistes ou conservateurs, aux radios tout comme aux médias en ligne, ainsi qu’aux publications d’associations, de fondations à but non lucratif et de partis, qu’elles soient de gauche ou de droite.

Le comité interpartis "La liberté d’opinion" compte dans ses rangs près de 90 parlementaires, 80 chefs et cheffes d’entreprises de médias ainsi que 20 organisations telles que Reporters Sans Frontières Suisse, les Radios Régionales Romandes et Telesuisse ou encore le Groupement suisse pour les régions de montagne.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Économie

Alain Berset s'exprime sur son vol privé en France

Publié

le

Seul le Département fédéral de l'intérieur s'était exprimé sur le vol privé du conseiller fédéral au moment des faits (image prétexte). (© KEYSTONE/TI-PRESS/PABLO GIANINAZZI)

Le conseiller fédéral Alain Berset est revenu sur son silence après que la police aérienne française l'a contrôlé lors d'un vol privé le mois dernier. "Il ne m'a pas semblé nécessaire de faire des commentaires", a-t-il indiqué samedi.

"J'ai mon travail à accomplir, avec notamment deux votations populaires importantes en septembre", a-t-il commenté dans les journaux du groupe ESH.

Le vol privé du ministre de la santé, qui possède une licence de pilote depuis 2009, a fait couler beaucoup d'encre ces dernières semaines, certains l'appelant à démissionner. Le Fribourgeois reste toutefois serein quant aux éventuelles conséquences sur son avenir au Conseil fédéral à l'approche des élections fédérales en 2023.

"Qu'il y ait beaucoup d'agitation, à différents niveaux d'ailleurs, n'est pas nouveau", a-t-il déclaré avant d'ajouter: "Pour ma part, je vais continuer, avec toute la sérénité requise et toute la force nécessaire, à faire avancer mes projets, sans me laisser détourner par d'autres questions".

Vives réactions

Mi-juillet, le Département fédéral de l'intérieur (DFI) annonçait que le ministre de la santé avait été forcé d'atterrir par la police aérienne française le 5 juillet après avoir brièvement survolé une zone réglementée. Après un contrôle d'identité au sol et un échange sur les faits, le socialiste avait pu reprendre son vol à bord de l'avion qu'il avait loué.

Quelques jours plus tard, des messages radio diffusés par le journal alémanique SonntagsZeitung montraient que l'intervention avait été déclenchée en raison d'une mauvaise communication de la police aérienne française avec M. Berset. Aucune poursuite n'a été engagée.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Personne ne devine la bonne combinaison de l'Euro Millions

Publié

le

Pas de gagnant à l'Euro MIllions vendredi. La cagnotte s'élève à 84 millions de francs. (archives) (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante à l'Euro Millions vendredi soir. Pour gagner, il fallait jouer les numéros 2 9 13 19 et 38, ainsi que les étoiles 2 et 6.

Lors du prochain tirage mardi, 84 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Servette a fait le job à Nyon

Publié

le

Un match tout en maîtrise pour le Servette FC. (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Première équipe de Super League en lice lors des 32es de finale de la Coupe de Suisse, le Servette FC a fait le job. Les Grenat se sont imposés 4-1 à Nyon.

Face à une formation de Promotion League qui a remporté ses deux premiers matches de championnat, le Servette FC a témoigné de l'application voulue. Les joueurs d'Alain Geiger ont plié l'affaire avant la demi-heure grâce à des réussites d'Alexis Antunes (22e) et de Ronny Rodelin (25e). Menés 4-0, les Nyonnais ont sauvé l'honneur par Christian Gomis.

A Nyon, les Genevois ont rappelé par leur investissement que la Coupe de Suisse était bien un véritable objectif de la saison. Une épreuve qu'ils n'ont plus gagnée depuis 2001 et qui leur avait infligé la saison dernière une bien cruelle désillusion à Thoune. Des Thounois qui, pour leur part, se sont également imposés vendredi. La formation de Mauro Lustrinelli a gagné 4-0 à Bulle, néo-promu en Promotion League.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Daniel Bigham bat le record de l'heure à Granges

Publié

le

Daniel Bigham (à gauche) en lice avec l'équipe de poursuite de Grande-Bretagne. (© KEYSTONE/AP/John Walton)

Daniel Bigham a battu sur le vélodrome de Granges le record de l'heure. Le Britannique a parcouru 55,548 km.

Agé de 31 ans, Daniel Bigham a effacé des tablettes le Belge Victor Campenaerts, qui avait porté le record à 55,089 km à Aguascalientes au Mexique le 16 avril 2019. "Je me suis senti très bien, je n'ai jamais été aussi bien dans le rythme pendant un record de l'heure. Lors de la première demi-heure, j'étais devant mes prévisions, mais je me sentais bien. J'ai pris du plaisir, ce qui vient de se passer est assez époustouflant" a déclaré Daniel Bigham dans un communiqué d'Ineos Grenadiers, l'équipe où il officie en tant qu'ingénieur de la performance depuis début 2021.

"Nous nous sommes concentrés sur les bases, être compact, bien respirer et avoir une bonne position de tête. Je savais que si je pouvais contrôler ces trois aspects, alors le reste se mettrait naturellement en place: il faut ensuite simplement appuyer sur les pédales le plus fort possible" a-t-il ajouté.

Daniel Bigham avait déjà battu le record de l'heure britannique sur ce même vélodrome soleurois en 2021, parcourant 54,723 km pour effacer Bradley Wiggins, vainqueur du Tour de France 2012.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Une fresque géante de Zep donne de la hauteur à Titeuf

Publié

le

Philippe Chappuis, alias Zep, a conçu le dessin à l'origine de la nouvelle fresque monunmentale qui orne une façade des immeubles du quartier des Palettes à Lancy (GE). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Titeuf et Nadia, les célèbres personnages de Zep, s'affichent sur une fresque géante peinte sur une façade de 50 mètres de haut d'un immeuble de l'Etoile-Palettes à Lancy. Inaugurée vendredi, cette oeuvre monumentale est visible de très loin à la ronde.

Juchés sur deux énormes piles bancales de bouquins, Titeuf et Nadia sont sur le point de s'embrasser. "Les livres nous font grandir et peuvent nous permettre d'atteindre nos rêves", a déclaré Philippe Chappuis, alias Zep. Sourire en coin, le Genevois relève que ça fait près de trente ans que Titeuf rêve d'embrasser Nadia.

Cette fresque a été réalisée sur place en deux semaines par quatre peintres d'une société spécialisée de Lyon. En amont, un travail très pointu de quadrillage a permis de reproduire fidèlement sur la façade le dessin original de Zep. Selon l'architecte à l'origine du projet, Stéphane Lorenzini, il s'agit de la plus grande peinture murale de Suisse.

Image positive

"L'objectif était de donner une image positive à ce quartier dont on entend parfois parler en mal", a relevé M.Lorenzini qui a aussi été maire de Lancy. Titeuf et Nadia contribuent à créer la nouvelle identité de cet immeuble auquel les habitants sont très attachés. Des locataires sont là depuis sa construction qui remonte à 1966, a relevé M.Lorenzini.

Beaucoup étaient d'ailleurs présents à l'inauguration de la fresque vendredi. Les plus âgés ont félicité Zep pour cette belle réalisation alors que les plus jeunes ont profité de l'occasion pour obtenir une dédicace personnalisée dans leurs albums de Titeuf.

Dix ans de travaux

L'ensemble Etoile-Palettes a été réalisé en un temps record - en une année - avec des éléments préfabriqués. Les immeubles avaient besoin d'une rénovation complète. Ces travaux d'envergure menés par 2dlc Architectes partenaires ont duré dix ans. La fresque géante est le symbole de ce renouveau. Son coût de 60'000 francs a été pris en charge par le propriétaire de l'immeuble Patrimonium Fondation de placement.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Capricorne

Ambiance familiale un peu tendue. Il serait sage, pour vous, de rester en retrait afin que chacun règle ses propres comptes !

Les Sujets à la Une

X