Rejoignez-nous

Lausanne

Lausanne au chevet de ses arbres

Publié

,

le

Le 1er des 100 arbres "majeurs" pour 100 prochaines années, a été planté mardi 5 février 2019 au sommet du Parc de Milan. (Photo : RB)

Lausanne veut s’engager pour ses arbres et ses forêts. La Ville présente sa « stratégie municipale pour le patrimoine arboré et forestier.

Un projet qualifié d’ambitieux et qui s’inscrit sur la durée : plus de cent ans. La Municipalité entend notamment préciser ses exigences en matière de conservation, d’abattage, d’entretien et de plantation des arbres.

Pour la Municipale lausannoise en charge de l’environnement, Natacha Litzistorf, il faut remettre l’arbre au cœur de la Ville :

Natacha LitzistorfMunicipale, Lausanne

La Ville appelle aussi à utiliser le bois de ses forêts, ou du bois suisse, lors de nouvelles constructions, comme par exemple des immeubles.

La Municipale Natacha Litzistorf :

Natacha LitzistorfMunicipale, Lausanne

Mesure phare, mais surtout symbolique dans cette stratégie : un arbre sera planté chaque année, jusqu’en 2119.

La Municipale lausannoise en charge de l’environnement, Natacha Litzistorf :

Natacha LitzistorfMunicipale, Lausanne

Notez qu’au total, la stratégie municipale comporte 22 mesures.

Le détail sur lausanne.ch

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lausanne

La 5e édition du Lausanne Plogging a lieu samedi

Publié

le

A Lausanne, le littering représente 1200 tonnes de déchets par an pour un coût annuel de 11,3 millions de francs qui pourrait profiter à d'autres projets, relève la Municipalité (archives). (© Keystone/FABRICE COFFRINI)

Faire du sport tout en ramassant des déchets: la 5e édition de Lausanne Plogging se déroule samedi 25 mai dans la capitale vaudoise. Comme l'an dernier, le départ et l'arrivée se feront au parc Mon-Repos (dès 09h30). L'itinéraire est libre et n'est pas chronométré. Les déchets seront pesés et triés à l'arrivée.

L'objectif de cette manifestation populaire et participative est de sensibiliser le public à la problématique des déchets abandonnés dans l'espace public, que ce soit les rues, les places ou parcs lausannois, rappellent les autorités lausannoises dans un communiqué. A Lausanne, le littering représente 1200 tonnes de déchets par an pour un coût annuel de 11,3 millions de francs qui pourrait profiter à d'autres projets, relève la Municipalité

La participation est gratuite, sans inscription et sans limite d'âge. Les familles sont les bienvenues. La manifestation sera clôturée par un apéritif offert par la Ville.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

La Loterie romande redistribue 243,7 millions pour 2023

Publié

le

Loterie Romande: 243,7 millions de francs pour soutenir le sport et de multiples projets partout en Suisse romande (photo d'illustration). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

L'argent redistribué par la Loterie romande atteint 243,7 millions pour 2023. Ce montant, stable sur un an, lui permet de poursuivre "son rôle indispensable dans le soutien du tissu associatif romand", écrit-elle à l'occasion de la publication de ses résultats 2023.

Près de 5000 projets dans de multiples domaines, partout en Suisse romande, reçoivent 220,8 millions. Le sport national (Swiss Olympic, l'Association suisse de football ainsi que la Swiss Ice Hockey Federation) bénéficie de 19,5 millions, tandis que la Fédération suisse des courses de chevaux touche 3,4 millions.

Dans ses comptes 2023, la Loterie romande annonce aussi un produit brut des jeux - les montants misés moins les gains payés aux joueurs - de 420,7 millions. C'est moins qu'en 2022 (435,5 millions), mais les résultats restent "bons", indique l'institution dans son communiqué.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Droit de préemption: victoire de la droite au Parlement vaudois

Publié

le

Le Conseil d'Etat vaudois doit bénéficier d'un fonds pour exercer son droit de préemption sur les biens immobiliers, lorsque celui-ci est cédé par une commune (photo d'illustration). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Les députés vaudois se sont penchés mardi sur le droit de préemption du canton pour des biens immobiliers, lorsque celui-ci est cédé par une commune. La droite l'a emporté sur le fil en permettant à l'Etat de créer un fonds de 20 millions de francs, alors que la gauche réclamait le double.

Depuis 2020, les communes vaudoises ont le droit d'acquérir en priorité un bien-fonds (bâti ou non bâti) afin de créer des logements d'utilité publique (LUP). Elles ont aussi la possibilité de transmettre ce droit au canton si, par exemple, elles ne disposent pas de l'argent nécessaire.

Le canton a alors 20 jours pour agir. Mais pour cela, il doit disposer d'un fonds pour payer le vendeur et indemniser l'acquéreur évincé. Quel montant attribuer à ce fonds cantonal ? A quelles conditions doit-il être activé ? C'est à ces questions que les députés ont commencé à répondre mardi. Et comme attendu, les discussions se sont avérées animées, le sujet étant politiquement très clivant.

Plusieurs élus de droite ont défendu le "droit à la propriété", soulignant que ce droit de préemption cantonal devait rester "exceptionnel et proportionné". Le rôle de l'Etat ne doit, par ailleurs, être que "subsidiaire": il ne doit agir que si une commune lui cède "explicitement" son droit de préemption.

A gauche, les députés ont insisté sur la pénurie de logements, en particulier d'utilité publique. Ils ont affirmé que le droit de préemption était l'un des instruments permettant de lutter contre cette pénurie. Ils ont aussi rappelé que le peuple vaudois avait voulu cet outil, en acceptant en 2017 la loi sur la préservation et la promotion du parc locatif (LPPPL).

Pour une voix

Mardi après-midi, le Grand Conseil a eu juste le temps de voter, en premier débat, le montant qui serait attribué au fonds cantonal. La version du Conseil d'Etat à 20 millions de francs, soutenue par le PLR et l'UDC, l'a emporté d'une voix (69 à 68) contre la proposition de la gauche de doubler ce fonds à 40 millions. Une autre proposition de la gauche radicale, à 65 millions, avait précédemment été écartée.

A noter que ce fonds, s'il est utilisé, sera reconstitué par la vente ultérieure des biens-fonds acquis dans le cadre de l'exercice du droit de préemption cantonal.

Les discussions se poursuivront lors d'une prochaine séance. Les députés devront notamment se prononcer sur l'institution d'une commission, chargée d'examiner la pertinence de l'achat d'un bien immobilier. Il s'agira aussi de définir un seuil de LUP au-dessous duquel l'Etat ne devrait pas préempter.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Lausanne Région lance une campagne faite par et pour les jeunes

Publié

le

Lausanne Région veut valoriser l’engagement des jeunes et soutenir ses communes membres dans le renouvellement des sociétés locales et instances politiques (photo d'illustration). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Lausanne Région a lancé la campagne "Influence ton quotidien" avec la participation des jeunes de la région. Cette démarche en ligne et hors ligne veut valoriser l’engagement des jeunes et soutenir ses communes membres dans le renouvellement des sociétés locales et instances politiques.

La campagne comprend des capsules vidéo avec les témoignages de trois jeunes entre 16 et 20 ans qui participent à la vie de leur commune et sont motivés à en parler, écrit Lausanne Région dans un communiqué mardi. Quelque 800 affiches seront déposées dans les communes membres de l'association.

Dans le contexte de la Semaine de la citoyenneté de mardi à jeudi, 3000 flyers d'information seront distribués dans les écoles du secondaire (13-16 ans). Enfin, le site internet www.influencetonquotidien.ch propose une liste des associations dans lesquelles les jeunes peuvent s’engager sur les 27 communes de Lausanne Région.

L'objectif est de donner envie aux jeunes de s’investir en montrant à la fois le pouvoir d’influence que ce type d’engagement offre et les bénéfices en terme de compétences et d’expérience utiles à leur futur. La campagne est également une façon de faire un trait d’union entre la nouvelle génération et les institutions où chacun a beaucoup à gagner, et en premier lieu un engagement citoyen fort.

Lausanne Région a réuni dès 2023 un groupe de 12 jeunes de différents horizons pour concevoir ce projet. Elle les a accompagnés pendant une année dans un processus permettant de réfléchir aux enjeux de la participation.

www.influencetonquotidien.ch

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Cancer

Vous êtes accablé par les engagements de toute nature. Attention aux remontrances de votre chéri qui se plaint de vos absences récurrentes !

Les Sujets à la Une

X