Rejoignez-nous

Suisse

L'AIEP admet des plaintes contre la RTS

Publié

,

le

Les deux publications de la RTS ont violé le devoir de diligence journalistique, estime l'AIEP (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Deux publications de la RTS sur les conditions de travail à Radio Cité ont violé le principe de présentation fidèle des événements. C'est ce qu'a jugé jeudi l'Autorité indépendante d’examen des plaintes en matière de radio-télévision (AIEP).

Dans un reportage radio et un article en ligne daté du 31 mai 2022, la RTS évoquait notamment de graves reproches formulés par des collaborateurs de la radio genevoise concernant leurs conditions de travail, ayant mené à des enquêtes de l'office cantonal de l'inspection du travail et de l'Office fédéral de la communication.

La question centrale était de savoir si la radio - respectivement la directrice de la station - avaient été confrontées à tous les reproches et si leur point de vue avait été reflété de manière adéquate. Après un débat controversé, une majorité de la commission a estimé que ce n'était pas le cas.

La rédaction a ainsi violé son devoir de diligence journalistique, estime l'AIEP. Cela a empêché les lecteurs et auditeurs de se forger leur propre opinion sur les reproches formulés.

Plaintes contre la SRF rejetées

L'autorité fédérale a en revanche rejeté deux plaintes contre la SRF. La première concernait un reportage critique sur la promotion d'une offre de l'opérateur Sunrise, dans le cadre du magazine des consommateurs "Kassensturz".

L'entreprise a déposé une plainte contre le reportage, en faisant valoir que des informations essentielles sur l'offre n'avaient pas été mentionnées. L'AIEP a cependant conclu à une petite majorité qu'il n'était pas nécessaire de fournir davantage d'informations afin de garantir la libre formation de l'opinion du public. Le point de vue de Sunrise a été exprimé de manière appropriée.

Une deuxième plainte populaire visait les informations sur le trafic de la SRF, critiquées pour porter presque exclusivement sur le transport routier et en particulier sur les informations sur les embouteillages. Selon les plaignants cela constituerait un déséquilibre dans la couverture médiatique des transports et discriminerait le public sensible à l'environnement et au climat.

L'AIEP a toutefois conclu qu'il n'y avait ni violation du principe de pluralité ni discrimination. Ses membres ont souligné le format particulier des informations routières, qui constituent un service souvent utilisé des automobilistes. Malgré la diffusion régulière de ces émissions, il n'y avait aucune unilatéralité dans la couverture du trafic.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Aucun licenciement chez Vetropack avant fin juin

Publié

le

Une des revendications des employés de Vetropack a été entendue. (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Les premiers licenciements sont reportés d'un mois chez Vetropack à St-Prex, de la fin mai à la fin juin. La grève se poursuit, mais les employés ont partiellement repris le travail.

Révélée lundi par Le Temps, l'information a été confirmée à Keystone-ATS par Nicole Vassalli, responsable du secteur industrie chez Unia Vaud. Ce report était une des revendications des employés de la verrerie, qui demandent que les licenciements soient gelés jusqu'à la fin des négociations et la signature du plan social.

La direction a accepté ce compromis lors d'une rencontre lundi matin avec les représentants du personnel et les syndicats. De leur côté, les employés, en grève depuis vendredi, ont accepté de reprendre le travail sur deux des quatre lignes de production. Aucune bouteille ne sort toutefois encore de l'entreprise, a précisé Nicole Vassalli.

La syndicaliste a ajouté que la reprise complète du travail dépendra de la position de la direction sur les deux autres revendications du personnel: l'entame de "vraies négociations" au sujet du plan social et le maintien d'emplois industriels à St-Prex en cas de reprise par une autre entreprise. Une nouvelle rencontre avec la direction est prévue lundi à 14h00.

Confirmée mi-mai, la fermeture de l'usine de St-Prex doit entraîner la suppression d'environ 180 postes. La semaine dernière, la direction a indiqué que la moitié des contrats de travail seront résiliés jusqu'au 31 août. Les autres postes seront supprimés progressivement jusqu'en 2026.

Continuer la lecture

Économie

Le secteur de l'assurance vie a le vent en poupe, selon une étude

Publié

le

Le volume mondial des primes d'assurance vie devrait se monter à un total de 4000 milliards de dollars d'ici 2034, selon l'Institut Swiss Re. (archive) (© KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

Les produits d'assurance vie et de prévoyance redeviennent attractifs pour constituer un capital vieillesse en raison des taux d'intérêt plus élevés. Cela entraînera une rentabilité accrue pour les assureurs-vie, selon une étude de l'Institut Swiss Re.

Dans sa nouvelle étude publiée lundi, l'Institut Swiss Re prédit que les assurances-vie avec capitalisation généreront à l'échelle mondiale 1500 milliards de dollars supplémentaires au cours des dix prochaines années. C'est deux fois plus que les dix années précédentes.

La hausse des taux d'intérêt change la donne dans le secteur de l'assurance-vie, selon l'Institut Swiss Re. "Les produits d'assurance-vie et de prévoyance redeviennent attractifs pour constituer un capital vieillesse", explique Jérôme Jean Haegeli, économiste en chef du groupe Swiss Re.

Les consommateurs souscrivent par conséquent de plus en plus de produits d'assurance-vie générateurs de capital et garantissant une pension de retraite plus élevée. Cela devrait porter le volume mondial des primes à un total de 4000 milliards de dollars d'ici 2034. En revanche, pendant toute la période de taux d'intérêt bas, à savoir entre 2010 et 2019, les primes mondiales d'assurance-vie n'ont augmenté que de 300 milliards de dollars.

L'Institut Swiss Re estime que parmi les primes supplémentaires générées au cours de la prochaine décennie, environ 61% (900 milliards de dollars ou 823 milliards de francs) proviendront des pays industrialisés et 39% (578 milliards de dollars) des pays émergents. La Chine représente à elle seule 17% de toutes les primes supplémentaires, où le volume augmentera de 256 milliards de dollars entre 2025 et 2034.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Vaud

Police, canton et TCS organisent un week-end "Sécurité motards"

Publié

le

Un week-end dédié à la sécurité des motars est organisé samedi et dimanche au centre TCS de Cossonay (image d'illustration). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Une équipe de moniteurs de conduite de la gendarmerie vaudoise, d’instructeurs du TCS et d’experts du SAN proposent samedi et dimanche un week-end "Sécurité motards" à Cossonay. Ces deux journées de prévention routière sont organisées dans le but d’allier prudence et sécurité à deux-roues. Les inscriptions se font sur place.

L’objectif de la campagne "Sécurité motards" est d’adopter une conduite adaptée aux conditions de la route et de suivre des trajectoires sûres dans les virages, écrit la police cantonale lundi dans un communiqué. Ces journées seront dédiées notamment aux trajectoires de sécurité avec le nouveau marquage du col du Mollendruz, aux exercices de maniabilité et aux conseils pour une bonne conduite sur la piste du centre TCS.

Cette action est soutenue par les experts du Service des automobiles et de la navigation (SAN). Ils assureront les contrôles des éléments de sécurité des motos et se tiendront à disposition pour toutes les questions techniques. Des instructeurs moto de la section vaudoise du TCS seront également présents et en charge du chantier maniabilité sur la piste.

Cette manifestation est accessible à tous les motards résidant dans le canton de Vaud en possession d'une moto d'une puissance de 35 KW minimum et immatriculée. Chacun circulera et participera aux ateliers sous sa propre responsabilité. Les inscriptions se font sur place.

L’ouverture du site est prévue à 8h30. Quatre sessions par jour seront organisées (9h00-10h30, 10h30- 12h00, 13h00-14h30 et 14h30-16h00), afin d’enseigner "une conduite sûre en alliant le plaisir que procure le pilotage d’un deux-roues".

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Rösti appelle à oeuvrer pour connecter le monde entier à Internet

Publié

le

Le conseiller fédéral Albert Rösti appelle à appliquer les lignes directrices pour une gouvernance d'Internet (archives). (© KEYSTONE/URS FLUEELER)

Le monde doit continuer d'oeuvrer pour connecter tous les individus à Internet, selon le conseiller fédéral Albert Rösti. "Ce n'est pas la fin de notre travail de collaboration, mais encore le début", a-t-il affirmé lundi au début d'une réunion à Genève.

"Nous avons atteint de nombreux objectifs, mais pas tous", a affirmé le conseiller fédéral, plus de 20 ans après le sommet mondial sur la société de l'information (WSIS) qui s'était tenu dans la cité de Calvin. "Trop de personnes encore n'ont pas accès à l'électricité", indispensable pour être connecté, a insisté celui qui préside cette rencontre "WSIS+20".

"Le moment est venu" de permettre à plus de 2,5 milliards de personnes à avoir accès à Internet, a insisté de son côté la secrétaire générale de l'Union internationale des télécommunications (UIT) Doreen Bogdan Martin. Elle a salué le rôle pionnier de la Suisse pour les efforts internationaux pour un monde numérique "équitable".

Ces dernières années, les défis liés à l'intelligence artificielle (IA) - qui fera l'objet d'une autre discussion cette semaine à Genève avec la présence à nouveau de robots - ont encore rendu plus difficiles les discussions autour de ces nouvelles technologies. Face aux "incertitudes", la communauté internationale peut s'appuyer sur de "solides" approches, a estimé Mme Bogdan Martin. Elle ajoute que le WSIS est suffisamment "flexible" face aux nouvelles technologies.

Gouvernance des nouvelles technologies

Tout au long de la semaine, des milliers de délégués d'Etats, du secteur privé ou de la société civile se retrouvent pour discuter de la gouvernance des nouvelles technologies. La Suisse prévoit de publier un document de la présidence, un format informel qui alimentera les discussions à venir sur cette question à New York.

Les Etats membres piétinent dans les négociations sur un Pacte numérique mondial, attendu pour septembre prochain au moment du Sommet pour le futur à New York, tant les tensions politiques entre grandes puissances les divisent. M. Rösti a appelé à appliquer les lignes directrices approuvées récemment lors d'une conférence internationale par de nombreux acteurs.

De même, l'Assemblée générale de l'ONU devra décider d'ici un peu plus d'un an si elle valide la poursuite ou non du WSIS et du Forum sur la gouvernance d'Internet (IGF). "Cette approche fonctionne" et il faut la "protéger", a affirmé la responsable de l'UIT.

La Suisse, elle, défend la possibilité de continuer ces mécanismes qui permettent d'associer, dans une approche large et informelle, tous les acteurs.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Gémeaux

Bienfaits célestes porteurs de confort professionnel avec des projets qui prennent l’ascenseur en direction des sommets !!! Rien ne vous semble impossible.

Les Sujets à la Une

X