Rejoignez-nous

Genève

Casper Ruud, l'habitué a franchi un palier

Publié

,

le

Casper Ruud espère monter en puissance cette semaine à Genève (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Vainqueur en 2021 et 2022 au Geneva Open, Casper Ruud est désormais un habitué du Parc des Eaux-Vives.

Le Norvégien veut monter en puissance cette semaine avant, pourquoi pas, de triompher enfin en Grand Chelem, à Roland-Garros.

Malgré une déconvenue lors de son premier match au Masters 1000 de Rome, Casper Ruud est l'un des hommes en forme de ce début de saison. "J'aurais aimé faire mieux à Madrid (réd: élimination en 8e de finale) et à Rome, mais j'ai connu de très belles semaines auparavant, à Barcelone et à Monte-Carlo", éclaire le no 7 mondial, présent en conférence de presse à Genève lundi. "D'ailleurs, je n'ai jamais gagné autant de matches à ce stade de la saison (réd: 31) depuis mes débuts sur le circuit."

Des paliers franchis

Après dix premiers titres obtenus dans des tournois estampillés ATP 250, dont deux à Gstaad et deux à Genève, Ruud a remporté en Catalogne le tournoi le plus prestigieux de sa carrière (un ATP 500). Et ce avec la manière, en dominant Stefanos Tsitsipas, une semaine après avoir cédé contre le Grec en finale sur le Rocher monégasque, où il s'était aussi offert le scalp de Novak Djokovic.

Cette victoire, sa première face au Serbe et face à un numéro 1 mondial, a sans doute permis au natif d'Oslo de passer un cap. "Je pense que j'évolue à un meilleur niveau qu'il y a un an. Mais je sais que mon année sera évaluée sur mes performances en Grand Chelem. Cela ne s'est pas très bien passé à l'Open d'Australie (défaite au 3e tour contre Cameron Norrie), donc j'espère que ce sera une autre histoire à Paris", lâche-t-il.

Avec les pépins physiques de Jannick Sinner et Carlos Alcaraz, la méforme de Djokovic, Casper Ruud peut légitimement nourrir de grandes ambitions à Roland-Garros, après avoir buté sur la dernière marche lors des deux précédentes éditions. "Ce sera un tournoi ouvert, il y a cinq ou six joueurs pouvant prétendre au titre selon moi", présage le Norvégien.

S'il n'a pas le style flamboyant d'Alcaraz ni la puissance brute de Sinner, Ruud n'en demeure pas moins l'un des joueurs les plus solides du circuit, surtout sur terre battue. Seul "Nole" a fait mieux que ses trois finales atteintes lors des huit derniers tournois du Grand Chelem. Il convient aussi de rappeler qu'une victoire à New York en 2022, où il n'avait pas réussi à contenir la furia d'Alcaraz, aurait fait de lui le numéro 1 mondial.

Une carrière déjà réussie

Lorsqu'on lui demande de jeter un oeil dans le rétroviseur, le Norvégien de 25 ans estime avoir déjà dépassé certaines attentes. "Il y a évidemment beaucoup d'objectifs que j'aimerais atteindre, mais d'un autre côté, j'ai déjà accompli des choses que j'aurais jugées irréalistes lorsque j'étais plus jeune", juge-t-il.

Mais le double vainqueur du tournoi genevois ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. "Maintenant que je suis dans cette position, cela me donne envie de pousser davantage, de jouer des grands matches, de faire de bons résultats dans les plus grands tournois. Quand on jette un oeil à ce qu'ont accompli Novak, Rafa (Nadal) et Roger (Federer), on prend conscience de tout ce qu'il est possible de gagner dans ce sport. Ce sont des objectifs que je pourchasse et pour lesquels je m'entraîne chaque jour."

Avant d'imiter ses glorieux aînés, Casper Ruud veut retrouver la victoire à Genève après avoir cédé son bien au Chilien Nicolas Jarry, qui l'avait battu en quart de finale l'an dernier: "J'ai toujours bien joué ici et c'est un lieu important dans ma carrière. J'espère pouvoir rester jusqu'à samedi."

Mais l'adversité n'a peut-être jamais été aussi forte au Parc des Eaux-Vives. Sur son chemin vers un troisième titre en quatre ans, il pourrait faire face au "terrien" argentin Sebastian Baez et au fougueux américain Ben Shelton, demi-finaliste du dernier US Open. Avant une éventuelle affiche digne d'une finale de Grand Chelem qui ne déplairait ni aux organisateurs ni aux spectateurs, samedi contre Novak Djokovic.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

AtleticaGenève: Le relais 4x100 m masculin rate le coche

Publié

le

Le quatuor suisse a manqué son affaire samedi à Genève (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Le relais 4x100 m masculin helvétique a manqué le coche samedi lors du meeting AtleticaGenève.

En quête d'un chrono inférieur à 38''30 pour espérer se qualifier pour les Jeux de Paris, le quatuor Bradley Lestrade/Timothé Mumenthaler/Felix Svensson/William Reais n'a pu faire mieux que 38''96. Un temps synonyme de 2e place derrière les Pays-Bas (38''75).

Dans des conditions bien difficiles en raison de la pluie, le quartette n'est donc pas parvenu à placer la Suisse dans le top 16 du classement mondial de la spécialité, décisif pour l'attribution des deux derniers tickets pour les JO. Il aurait pour cela dû battre le record national, fixé à 38''36.

La période de qualification pour les Jeux prendra fin le 30 juin. Mais d'ici là, la Suisse (18e de ce classement spécifique grâce à un chrono de 38''53 réussi en 2023) n'aura plus guère l'opportunité de ravir aux Pays-Bas (38''30) le 16e et dernier ticket disponible pour le grand rendez-vous de la saison.

Rentrée convaincante pour Werro

Audrey Werro a pour sa part signé une rentrée estivale convaincante en toute fin de programme de ce meeting. La Fribourgeoise de 20 ans, blessée à une cuisse durant sa préparation et contrainte de renoncer aux Européens de Rome, s'est imposée sur 800 m en passant sous les deux minutes (1'59''99). Elle a devancé de 10 centièmes sa rivale valaisanne Lore Hoffmann, 2e.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Le Musée Ariana expose ses pièces contemporaines

Publié

le

L'exposition "Liberté conditionnelle", au Musée Ariana, présente une centaine d'oeuvres représentatives de la scène céramique actuelle sur plus de 300 acquises depuis 2010 (illustration). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Sous le titre "Liberté conditionnelle", le Musée Ariana, à Genève, expose une centaine d'oeuvres représentatives de la scène céramique actuelle sur plus de 300 acquises depuis 2010. A voir dès vendredi et jusqu'au 2 mars 2025.

La collection contemporaine a évolué considérablement ces dernières années, indique le Musée suisse de la céramique et du verre. Elle se place toujours plus aux croisements des arts appliqués, du design et de l'art contemporain. Ces achats dépendent toutefois de la générosité de mécènes, car le musée n'a pas de budget d'acquisition.

L'exposition dévoile, par thèmes, la diversité de la création actuelle dans la sculpture, l'installation et les contenants. Ce pan de la collection suscite des liens formels, techniques ou expressifs avec les fonds anciens du musée.

Par ailleurs, l'installation "Oh les beaux jours!", de la céramiste et sculptrice Jeanne Rimbert, ouverte depuis le début du mois, évoque la destruction progressive de la civilisation actuelle sur un ton faussement léger et superficiel. Cette oeuvre aux couleurs pop et fluo est présentée jusqu'à fin octobre.

www.musee-ariana.ch

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Ville de Genève: diffusion des matchs autorisée sur les terrasses

Publié

le

Le but de Xherdan Shaqiri mercredi contre l'Ecosse avait fait exploser de bonheur la fan zone de Plainpalais à Genève. (© KEYSTONE/AP/Martin Meissner)

Les matchs de l'Euro foot 2024 pourront être diffusés dès vendredi soir sur les terrasses en Ville de Genève. Cette décision a été prise en raison des mouvements de foule qui ont eu lieu mercredi soir sur la fan zone de Plainpalais, bondée pour le match Suisse-Ecosse.

"Si autoriser la diffusion des matchs en terrasse permet de soulager un peu la pression sur la fan zone, comme l’ont sous-entendu certains, alors tant mieux", a indiqué Marie Barbey-Chappuis, conseillère administrative de la Ville de Genève dans une interview à la Tribune de Genève.

"Mais le nerf de la guerre reste le dispositif de sécurité à assurer à l’intérieur et à l’extérieur de la fan zone", a souligné la magistrate dans l'émission Forum de la RTS. "En politique, il ne faut pas être borné. Je tiens compte des faits nouveaux", a-t-elle ajouté.

Il était prévu initialement d'autoriser la diffusion des matchs en terrasse uniquement à partir des quarts de finale. Cette mesure visait à trouver un équilibre avec le droit à la tranquillité des habitants.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Les Hinduja acquittés de l'accusation de traite d'êtres humains

Publié

le

Le Tribunal correctionnel de Genève a estimé que les Hinduja n'ont pas exploité leur personnel indien qui travaillait dans la villa que la famille possède à Cologny (image d'illustration). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Les quatre membres de la richissime famille indienne Hinduja ne se sont pas rendus coupables de traite d'êtres humains. Le Tribunal correctionnel de Genève les a acquittés vendredi de ce chef d'accusation. Ils ont en revanche été condamnés pour usure par métier.

Le tribunal a considéré que les employés de maison indiens au service de la famille Hinduja dans la maison qu'elle possède à Cologny n'ont pas été contraints à venir travailler en Suisse. En revanche, ils percevaient des salaires dérisoires, même en tenant compte du fait qu'ils étaient nourris et logés.

Pour les juges, la famille Hinduja a abusé de manière caractérisée de la situation de faiblesse de ces employés indiens, qui étaient pour certains illettrés.

Le patriarche Prakash Hinduja (79 ans) et sa femme Kamal (75 ans) ont été condamnés à quatre ans et demi de prison. Leur belle-fille Narmarat et leur fils Ajay ont écopé de quatre ans de prison.

Les prévenus n'ont pas assisté à l'audience de jugement.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Balance

Vous faites des avancées puis des pas en arrière, sans continuité dans vos idées… Autour de vous, personne ne comprend ce que vous désirez vraiment !

Les Sujets à la Une

X