Rejoignez-nous

Climat

La route du val Calanca fermée dans les Grisons après un éboulement

Publié

,

le

Il n'est actuellement pas possible de circuler à pied ou en voiture sur une grande partie du site. (© Police cantonale GR)

Un éboulement s'est produit dimanche matin dans le val Calanca, dans les Grisons. La route a été complètement fermée entre l'embranchement de Castaneda et de Buseno. Mais la police cantonale est convaincue que personne n'a été enseveli.

Personne n'a en effet été porté disparu, a indiqué un porte-parole de la police grisonne, interrogé par Keystone-ATS. Selon lui, il faut s'attendre à ce que la route reste fermée au moins durant toute la journée de dimanche.

La route n'était toujours pas dégagée dans l'après-midi. De ce fait, certains villages, comptant au total plusieurs centaines d'habitants, sont provisoirement coupés du monde.

Détonation entendue vers 06h30

L'alerte a été donnée peu avant 06h30, lorsqu'une femme a signalé qu'elle a entendu une forte détonation et qu'elle a ensuite vu de la "fumée" s'élever, a indiqué la police. Des pompiers et des patrouilles de la police cantonale se sont rendus sur place.

A leur arrivée, ils ont constaté que des éboulis avaient complétement recouvert et endommagé la chaussée sur une longueur d'environ 150 mètres, au croisement des routes de Castaneda et de Buseno.

La cause de l'éboulement sur la route cantonale, en forte pente, n'est pas encore claire, a indiqué à Keystone-ATS le service de presse de la police cantonale des Grisons. Les localités derrière Castaneda, comme Buseno, Rossa et Arvigo, sont coupées du monde extérieur.

L'office des ponts et chaussées des Grisons et un géologue ont été consultés pour évaluer la situation. Selon les premières constatations, personne n'a été enseveli. Il n'est actuellement pas possible de circuler à pied ou en voiture sur une grande partie du site de l'éboulement.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Climat

Des vents à plus de 100 km/h dans le sud du Tessin

Publié

le

Les intempéries ont notamment provoqué des dégâts à Riva San Vitale, au bord du lac de Lugano. (© KEYSTONE/TI-PRESS/Francesca Agosta)

Les orages continuent à se succéder. Un violent orage s'est abattu vendredi tôt au Tessin, faisant chuter des arbres, avant que des éclairs ne fendent à nouveau le ciel en soirée. Contrairement au dernier week-end de juin, les dégâts sont toutefois limités.

Des rafales à plus de 100 km/h ont été mesurées dans le sud du Tessin vendredi matin, indique MétéoSuisse sur X. Les environs de Lugano ainsi que le Mendrisiotto ont été particulièrement touchés. A Magadino (TI), il est tombé 37,1 millimètres de pluie en 10 minutes, soit la troisième valeur la plus élevée en Suisse depuis le début des mesures, a ajouté l'Office fédéral de météorologie et de climatologie sur le réseau social pendant la nuit de vendredi à samedi.

A plusieurs endroits, les violentes rafales ont fait chuter des arbres sur les routes, a expliqué un porte-parole de la police cantonale tessinoise à Keystone-ATS. Et d'ajouter que pour l'instant il n'y a pas eu d'incidents graves et personne n'a été blessé.

Un arbre a notamment bloqué la bande d'arrêt d'urgence sur l'A2 entre Coldrerio et Mendrisio, a fait savoir le Touring Club Suisse (TCS) sur X. A Riva San Vitale, au bord du lac de Lugano, des embarcadères ont été détruits, selon le média Ticino online. Des bateaux ont également été endommagés près de Lugano.

Evacuations levées

Selon la police, le village de Caneggio, dans le district de Mendrisio, était privé d'électricité depuis 06h00 et le village d'Arzo, sur la commune de Riva San Vitale, était aussi touché. A Meride et Sagno en revanche, la coupure de courant n'a duré qu'une quinzaine de minutes. Peu après 11h00, la radio télévision italophone (RSI) a annoncé que le courant avait été rétabli partout.

Les autorités ont levé l'ordre d'évacuation dans les zones dangereuses du Val Maggia dès samedi matin 06h00. Aucun nouvel événement ne justifie le maintien de cette mesure, a fait savoir vendredi soir l'état-major du commandement tessinois.

Des fermetures de route restent toutefois encore possibles dans la nuit de vendredi à samedi en fonction des conditions météo ou d'éventuelles crues. Le pont de Visletto à Cevio (TI) pourrait également être fermé en cas d'urgence.

De nouveaux orages en soirée

MétéoSuisse a mis en garde depuis jeudi contre de nouveaux orages violents. L'alerte vaut jusque dans la nuit de samedi à dimanche. Les risques de dommages sont les plus élevés au Tessin et dans la région de Bergell (GR).

Vendredi en fin d'après-midi, les orages ont repris de plus belle à partir de l'ouest, selon le service météorologique Meteonews. Plus de 18'800 éclairs ont fendu le ciel suisse jusqu'à vendredi soir. Le Tessin, Saint-Gall, Zurich, Lucerne et Argovie sont les cantons ayant enregistré le plus grand nombre d'éclairs.

Dans le canton de Lucerne, la route principale entre Mauensee et Sursee a été fermée vendredi soir. Et le TCS a signalé des perturbations dues aux inondations sur l'A2 près de Bellinzone.

Ailleurs aussi, il a fortement plu. Des médias en ligne ont publié vidéos de lecteurs montrant des pluies torrentielles ainsi que des routes inondées ou jonchées de grêlons.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Climat

La Chaux-de-Fonds porte encore les stigmates de la tempête

Publié

le

Quand cela a été possible, les arbres ont uniquement été élagués. (© Keystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Un an après, la Chaux-de-Fonds porte encore les stigmates de la tempête du 24 juillet. Les traces les plus visibles concernent les arbres urbains, dont environ 2500 ont dû être abattus ou élagués. La Métropole horlogère a reçu au total 4,6 millions de francs de dons.

"Au niveau sécurité, on n'a rien à se reprocher car personne n'aurait pu imaginer une telle tempête sur une ville et pas au sommet d'une montagne. L'anémomètre s'est bloqué à 217 km/h. C'était complètement hors normes. Dans l'ensemble, la ville a bien résisté en regard de la violence des événements", a déclaré à Keystone-ATS Jean-Daniel Jeanneret, conseiller communal de La Chaux-de-Fonds.

Une année après, on "reste toujours anxieux face à la météo qui pourrait arriver. En hiver, on était habitué aux météos extrêmes, mais maintenant on a aussi de l'appréhension l'été", a ajouté celui qui était au front lors de cette catastrophe.

Ancien conservateur du patrimoine, Jean-Daniel Jeanneret a été très ému de voir le clocher du Temple des Eplatures, un élément historique, être balayé par la tempête. La pose d'une nouvelle structure sur le temple le 3 juillet était "très émouvante". Cela a été possible grâce à la générosité de certains donateurs et notamment celle de Léonard Gianadda, "qui s'est très rapidement manifesté et qui a versé un montant significatif".

Au total, la Ville de La Chaux-de-Fonds a reçu au 1er juin 4,6 millions de francs de promesses de dons ou d'argent versé sur les trois fonds ouverts par la Ville, en faveur des arbres, des parcs ou de la reconstruction. La Chaîne du bonheur a mis à disposition 200'000 francs et La Croix-Rouge également un certain montant. Cet argent est exclusivement à disposition des tiers qui font face à des coûts résiduels non remboursés par les assurances.

Environ 3,4 millions de francs sont dévolus aux arbres, grâce à 900 donateurs qui ont versé entre 10 francs et 700'000 francs, a expliqué Floriane Mamie, chancelière. Des collectivités publiques ont fait preuve de solidarité, comme celle de Genève qui a financé 400 nouveaux arbres ou Winthertour (ZH), avec une plantation prévue cet automne au Bois-du Petit Château.

Dégâts aux arbres: 5,25 millions

Les personnes ou entités qui ont donné de l'argent à l'association citoyenne "Des arbres pour rêver demain", créée quelques jours après la catastrophe, ne sont pas comptées dans ces chiffres. L'association, qui a récolté 1,25 million de dons, a versé le 21 juin 45'000 francs à la Ville pour financer deux plantations d'arbres, l'une à la piscine, l'autre au collège des Endroits.

Les dégâts aux arbres se chiffrent à 5,25 millions de francs. Les dommages causés aux bâtiments sont estimés à 117,15 millions, selon l'Etablissement cantonal d'assurance et de prévention (ECAP), avec 2989 sinistres déclarés. Les assureurs privés ont dû verser des dizaines de millions de francs, avant tout pour des véhicules.

"Encore un certain nombre des bâtiments touchés doivent faire l'objet de travaux de rénovation, même si la majorité a été remise en état. Les deux entreprises très fortement impactées au Crêt-du-Locle sont à bout touchant pour les travaux qui devraient se finir d'ici à la fin de l'été", a expliqué Jean-Daniel Jeanneret. Le travail sur les toits en ville devrait être résorbé d'ici à l'année prochaine.

A part celles subies par les victimes, les traces les plus visibles de la tempête touchent les arbres urbains où plus de 2500 ont été touchés. La canopée a subi une très forte diminution. Les principaux projets de replantation concernent le parc des Crétets et le parc Gallet ainsi que des cours d'école.

La forêt du Bois-Noir, rasée par la tempête, tout comme celle du Châpeau-Râblé fortement touchée, sont gérées différemment. La gestion forestière "est moins interventionniste que pour les arbres en ville", a expliqué le conseiller communal. La commune va aider aussi les particuliers à replanter les arbres fauchés. Par contre, l'argent récolté par "Des arbres pour rêver demain" ne servira qu'à des replantations dans l'espace public.

Par rapport aux arbres blessés, la Métropole horlogère a adopté la stratégie de couper uniquement certaines branches quand c'est possible. "On a freiné les ardeurs de quelques particuliers qui voulaient profiter de l'occasion pour abattre un arbre", a ajouté le conseiller communal.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Climat

Une soixantaine de disparus après un glissement de terrain au Népal

Publié

le

L'éboulement a eu lieu dans le centre du Népal (cliché symbolique/Keystone archives). (© KEYSTONE/EPA/RANJAN LIMBU)

Une soixantaine de personnes sont portées disparues dans le centre du Népal après un glissement de terrain qui a emporté vendredi deux bus dans une rivière, ont indiqué les autorités locales.

"Deux bus, l'un avec 24 passagers et l'autre avec 42 passagers, ont été emportés par un glissement de terrain dans la rivière Trishuli", a déclaré à l'AFP Khimananda Bhusal, un responsable du district de Chitwan.

Les deux bus transportaient au moins 66 personnes au total, mais trois passagers ont pu s'échapper avant que les véhicules ne s'écrasent dans le cours d'eau et sont actuellement soignés à l'hôpital, a-t-il précisé ensuite.

"Nous ne sommes pas sûrs du nombre total de personnes, car les bus ont pu prendre d'autres (passagers) sur la route", a-t-il ajouté. "La rivière a monté et personne d'autre n'a encore été retrouvé".

L'accident s'est produit sur l'autoroute reliant les villes de Narayanghat à Mugling, à une centaine de kilomètres à l'ouest de la capitale Katmandou.

Le Premier ministre Pushpa Kamal Dahal a exprimé son émotion dans un message sur X. "J'ordonne à toutes les agences du gouvernement, y compris l'administration centrale, de rechercher et de secourir efficacement les passagers", a-t-il déclaré.

Les accidents mortels sont relativement fréquents dans ce pays de l'Himalaya en raison notamment du mauvais état des routes et des véhicules mal entretenus.

Les routes sont plus dangereuses pendant la mousson, car les pluies provoquent des glissements de terrain et des inondations.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Climat

Violents orages à venir, surtout dans les Grisons et au Tessin

Publié

le

De nouveaux orages violents attendus au cours du week-end (illustration). (© KEYSTONE/dpa/Patrick Pleul)

MétéoSuisse met en garde face à de nouveaux orages violents ces deux ou trois prochains jours, essentiellement au sud des Alpes et dans les Grisons. Un risque de crue limité subsiste pour de nombreux cours d'eau.

Les météorologues de la Confédération évaluent à 4 (sur une échelle de 5, soit un risque élevé), le degré de danger induit par les orages au sud des Alpes, pour la nuit de samedi à dimanche.

Plus tôt, jeudi soir et vendredi, il faut s'attendre à des quantités de précipitations de 50 à 100 litres par mètre carré dans certaines parties du centre des Grisons et en Haute-Engadine, et de 80 à 150 mm au sud des Alpes, écrit jeudi MétéoSuisse sur son site et sur X.

De nombreux éclairs devraient se produire, ainsi que des glissements de terrain aux endroits les plus pentus. Des crues subites sont aussi à craindre dans les rivières.

La région de St-Moritz, mais aussi la vallée isolée de Safiental et la commune de Bregaglia, toutes dans les Grisons, pourraient payer un lourd tribut. Le Tessin devrait également être très arrosé dès vendredi matin.

L'Arc lémanique et le Jura ne devraient pas être épargnés, mais le degré de prévisibilité apparaissait plus limité en ce qui les concerne.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Taureau

Un petit périple est en cours de préparation : que ce soit pour des vacances prolongées ou simplement pour le week-end, tout ira le mieux du monde !

Les Sujets à la Une

X