Rejoignez-nous

Lausanne

Médecins de famille et de l'enfance opposés à la baisse du TarMed

Publié

,

le

Les médecins de famille et pédiatres vaudois s'opposent à la baisse prévue du point Tarmed dans le canton (image d'illustration). (© KEYSTONE/AP AOK MEDIENDIENST/JOCHEN TACK)

Les médecins de famille et de l'enfance vaudois (mfev) sont consternés par la décision unilatérale du Département de la santé (DSAS) de baisser la valeur du point TarMed au 1er janvier 2022. Ils s'opposent avec vigueur à cette "mesure injustifiée et contre-productive". Le DSAS s'étonne de cette position.

En guise de cadeau de Noël, les mfev (médecins généralistes et internistes, praticiens, pédiatres) ont pris connaissance le 24 décembre dernier de la décision de la conseillère d'Etat Rebecca Ruiz de refuser d'entériner les conventions établies entre partenaires (médecins et assureurs) pour 2022 et 2023 et et de baisser la valeur du point TarMed avec effet au 1er janvier 2022, écrivent-ils mercredi dans un communiqué.

Cette décision unilatérale, qui fait suite à divers signes de manque de reconnaissance de la médecine de premier recours dans le canton, va impacter très négativement la qualité des soins ambulatoires vaudois. Elle fait fi du respect des partenaires impliqués, estiment les mfev.

Efforts conformes

Représentant 40% des médecins indépendants vaudois, ces derniers dénoncent une perte de confiance envers le Département de la santé. Les traitements qu'ils facturent sont déjà inférieurs à la moyenne suisse, malgré une valeur de point plus haute que dans d'autres cantons, ce en raison d'un volume de prestations inférieur.

Les mfev se conforment très largement aux exigences de la Confédération pour une neutralité des coûts (moins de 3% d'augmentation des coûts annuels): depuis 2015, le coût par assuré des mfev n'a augmenté que de 0,5% par an.

Efficience diminuée

Diminuer la valeur du point de 95 à 92 ct à terme est une solution de facilité dont les conséquences négatives seront prépondérantes. Elle atteindra prioritairement les médecins de famille et de l'enfance et ne traitera pas le problème de l'augmentation des coûts de la santé là où il le faudrait, a expliqué Claude Bertoncini, président du Groupement des pédiatres vaudois à Keystone-ATS.

Les conséquences seront une diminution de la capacité de rémunération des assistantes médicales, un report de consultations sur les centres ambulatoires ou les services d'urgence. Ces derniers ont des coûts de facturation plus élevés, souligne M. Bertoncini.

D'autre part, cela accentuera la baisse d'attractivité du métier de médecin de premier recours, qui fait déjà face à une relève très problématique.

Etude demandée

Les mfev déplorent qu'une vraie étude de l'impact sur l'efficience des soins pour le secteur ambulatoire indépendant n'ait pas été faite en regard d'une baisse globale de la valeur de point TarMed. Ils exigent que la proposition du Département de la santé soit immédiatement retirée en l'absence d'une telle étude.

Les médecins de famille demandent que la valeur actuelle du point négociée avec les assureurs maladie soit conservée. Ils souhaitent également présenter aux autorités leurs solutions pour faire baisser les primes, a relevé M. Bertoncini. Un courrier dans ce sens a déjà été envoyé à tous les membres du Conseil d'Etat et du Parlement.

Intention connue

Cette intention du Conseil d’Etat est publique et connue depuis de nombreux mois, relève le DSAS. Il s’étonne de la position des mfve, dès lors que la Société vaudoise de médecine (SVM) a accepté une baisse de la valeur du point tarifaire (VPT) de 1 centime pour deux des trois groupes d’assureurs.

Par cohérence avec ces deux accords et par responsabilité de l’Etat vis-à-vis des payeurs de primes, le DSAS a indiqué vouloir refuser l’approbation de la troisième convention: elle prévoit une VPT plus élevée que les deux autres négociées entre médecins et assureurs pour 2022.

Aussi, s'agissant de la différence de revenus entre médecins généralistes et spécialistes, ces différences résultent de la structure tarifaire du TarMed, pour laquelle les cantons n’ont aucune compétence, explique le DSAS.

Echange proposé

Le DSAS soutient par ailleurs de nombreuses mesures en faveur de la médecine de premier recours, en particulier la médecine de famille, à hauteur d’environ 16 millions annuels, rappelle-t-il. Suite aux inquiétudes exprimées par ces derniers et les pédiatres, la cheffe du Département Rebecca Ruiz les a invités à un échange pour examiner quels renforcements supplémentaires pourraient être envisagés.

Le canton rappelle encore qu'il connaît une des VPT les plus élevées au niveau suisse (95 centimes en 2021, contre 87 ct en moyenne suisse en 2020). Cette VPT ne repose sur aucune donnée objective, ni aucun chiffre validé, qui justifie une telle différence avec les VPT d’autres cantons, souligne le Département.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Coronavirus

Vaud: tests PCR pour les déplacements professionnels non planifiés

Publié

le

Une filière de test PCR dédiée aux déplacements professionnels non planifiés sera ouverte mardi au centre de vaccination de Beaulieu (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le canton de Vaud met en place dès mardi une procédure de test PCR prioritaire, destinée uniquement aux déplacements professionnels non planifiés. Son objectif: tenir compte des impératifs des entreprises et fédérations sportives internationales.

Mise en place sous l’impulsion du Département de la santé et de l’action sociale ainsi que du Département de l’économie, de l’innovation et du sport, cette procédure obéira à des conditions strictes. Elle sera soumise à des contrôles, a communiqué le canton lundi.

L'opération est placée sous l’autorité de l’Etat-major cantonal de conduite (EMCC) qui assure avec l’Office du médecin cantonal l’exploitation et la gestion de cette filière dédiée. Cette dernière sera accessible sur le site du centre de testing de Beaulieu à Lausanne.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Lausanne-Sport: Puertas part en Belgique

Publié

le

Cameron Puertas quitte Lausanne pour tenter sa chance en Belgique (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le Lausanne-Sport fait face au départ de Cameron Puertas (23 ans). Le milieu offensif espagnol rejoint l'Union Saint-Gilloise, leader du championnat de Belgique, ont confirmé les deux clubs samedi.

Natif de Lausanne, Cameron Puertas était encore sous contrat avec le LS jusqu'au 30 juin 2023. Il a réussi 11 buts et 14 passes décisives en 111 rencontres jouées sous le maillot de Lausanne.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Un premier acquittement dans "le procès des 200" à Lausanne

Publié

le

Les militants climatiques aquittés jeudi à Lausanne avaient participé à une manifestation à Lausanne, le 27 septembre 2019 (archives). (© KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

Les militants climatiques ont remporté une rare victoire devant la justice vaudoise. Cinq d'entre eux ont été acquittés jeudi par le Tribunal d'arrondissement de Lausanne pour leur participation à une manifestation en septembre 2019.

Ces militants font partie des quelque 200 activistes jugés pour divers faits de désobéissance civile à Lausanne entre 2019 et 2020, et dont les procès s'enchaînent depuis septembre dernier. L'audience qui s'est tenue cette semaine était la 16e de la série avec, pour la première fois, un acquittement à la clef.

Cinq militants ont bénéficié d'un acquittement complet, deux autres d'un acquittement partiel, a précisé l'un de leurs avocats, Olivier Adler, contacté par Keystone-ATS. Les prévenus, qui encouraient des jours-amende avec sursis, étaient jugés pour entrave aux services d'intérêt général, empêchement d'accomplir un acte officiel et violation simple des règles de la circulation routière.

Ils avaient participé, le 27 septembre 2019, à une manifestation à Lausanne initiée notamment par Extinction Rebellion. "Il s'agissait d'une action de sensibilisation pacifique", a relevé Me Adler, soulignant que cette manifestation avait été autorisée et que ses clients n'avaient pas résisté à la police.

"Bonne nouvelle"

En attendant un éventuel appel du Ministère public, l'avocat a salué "le courage et l'indépendance" de la juge de première instance, qui a "reconnu la juste cause" qui avait poussé ses clients à manifester. Leurs craintes sont "légitimes" et "c'est une bonne nouvelle quand la justice n'essaie pas de les faire taire par la répression pénale", a-t-il estimé.

En début de semaine, c'est à Genève que la Chambre pénale d'appel et de révision avait prononcé un acquittement en faveur de 14 activistes du climat. "J'espère que ce n'est que le début et que l'on va assister à une prise de conscience de la justice, à une compréhension des démarches de ces militants", a dit Me Adler.

En matière de procès climatiques, les prochains jugements sont attendus lundi à Nyon, où sept personnes ont comparu durant la semaine pour avoir résisté à la police durant l'évacuation de la ZAD du Mormont.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Dee Dee Bridgewater et Chucho Valdés au Cully Jazz

Publié

le

La chanteuse américaine Dee Dee Bridgewater est l'une des têtes d'affiche du prochain Cully Jazz (archives). (© KEYSTONE/TI-PRESS/PABLO GIANINAZZI)

Le programme des concerts payants du 39e Cully Jazz Festival est désormais connu. Les "légendes" Dee Dee Bridgewater et Chucho Valdés seront notamment sur scène entre le 1er et le 9 avril dans le bourg vaudois.

En présentant jeudi leur programmation, les organisateurs se sont réjouis de pouvoir accueillir "des légendes du jazz, des monuments du blues." C'est le cas notamment de deux artistes qui ont déjà enchanté Cully par le passé, la chanteuse américaine Dee Dee Bridgewater (71 ans) et le pianiste cubain Chucho Valdés (80 ans).

La première viendra à Cully en avant-première européenne avec son nouveau groupe, avec lequel elle enregistrera plus tard durant l'été. Le second présentera son nouveau projet, "La Creación".

Parmi les autres musiciens de jazz de renom, la chanteuse sud-coréenne Youn Sun Nah, l'accordéoniste français Richard Galliano, le trompettiste italien Paolu Fresu ou encore le contrebassiste suédois Lars Danielsson seront présents sur les bords du Léman.

Une soirée "pur blues" est également programmée autour du guitariste et chanteur américain Popa Chubby, avec Natalia M. King en première partie.

Programme varié

Les organisateurs proposent aussi de "décloisonner" le jazz avec des concerts allant du hip-hop au folk en passant par l'électro-pop. Ils citent divers artistes, à l'image par exemple du rappeur et batteur américain Kassa Overall.

Autre projet original, le "Balimaya Project", qui réunit 15 musiciens issus de la diaspora de l'Afrique de l'Ouest à Londres, viendra présenter ses compositions entre jazz et funk.

La scène suisse sera également bien représentée. La chanteuse genevoise Flèche Love sera notamment à l'affiche pour présenter une version acoustique de ses compositions. Andrina Bollinger, Alessandra Bossa, Gauthier Toux, Marie Krüttli, Florian Favre ou encore le quartet JØØN font aussi partie de la programmation helvétique.

Le Cully Jazz proposera aussi un festival "off", avec des concerts gratuits destinés "à offrir un espace de création et d'exposition à l'effervescente scène de musiciens suisses." Son programme sera annoncé le 15 février.

Ces deux dernières années, le Cully Jazz a dû déplacer ses dates et proposer des versions réduites en raison de la crise sanitaire. Il revient désormais à une formule plus classique. Les organisateurs indiquent qu'ils appliqueront les directives sanitaires qui seront en vigueur au 1er avril 2022.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

L'Hermitage dévoile les trésors de la Fondation des Treilles

Publié

le

L'oeuvre "Troupeau de moutons" de l'artiste Francois-Xavier Lalanne est l'un des clous de l'exposition "Trésors de la Fondation des Treilles" présentée à La Fondation de l'Hermitage. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La Fondation de l’Hermitage à Lausanne dévoile pour la première fois en Suisse les trésors de la Fondation des Treilles. Une centaine d'oeuvres de la collection d'Anne Gruner Schlumberger sont à découvrir jusqu'au 22 mai.

A travers peintures, dessins, gravures, sculptures et objets, l'exposition offre une occasion unique d'admirer hors de leur écrin habituel des chefs-d'oeuvre de Max Ernst et Victor Brauner, Georges Braque, Jean Dubuffet, Max Ernst, Alberto Giacometti, Paul Klee, François-Xavier Lalanne, Henri Laurens, Fernand Léger, Pablo Picasso ou encore Takis.

"Il s'agit d'une collection formidable et encore peu connue", a déclaré Sylvie Wuhrmann, directrice de la Fondation de l'Hermitage mercredi lors d'une visite de presse. "Raffinée et d'une grande cohérence", elle a été constituée par Anne Gruner Schlumberger (1905-1993).

Prédilection pour le surréalisme

Née dans une famille d'industriels alsaciens, la mécène réunit dès la fin des années 1940, des ½uvres exceptionnelles, de l'art antique à la création moderne, avec une prédilection pour le surréalisme, a poursuivi Marie-Paul Vial, commissaire de l'exposition et responsable de la collection de la Fondation des Treilles. Elle s'intéresse notamment aux oeuvres appelant à la méditation ou au rêve, décrit-elle.

En 1964, la collectionneuse inaugure la Fondation des Treilles, à Tourtour, dans le sud de la France, conçue selon ses mots comme "un écrin pour la pensée". D'un domaine en ruine, elle crée une résidence pour musiciens, peintres intellectuels et chercheurs de toute discipline.

Ce havre préservé accueillait également l'éclectique collection de sa fondatrice, qui rassemble plus d'un millier d'½uvres. "Aujourd'hui, cette collection magnifique est dans des réserves. Personne ne la voit à part moi", a raconté la commissaire.

Inventaire de voyage

A la fin de sa vie, Anne Gruner Schlumberger avait cependant dressé un inventaire des oeuvres qui pourraient voyager: elles sont aujourd'hui pratiquement toutes présentées à l'Hermitage, s'est-elle réjouie. Parmi elles, deux ensembles exceptionnels de Max Ernst et Victor Brauner.

Ces figures du surréalisme, avec qui Anne Gruner Schlumberger s'était liée d'amitié, sont les artistes les plus richement représentés dans sa collection. La collectionneuse rencontre notamment Marx Ernst à New York après la Deuxième Guerre mondiale et comprend immédiatement son goût pour le rêve, le mystère, la matière, a relaté Mme Vial.

Culture méditerranéenne

L'exposition ménage également de nombreuses surprises: entre autres, un spectaculaire troupeau de quatorze Moutons du sculpteur François-Xavier Lalanne, à savoir des sièges iconiques en forme de bergères que la mécène avait achetés à l'artiste à ses débuts. Ils ont accueilli une trentaine de prix Nobel lorsqu'ils se trouvaient dans la salle de séminaire des Treilles, a raconté la commissaire.

A ne pas manquer, également, une envolée d'oiseaux lithographiés par Georges Braque, tout droit échappés de "L'Ordre des Oiseaux" (1962) du poète Saint-John Perse.

L'accrochage montre enfin l'amour de la collectionneuse pour la culture méditerranéenne, sa prédilection pour les formes simples, originelle. Il fait notamment dialoguer une tête de cheval antique avec des reliefs de bois peints de Hans Arp, et des céramiques "pâtes blanches" de Pablo Picasso avec des sculptures lancées vers le ciel de Takis.

"Choix remarquables"

Pour Marie-Paul Vial, Anne Brunner Schlumberger a fait "un parcours sans faute: visionnaire, elle avait un ½il de connaisseur et a fait des choix remarquables". Et de souligner aussi les nombreuses correspondances entre les oeuvres qui sont mises en valeur dans l'exposition qui ouvre ses portes vendredi.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X