Rejoignez-nous

Lausanne

Près d'un millier d'étudiants pro-palestiniens défilent à Lausanne

Publié

,

le

Près d'un millier d'étudiants et sympathisants de la cause palestinienne ont défilé samedi dans les rues de Lausanne dans le cadre d'une manifestation nationale. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Après avoir occupé les universités et hautes écoles du pays, pas loin d'un millier d'étudiants et sympathisants pro-palestiniens ont pris la rue samedi après-midi à Lausanne. Leur revendication est toujours la même: un boycott académique des universités israéliennes.

La manifestation a débuté vers 15h00 sur la place de la Riponne au son d'un "Viva, viva Palestina", scandé par une militante et repris par quelque 800 participants, selon un décompte de Keystone-ATS. Des étudiants de l'Université de Lausanne, de l'EPFL et des autres universités romandes ont pris tour à tour la parole.

Entre les halls occupés des universités et les rues lausannoises, leurs revendications n'ont pas changé. Ils exigent toujours un "arrêt immédiat de toutes les collaborations académiques en cours" entre les institutions suisses et israéliennes. Les étudiants ont également dénoncé les pressions et intimidations de leurs rectorats respectifs, soulignant que "c'est la lutte, la solution".

Munis de drapeaux palestiniens, drapés de keffieh, les militants - 1500 selon les organisateurs, 700 selon la police - ont ensuite défilé au centre-ville. "Palestinians lives matter", "En Palestine, c'est l'humanité qu'on assassine","Israël criminel, les unis complices", pouvait-on lire sur des pancartes.

Lausanne plutôt que Berne

Les militants ont ponctué leur trajet de slogans tels que "Free free Palestine", "From the river to the sea Palestine will be free". Ils ont également invité les passants à les "rejoindre" plutôt que de les "regarder".

La manifestation s'est déroulée "dans le calme et dans une atmosphère bon enfant", selon un porte-parole de la police de Lausanne. Nationale, elle aurait dû se dérouler à Berne, mais la coordination estudiantine pour la Palestine a indiqué ne pas avoir reçu d'autorisation dans la capitale. Elle s'est alors tournée vers Lausanne, où le rassemblement a été autorisé.

Mouvement international

Parti mi-avril des campus américains, le mouvement estudiantin contre l'offensive israélienne dans la bande de Gaza est arrivé en Suisse le 2 mai avec une première occupation à l'Université de Lausanne. Il s'est ensuite propagé dans le pays, dans les universités de Genève, Fribourg, Neuchâtel, Berne et Bâle, ainsi que dans plusieurs autres hautes écoles.

Ces occupations, désormais presque toutes achevées, ont suscité des tensions et, par endroits, la police a dû intervenir pour déloger les étudiants.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Climat

Lausanne: chute d'un arbre - rue de la Borde fermée à la montée

Publié

le

Suite à la chute d'un arbre, la circulation a été perturbéee samedi à la place du Tunnel, au bas de la rue de la Borde (photo prétexte). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Un glissement de terrain a entraîné la chute d'un arbre vers la place du Tunnel en bas de la rue de la Borde à Lausanne. Les lignes aériennes des TL sont endommagées. Le trafic devrait être perturbé samedi toute la journée.

La rue de la Borde est fermée à la circulation dans le sens de la montée, a précisé Michel Gandillon, porte-parole de la police de Lausanne à Keystone-ATS. Des spécialistes des Services industriels, des TL et des sapeurs-pompiers sont à l'oeuvre sur le terrain.

Des déviations de trafic ont été mises en place. La police de Lausanne conseille d’éviter le secteur.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

40 bougies pour la liaison Lausanne-Paris par rails

Publié

le

Inaugurée en 1984, la liaison ferroviaire entre Lausanne et Paris célèbre cette année son quarantième anniversaire. (Archives © KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Ouverte en 1984, la liaison ferroviaire entre Lausanne et Paris souffle ses quarante bougies cette année. Une ligne inaugurée seulement trois ans après l'arrivée en France du train à grande vitesse.

Depuis quatre décennies, un train grande vitesse relie deux capitales : Lausanne, l'Olympique, et Paris, la Française, en moins de quatre heures. Une liaison qui faisait suite, trois ans plus tard, à l'arrivée de la ligne Paris-Genève, en. 1981.

Une liaison ferroviaire transfrontalière qui possède de nombreux avantages, souligne la conseillère d'Etat vaudoise en charge des infrastructures, Nuria Gorrite :

Nuria GorriteConseillère d'Etat vaudoise en charge des infrastructures

Depuis quarante ans, ce ne sont pas moins de 200 millions de voyageurs qui ont emprunté les différentes liaisons franco-suisses, indique TGV Lyria.

Noces d'émeraude

40 ans de mariage de cette ligne, célébré ce 14 juin en gare de Lausanne. La ligne Lausanne-Paris fut ouverte en 1984, seulement trois ans après l'arrivée en France du train à grande vitesse. Lausanne a donc été reliée par le TGV avant même d'autres villes dans l'Hexagone. Une preuve de l'importance de cette liaison transfrontalière, souligne le Consul général de France en Suisse :

Clément LeclercConsul général de France en Suisse

Cet anniversaire doit aussi être l'occasion de voir vers le futur, notamment sur l'offre des dessertes au départ de Lausanne :

Grégoire JunodSyndic de Lausanne

Pour la ministre vaudoise des infrastructures, il faut continuer à se battre pour maintenir cette ligne. Mais aussi voir plus loin en ce qui concerne les destinations :

Nuria GorriteConseillère d'Etat vaudoise en charge des infrastructures
Continuer la lecture

Lausanne

La limite olympique reste un objectif pour Mumenthaler

Publié

le

Timothé Mumenthaler a Paris 2024 en tête (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Tout frais champion d'Europe du 200 m, Timothé Mumenthaler a déjà son prochain objectif en tête.

Quasiment assuré de décrocher un ticket pour les JO par le biais du classement mondial, il espère valider sa qualification en réussissant la limite, fixée à 20''16.

"Ce chrono reste un objectif. Il semblait lointain, mais il me paraît atteignable après mes 20''28 des Européens". Pour y parvenir, "je devrai réussir une très bonne course, dans de très bonnes conditions", a-t-il expliqué vendredi lors d'une conférence de presse organisée par Athletissima.

Mais "j'ai fait mes calculs. Je suis 32e dans la Road to Paris", alors que 48 athlètes participeront aux JO 2024. "Je ne veux pas vendre peau de l'ours avant de l'avoir tué. Mais statistiquement, ma place aux Jeux est garantie", a lâché Timothé Mumenthaler, qui accompagnera le Grison Williams Reais sur cette distance.

Le Genevois de 21 ans espère néanmoins pouvoir profiter des championnats de Suisse de Winterthour (28/29 juin), où il bénéficiera aussi de la concurrence de William Reais (3e aux Européens) et de Felix Svensson, pour réussir cette limite. "Mais je ne courrai pas le 200 m à AtleticaGenève" le 22 juin.

Objectif 4x100 m

Timothé Mumenthaler aura un autre objectif dans le Stade du Bout-du-Monde: la qualification olympique en relais, que la Suisse doit aller chercher en faisant mieux que 38''30. Soit le chrono réalisé cette saison par Trinité & Tobago, qui détient pour l'heure le 16e et dernier ticket disponible sur 4x100 m.

"On fera une tentative à Genève. Mais, et tout le monde en est conscient, on doit remanier l'équipe" par rapport à la finale des Européens, que le quatuor Mancini/Reais/Lestrade/Mumenthaler avait conclue au 5e rang en 38''68.

"De mon point de vue, on a assez de jeunes talents en Suisse. William (Reais) et Felix (Svensson) sont en forme, Bradley (Lestrade) a réussi un bon virage à Rome. On a quatre coureurs en forme, avec une composition idéale pour Genève", précise Timothé Mumenthaler.

"On n'a pas forcément de meilleur partant que Pascal (Mancini)", concède-t-il. "On perdrait sur les 30 premiers mètres, mais on serait plus rapide sur la suite", assure le Genevois qui, à 21 ans, n'a pas sa langue dans sa poche.

Des examens à repousser

Timothé Mumenthaler a par ailleurs un autre objectif en tête: convaincre la direction de l'EPFL de repousser ses examens. "J'ai eu beaucoup de stress, et n'ai pas pu suivre les cours comme j'aurais dû. Ca me libérerait d'un poids mental si je n'avais pas à préparer mes examens maintenant", a-t-il glissé.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Une voiture percute l'entrée principale du CHUV à Lausanne

Publié

le

L'accident a eu lieu vendredi matin vers 08h20 à l'entrée principale du CHUV à Lausanne. (© Police municipale de Lausanne.)

Un accident peu commun a eu lieu vendredi matin à Lausanne: une voiture est venue percuter l'entrée principale du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV). Le véhicule a en effet terminé sa course dans la porte carrousel, occasionnant des dégâts importants.

L'incident a eu lieu vers 08h20, alors que le conducteur a perdu la maîtrise de sa voiture dans la zone se situant juste devant l'entrée principale, a indiqué la police lausannoise dans un communiqué. L'automobiliste n'a pas été blessé et il a pu sortir lui-même de son véhicule, précise-t-elle. Une personne qui se trouvait devant l'entrée a reçu un éclat de verre dans l'oeil et été prise en charge.

Cet accident a nécessité l'intervention de deux patrouilles de Police-secours, de deux spécialistes du Groupe-accidents et d'un motard de la police municipale de Lausanne. Les sapeurs-pompiers professionnels du SPSL ainsi qu'une dépanneuse ont également été engagés, détaille encore la police municipale.

Une enquête a été ouverte pour établir les circonstances exactes de l'accident.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Verseau

Vous parvenez toujours à comprendre le pourquoi et le comment des choses, cependant, faites en sorte que cela ne vous complique pas trop la vie !

Les Sujets à la Une

X