Rejoignez-nous

Hockey

Fribourg commence bien, Bienne confirme

Publié

,

le

Andreï Bykov a inscrit le 2-0 fribourgeois (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Les quarts de finale des play-off de National League ont bien commencé pour Fribourg et Rapperswil. Les Dragons ont dominé Lausanne 2-0.

Malmené en fin de saison régulière, Fribourg a su relever la tête et enfiler son costume de favori face à Lausanne. Plus opportunistes que les Vaudois, les joueurs de Christian Dubé ont livré une partie sérieuse.

La patinoire comble a assisté à un véritable match de play-off. Les deux équipes se sont astreintes à réduire les espaces pour s'éviter des rushs adverses.

Dans ce contexte, on dira que les Fribourgeois se sont créé davantage d'occasions en un contre un. C'est d'ailleurs sur un duel attaquant-gardien que les Dragons ont pu doubler la mise par l'entremise d'Andreï Bykov (33e) et alors que les Fribourgeois étaient en infériorité numérique.

Les situations spéciales, citées comme une possible clef de cette série et grande force du côté fribourgeois, ont permis à Gottéron de faire la différence. Les joueurs de Christian Dubé, sans être géniaux, ont su gérer la partie aux bons moments. Lorsqu'ils se sont retrouvés en power-play en fin de tiers initial, ils ont trouvé la faille. C'est Killian Mottet, moins en verve ces temps mais buteur létal en supériorité numérique, qui a battu Luca Boltshauser alors qu'il ne restait que 24 secondes à joueur au cours du premier vingt.

En face, Lausanne n'a pas démérité mais il a manqué quelque chose aux Lions. On savait que les hommes de John Fust avaient de la peine à concrétiser leurs occasions, cela s'est une nouvelle fois vérifié ce soir. Et devant la cage fribourgeoise, Reto Berra a fait du Reto Berra pour signer un blanchissage.

Rappi surprend Davos

Rapperswil a réussi à s'imposer chez lui 4-3 face à Davos pour lancer sa série au mieux. Les Grisons ont ouvert le score, mais les Saint-Gallois ont magnifiquement répondu durant la période médiane en inscrivant trois buts.

Wetter a même signé un doublé pour donner trois longueurs d'avance aux Lakers, avant que Davos réduise la marque et flanque la frousse à Rapperswil en fin de partie. Heureusement pour les locaux, ils ont réussi à tenir le score.

A Zoug, le champion a dû passer pour les prolongations pour inscrire le premier point face à Lugano. Une victoire 2-1 ap qui porte le sceau des ailiers de la première ligne zougoise. C'est Grégory Hofmann qui a ouvert le score et c'est Dario Simion qui a offert le premier point à ses couleurs à la 66e. Mais les hommes de Dan Tangnes ont eu chaud lorsque leur ancien attaquant, Justin Abdelkader, a égalisé à la 57e.

Bienne a du caractère

Dans le dernier match de la soirée, Bienne a fait preuve d'un sacré caractère pour s'imposer 4-3 ap et confirmer le point glané au Hallenstadion mercredi. Les Seelandais mènent désormais 2-0 dans cette série et ils ont le vent dans le dos.

Menés 3-0, les joueurs de Törmänen sont allés chercher ce deuxième point au forceps. Ils ont surtout inscrit le 1-3 par Künzle à la 39e pour ne pas laisser les Zurichois trop longtemps avec une large avance. Sallinen a été rapide pour marquer le 2-3 à la 43e et finalement Hofer a pu égaliser à 35 secondes de la sirène.

Durant la prolongation, Bodenmann a eu l'occasion de remettre les deux équipes à 1-1 dans la série, mais le tir du Zurichois a pris le poteau. Et sur le contre, Lööv a servi Rajala pour le 4-3 décisif. Fou. Zurich est désormais sous pression et Bienne peut se rendre au Hallenstadion dimanche avec le coeur plus léger.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Timo Meier: "La déception est immense"

Publié

le

Timo Meier (à droite) à la lutte avec Ryan Pulock pour une ultime défaite... (© KEYSTONE/AP/Seth Wenig)

New Jersey a conclu une saison bien morose sur une 44e défaite. Sur leur glace, les Devils se sont inclinés 4-1 devant les Islanders qui ont assuré leur place dans les séries finales.

Timo Meier et Nico Hischier ont été impliqués sur le but de l’honneur. L’Appenzellois a inscrit son 28e goal pour un 52e point, le capitaine une 40e passe décisive pour un 67e point. Mais une année après avoir battu un record avec une saison régulière à 112 points, Ner Jersey aura vécu un brutal retour sur terre.

"C’est dur. Nous ne sommes pas à la place que nous voulions, lâche Timo Meier. Il est temps de se regarder dans la glace pour évaluer notre performance.... La déception est immense !"

Roman Josi et Nashville, qualifiés pour les play-off, ont également bouclé leur saison régulière sur une défaite. Les Predators ont été battus 4-2 à Pittsburgh face à une équipe qui lutte encore pour disputer les séries finales.

Roman Josi n’a pas soigné ses statistiques dans cette rencontre pour en rester à 85 points (23 buts/62 assists). Le meilleur compteur suisse de la NHL a signé la deuxième meilleure saison de sa carrière deux ans après avoir comptabilisé 96 points. Il lui reste maintenant à témoigner de la même efficience lors des play-off au sein d’une équipe qui n’a plus gagné la moindre série depuis 2018...

Enfin Kevin Fiala a comptabilisé son 73e point avec sa 44e passe décisive lors de la défaite 3-1 à domicile de Los Angeles face à Minnesota. Le St. Gallois et les Kings doivent encore recevoir Chicago avant d’attaquer les play-off.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Le LHC s'attaque à une mission quasi impossible

Publié

le

Geoff Ward sera forcément l'un des hommes-clés du côté du LHC (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Le Lausanne HC est-il capable d'offrir au hockey romand un deuxième titre national consécutif, 12 mois après le sacre historique de Genève-Servette?

Un premier élément de réponse tombera mardi en fin de soirée, au terme du premier acte de la finale des play-off qui oppose le LHC aux Zurich Lions.

Les Vaudois, tombeurs en cinq matches de Fribourg-Gottéron en demi-finale, font figure d'outsiders pour la première finale de leur histoire. Ils s'attaquent, il est vrai, à une montagne: dominateurs lors de la saison régulière, les Zurich Lions ont poursuivi sur leur lancée en gagnant leurs huit premiers matches en play-off.

Le "Z" s'est notamment appuyé sur ses stars suisses, Sven Andrighetto (11 points) et Denis Malgin (8), ainsi que sur Derek Grant (8 buts) pour "balayer" successivement Bienne et Zoug. Et son portier Simon Hrubec s'est montré intraitable jusqu'ici, avec une moyenne de 95,45% d'arrêts.

L'équipe entraînée par Marc Crawford vise un 10e titre national, qui serait le premier depuis 2018. Les Zurichois veulent tout faire pour effacer la désillusion de 2022, lorsqu'ils avaient été battus en sept matches par Zoug dans une finale dont ils avaient gagné les trois premiers actes.

Ce supplément de motivation pourrait toutefois apporter aussi une pression supplémentaire au "Z". Notamment à ses leaders Denis Malgin et Sven Andrighetto, déjà là en 2022. En face, le LHC du coach Geoff Ward n'aura selon l'expression consacrée rien à perdre, après avoir frisé le code dans un quart de finale où Davos avait mené 3-2.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Marco Pedretti affrontera ses anciens coéquipiers

Publié

le

Cette finale aura une saveur spéciale pour Marco Pedretti. ©KEYSTONE/Cyril Zingaro

Le Lausanne Hockey Club s'apprête à vivre la première finale de son histoire. Une série face à Zurich qui s'annonce spéciale. En particulier pour Marco Pedretti qui a évolué trois saisons avec les ZSC Lions.

Mercredi soir, Lausanne a battu Gottéron pour la 4e fois consécutive et a validé son ticket pour la finale de National League. En 102 d'histoire, c'est la première fois que le club atteint ce niveau de la compétition. Alors, au moment de recueillir les réactions des joueurs, ceux-ci peinaient encore à réaliser ce qu'ils venaient d'accomplir.

Après du repos bien mérité, certains d'entre eux ont retrouvé la patinoire vendredi matin. C'était le cas de Marco Pedretti. Alors, 48h après la rencontre, les cerveaux avaient-ils pu digérer l'information?

Marco PedrettiAttaquant du LHC

Dès mardi, le LHC rencontrera donc Zurich pour cette finale. Une équipe que l'attaquant lausannois connaît bien puisqu’il a joué avec les Lions zurichois durant 3 saisons. La semaine prochaine, il retrouvera donc quelques anciens coéquipiers.

Marco PedrettiAttaquant du LHC

Est-ce qu'ils s'écrivent en ce moment? "Non pas trop, avoue Marco Pedretti avec le sourire. Je pense que jusqu'à la fin de la série on va pas trop se parler."

Les rookies face aux habitués?

Les ZSC Lions, ce sont 36 finales et 9 titres. Il y a donc un écart d'expérience entre un groupe de Lions et l'autre. Est-ce que cela peut faire la différence?

Marco PedrettiAttaquant du LHC

Pas question donc de laisser cette variable influencer la série. "Je pense qu'on va l'aborder de la même façon. Eux ils ont la culture de la gagne donc à nous de trouver ça. Et c'est vrai que c'est la première ici, mais il y a quelques joueurs qui ont déjà joué une finale donc on va essayer d'amener l'expérience."

Avec le club zurichois, Marco Pedretti avait d’ailleurs disputé la finale, perdue, contre Zoug en 2022. Il pourra donc apporter quelques éléments à ses actuels coéquipiers. Et pour bien aborder des matchs aussi importants, il faut de la technique, mais aussi gérer les émotions.

Marco PedrettiAttaquant du LHC

Une chose est sûre, les Lausannois n'ont pas de pression. Même si maintenant les supporters en rêvent, atteindre cette finale est déjà une victoire en soi et une belle revanche sur la saison dernière. L'atmosphère sereine qui semble régner dans le club a porté ses fruits et il n'y a pas de raison de s'emballer.

En trois saisons, Marco Pedretti a inscrit 18 buts avec les Lions zurichois. KEYSTONE/Ennio Leanza)

Ne pas faire de cadeau à l'adversaire

D'autant plus que le LHC n'a pas à rougir des précédentes rencontres avec Zurich. "On a toujours fait des bons matchs contre eux, faut le garder à l'esprit", rappelle Marco Pedretti. Sur quatre matchs, les Lausannois ne s'étaient imposés qu'une fois, après les tirs au but, à la Swiss Life Arena, avec Kevin Pasche devant la cage. Les trois autres confrontations n'avaient pas non plus été des contre-performances.

"Et puis on est sur une bonne lancée aussi, ajoute l'attaquant lausannois, on a gagné les quatre derniers matchs. Eux aussi. Donc voilà, on sait ce qui nous attend. On va faire pas mal de vidéo et il ne faudra pas leur donner trop d'occasions dans les situations spéciales. Et si on joue notre jeu et qu'on garde la confiance, on a toutes nos chances."

On parle de duel de Lions depuis plusieurs jours. Mais à part cet animal totem, y a-t-il des similitudes entre les deux équipes?

Marco PedrettiAttaquant du LHC

Une des clés dans cette série, ce sera aussi la discipline. Si les Lions lausannois ont eu un moment d'égarement lors du quart de finale contre Davos, ils ont appris à gérer cela au cours des matchs suivants. Car ils ne peuvent pas uniquement compter sur leur bon boxplay.

Marco PedrettiAttaquant du LHC

La dernière finale jouée par Marco Pedretti s'était donc soldée par une défaite. Cet événement avait aussi marqué la fin de son aventure avec les ZSC Lions. Pour la saison prochaine, on ne sait pas trop ce qui attend Marco Pedretti. Alors, dans le cas où il ne serait plus à Lausanne, on imagine qu'il voudrait partir sur une note plus positive? "C'est clair. Quand on joue une finale, peu importe où on la joue, on a envie de la gagner. Ma dernière expérience était pas la meilleure. Donc j'aimerais bien changer ça et ouais, partir sur une victoire cette année ce serait magnifique."

Le premier match de cette série finale, ce sera mardi à la Swiss Life Arena. Les Lausannois joueront ensuite jeudi à la Vaudoise Aréna. Coup d'envoi toujours à 20h.

Continuer la lecture

Hockey

La Suisse bat l'Allemagne et reste dans le groupe A

Publié

le

Colin Muller et ses joueuses ont conservé leur place dans le groupe A (© KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER)

L'équipe de Suisse dames a conclu le championnat du monde d'Utica sur une note positive, mais dans la douleur.

Les protégées du coach Colin Muller ont battu l'Allemagne 3-2 après prolongation dans le match pour la 5e place et figureront donc toujours dans le groupe A lors du Mondial 2025.

Battues dans leurs cinq premiers matches disputés dans l'Etat de New York, les Suissesses ont donc relevé la tête au meilleur moment samedi. Elles se conteront d'avoir assuré leur place parmi les cinq meilleures nations du monde, même si elles rêvaient de médaille dans ces joutes.

Samedi, la star de l'équipe Alina Müller a su prendre ses responsabilités face à des Allemandes résilientes. L'attaquante de Boston dans la nouvelle Professionnal Women's Hockey League a inscrit le premier but du match à la 18e, avant d'offrir la victoire à son équipe à 57'' de la fin de la prolongation.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Vierge

Votre inspiration est carrément au taquet. C'est donc le moment idéal pour étudier attentivement les nouveautés qu’on vous propose…

Les Sujets à la Une

X