Rejoignez-nous

Suisse Romande

Manifestation contre la géothermie profonde en Haute-Sorne (JU)

Publié

,

le

Le projet de géothermie profonde sur la commune de Haute-Sorne (JU) a été relancé en 2022, suite à un revirement du gouvernement cantonal. (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Les opposants à la géothermie profonde sur la commune de Haute-Sorne (JU) ont donné de la voix dimanche à Glovelier. Un millier de personnes ont répondu à l'appel de l'association Citoyens Responsables Jura (CRJ) qui demande l'arrêt immédiat d'un projet "clivant".

Le tract des organisateurs, qui appelait à manifester pour "un canton sans géothermie profonde", était titré "Fracking? Non merci". Il invitait la population (jeunesse, agriculteurs, citoyens, entreprises et propriétaires) à se mobiliser contre un projet relancé en janvier 2022, après un revirement de l'exécutif cantonal.

La manifestation s'est déroulée au lieu-dit la Croisée dès midi, dans une ambiance détendue, avec animations et concerts. "Nous sommes tous concernés" ou encore "Jura lève-toi!", les organisateurs ont délivré un message sans détour, eux qui voulaient, leur président Jack Aubry en tête, une réunion "puissante et pacifique".

Moitié de surprise

S'exprimant sur la mobilisation, ce dernier a parlé d'un joli succès. "Nous tablions sur 500 personnes et davantage, secrètement", a-t-il confié Keystone-ATS. "Nous savions que la population était opposée à ce projet expérimental. Ainsi, nous montrons au Gouvernement jurassien qu'elle n'en veut pas en grande majorité."

L'événement a été décrit comme "une chance unique pour le peuple de pouvoir enfin s’exprimer". Trois cortèges d’opposition ont rallié le site à partir des villages de Glovelier, Bassecourt et Berlincourt. Les discours, prononcés sous un ciel menaçant, mais sans pluie, ont repris les arguments délivrés le 18 avril devant la presse.

Les opposants à la géothermie profonde ont répété exiger "l'arrêt immédiat d'un projet clivant". Selon l'association CRJ, "le projet de Haute-Sorne est une catastrophe annoncée non seulement pour la population jurassienne aujourd'hui, mais aussi pour les générations futures, une expérience désastreuse pour toute une région".

Minuit moins une

Le document d'opposition mentionne la protection des eaux souterraines, la consommation d'eau, les risques de sismicité ou encore ceux liés à la radioactivité. Le collectif doute aussi du caractère durable d'un projet soutenu par la Confédération. Il espère que les députés jurassiens se resaisissent du dossier.

"Il est minuit moins une, les forages sont quasi prêts à démarrer", ont avancé les opposants. Pour rappel, une initiative populaire avait été déposée contre le projet avant d'être invalidée en 2018 par la Cour constitutionnelle. Le Tribunal fédéral avait lui rejeté la même année le recours déposé par des habitants de Haute-Sorne.

Les promoteurs ont testé en février des capteurs pour mesurer l'activité sismique. Une phase de forage d'exploration devrait démarrer l'an prochain. La production d'énergie n'interviendra pas avant l'horizon 2028-2029, selon le calendrier prévisionnel de la société zurichoise Geo-Energie Suisse (GES).

Le projet est géré par une filiale, Geo-Energie Jura. Il prévoit la production d'électricité pour 6000 ménages, grâce à la stimulation hydraulique. L'Etat affirme avoir renforcé la sécurité avec une réévaluation du risque de façon permanente, assurant que tout a été mis en oeuvre pour ne pas exposer la population et l'environnement.

Commission ad hoc

Une commission de suivi et d'information a été créée pour jouer la carte de la transparence et répondre au public. Elle a établi un protocole de fissures des bâtiments dans la zone concernée. L'organe entend dépassionner le débat et jouer la transparence. L'association CRJ a refusé d'y participer, estimant qu'elle n'était pas neutre.

De son côté, l'Office fédéral de l'énergie avait salué il y a quinze mois la décision du canton du Jura, qui selon lui "ouvre la voie à la réalisation d'un important projet pilote de production d'électricité". Pour rappel, il a attribué en 2020 une contribution d'exploration de 90 millions de francs au maximum au projet.

L'exécutif cantonal avait dit alors être conscient "des enjeux et de la nécessité de mener une politique de développement des énergies renouvelables intégrant les impératifs sécuritaires, la protection de la population et de l’environnement".

"L'emballage est différent, mais le contenu est tout autant dangereux", a conclu Jack Aubry.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Culture

ZZ Top et Chris Isaak : 59'000 personnes à "Sion sous les étoiles"

Publié

le

Elwood Francis, Frank Beard et Billy Gibbons du groupe ZZ Top ont joué le soir de l'ouverture de "Sion sous les étoiles" mardi dernier. (archives) (© Keystone/SZ Photo/snapshot/Future Image/U.Stamm/SNAPSHOT/FUTURE IMAGE/U.STAMM)

Plus de 59'000 personnes ont fréquenté le festival "Sion sous les étoiles". Les rockers texans de ZZ Top, Chris Isaak et ses chansons d'amour comme le slam de Grand Corps Malade ont attiré les foules malgré des températures qui ont dépassé les 30 degrés depuis jeudi.

Le festival se termine samedi, après six nuits de concert. Pour la deuxième année consécutive, "Sion sous les étoiles" passe la barre des 59’000 spectateurs, ont indiqué les organisateurs samedi.

Elwood Francis, le nouveau bassiste de ZZ Top, qui a succédé à Dusty Hill, mort il y a trois ans, a impressionné avec son instrument à 17 cordes. Et malgré ce changement, le mythique trio texan a tenu son rang.

Les spectateurs ont encore pu écouter le jeune chanteur valaisan d'origine vietnamienne Nuit Incolore, qui fait un tabac en France et qui se produira la semaine prochaine au Paléo à Nyon. Mc Solaar, The Libertines ou Pierre de Maire sont également montés sur la scène de la plaine de Tourbillon pendant la semaine.

NINHO, SCH, Koba LaD et Leto devaient jouer samedi soir.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

CinéTransat se poursuit pendant un mois

Publié

le

La 15e édition de CinéTransat se poursuit à la Perle du Lac, à Genève, jusqu'au 18 août, avec 18 soirées de gratuites et en plein air. Les projections ont lieu à la tombée de la nuit, du jeudi au dimanche soir (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

La manifestation CinéTransat a retrouvé le parc de la Perle du Lac, à Genève, le 11 juillet. Cette 15e édition propose encore 18 soirées de gratuites et en plein air, jusqu'au 18 août. Les projections ont lieu à la tombée de la nuit, du jeudi au dimanche soir.

Alors que la Lake Parade fera danser les amateurs de musiques électroniques sur la rive gauche, CinéTransat programme samedi une soirée "choréoké" avec des vidéoclips. Et pour clore cette deuxième semaine, "Chef", de Jon Favreau, sera à l'affiche.

Jeudi, le film "Hit the Road" emmènera le public en voyage en Iran. Suivront notamment "Le Cinquième élément", de Luc Besson, une soirée courts-métrages, "Melancholia", de Lars von Trier, ou encore "La Mort aux trousses", d'Alfred Hitchcock. La manifestation estivale se terminera en musique avec "Mamma Mia", de Phyllida Lloyd.

Les spectateurs commencent souvent leur soirée de cinéma en pique-niquant sur l'herbe. Les projections sont annulées en cas de pluie ou de fort vent. Une soirée permettant de voir un des films annulés en raison de la météo aura lieu le 15 août.

www.cinetransat.ch

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Promesses tenues pour l'édition hors les murs du Montreux Jazz

Publié

le

La majestueuse scène du lac - là lors de la première soirée du Montreux Jazz Festival (MJF) - a immédiatement conquis les spectateurs, selon le bilan tiré samedi par les organisateurs. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Pari réussi pour le Montreux Jazz Festival (MJF) qui s'achève samedi: 250'000 festivaliers ont fréquenté cette 58e édition réinventée en raison des travaux au 2m2c. Les scènes du lac et du casino ont tenu leurs promesses, affichant un taux de remplissage moyen de 90%.

"Organiser la manifestation à Montreux sans le Centre des congrès (2m2c) a été l'un des plus grands défis qu'a jamais connu le MJF", a déclaré Mathieu Jaton, directeur du MJF, au moment de clore les seize jours de festival. Il a tenu à exprimer sa gratitude "aux centaines de milliers de personnes qui ont permis de réaliser cette prouesse technique".

"Je pense à la commune de Montreux, à la population perturbée mais adorable, au staff. Tous ont été d'une bienveillance extrême. On ne peut réaliser une telle performance sans l'adhésion de tout le monde et ça a été le cas", s'est -il réjoui.

Unanimité pour la scène du lac

Au niveau musical, d'innombrables moments forts ont marqué la manifestation. A commencer par la soirée d'ouverture sur la scène du lac: "Nous avons pu mettre ensemble deux génies de la Nouvelle Orléans, Trombone Shorty et Jon Batiste, qui ont accepté de jouer sans rideau", avec le Léman comme décor.

Dès les premières notes, il a été clair que cette scène ferait l'unanimité avec son côté majestueux, le coucher de soleil, puis la lune croissante. Le patron du MJF s'est également réjoui d'une acoustique "impeccable", due à de nombreux mois de travail.

Cette scène était l'occasion trop belle pour le groupe Deep Purple de reraconter l'incendie du Casino de Montreux, objet de son mythique tube "Smoke on the Water". "Ils ont bien réussi leur coup avec un show de fumée sur l'eau. Certains à l'autre bout de la ville ont même flippé et appelé les secours", a raconté Mathieu Jaton.

Flèche en plein coeur

Autre moment fort, le concert des Américains de Vulpeck qui jouaient pour la première fois à Montreux et leur unique concert en Europe. Ils ont fait sensation, en installant à l'improviste un de leurs musiciens sur un balcon surplombant la place du Marché.

Mathieu Jaton a également salué la "précision du son de Justice", qui a délivré un show rarement vu au festival. Quant à Raye, 26 ans, qui jouait pour la première fois devant son grand-père suisse, elle a offert une performance vocale digne des plus grandes, avec naturel et authenticité: "Une flèche en plein coeur", a résumé M. Jaton.

Parmi les autres moments magiques, il a cité la venue pour la première fois au MJF de Dionne Warwick, 83 ans. Cette diva, sommet de l'élégance, a bouleversé la salle du Casino. Ou de Nick Mason de retour à Montreux plus de 50 ans après y avoir joué avec les Pink Floyd.

L'engouement populaire pour la scène du lac a largement dépassé le périmètre de la place du Marché. Des centaines de personnes ont profité d'une vue partielle sur l'écran depuis la rue ou les balcons du voisinage, ainsi que depuis des bateaux sur le lac. Notamment pour les concerts à guichets fermés de Lenny Kravitz et Sting qui ont eux aussi procuré leur lot d'émotions.

Résultat "exceptionnel"

Même s'il est "super difficile de donner une estimation, le but de départ, à savoir une fréquentation similaire à celle de l'an dernier - soit 250'000 festivaliers - est atteint", a-t-il relevé. Un record de fréquentation a d'ailleurs été battu le samedi 13 juillet avec une foule impressionnante sur les quais et sur la route limitée au trafic.

Concernant les soirées payantes, douze sur seize ont affiché complet à la scène du lac. Un résultat exceptionnel étant donné qu'elle peut accueillir mille spectateurs de plus que l'auditorium Stravinski. Son taux de remplissage s'est monté à 92%. Le casino a enregistré de très bons chiffres également avec dix soirées à guichets fermés et un taux de remplissage de 88%, a précisé M.Jaton.

Le budget de 30 millions sera tenu, a-t-il assuré. Côté gratuit, 570 concerts et activités ont été proposés. "Nous allons maintenant prendre du recul et demander les retours des autorités, des commerçants et de la population".

La prochaine édition également prévue hors les murs aura lieu du 4 au 19 juillet 2025. Les travaux au Centre des congrès devraient s'achever au printemps 2026.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Femme mortellement happée par un train entre Villeneuve et Roche

Publié

le

Les trains ne circulaient que de manière restreinte entre Roche et Villeneuve vendredi en fin de journée (photo d'illustration) (© KEYSTONE/PABLO GIANINAZZI)

La perturbation du trafic ferroviaire vendredi en fin de journée entre Villeneuve et Roche (VD), sur la ligne Lausanne-Brigue, est due à un accident. Une Suissesse de 69 ans domiciliée en Valais a été happée par un train alors qu'elle traversait les voies hors passage à niveau. Son mari qui l'accompagnait est indemne.

Selon les premiers éléments de l'enquête, le couple a traversé les voies lorsqu'un train arrivait de Villeneuve à grande vitesse peu après 15h00. Malgré un freinage d’urgence, le train n’a pas pu s’arrêter et a heurté la victime qui est décédée sur place, a indiqué en fin de soirée la police cantonale vaudoise dans un communiqué.

Le trafic ferroviaire sur la ligne Lausanne-Brigue a connu des perturbations jusqu'à 20h30. Les lignes régionales IR90, RE, RE33, R3 et R4 ont été concernées, avec des retards et des suppressions de trains. Les voyageurs entre Villeneuve-gare et Aigle-gare et inversement ont dû utiliser les bus de remplacement, a précisé l'ex-régie fédérale.

Les lignes longues distances ont circulé avec un retard d'une dizaine de minutes et sur une seule voie, ont précisé les CFF, interrogés par l'agence Keystone-ATS.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Sagittaire

Si des problèmes amoureux affectent votre sommeil, il est primordial de prendre les choses en main sans tarder de manière concrète et bienveillante !

Les Sujets à la Une

X