Rejoignez-nous

Lausanne

Couac à la Loterie romande: fausse joie pour 297 joueurs

Publié

,

le

En raison de l'incident, la Loterie n'est pas tenue de verser les gains (image prétexte). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Un incident technique s'est produit sur la plateforme de jeux en ligne de la Loterie romande. Le jeu en cause, Monopoly, a été retiré lundi. Les gains obtenus entre samedi et lundi ne pourront pas être versés aux 297 joueurs concernés.

La Loterie romande "regrette cet incident inacceptable", a-t-elle annoncé mercredi dans un communiqué. Elle effectuera une analyse détaillée afin d'éviter qu'un tel incident ne se reproduise.

En tout, 297 joueurs sont directement concernés, a indiqué à Keystone-ATS la directrice de la communication Danielle Perrette. "Nous sommes en train d'analyser la situation de chacun d'eux et allons les contacter individuellement", a-t-elle ajouté.

Montants importants

Certains de ces joueurs ont virtuellement gagné des montants importants. Plusieurs d'entre eux auraient même décroché le gain unitaire maximal de 100'000 francs.

"L'information vient d'être publiée. C'est tout frais", explique Mme Perrette qui n'a pas encore de retour concernant les réactions des joueurs. "Nous sommes à leur disposition pour leur expliquer la situation". La Loterie romande va-t-elle faire un geste ? "C'est en cours d'analyse".

Opération de maintenance

La Loterie romande s'est rendu compte d'un problème lundi dernier lors d'un de ses contrôles réguliers. Elle a immédiatement retiré le jeu instantané Monopoly de sa plateforme en ligne. En gros, le problème a duré environ 48 heures, selon Mme Perrette.

L'incident s'est produit lors d'une opération de maintenance effectuée par un fournisseur. Il a eu pour conséquence le chargement de séries de billets virtuels à prétirage Monopoly qui ne correspondaient pas au plan des lots approuvés par l'autorité intercantonale de surveillance des jeux d'argent (Gespa).

Les gains remportés du samedi 11 septembre au retrait du jeu le lundi 13 dans la matinée ne pourront pas être versés. La loterie romande n'est pas contractuellement tenue, ni légalement autorisée, à payer des gains qui ne seraient pas prévus par le plan des lots approuvés par la Gespa, précise le communiqué. Le jeu est disponible uniquement en ligne.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

A Lausanne, les cours de français au bord du lac font carton plein

Publié

le

Plus de 70 nationalités se sont côtoyées à Vidy-Plage pour apprendre le français (photo symbolique). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La fréquentation des cours de français gratuits organisés durant l'été par la Ville de Lausanne à Vidy-Plage a atteint un nouveau record. Entre le 11 juillet et le 12 août, 437 personnes se sont rendues au bord du lac pour suivre un ou plusieurs des 24 cours dispensés dans une ambiance décontractée.

La fin des restrictions sanitaires, une météo très ensoleillée, mais aussi le contexte international avec la guerre en Ukraine et la situation en Afghanistan, ont exercé une influence notable sur la fréquentation, a communiqué lundi la Ville. Ainsi, parmi les personnes présentes, on compte une majorité de femmes ukrainiennes et d'hommes afghans.

La communauté hispanophone (Colombie, Equateur, Espagne et Pérou) était également bien représentée. Au total, ce sont plus de 70 nationalités qui se sont côtoyées. La plupart des personnes résident à Lausanne depuis moins de six mois.

Enfants pris en charge

Nouveauté de cette édition, la halte-jeux pour les enfants a été très sollicitée. Chaque soir, en moyenne une quinzaine d'enfants ont été accueillis. Les parents ont pu ainsi se concentrer sur leur apprentissage. Au vu du succès rencontré, la Ville souhaite reconduire cette offre lors de la prochaine édition.

Proposés gratuitement chaque été depuis 13 ans par la Ville de Lausanne et son Bureau lausannois pour les immigrés (BLI), les cours de Vidy-Plage offrent une première initiation à la langue française.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Licenciement et soupçon de dysfonctionnement à l'EPFL

Publié

le

L'EPFL a licencié trois fois un collaborateur en l'espace de quatre ans. (Photo d'illustration © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

L'EPFL a licencié trois fois un collaborateur en l'espace de quatre ans. L'intéressé avait dénoncé un dysfonctionnement, selon un arrêt du Tribunal administratif fédéral. Mais ce dernier s'est refusé à établir un rapport entre ces différents évènements.

A fin mai 2018, le collaborateur avait signalé à l'ombudsman des hautes écoles qu'une entreprise privée occupait des locaux de l'EPFL sans payer de loyer. Propriété d'un professeur, cette société bénéficiait aussi de prestations informatiques du personnel de l'école.

Selon un arrêt du Tribunal administratif fédéral publié lundi, l'employé avait agi trois mois après avoir été licencié par l'école. Mais cette dernière avait annulé le congé en août 2018, après un recours de son collaborateur.

Deuxième licenciement annulé

Mais un mois plus tard, l'EPFL avait à nouveau signifié son renvoi à l'intéressé. Elle justifiait la décision par des mesures de restructuration. En septembre 2021, le Tribunal administratif fédéral estimait que le licenciement était infondé et abusif. La réintégration du collaborateur était ordonnée. Les juges de Saint-Gall ne se prononçaient pas sur le fait qu'il s'était peut-être agi de représailles.

En mars 2020, l'ombudsman des hautes écoles avait décidé de ne pas donner suite à la dénonciation du collaborateur. Selon le dernier jugement du Tribunal administratif fédéral, le médiateur constatait que l'employé avait agi après son licenciement en mars 2018 et dans son propre intérêt. En outre, l'entreprise était active depuis 8 ans dans les locaux de l'école.

Requête en surveillance

Pour autant, l'homme ne s'était pas découragé. A mi-mars 2020, il a déposé une requête en surveillance auprès du conseil des EPF. Il affirmait qu'il s'était adressé durant des années auprès de son employeur afin de signaler les privilèges accordés à la société privée. Dans la foulée, il critiquait aussi l'inaction de l'ombudsman.

Le recourant demandait au conseil de pouvoir accéder à d'anciens mails sur le serveur de l'EPFL, qui auraient prouvé ses interventions passées. En décembre 2021, le conseil des EPF a rejeté la requête. L'utilisation prétendument illégale des bureaux de l'école n'était pas prouvée. En outre, la société n'y était plus présente depuis la fin juin 2018.

L'homme a fait recours contre cette décision devant le Tribunal administratif fédéral - en vain. En tant que dénonciateur d'un éventuel dysfonctionnement, il n'est pas partie à une procédure de surveillance et ne dispose pas des droits correspondants, tel le droit de consulter les dossiers ou de requérir des preuves. C'est ce que concluent les juges de Saint-Gall dans leur dernière décision. Ils ne sont donc pas entrés en matière sur le recours.

Alors que cette procédure était pendante devant le Tribunal administratif fédéral, l'homme a été licencié une troisième fois. Comme il a contesté ce congé, celui-ci n'est pas encore entré en force. (arrêt A-533/2022 du 5 août 2022)

Continuer la lecture

Lausanne

Le trafic a repris sur l'autoroute A9 entre Vevey et Montreux

Publié

le

Le poids lourd a dû être redressé à l'aide d'un camion-grue. (© Police cantonale vaudoise)

L'autoroute est à nouveau ouverte entre Vevey et Montreux (VD), en direction du Valais. Un camion transportant du bois s'est renversé sur l'A9 lundi matin vers 9h00 sur ce tronçon.

"La circulation reprend son cours peu à peu", a communiqué la police cantonale vaudoise vers 16h00 sur le réseau social Twitter. Une déviation a été mise en place le temps que la route soit dégagée. Sur une photo diffusée un peu plus tôt dans l'après-midi, on pouvait voir le poids lourd en train d'être manipulé à l'aide d'un camion-grue.

Le chauffeur du véhicule accidenté a été légèrement blessé, a indiqué un porte-parole de la police cantonale. Aucun autre véhicule n'a été impliqué.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Un homme "perturbé" reste plusieurs heures sur un toit lausannois

Publié

le

La police a négocié pendant plusieurs heures pour faire descendre un homme retranché sur un toit à Lausanne (photo d'illustration). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

La police lausannoise a dû intervenir dimanche en fin de matinée lorsqu'un homme s'est retranché sur le toit d'un bâtiment de l'avenue de Sévelin. Ce quadragénaire, "perturbé" selon le communiqué de la police, a lancé des pierres sur les agents qui tentaient de l'approcher.

Après plusieurs heures de négociation, soit vers 16h15, l'homme est finalement descendu du toit et a tenté de prendre la fuite. Il a été interpellé par des membres de police-secours et du groupe d'intervention. Il a été conduit dans un établissement hospitalier, précise le communiqué.

Deux policiers ont été légèrement blessés et plusieurs véhicules stationnés ont été endommagés par les jets de pierres. Le Ministère public a ouvert une instruction pénale.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Pas de nouveau millionnaire au tirage du Swiss Loto

Publié

le

Personne n'a empoché le jackpot samedi soir au Swiss Loto. (© KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante du Swiss Loto samedi soir. Pour empocher le gros lot, il fallait cocher le 7, 15, 18, 23, 32 et 41 . Le numéro chance était le 3, le rePLAY le 5 et le Joker le 017860.

Lors du prochain tirage samedi, 13,5 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Verseau

Importants appuis planétaires, bien que l’ensemble du Zodiaque reste assez mouvant ! Heureusement, vous saurez garder le sourire !

Les Sujets à la Une

X